1. // Amical
  2. // Pays-Bas/Italie Rétrospective

Pays-Bas/Italie, une histoire de pénaltys

Le 29 juin 2000, les Pays-Bas et l’Italie s’affrontent en demi-finale de l’Euro 2000. Les Pays-Bas, favoris, jouent à domicile. Tout semble écrit pour que les Oranje se paient une finale. Oui, sauf que Francesco Toldo n’était pas de cet avis-là.

Il y a des jours, comme ça, où l’histoire n’est pas de votre côté. Vous avez beau essayer, rien n’y fait. Une puissance qui dépasse les limites du réel vous empêche d’avancer, vous empêche de gagner. C’est ce qui est arrivé aux joueurs néerlandais en cette fin du mois de juin 2000. Un jour qui aurait dû leur sourire, qui aurait dû consacrer une équipe nationale qui se dirigeait tout droit vers le titre et qui, finalement, s’est révélé être l’un des jours les plus maudits de l’histoire des Pays-Bas. Et Dieu sait qu’en football, il y en a eu, des jours maudits pour les Néerlandais. Le 29 juin, c’est la demi-finale de l’Euro 2000. Les Pays-Bas, co-organisateurs de l’évènement, accueillent l’Italie à Amsterdam. Les Hollandais ont réalisé un début d’Euro parfait, avec quatre victoires sur quatre matchs, dont un succès de prestige face à l’équipe de France, championne du monde en titre, lors des phases de poules. Les Italiens, de leur côté, ne sont pas en reste, avec un même total de quatre succès en quatre rencontres, même si leur parcours a été résolument plus facile. Les deux équipes ont l’air solide, mais, avec le soutien de tout un peuple, la Hollande semble destinée à la finale. Au coup d’envoi, à 18h, personne ne se doute encore que le match qui s’apprête à avoir lieu sur la pelouse de l’Arena va être épique.

Toldo et ses poteaux

Dès le début de la rencontre, les Pays-Bas mettent une énorme pression sur les Italiens, qui reculent immédiatement dans leur moitié de terrain. On retrouve dans cette équipe folle les frères de Boer, Seedorf, Overmars, Kluivert, Van der Sar ou Bergkamp, soit la génération Ajax 1993-1995. L’Italie est tellement acculée qu’elle est contrainte de commettre des fautes. Dans le premier quart d’heure, Zambrotta et Iuliano, deux défenseurs, récoltent chacun un carton jaune, preuve de la fébrilité des Azzurri. En revanche, les Pays-Bas sont dans leur match. Sur son premier ballon dangereux, Bergkamp expédie une fusée sur le poteau de Toldo, tout content de voir ce ballon ne pas rentrer dans ses filets. Quelque part, ce poteau est un signe prémonitoire. Mais ça, personne ne le sait encore. Car la réalité de ce début de match est tout autre : la Hollande asphyxie l’Italie, qui va se retrouver encore plus dans la panade à la 37e minute de jeu. Zambrotta, déjà averti, commet une jolie faute sur un intenable Zenden. Deuxième jaune, carton rouge. L’Italie est à 10. Le naufrage semble inévitable.

D’autant que quelques minute plus tard, l’arbitre concède un pénalty aux locaux pour une faute de Nesta sur Kluivert. De Boer se présente face à Toldo. Mais le portier est un fin stratège. « L’arbitre favorisait les Hollandais parce qu’ils auraient voulu une finale France-Hollande, c’est évident. Lors du match précédent, de Boer avait tiré un pénalty à la droite du gardien. Je me suis donc dit : "Il va penser que j’ai vu cette vidéo, et il va donc me tromper en tirant de l’autre côté." J’ai donc décidé de plonger de l’autre côté, à gauche. » Malin. De fait, Toldo détourne le pénalty de de Boer. On en reste à 0-0. Mais les problèmes de l’Italie sont loin d’être résolus. En seconde période, avec un joueur en moins, Zoff, le sélectionneur azzurro, est obligé de demander à Del Piero de venir donner un coup de main en défense. Les offensives néerlandaises continuent, et Iuliano commet une nouvelle faute dans la surface, cette fois-ci sur Davids. Le défenseur de la Juve échappe au deuxième jaune, mais pas au pénalty. Changement de tireur. C’est Kluivert qui s’y colle. Cette fois-ci, Toldo est pris à contre-pied, mais le tir de l’ancien du Milan AC vient s’écraser sur le poteau. 0-0, encore et toujours.

La Panenka de Totti

Les minutes s’écoulent, et la Hollande, écœurée par ces occasions ratées, arrive de moins en moins à faire trembler les Italiens. La Nazionale commence même à prendre courage et à tenter des choses. Zoff, audacieux, fait entrer les deux Romains Delvecchio et Totti, qui se créent d’ailleurs une occasion dans les dernières minutes. Rien à faire, prolongation. Une prolongation où les crampes et la fatigue prennent le pas sur le reste, même si les Azzurri se créent une dernière opportunité par Delvecchio, dont le tir est détourné en corner par Van der Sar. Il faut passer par l’épreuve des tirs au but. Une épreuve qui ne laisse pas forcément de bons souvenirs aux deux formations. Lors de la dernière Coupe du monde, en 1998, l’Italie a été éliminée aux tirs au but par la France, et les Pays-Bas ont subi le même sort face au Brésil. Mais après les 120 minutes qui venaient de s’écouler, il semble que plus rien ne pouvait arriver à l’Italie. Une pensée confirmée dès le premier tir au but. C’est Di Biagio qui s’y colle. Deux ans plus tôt, c’est justement son tir qui s’était écrasé sur la barre, causant l’élimination de l’Italie. Cette fois-ci, le Romain ne flanche pas, et transforme. Derrière, c’est à nouveau De Boer qui vient défier Toldo.

Le capitaine hollandais frappe pour la deuxième fois à gauche, le gardien de la Fiorentina plonge encore du bon côté et repousse. La folie. Puis Pessoto marque. S’avance alors Jaap Stam. Le défenseur de Manchester United envoie une fusée sur la lune. Italie 2, Hollande 0, et quatrième pénalty raté par les Néerlandais dans cette rencontre. Sur son banc, l’expression de Frank Rijkaard, le sélectionneur des Pays-Bas, en dit long. Il a compris que ce match n’était pas pour lui. Mais il reste encore un geste pour écrire définitivement l’histoire. Et ce geste, c’est Totti qui va le réaliser. « Il est parti pour aller tirer, il s’est tourné vers nous, et en romain, il a dit : "Mo’ je faccio er’ cucchiaio (je vais lui faire une panenka)." On s’est tous regardés et on s’est dit : "Pourvu qu’il plaisante." » Non, Totti ne plaisante pas. Du haut de ses 23 ans, il s’en va tromper Van der Sar d’une splendide panenka, qui envoie pratiquement l’Italie en finale. Les tirs suivants sont anecdotiques. Kluivert marque (enfin !), Maldini rate, mais Toldo, héros du jour, repousse la dernière tentative de Bosvelt. L’Italie s’impose 3-1, et s’envole en finale. Une finale où le destin avait, visiblement, décidé de changer de camp.

Youtube


Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Corporal Salt Niveau : District
Un penalty, des penalties.
Merci, au revoir.
Jack Facial Niveau : CFA
Note : -1
Match de légende.
Hollandais maudits, Italiens héroïques.
Le plus beau 0-0 qu'il m'ait été donné de voir.
fernandollorientais Niveau : CFA
le plus beau des euros.
Très beau récit d'un grand match. Je me rappelle parfaitement avoir senti le destin tourner : le doute naitre chez la Hollande et l'assurance que l'Italie allait gagner dès la fin de la prolongation...
Et derrière la finale et le but en or de Trezegoal, quel pied put1 !
@Corporal Sal

Perdu, "penaltys" s'écrit également :

http://www.larousse.com/en/dictionnaire … ltys/59162

Vérifies tes sources Benard Pivot.
IscoTheGoldenBoy Niveau : District


Ou le plus pourri , ca depends de la perspective.
Sans la réussite qui va bien, point de grande conquête. Le fabuleux doublé des Bleus Coupe du Monde/euro en 1998-2000, les Pays-Bas le méritait tout autant. Sur le foot pur, les Bergkamp, Kluivert, frangins de Boer, Cocu, Van der Sar, Davids, Seedorf et consorts le méritaient même davantage selon moi.
IscoTheGoldenBoy Niveau : District
Pas assez bon defensivement c'est tout ..
Jack Facial Niveau : CFA
Note : -1
@Bergkamp81

On est d'accord, les Pays-Bas avaient une génération fabuleuse.
De plus, le jeu développé par les Oranje en 1998 était largement plus plaisant que celui des Bleus.
À l'Euro 2000, l'écart se réduit déjà un peu plus. Mais je pense également qu'en finale du Mondial et de "leur" Euro, les Hollandais auraient pu battre la France.
Toldo ptain.. Même s'il était pas goal titulaire de la squaddra au début de cet euro, il a montré qu'il méritait mieux qu'une doublure, mais bon, Gigi Buffon était déjà là, dommage pour lui.
nononoway Niveau : CFA
Message posté par Pandelis
@Corporal Sal

Perdu, "penaltys" s'écrit également :

http://www.larousse.com/en/dictionnaire … ltys/59162

Vérifies tes sources Benard Pivot.


A la base, c'est penalty, penalties. Si on accepte maintenant "penaltys", c'est à cause du trop grand nombre de personnes faisant l'erreur.

Sinon, "vérifier" à l'impératif présent, c'est "vérifie", pas "vérifies.

Vérifie tes sources.
Totti, 23 ans...! Merci M. Maggiori de m'avoir fait revivre ce match.
Corporal Salt Niveau : District
Message posté par Pandelis
@Corporal Sal

Perdu, "penaltys" s'écrit également :

http://www.larousse.com/en/dictionnaire … ltys/59162

Vérifies tes sources Benard Pivot.


Larousse est un con.
Dans ce match, Toldo a donc arrêté deux penalties et trois tirs au but. Mais pas cinq penalties.
ouah cet euro 2000 , peut etre le plus beau a mes yeux. des stars a chaque equipe , meme la slovenie avait la sienne avec zahovic. je veux revoir bergkamp,figo rui costa, henry, totti jeune, nesta, nedved ,poborsky, hagi et j en oublie tellement. je vieillis et deviens nostalgique...
sinon quelle match ce pays bas italie, degoute par ces tirs au but. mais pendant cet euro toldo etait sur son nuage. il ne s est troue qu une fois a mon plus grand bonheur
Marsellus Wallace Niveau : District
Je me rappelle de ce match comme si c'était hier, un 0-0 qui restera dans la légende du foot.
Un match entre deux loosers magnfiques : les Pays-Bas, incapables de s'imposer à domicile (et sortis en 1/2 finale en 98 par le Brésil) et l'Italie, qui rate systématiquement tous ses euros (à part 68, mais là ça a tenu à pas grand chose).
Enfin, une pensée à ces stars qui n'auront rien gagné avec leur sélection nationale : Maldini (lui, il a fait fort : perdre une finale de coupe du monde et une finale d'un euro, pareil pour Albertini et Conte) et Bergkamp.
Message posté par nononoway


A la base, c'est penalty, penalties. Si on accepte maintenant "penaltys", c'est à cause du trop grand nombre de personnes faisant l'erreur.

Sinon, "vérifier" à l'impératif présent, c'est "vérifie", pas "vérifies.

Vérifie tes sources.


Tu as raison pour les verbes du premier groupe.

Penalties c'est le pluriel de penalty en anglais après si tu veux en faire une règle grammaticale française ...
LaPaillade91 Niveau : Loisir
Quel match incroyable, au sens propre pour une fois. L'un des rares où je me souviens de mon état et de mes réactions au fil du match.

Le 1er penalty est un peu sévère mais l'arrêt de Toldo est tellement bon, ça a conditionné tout le reste, De Boer l'a vraiment vu au fond.

Sur toute la compét Toldo était très déstabilisant pour les attaquants adverses.

Un match qui te fait ressentir l'épreuve psychologique que constitue ce sport et l'amertume qu'il peut laisser, un véritable attaque défense.

Les Pays-Bas toutes brides dehors, un jeu offensif éblouissant ça combine de tous les côtés, contre un momentum défensif de l'Italie _ et une réussite miraculeuse_ et leur sens du placement incroyable, toujours un mec pour compenser et fermer les angles.

Mais quand même, y a des malédictions qui s'acharnent, j'ai pas les stats mais de mémoire ça devait être une quinzaine de tirs cadrés

Et on peut reparler de la chance dans le sport de haut niveau...

"Putain* que c'est bon de revoir le duel Davids vs Gattuso au milieu !"

Gattuso ne jouait pas ce match, il ne faisait pas encore partie de l'équipe.
L7argouss Niveau : DHR
Et di re que Toldo était remplaçant à la base, il avait remplacé Buffon qui s'était fracturé l'avant-bras juste avant le tournoi!

Mais le match épique de cet Euro pour moi est Angleterre-Portugal 2-3 en phase de groupe, où la Roumanie et le Portugal étaient passés devant l'Allemagne et l'Angleterre. Les hiérarchies ont été chamboulées à partir de ce moment.
Note : 1
Pour moi aussi c'est un match dont pratiquement chaque détail est gravé dans ma mémoire.
Là c'est la première fois que je revois des images (à l'exception du cucchiaio vu et revu) et je retrouve instantanément toutes les impressions de l'époque. Dès le début je la sentais mal pour la Nazionale, à la mi-temps je n'y croyais plus, à l'entrée de Totti on était toujours à 0-0 et je commençais tout doucement à oser croire qu'il pouvait changer le match... Et puis en fin de prolongations pour moi c'était plié, Des Italiens qui gagnent au pénos, j'avais rarement vu ça, même en club. Tellement rare que j'en oubliais qu'en face il y avait d'autres maudits et qu'un soir de 1996, la Juve contre l'Ajax...

Je n'ai jamais pu oublier non plus la tête de Zoff après que Totti avait scoré.
il y a 5 heures Un mercato raccourci en Premier League ? 24 il y a 5 heures Gignac donne son nom à un tigre 17 il y a 7 heures Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 5
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 13:39 Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 39
dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26 lundi 24 juillet Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6 lundi 24 juillet Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 28 lundi 24 juillet Ronaldinho régale au beach soccer 16 dimanche 23 juillet Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 7 dimanche 23 juillet Neymar claque un doublé contre la Juve 33