1. //
  2. // Gr. A
  3. // France-Albanie

Payet, de l'Albanie à l'Albanie

Depuis son match parfait contre la Roumanie, Dimitri Payet est le nouveau héros des Bleus à l'heure d'affronter l'Albanie. Un sacré clin d'œil du destin, quand on sait que tout a failli s'arrêter pour lui il y a un an contre les mêmes Albanais.

108 16
Il y a presque un an jour pour jour, le 13 juin 2015. Les joueurs français jouent leur dernier match de la saison, en amical contre l'Albanie. À la mi-temps, les Bleus sont menés 1-0 par leurs modestes adversaires, et Didier Deschamps ne décolère pas. « Il manque beaucoup de choses à cette équipe de France » , explique-il au micro de TF1 avant de se placer sur le banc pour le second acte. Le « beaucoup de choses » , c'est surtout de l'envie, de l'implication, du caractère. Et Dimitri Payet est clairement dans la ligne de mire de son sélectionneur, après sa première mi-temps catastrophique. Positionné en meneur de jeu derrière Giroud, Griezmann et Lacazette, il est remplacé par Paul Pogba dès la pause. Un coup dur, surtout que le capitaine officieux de l'EdF, Patrice Évra, y va aussi de son lot de reproches après le match. « C’est un manque de respect par rapport au maillot de l’équipe de France. Il y a eu un manque d’investissement. Si le coach prend des décisions, il ne faudra pas venir pleurer » , insinue-t-il. Payet, qui avait déjà été ciblé par DD lors de la tournée de juin 2013 en Amérique du Sud, est encore pointé du doigt pour son manque d'implication.

Les cinq hommes forts de l'Albanie

« J'ai du mal à comprendre le sélectionneur »


Pourtant, Dimitri Payet a des circonstances atténuantes. Sous le soleil de plomb d'Elbasan, face à des Albanais surmotivés, le Réunionnais et ses potes n'ont pas été aidés par l'environnement. Le 13 juin, alors qu'il joue les seconds rôles en EdF et qu'il n'a pas totalement la confiance de Deschamps, Payet n'a en réalité qu'une idée en tête : partir en vacances. Il faut dire que la saison qui vient de s'écouler à Marseille a été éprouvante tant physiquement que mentalement. La méthode Bielsa, combinée à l'immense déception de la fin de saison et au bordel interne au club, a laissé des traces. Alors Payet loupe complètement son match. Si ses coéquipiers ne lui en tiennent pas rigueur, comme Moussa Sissoko qui estime que « c'est un match qui est passé, ça arrive que certains joueurs passent à travers certains matchs, c'est quelque chose de tout à fait normal » , Didier Deschamps est beaucoup plus rancunier.

C'est, pense-t-on, la fin de l'aventure de Payet en Bleu. Surtout que l'été qui suit, son choix de partir à West Ham, le douzième de Premier League, est loin de faire l'unanimité. Vincent Labrune le fait passer pour un traître et ne fait rien pour préserver son image. Il entre dans la catégorie des « Français talentueux qui vont se perdre en Premier League pour gagner de l'argent » . Pas le genre d'exemples que DD veut pour son groupe. Sauf que Payet cartonne d'entrée avec West Ham et réclame dans la presse son retour en équipe de France. En septembre, il se livre au micro de Canal+ : « Franchement, c’est difficile pour moi à encaisser de ne pas être appelé. J’ai l’impression que c’est plus compliqué pour certains que pour d’autres. J’ai du mal à comprendre ce que le sélectionneur attend vraiment de moi alors que je suis dans la meilleure période de ma carrière. »

« Le Dimi qu'on aime »


Un appel du pied forcé et maladroit qui ne convainc pas, mais alors pas du tout la Dèche. Le sélectionneur des Bleus le renvoie aussi sec dans les cordes. « Il est en stage, je discute avec lui et je lui dis ce que j’attends de lui sur le terrain. Après il comprend, il fait ou il ne fait pas. Il a le droit de ne pas comprendre, ce n’est pas mon problème à la limite » , répond-il par presse interposée. Une raison de plus de croire que le match du 13 juin 2015 était bel et bien le dernier de Dimitri Payet sous le maillot bleu. Mais le Hammer ne se démonte pas et continue d'exploser les compteurs, de dribbler tous les défenseurs et de nettoyer toutes les lunettes de Premier League. À contre-cœur mais avec raison, Didier Deschamps est bien obligé d'offrir une dernière chance au Londonien, surtout qu'il faut bien compenser l'absence de Karim Benzema et Mathieu Valbuena. Et cette fois-ci, Payet ne laisse pas passer sa chance.

Avec son très bon match contre les Pays-Bas et son coup franc magistral contre la Russie, il se crée une place dans le groupe France au dernier moment. Juste avant l'Euro, grâce à un autre coup franc de grande classe, contre le Cameroun cette fois-ci, il se crée une place dans le onze de départ de l’équipe de France. Et lors de ce match d'ouverture si compliqué contre la Roumanie, il se crée un statut d'homme providentiel des Bleus, à coups de dribbles, de passe décisive et de grosse patate du gauche. Aujourd'hui, ce n'est pas le même Dimitri Payet qui affronte l'Albanie. Patrice Évra, qui avait aussi été dur à son égard, a parfaitement résumé la transformation de l'ancien Marseillais. « Dimi, je le chambre souvent avec son match amical contre l'Albanie juste avant les vacances. Maintenant, c'est le vrai Dimi, le Dimi qu'on aime, celui qu'on a vu à West Ham. Je pense qu'aller en Angleterre, ça lui a fait du bien. Il sait que c'est un joueur important pour l'équipe. » Dimi en a fait du chemin en un an.



Par Kevin Charnay Propos de Moussa Sissoko et Patrice Évra recueillis par Thomas Pitrel

Dans cet article

L'article a beau être très orienté, il rappelle quand même que si DD a un temps écarté Payet de l'EDF, c'était pour d'excellentes raisons.

"A contre-coeur mais avec raison"... La définition même du fonctionnement de DD, quoi.
Note : -1
Clairement l'un des 5 hommes forts de ce début de tournoi, espérons qu'il reste sur ce rythme pharaonique https://lesyeuxdansleuro.com/2016/06/15 … -de-leuro/
Comme face à la Roumanie, bien hâte que les mecs rentrent sur le terrain et qu'on puisse en découdre. Je suis partagé sur le fait de rester sur la même compo que vendredi et passer en 4-2-3-1...Dans tous les cas pour rester sur le sujet, Payet est clairement indiscutable en bleu sur toutes les sorties tricolores depuis le mois de mars.
Quand on lit son interview sur sa saison marseillaise, c'est impressionnant le constat qu'il fait de sa métamorphose grâce à Bielsa. Sa phrase "j'en ai bouffé pour 10 ans avec lui" m'avait bien fait marrer.

Ce qui prouve aussi qu'El Loco (et c'est pas une découverte) était vraiment capable de "tailler" les joueurs qu'ils avaient à dispo pour n'en garder que le meilleur.
Note : 1
c est quand meme une grosse qualité de deschamps : valbuena, payet, gignac, il n en voulait pas.
ils se sont imposés,ont progressé, il n est pas rester buté
Ca m'énerve cette manière de dire "si on a perdu face à l'Albanie, c'est de la faute de Payet"... Quand bien même il était à chier sur ce match, l'équipe de France aurait du gagner ! Ce n'est pas parce qu'un joueur n'était pas au niveau (L'était-il tant que cela? Je ne me souviens plus du match), que ses coéquipiers doivent être aussi mauvais que lui !
@ Meteko:

La progression de Gignac dans le jeu de tête, à chaque fois que je me rappelle son niveau "pré-Bielsa", je m'en remets pas.
Totti Chianti Niveau : CFA2
Note : 1
Message posté par rrouu
c est quand meme une grosse qualité de deschamps : valbuena, payet, gignac, il n en voulait pas.
ils se sont imposés,ont progressé, il n est pas rester buté


T'as raison. Ça, on ne peut vraiment pas le lui reprocher.
C'est vraiment le type qui va ravaler sa fierté si nécessaire pour atteindre son but. Être obsédé par la victoire à ce point, c'est hors du commun.
Message posté par Griseman
Clairement l'un des 5 hommes forts de ce début de tournoi, espérons qu'il reste sur ce rythme pharaonique https://lesyeuxdansleuro.com/2016/06/15 … -de-leuro/


Ca va le spam ?
Note : 1
Message posté par Totti Chianti
T'as raison. Ça, on ne peut vraiment pas le lui reprocher.
C'est vraiment le type qui va ravaler sa fierté si nécessaire pour atteindre son but. Être obsédé par la victoire à ce point, c'est hors du commun.


Je sais pas s'il est obsédé par la victoire... Enfin, l'est-il plus qu'un coach qui prend des mauvaises décisions ? L'est-il plus qu'un Dunga qui blackliste Thiago Silva ?

Pour moi, c'est juste que DD est un mec INTELLIGENT. Il a une intelligence pratique énorme. Il est réellement pragmatique. Son but est de gagner, et pour gagner il prendra toutes les décisions que son esprit rationnel lui commanderont.

Même prendre des mecs dont il n'apprécie pas la personnalité.
Bitedamarage Niveau : CFA
Message posté par Griseman
Clairement l'un des 5 hommes forts de ce début de tournoi, espérons qu'il reste sur ce rythme pharaonique https://lesyeuxdansleuro.com/2016/06/15 … -de-leuro/


"En vieux briscard Chiellini a même commis les fautes opportunes au bon moment. Mais surtout dans cette Italie champagne, le défenseur a adressé le caviar qu’il fallait à Giacherrini, qui d’un merveilleux contrôle, a ensuite mystifié Thibaut Courtois"

Jai loupé un truc ou ils se plantent totalement... Cest Bonucci l'ouverture putain, Chiellini fait pas des ouvertures comme ça, surtout du droit, lui c'est le gladiateur, Bonucci le technicien et Barzagli le tronc d'arbre quasi impassable en 1 vs 1... Putain internet c'est souvent le fond des chiottes niveau journalisme, la plupart des articles seraient mieux rédigés si c'était de simples fans qui s'en occupaient.
Totti Chianti Niveau : CFA2
Message posté par Warum
Je sais pas s'il est obsédé par la victoire... Enfin, l'est-il plus qu'un coach qui prend des mauvaises décisions ? L'est-il plus qu'un Dunga qui blackliste Thiago Silva ?

Pour moi, c'est juste que DD est un mec INTELLIGENT. Il a une intelligence pratique énorme. Il est réellement pragmatique. Son but est de gagner, et pour gagner il prendra toutes les décisions que son esprit rationnel lui commanderont.

Même prendre des mecs dont il n'apprécie pas la personnalité.


Il l'est plus si le coach en question est capable de se priver d'un bon élément (j'entends par là un élément qui sert réellement au groupe, voire capital pour ce même groupe. Je ne parle pas juste d'un super joueur mais qui serait nocif pour le groupe ou pour l'idée qu'en a le sélectionneur) juste pour des raisons de conflit de personnalités ou principes stupides.
Ça c'est déjà vu. L'exemple ultime, Passarella et sa phobie des cheveux longs pour la sélection argentine au Mondial 98.
Bitedamarage Niveau : CFA


Le spam de merde, c'est important de le préciser, si encore c'était propre OK, c'est sympa ce genre de point apres la première journée. Mais là c'est du travail de goret genre buzburger ou ces sites poubelles
On peut quand même dire merci à Benzema d'avoir fait écarter Valbuena et donc laissé sa place à Payet! Sans cette histoire, je suis sûr qu'on aurait eu un Valbuena pas mauvais et qui se défonce mais pas excellent non plus, au lieu de Payet.
Message posté par Bitedamarage
"En vieux briscard Chiellini a même commis les fautes opportunes au bon moment. Mais surtout dans cette Italie champagne, le défenseur a adressé le caviar qu’il fallait à Giacherrini, qui d’un merveilleux contrôle, a ensuite mystifié Thibaut Courtois"

Jai loupé un truc ou ils se plantent totalement... Cest Bonucci l'ouverture putain, Chiellini fait pas des ouvertures comme ça, surtout du droit, lui c'est le gladiateur, Bonucci le technicien et Barzagli le tronc d'arbre quasi impassable en 1 vs 1... Putain internet c'est souvent le fond des chiottes niveau journalisme, la plupart des articles seraient mieux rédigés si c'était de simples fans qui s'en occupaient.


Cherche pas, ce mec vient poster des liens vers son petit blog perso sur tous les articles depuis une semaine.
Message posté par Phil...
@ Meteko:

La progression de Gignac dans le jeu de tête, à chaque fois que je me rappelle son niveau "pré-Bielsa", je m'en remets pas.


Tout juste s'il était capable de prendre une impulsion et de cadrer une tête. Je pense que Bielsa leur a plus ou moins tous appris cette saison là ce qu'était l'engagement, la notion de timing et la précision.

Je suis a peu près certain qu'avec Marcelo cette saison, on ne finit pas sur le podium, mais on kiffe vraiment beaucoup plus avec plus de buts entre autres choses.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
108 16