1. // International – Euro 1988
  2. // 25 juin 1988 – Le jour où…

Pays-Bas 1988, les plus beaux d'Europe

C'était le 25 juin 1988 au stade Olympique de Munich : les Pays-Bas l'emportent face à l'URSS en finale de l'Euro 1988, grâce à un coup de tête rageur de Gullit et un chef-d'œuvre de Van Basten. La consécration continentale pour une équipe magnifique, avec à sa tête un entraîneur légendaire et sur les épaules un maillot inoubliable.

Modififié
3k 47
Le premier souvenir qui vient à l'esprit s'agissant de cette finale de l'Euro 1988 est d'ordre visuel. L'affrontement du jour entre les Pays-Bas et l'URSS est un duel de liquettes incroyables, entre le orange délavé des futurs vainqueurs et le blanc à liseré rouge frappé du sigle « CCCP » sur le poitrail des vaincus. Ce début d'été 88 est un climax stylistique d'une décennie sur le point de s'achever et d'une époque également proche de son générique de fin : nuques longues, moumoutes permanentées, moustaches broussailleuses, shorts à ras et chaussettes basses. Dans les tribunes du stade olympique, on trouve aussi une marée de vilaines casquettes orange, de peaux rougies et de gueules à tracter une caravane en Opel Kadett jusqu'à un trois étoiles à Palavas-les-Flots. Le tout avec du Bon Jovi, du INXS, du Cyndi Lauper et du Bananarama à fond les ballons dans le radiocassette.

La finale manquée de Belanov, Ballon d'or 86


Le second souvenir de cette finale est quasiment orgasmique, avec la réminiscence du second but de l'après-midi. Il s'agit du chef-d'œuvre de Marco van Basten, qui s'en va ficher le ballon dans la cage de Rinat Dasaev, pourtant le meilleur gardien de l'époque et du tournoi, d'une reprise tentée dans un angle impossible, à la réception d'un long centre d'Arnold Mühren. Peu importe qu'il ait reconnu plus tard que c'était surtout de la chance, que c'était un coup d'instinct tenté surtout parce qu'il était trop fatigué pour contrôler la balle, le résultat est là et il est superbe. Un éclair de génie dans un match globalement étouffant et étouffé par l'enjeu, avec tout de même deux autres faits marquants. D'abord l'ouverture du score du capitaine Ruud Gullit, d'une tête rageuse sous la barre, sur une remise de Van Basten, suite à un corner d'Erwin Koeman. Puis le penalty pour l'URSS, qui était alors déjà menée 0-2, avec une faute du portier néerlandais provoquée par Sergey Gotsmanov, mais qui fait finalement briller le fautif. Hans van Breukelen stoppe en effet la tentative d'Igor Belanov, seul penalty manqué dans le jeu de toute la carrière du Ballon d'or 1986. Un Belanov dans l'ensemble pas très heureux dans ses tentatives face au but, ce 25 juin 1988, à Munich.

Van Basten, de remplaçant à titulaire indispensable


Les Pays-Bas l'emportent donc 2-0, au cours d'une finale en forme d'opposition sur les bancs de deux entraîneurs de légende, Rinus Michel d'un côté (qui, c'est à signaler, n'effectuera aucun changement au cours des 90 minutes du match), Valeri Lobanovski de l'autre, avec son armada du Dynamo Kiev (7 sur 11 au coup d'envoi, 11 sur 20 dans sa sélection pour l'Euro). Cette finale était également une revanche pour les Pays-Bas, battus d'entrée dans la compétition en phase de poules par ces mêmes Soviétiques, 1-0 à Cologne sur un but de Vasiliy Rats, le 12 juin. En ce début de tournoi, Rinus Michel avait placé Marco van Basten sur le banc, lui qui sortait d'une saison quasi blanche avec son nouveau club du Milan AC, à cause d'une interminable blessure à la cheville (fragile, déjà, le Marco…). Titularisé trois jours plus tard face à l'Angleterre, ce même Van Basten inscrit le triplé de la victoire 3-1 face à Lineker, Hoddle, Shilton, Adams, Wright and co. En patron.

La bande à Cruijff vengée en demi-finale


Une revanche, il y en aura une autre réussie par cette sélection néerlandaise, en demi-finale face à la RFA, qui évoluait devant son public à Hambourg, le 21 juin. Il s'agissait d'effacer le douloureux souvenir de la finale du Mondial 1974, quand la bande à Beckenbauer et Gerd Müller avait privé la génération de Johan Cruijff d'un grand titre international. Le score ? 2-1 pour les Pays-Bas, avec le but de la qualification marqué tout en rage par l'artiste Van Basten dans les dernières minutes du temps réglementaire. Le fait marquant ? Ronald Koeman, hilare, qui récupère le maillot d'Olaf Thon à la fin du match, puis qui fait ostensiblement semblant de se torcher le derrière avec, devant le public ouest-allemand… La polémique fera du bruit. Mais elle sera balayée par cette finale de Munich quatre jours plus tard. Une finale qui sacre une immense nation de football, face à une autre sacrée grande nation, l'URSS, qui dispute là sans le savoir son dernier Euro. Un sacré bel Euro.

Youtube


Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Put*** de Pays-Bas, j'en ai des frissons
Y a que moi qui pense que malgré les 3 monstres, c'est lin d'être la meilleure équipe des PB de tous les temps comparé à 74 et 98?
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
Note : 4
74 j etais pas né mais 98 ils m'ont fait baver ces Oranje Mecanique. Quelle equipe de cochon y avait!!! Les frères De Boer, Stam, Reiziger, Seedorf, Van Der Sar, Bergkamp, Overmars... Des mutants.

Mais ceux de 88 ont eu un trophée majeur, c est pas rien quand même.
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
Note : 7
Avec la magnifique ouverture de De Boer pour Bergkamp contre l Argentine et son enchaînement qui cloue les joueurs et le Stade.

Une certaine idée de l'art ramenée au sport et de l humiliation parce que certains évoluent dans une dimension que d autres n effleureront jamais...

Me font chier ces hollandais à jamais gagner mais ils ont toujours des joueurs dingues dans leurs equipes, je ne sais pas à quoi c est dû. C est la seule nation européenne qui produit régulièrement des mecs comme ça. Hors normes, hors categorie. Pareil pour les entraineurs.

Quand tu vois le palmares de la France comparé à ce qu on a amené au jeu c est une farce. Les Pays Bas entre les joueurs et coachs devraient être au même palmares que l Italie, l Allemagne ou le Bresil.

Mais ils méritent leur sort les bougres, faire jouer cette chèvre de RvP au detriment d Huntelaar, bah ça te coûte deux coupes du monde

@ruud

Sors de mon corps demon!!!
C'était pas la meilleure équipe Oranje certes, mais il n'y avait pas que les "3 monstres" (Van Basten, Rijkaard, Gullit je suppose?): Ronald Koeman si c'était pas un sacré monstre ça! Et Van Breukelen était très bon aussi, le meilleur gardien batave avec Van der Sar. Plus d'autres moins forts mais pas dégueu non plus genre Winter , Wouters, Kieft, Vanenburg... Mais c'est sûr rien à voir avec l'équipe des 70s.
Briggy1897 Niveau : DHR
Message posté par roberto-larcos
74 j etais pas né mais 98 ils m'ont fait baver ces Oranje Mecanique. Quelle equipe de cochon y avait!!! Les frères De Boer, Stam, Reiziger, Seedorf, Van Der Sar, Bergkamp, Overmars... Des mutants.

Mais ceux de 88 ont eu un trophée majeur, c est pas rien quand même.




Kluivert, Davids, Cocu, Zenden, Winter, Van Bronckhorst aussi!!

Une équipe de malade, la plus complète de leur histoire à mes yeux (même si je n'ai pas eu la chance de voir celle des 70's jouer, donc je suis peut-être à côté)!

Un pur pays de foot les Pays-Bas.
Le Volksparkstadion de Hambourg demeure un stade maudit pour la Nationalmannschaft.

Désolé mais en demi, c'est l'Allemagne qui devait passer. Les Oranje n'avaient rien montré à part trucage et vice.
Rakamlerouge Niveau : National
Entre Koeman qui se torche avec le maillot de Thon et 2 ans plus tard le crachat de Rijkaard sur Völler en quart de CDM, voilà les grandes années de la rivalité GER-NED...

Comportement infâme, mais en termes de jeu, difficile de faire plus sexy que cette équipe des pays bas...

Niveau palmares en revanche, l'Allemagne boxe pas dans la meme catégorie! desolé!
Palmarès??
Tu crois que tu nous apprends qq chose?
J'aime bien ce coté maudit des Pays-Bas, c'est ce qui fait leur charme!

Putain, je me souviens de ce week end là, j'étais hélas pour l'URSS à l'époque, j'avais pleuré toutes les larmes de mon corps mais heureusement, Edberg avait gagné Wimbledon contre Becker, finale reportée au lundi.
Message posté par Rakamlerouge
Entre Koeman qui se torche avec le maillot de Thon et 2 ans plus tard le crachat de Rijkaard sur Völler en quart de CDM, voilà les grandes années de la rivalité GER-NED...

Comportement infâme, mais en termes de jeu, difficile de faire plus sexy que cette équipe des pays bas...

Niveau palmares en revanche, l'Allemagne boxe pas dans la meme catégorie! desolé!


74, c'était plus chaud, il parait et niveu truquage, l'Allemagne avait fait fort en lançant des rumeurs dans la presse à scandale.
Van Hanegem qui pleure devant les caméras en disant qu'il détestait les allemands et qu'ils avaient tué sa famille.
Il a perdu son père et plusieurs de ses frères et soeurs lors d'un bombardement en 44.
Message posté par roberto-larcos
Avec la magnifique ouverture de De Boer pour Bergkamp contre l Argentine et son enchaînement qui cloue les joueurs et le Stade.

Une certaine idée de l'art ramenée au sport et de l humiliation parce que certains évoluent dans une dimension que d autres n effleureront jamais...

Me font chier ces hollandais à jamais gagner mais ils ont toujours des joueurs dingues dans leurs equipes, je ne sais pas à quoi c est dû. C est la seule nation européenne qui produit régulièrement des mecs comme ça. Hors normes, hors categorie. Pareil pour les entraineurs.

Quand tu vois le palmares de la France comparé à ce qu on a amené au jeu c est une farce. Les Pays Bas entre les joueurs et coachs devraient être au même palmares que l Italie, l Allemagne ou le Bresil.

Mais ils méritent leur sort les bougres, faire jouer cette chèvre de RvP au detriment d Huntelaar, bah ça te coûte deux coupes du monde

@ruud

Sors de mon corps demon!!!


Mais non, la France a apporté le football à 3 milieux défensifs, voyons!

Tiens, je vais faire de l'analyse à posteriori type l'Equipe du soir mais 98, avec l'équipe qu'il avait, Hiddink fait nul contre la Belgique et passe d'un poil de cul face aux yougos et l'Argentine pour se faire éliminer par un Brésil nettement plus faible et si c'était pas un coach pour les PB?
Tiens, ils ont trouvé une explication à son manque d'investissement avec la sélection actuelle, parait qu'il est devenu complétement alcoolique

Quant à RVP/Huntelaar, elle est ptet là la diff entre LVG et Michels, c'est que Michels a revu son jugement, pas LVG.
Il aurait au moins pu titulariser Huntelaar contre le Costa-Rica, histoire de voir ce que ça donnait après son entrée sublimecontre le Mexique et ça aurait permis de reposer RVP.
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
@ruud

Ah ah ne va pas casser les rêves de certains!!!

Toute façon pour moi y a pas debat, entre les joueurs, entraineurs, revolutions tactique apportées au jeu, palmarès de club et sélections, tout en haut on retrouve L'Italie, les Pays Bas, l'Allemagne.

Le reste ( Bresil, France, Espagne) c est au mieux des generations de joueurs exceptionnels et c est tout.
Rakamlerouge Niveau : National
Message posté par Johnny Rep
Palmarès??
Tu crois que tu nous apprends qq chose?



Non je ne crois pas.
C'est purement gratuit.
Huntelaar Niveau : CFA2
98 est la meilleure équipe des PB, pour moi. En même temps, une équipe où y'a Bergkamp est forcement plus forte.

Quand au débat RVP ou KJH haha ! Ça me fait bien rire ! Ça fait 5-6 ans que je dis qu'Huntelaar est meilleur mais on m'a chié à la gueule quand je disais ça, bah finalement...
Bah je l'ai toujours dit...
En même temps, c'est pas un exploit tellement ça saute aux yeux.
La seule compétition internationale qu'ait joué Huntelaar et regarde le but qu'il met à Mandanda, quel sang froid!
http://www.dailymotion.com/video/x4oct_ … -ans_sport
Huntelaar Niveau : CFA2
Bien dommage qu'il ne soit pas Allemand, il n'a pas eu la carrière en selection qu'il mérite.
Mais bon, vous verrez que cette saison il va claquer, je pari maintenant qu'il mettra plus de 20 buts en Bundesliga !
Huntelaar Niveau : CFA2
Sinon Heitinga à l'Ajax on en parle ?? Pourquoi ?
Alain Proviste Niveau : Ligue 2
Message posté par roberto-larcos
@ruud

Ah ah ne va pas casser les rêves de certains!!!

Toute façon pour moi y a pas debat, entre les joueurs, entraineurs, revolutions tactique apportées au jeu, palmarès de club et sélections, tout en haut on retrouve L'Italie, les Pays Bas, l'Allemagne.

Le reste ( Bresil, France, Espagne) c est au mieux des generations de joueurs exceptionnels et c est tout.


Pas complètement d'accord.

Pour moi, y a 5 pays au-dessus (je détaille pas pour les 3 que tu as cités). Dans le désordre :
- Italie
- Pays-Bas
- Allemagne
- Brésil : 5 CDM quand même, le joga bonito des années 58 à 70 et de l'époque Télé Santana (82-86 mais aussi son sublime Sao Paulo FC), des générations de joueurs exceptionnels (de Pelé à Ronaldo, en passant par Garrincha, Zico et Ronnie)
- Argentine : trois des meilleurs joueurs de l'histoire avec Maradona, Di Stefano et Messi, des grands techniciens (Menotti, Bilardo, Bielsa, Sampaoli aujourd'hui...), des grands clubs qui ont trusté les Libertadores et les Coupes Intercontinentales (Boca, River, Independiente...), la Maquina de River qui, sans la guerre, aurait peut-être apporté une CDM supplémentaire à l'Albiceleste

En-dessous, je placerais l'Espagne (pour son football de club et sa formidable période 2008-2012), la France (plus pour ses grandes générations que pour ses apports tactiques, je le reconnais, même si c'était la seule sélection avec le Brésil à jouer avec 3 numéros 10 en 82), l'Uruguay (pour ses apports tactiques trop méconnus au début du XXe siècle et son palmarès assez incroyable en club, avec Penarol et Nacional, comme en sélection pour un pays de 3 M d'habitants) et l'Angleterre (exclusivement pour ses clubs).
Alain Proviste Niveau : Ligue 2
Désolé pour le HS, sinon pour revenir au débat, la meilleure équipe des Pays-Bas de l'histoire reste quand même celle de 74.
Je ne l'ai pas vu en direct, n'étant pas né, mais c'est une équipe qui a révolutionné le jeu, avec l'ossature de l'Ajax 71-73, triple championne d'Europe. Un joueur de légende (Cruyff), d'autres très grands joueurs (Neeskens, Rep), le tout avec le génie tactique de Rinus Michels.
Pour moi, c'est au-dessus !
Après effectivement, y a débat entre 88 et 98 mais celle de 88 a au moins eu le mérite d'aller au bout, en venant à bout de la bête noire allemande... En passant, l'URSS 86-88 était aussi une magnifique équipe qui aurait mérité au moins un titre.
Huntelaar Niveau : CFA2
Entièrement d'accord pour l'Uruguay. Beaucoup ne la cite jamais comme l'une des meilleurs nations, pourtant c'est la cas. Outre les CdM, ce sont les recordmans des Copa, pas mal pour un pays aussi peuplé que l'IdF...

Mais concernant les PB, c'est quand même bien moins sexy qu'il ya 10-15 ou 20 ans. Je les vois pas faire quelque chose dans un futur proche, la formation est bien moins garnie qu'avant, les entraineurs aussi... Bref, je suis pas confiant pour eux.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3k 47