1. // Euro 2016
  2. //

Payet revient sur le rôle de ses anciens entraîneurs

Modififié
0 9
Non, Dimitri Payet n'est pas né en 2016.

Avant de cartonner en Premier League, le leader de l'équipe de France avait également carburé en Ligue 1. À Marseille bien sûr, mais aussi à Saint-Étienne et Lille. Des clubs où il a pu compter sur des coachs qui lui ont tous appris quelque chose : « Marcelo Bielsa est l’entraîneur qui m’a fait le plus progresser, mais il est arrivé après Christophe Galtier et Rudi Garcia, donc c’était plus facile pour lui, a confié le tricolore dans L'Équipe. Il y a eu avant Bielsa un passé, des acquis qui me servent encore aujourd’hui. Sans ces deux entraîneurs, je ne serais pas devenu ce que je suis. »

« Bielsa a été le finisseur, mais c’est à partir de Galtier que j’ai vraiment commencé à progresser, a insisté l'international. C’est l’entraîneur avec lequel j’ai gardé les meilleurs rapports. J’ai souvent de ses nouvelles par texto et on était toujours très contents de se revoir après les matchs quand je jouais encore en Ligue 1. Je laisse aussi quelques messages à Rudi Garcia de temps en temps. »

Bielsa, lui, n'a pas de téléphone portable. FC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Laslandes Of The Dead Niveau : Loisir
Si on gagne l'euro sur un but de Payet Courbis devra faire une pipe à Bielsa
Je trouves ça très bien de sa part de calmer les enflammades et de rétablir un peu l'équilibre.
Putain, Payet lui-même qui admet que notre bon vieux Galtier est un bon coach avec qui il a apprit, et surtout un homme bien.
Je suis trop heureux de lire ça après des mois de Galtier bashing de la part des "connaisseurs" dans les médias et aussi, malheureusement, dans certains commentaires par ici.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 9