1. //
  2. // Gr. A
  3. // France-Suisse

Payet et le mythe de l’homme providentiel

En l’espace de deux matchs, il est devenu l’atout numéro un des Bleus. Et la première raison d’espérer pour tous les supporters de l’équipe de France. Un costume d’homme providentiel, tombé du ciel, dont la France aime affubler ses héros, mais qui peut se révéler un fardeau.

3k 20
C’est un beau roman, c’est une belle histoire. Avec un nouveau but dans les arrêts de jeu, Dimitri Payet a sans doute été le meilleur Bleu face à l’Albanie. Il avait déjà sauvé la patrie face à la Roumanie. Didier Deschamps aime la chanson française. Il connaît bien les paroles de l’immense Michel Fugain : « Ils se sont trouvés au bord du chemin, sur l'autoroute des vacances. C'était sans doute un jour de chance. Ils avaient le ciel à portée de main, un cadeau de la providence. » Il sait donc qu’il peut compter sur un sauveur en la personne de Dimitri Payet. C’est fou pour un homme qui avait été laissé au bord du chemin, et ne pensait pas être sélectionné il y a 3 mois.


Mais c’est suffisant pour endosser un costume très français, celui de l’homme providentiel : « Un personnage qui apparaît dans les périodes de crise, et qui se présente comme le sauveur ultime chargé d’une sorte de mission historique ou divine » pour le sociologue René Girard. Un habit de sauveur endossé par de nombreuses personnalités historiques à travers les époques dans l’Hexagone, de Jeanne d’Arc à Charles de Gaulle en passant par Napoléon Bonaparte. Évidemment, ce culte de l’homme providentiel n’est pas resté cantonné à la politique et il a investi le champ sportif. Et le football notamment. Quand Zinédine Zidane sort de sa retraite internationale en août 2005, il endosse ce costume. Sauf qu’à l’époque, Zidane se savait attendu comme le messie, il était prêt à assumer ce rôle.

Une attaque en panne


Dimitri Payet, lui, n’a pas conscience de cette mission. On l’a intronisé soudainement après son exploit face aux Roumains. D’un « nobody » , il est presque devenu l’égal de Zidane. À Marseille, sur le Vieux-Port, Français et Albanais n’hésitaient d’ailleurs pas à chanter à l’unisson « He’s better than Zidane » en reprenant le chant consacré au Réunionnais par les fans de West Ham. Didier Deschamps ne s’en plaint pas. Pourquoi penser au lendemain quand la providence s’en mêle ? D’autant que Dimitri est un cache-misère efficace. Car si le match amical remporté 4-2 contre la Russie en mars dernier avait définitivement entériné la croyance que l’Euro serait pour les Bleus une orgie offensive, le constat a bien changé après deux matchs.


L’attaque des Bleus est en panne. Les deux buts inscrits en fin de match face à une Albanie coriace mais limitée n’ont dupé personne. Pendant plus d’une heure, pas un seul tir cadré, et pas de vraies occasions à se mettre sous la dent. Des centres à peine dangereux et un Olivier Giroud à côté de ses pompes. Un scénario quasi identique à celui qui s’était produit contre la Roumanie, avant l’apparition providentielle de Payet, donc.

Un cadeau de la providence


D’un coup de baguette magique, le joueur de West Ham a su résoudre tous les problèmes qui se posaient à ce moment donné, soit l’exacte définition donnée par l’historien Jean Garrigues, auteur du bouquin Les hommes providentiels. Jusqu’ici tout va bien, sauf que Garrigues dit aussi : « Évidemment, c’est un phénomène très irrationnel qui fait appel au charisme à l’émotion, et aux désespoirs collectifs. C’est pourquoi c’est un phénomène souvent violent, parfois très enthousiaste. Mais souvent aussi le réveil est difficile et le sauveur se retrouve dans la position d’un bouc émissaire.  » Une manière de dire qu’aujourd’hui, Payet suscite un espoir fou, qu’il est attendu, et qu’il n’a plus le droit d’échouer. Pas forcément un cadeau de la providence.

Par Arthur Jeanne

Dans cet article

il en a fermé des bouches lui ;)
Message posté par alejer
il en a fermé des bouches lui ;)


Je voyais pas beaucoup de gens le critiquer, la plupart des commentaires réclamaient sa présence
GalateaTêtenjoy Niveau : CFA2
Note : 1
Faut arrêter en France de croire que nous sommes des exceptions, des gens tout à fait à part dans la sphère mondiale. L'homme providentiel, le messie, le sauveur, le héros, sont des mythes, des figures qui appartiennent à tout le monde et qui existe depuis bien avant la création de la France.

L'avantage qu'a Payet sur un Ronaldo ou un Ibrahimovic, c'est qu'il peut très facilement passer le flambeau à Griezmann ou Pogba ou même Giroud, ou à Lloris (s'il sortait enfin une prestation monstre en Bleu). Alors que Ronaldo et Ibra sont les vedettes, les capitaines, les stars, les héros de ces équipes et lorsqu'elle ne gagne pas, ils n'ont pas été à la hauteur (ce qui est vrai pour hier soir). Je ne suis pas sûr que l'on attende de Payet qu'il mette des buts à tous les matchs. On a d'autres joueurs pour cela.
Taupinator Niveau : DHR
Note : 1
En tant que suiveur aléatoire de BPL, je suis clairement étonné du niveau du mec. Il fait ce qu'il veut avec le cuir. Par contre, j'étais resté sur une image assez négative de l'homme, avec quelques déclarations que j'avais pris pour de l'arrogance. Faut croire qu'il avait raison le con !
Message posté par Taupinator
En tant que suiveur aléatoire de BPL, je suis clairement étonné du niveau du mec. Il fait ce qu'il veut avec le cuir. Par contre, j'étais resté sur une image assez négative de l'homme, avec quelques déclarations que j'avais pris pour de l'arrogance. Faut croire qu'il avait raison le con !


il semble avoir atteint le niveau de ses ambitions
Dani de Melo Niveau : CFA2
« Un personnage qui apparaît dans les périodes de crise, et qui se présente comme le sauveur ultime chargé d’une sorte de mission historique ou divine » pour le sociologue René Girard.

Il y a bien une feinte à faire là!
Je l'ai sur le bout du clavier ...
Note : 1
Message posté par GalateaTêtenjoy
Faut arrêter en France de croire que nous sommes des exceptions, des gens tout à fait à part dans la sphère mondiale. L'homme providentiel, le messie, le sauveur, le héros, sont des mythes, des figures qui appartiennent à tout le monde et qui existe depuis bien avant la création de la France.

L'avantage qu'a Payet sur un Ronaldo ou un Ibrahimovic, c'est qu'il peut très facilement passer le flambeau à Griezmann ou Pogba ou même Giroud, ou à Lloris (s'il sortait enfin une prestation monstre en Bleu). Alors que Ronaldo et Ibra sont les vedettes, les capitaines, les stars, les héros de ces équipes et lorsqu'elle ne gagne pas, ils n'ont pas été à la hauteur (ce qui est vrai pour hier soir). Je ne suis pas sûr que l'on attende de Payet qu'il mette des buts à tous les matchs. On a d'autres joueurs pour cela.


L' auteur de l' article écrit"trés français" et non uniquement français.Après ta comparaison avec Ronaldo et Ibra ne me semble pas pertinente dans le sens où Dimitri Payet est un meneur de jeu et c'est en référence aux grands 10 de l' histoire du foot que la France a engendré rapporté à la grande Histoire que j'attendais cet article et qu' en ce sens il est recevable.
Après le laïus sur les français qui se pensent uniques,cela sent le règlement de compte et je trouve que ça dépasse le cadre du sujet.
Pour en finir j'ai toujours été surpris lors de mes voyages de la renommée et du capital sympathie que suscite encore l' évoquation de ce pays,France.
Et quand il loupera un pénalty on l'incendiera après ... classique https://lesyeuxdansleuro.com/2016/06/19 … -de-leuro/
La vraie information de l'article c'est que René Girard est sociologue
Message posté par Peewow
La vraie information de l'article c'est que René Girard est sociologue


Philosophe reconverti dans l'anthropologie et spécialisé dans la violence....Faut pas toucher à Gigi!
IscariotWorld Niveau : Loisir
Pour continuer sur Guarrigues, on a Aussi Nene:
"Avant j'etais la solution, maintenant je suis le probleme".
Il y a un coté très funambule avec Payet. Tu t'attends à chaque seconde qu'il se foire et tombe, mais au final il continue à te narguer en dansant sur la corde.
Message posté par Peewow
La vraie information de l'article c'est que René Girard est sociologue


Philosophe reconverti en anthropologue dont le thème privilégié est la violence,le désir triangulaire et la fonction du bouc-émissaire dans les sociétés humaines.
Très intéressant à appliquer au niveau du football et homonymie est tout de même savoureuse sachant le contenu de ses études.
Faut pas toucher à Gigi!
Message posté par Nobody1
Je voyais pas beaucoup de gens le critiquer, la plupart des commentaires réclamaient sa présence


Tout dépend quand...
Il y a six mois, oui, tout le monde le voulait.

Mais par exemple avant la Coupe du Monde 2014, personne ne comprenait pourquoi Deschamps le sélectionnait et il y avait ici-même des gens qui hurlaient au favoritisme, disaient que c'était impossible qu'on s'encombre d'un type aussi inutile, et pour finir tout le monde ou presque était ravi qu'on parte au Brésil sans lui.
De la même façon, je me souviens qu'on m'a ri au nez, pas plus tard qu'il y a un an, quand j'avais déploré son absence des 4 finalistes du trophée UNFP de meilleur joueur de L1 - et après son mauvais match face à l'Albanie en juin 2015, pas mal de monde pensait qu'il ne s'imposerait jamais en Bleu et qu'il était temps d'essayer d'autres mecs en doublure de Valbuena.

Comme on dit : dans le football, tout va très vite.
Message posté par Peewow
La vraie information de l'article c'est que René Girard est sociologue


Ils ont un peu explosé, c'est une vraie citation mais d'un historien qui ne s'appelle pas du tout rene girard mais Jean Garrigues...
http://www.20minutes.fr/vousinterviewez … re-sauveur

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Icare McGeady
3k 20