Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Bilan 2013
  2. //

Pays-Bas : bilan mi-saison, mimolette…

Eredivisie, niveau de jeu, coupes d’Europe, classement des buteurs, Oranje : petit panorama non exhaustif du foot des Tulipes à la trêve…

Modififié
Ce weekend, c’était la dernière journée avant la trêve et la première des matchs allers. Elle a été riche en surprises avec les nuls de Twente au RKC Walwijk (1-1), du leader Vitesse à Heracles Almelo (2-2, Arnhem menait 2-0 à la mi-temps) et enfin avec la défaite de l’AZ à dom contre le Heerenveen de Marco van Basten (1-5). Mais la grosse sensation, c’est le doublé salvateur du gamin Jairo Riedewald qui a permis à l’Ajax de l’emporter 2-1 à Roda : longtemps menés 0-1, les Ajacides ont renversé la vapeur en scorant à la 88e et à la 92e. Détail : Riedewald est entré en jeu à la 80e (bien vu, Frank de Boer !), il est défenseur et il n’a que 17 ans ! Or, il a marqué de près deux buts d’avant-centre en moissonnant comme il faut deux ballons qui bouillaient devant le but… Quel plus beau symbole de la réussite de la formation de la Maison Ajax en particulier et du foot néerlandais en général ? On pense à Patrick Kluivert, auteur à 18 ans du but vainqueur de la C1 1995 contre le Milan AC (1-0). On ne va bien sûr pas s’enflammer sur un rookie qui décevra peut-être plus tard. Cela dit on prendra quand même acte du miracle permanent qu’est ce petit pays géographique, mais toujours grande nation de foot.

Eredivisie : Ajax favori !

En prenant la tête du championnat (37 points), l’Ajax fait mieux que les trois saisons précédentes où il était un peu ou beaucoup largué… avant de triompher à la fin. Après un début moyen en Eredivisie et des départs de poids (Babel, Boerrigter, Andersen et Alderweireld), FDB a redressé la barre en insufflant au club jeunesse, audace et exigence-maison. L’élément catalyseur du renouveau ajacide est sans conteste le retour après un an de blessures du milieu offensif Davy Klaassen (20 ans) : meilleur buteur en championnat (7 buts), il s’était mis en évidence face au Barça (2-1) en propageant sa gnaque. Belle trouvaille tactique de FDB : le repositionnement en 6 de Daley Blind, habituel latéral gauche. Il faut dire qu’il avait été formé en tant que milieu. Mais bonne idée quand même. Belles révélations : le défenseur axial Joël Veltman (21 ans), très apprécié de van Gaal et le petit Riedewald, donc… Globalement, c’est en musclant un jeu toujours aussi attrayant mais parfois inefficace que l’Ajax est revenu au top en Eredivisie et en Ligue des champions (qualif en 8es ratée de peu). Le petit renouveau ajacide a permis également au club d’envoyer à nouveau pas mal de ses joueurs chez les Oranje (Blind, Siem de Jong, Cillessen, Veltman et Van Rhijn).

Toujours qualifié en Coupe des Pays-Bas, avec un quart à dom contre Feyenoord en janvier, bien en course en C3 avec un 16e abordable face au RB Salzbourg, l’Ajax vient d’être récemment plébiscité pour le titre de futur champion par l’ensemble des coachs d’Eredivisie. À une écrasante majorité (Vitesse est très loin derrière), Amsterdam a donc les faveurs des techniciens qui, en creux, rendent un hommage à l’un des leurs, Frank de Boer, dont la stature prend de plus en plus d’ampleur hors des frontières. FDB avait déjà été sollicité par Liverpool en 2012 mais il avait décliné l’offre. Il vient de faire de même en repoussant celle de Tottenham après le limogeage de Villas-Boas. Sa cote grimpe, il le sait mais il a prévenu depuis longtemps qu’il avait une mission avec son club de cœur (il a signé jusqu’en 2017) et qu’il la mènerait jusqu’au bout, sauf divorce d’avec les dirigeants. FDB a l’avenir tout tracé : la petite rumeur Barça n’est plus du tout à exclure pour l’avenir et les Oranje lui seront confiés également un jour…

Vitesse en embuscade…

Sale semaine pour Arnhem, éliminé en Coupe par le petit Roda (1-3) et accroché chez le petit RKC (2-2). Reste que… Les Aigles sont la vraie révélation de ce début de championnat. Outre leur place de co-leader (37 points mais différence de buts supérieure pour l’Ajax), c’est le jeu chatoyant proposé par leur coach Peter Bosz, révélation des bancs néerlandais, qui a impressionné. Un partenariat avec Chelsea a déjà offert aux Jaune et Noir la perle brésilienne Lucas Piazón (19 ans, 11 buts et 3e meilleur buteur). En outre, les bons résultats du club ont permis au latéral gauche Patrick Van Aanholt et au milieu offensif Davy Pröpper d’être appelés chez les Oranje. Attention à Vitesse, l’une des plus belles équipes européennes à voir jouer ! Twente (3e, 34 points) et Feyenoord (4e, 33 points) font aussi figures d’outsiders crédibles pour le titre mais sans avoir l’épaisseur de l’Ajax et de Vitesse, plus constants et beaucoup plus homogènes au niveau du jeu proposé. Il faudrait que les deux co-leaders s’écroulent pour espérer les doubler. C’est peu probable. Reste que… Feyenoord, le FC Twente mais aussi Heerenveen (5e, 29 points) et le FC Groningue (6e, 27 points) ont rehaussé la concurrence générale au sommet de l’Eredivisie avec un jeu offensif, souvent plaisant et costaud. Grâce aux six clubs du haut de tableau, le niveau du championnat néerlandais a monté : il a gagné en compétitivité, en intensité et en qualité.

Les clubs leaders, Ajax et Vitesse, ont trouvé à qui parler et c’est mieux pour le foot national. Car, auparavant, globalement seuls trois clubs par saison jouaient vraiment le titre : aujourd’hui, même si Ajax et Vitesse sont au-dessus, une concurrence plus élargie au sommet rend l’Eredivisie plus crédible. Et le niveau global serait encore meilleur si le PSV n’avait pas autant déçu (7e, 26 points) et si l’AZ n’avait pas eu ce départ si laborieux avant que Dick Advocaat ne remplace le pourtant bon coach Gertjan Verbeek (Alkmaar est 8e avec 24 points). Même si le PSV se refait la cerise avec deux récentes victoires d’affilée (un bon 5-1 au FC Utrecht et un petit 2-0 hier face à l’ADO), il est définitivement out pour le titre et devra cravacher dur pour une place européenne. Avec un bon PSV et un bon AZ, l’Eredivisie pourrait donc placer 8 clubs qui se tirent la bourre à son sommet pour une émulation prometteuse qu’on attend depuis longtemps. Car au niveau international, le pré-bilan est calamiteux…


Coupes d’Europe et sélection nationale

Il ne reste plus que l’Ajax et l’AZ en course pour la C3. Un tirage « favorable » pour le premier (RB Salzbourg) et le second (Slovan Liberec) permettront sans doute aux Pays-Bas de grappiller des points à l’indice UEFA mais il ne fera pas oublier le fiasco européen de ses clubs. Le PSV (éliminé logiquement en C1 par le Milan AC puis honteusement en C3 par Odessa en poule), mais surtout Vitesse (contre Petrolul Ploiesti), FC Utrecht (contre Differdange, club amateur luxembourgeois) et Feyenoord (contre un Krasnodar pas insurmontable) ont semblé hors-concours lors des joutes continentales. Outre un niveau trop moyen dû au niveau moyen de l’Eredivisie, les clubs néerlandais ont aussi payé le prix de chamboulements d’effectifs consécutifs souvent aux nombreux départs de joueurs. Un truc post-Bosman qui continue de plomber le foot national. Cela dit, le Feyenoord à l’effectif quasi inchangé n’a pas opposé au Krasnodar l’intensité au marteau et au talent qu’il déploie aujourd’hui en championnat. Dommage… Les clubs néerlandais doivent « faire avec » ces départs, certes, mais ils peuvent mieux faire. C’est pour ça qu’on attend avec intérêt ce qu’ils feront en Europe la saison prochaine : si Ajax est champion, un bon Vitesse, un bon Feyenoord et un bon TFC Twente devraient pouvoir sortir des poules de C3. On verra bien… Autre point noir actuel du foot hollandais : un classement des buteurs en Eredivisie squatté par des étrangers. Aucune xénophobie derrière ce constat : c’est juste qu’on s’inquiète un peu pour un pays qui a toujours produits des « machines à marquer » . Alfred Finnbogason (Islande, 17 bus, Heerenveen), Graziano Pellè (Italie, 13 buts, Feyenoord), Lucas Piazón (Brésil, 11 buts, Vitesse) et Aron Johannsson (Islande puis USA, 11 buts, AZ) devancent le Hollandais Luc Castaignos (10 buts, FC Twente). L’an passé, Jeremain Lens (PSV, 15 buts, ailier droit) avait été le premier Néerlandais, mais à la 7e place… On est bien loin de la saison 2011-2012 et ses deux Bataves au top du top (Bas Dost, 32 pions, et Luuk de Jong, 25). Gare à cette tendance décroissante au pays des serial-buteurs !

Un dernier mot sur le rayon de soleil Oranje. Sans problème, les Pays-Bas ont été les premiers Européens à se qualifier brillamment pour le Brésil 2014 (9 victoires et un nul). Problèmes… Des match amicaux mal négociés leur ont ôté un statut de tête de série usurpé par la Belgique et la Suisse (aux parcours de qualif moins forts que celui de la Hollande). Mais c’est ainsi ! Or, le tirage qui s’en est suivi a décerné aux Oranje un Groupe B comme « Attention, Banger ! » Outre l’Espagne, van Gaal a justement pointé le Chili comme grosse équipe aussi forte que la Roja et les Oranje, sans oublier l’Australie sûrement défensive et adepte de la casse… Pour ne rien arranger, la sélection n’a toujours pas stabilisé une défense-type, notamment dans l’axe. Aux Pays-Bas, on reste donc très, très prudents. Louis van Gaal ayant annoncé qu’il quitterait ses fonctions de sélectionneur quoi qu’il arrive après le Mondial, les regards se sont donc naturellement portés vers… Frank de Boer ! Encore. Mais FDB a encore dit « Niet » : l’Ajax d’abord ! Du coup, Guus Hiddink s’est placé, via son agent. Voilà pourquoi ce gros malin de Guus est devenu très visible récemment dans les médias hollandais et dans les stades du pays. Dispo et souriant… Gros fayot, va !

par Chérif Ghemmour
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 24
À lire ensuite
C'était l'Ascoli Calcio