En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8e journée
  3. // Marseille/ASSE (2-1)
  4. // Les notes

Payet et Ayew donnent le ton, l'OM s'amuse

Les Marseillais ont plié le match en une demi-heure grâce à un collectif une nouvelle fois impressionnant et des leaders dans le bon tempo. Les joueurs stéphanois, dépassés en première période, se sont montrés quand l'OM lâchait physiquement. Il était déjà trop tard.

Modififié

Olmypique de Marseille


Steve Mandanda (7) : Une partie plutôt tranquille pour Steve, qui a pu regarder le Vélodrome en transe. Avant de sécuriser la victoire des siens dans les dernières minutes.

Brice Dja Djédjé (5,5) : Passer en quelques mois de Pascal Dupraz à Marcelo Bielsa, c'est comme passer de Jean-Jacques Bourdin sur RMC à Michel Onfray sur France Culture. On pige pas tout, mais on sent qu'on sera plus intelligent avec. Alors on écoute et on s'applique. N'a pas tout compris sur le but de Brison.

Nicolas Nkoulou (6,5) : Nicolas Nkoulou a retrouvé son flegme de sénateur. L'histoire d'un mec imbougeable qui prend peu d'initiatives.

Jérémy Morel (7) : Latéral en détresse l'année dernière, défenseur central dominant cette saison. Peut-être qu'il a désormais un entraîneur.

Benjamin Mendy (6) : Il est loin le temps où Benjamin Mendy centrait derrière le but et laissait des boulevards derrière lui. En fait non, c'était il y a quatre mois.

Alaixys Romao (6) : Un ouvrier spécialisé de plus au service d'une production esthétique. Un message d'espoir.

Giannelli Imbula (7) : MUY BIEN Giannelli ! Remplacé par Mario Lemina à la 64e minute qui a terminé le travail proprement quand ses coéquipiers fatiguaient.

Florian Thauvin (5) : Dans cette orgie collective, Florian en a fait un peu trop. Le mec qui veut participer à la fête alors qu'il est déjà invité. Le Frédéric Lefebvre du gouvernement Fillon III. Remplacé par Romain Alessandrini à la 57e, qui se faisait surnommer Valbueno à Clermont Foot. Voilà, c'est tout.

Dimitri Payet (8) : Dimitri Payet cherche depuis le début de sa carrière de la constance et souffre des surréactions en chaîne qui suivent ses bonnes performances. Pas d'enflammade, donc. Continue, Dimitri. Remplacé par Abdelaziz Barrada à la 83e, qui a délivré une merveille à Gignac.

André Ayew (8) : L'année dernière, il se battait tout seul. Désormais, André Ayew rythme les efforts de ses coéquipiers. L'activité d'un troisième ligne aile. André met la tête là où les autres n'osent même pas aller avec le pied.

André-Pierre Gignac (4) : André-Pierre est passé à côté de son match ce soir. Anecdotique pour cet OM-là.

AS Saint-Étienne


Stéphane Ruffier (5,5) : La Ruffe a passé la soirée à gueuler dans le vide, à la circulation. Un bel arrêt sur Gignac en fin de rencontre.

François Clerc (4) : Quand il faut sauver la mère-patrie, un expert-comptable ne sert plus à rien.

Moustapha Bayal Sall (4,5) : Quand il faut sauver la mère-patrie, un videur de boîte de nuit ne sert à rien non plus. À part pour se battre.

Florentin Pogba (4) : Le destin a voulu que son petit frère soit l'un des plus grands joueurs de la planète et lui, un simple soldat anonyme d'un championnat qui ne compte que ça. La vie est parfois injuste.


Jonathan Brison (5) : Il a passé le match emprisonné à double tour sur son côté, à souffrir. Alors il a claqué une frappe sauvage quand il est sorti. La haine du taulard.

Allan Saint-Maximin (6,5) : Un nom et une coupe de cheveux à jouer les clichés dans Trois zéros. Un rôle ingrat, mais des percées intéressantes et courageuses. Remplacé par Max-Alain Gradel à la 73e qui a terminé le match à sa place, donc.

Ismaël Diomandé (2) : A coulé avec les autres, était sorti quand les Verts retrouvaient des couleurs. Un impact nul.

Renaud Cohade (4) : Un joueur moyen qu'on aimerait du coup voir à l'OM sous les ordres de Bielsa, pour rigoler.

Yohan Mollo (4) : Nom masculin, volontaire, brouillon, parfois brillant, souvent nerveux et inutile. Remplacé par Ricky van Wolfswinkel à la 65e.

Kévin Monnet-Paquet (?) : Si quelqu'un l'a vu ce soir, qu'il se manifeste.

Mevlüt Erding (4,5) : L'histoire d'Erding, c'est quand même l'histoire d'un type dont on ne sait toujours pas le niveau. Remplacé par Fabien Lemoine (5) à la mi-temps, qui a profité du coup de pompe marseillais pour tenir davantage la balle et aider son milieu de terrain.

Résultats et classement de L1

Par Antoine Mestres
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 14 heures Coentrão casse le banc des remplaçants 9 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 4
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3