En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options

Pavlyuchenko, la résurrection

C'est le conte de fées de la saison en Angleterre. Roman Pavlyuchenko, arrivé en 2008 à Tottenham pour la coquette somme de 14 millions de livres, avait tous les atours d'un bide.

Ne rentrant pas dans les plans d'Harry Redknapp, l'attaquant russe trainait son spleen dans les travées de White Hart Lane, envisageant même un retour au pays lors du dernier mercato. Ses performances en Cup ont depuis changé la donne : auteur de neuf buts dans la compétition, Pavlyuchenko a grandement participé au bon parcours des Spurs. Alors, au moment d'affronter Portsmouth en demi-finale dimanche, il savoure : «  Peu d'équipes arrivent à ce stade de la compétition donc nous devons être reconnaissants d'être là, mais mon état d'esprit est que nous devons tout faire pour gagner la coupe, à n'importe quel prix. Wembley est le plus beau stade dans lequel j'ai joué et c'est le rêve de tout footballeur de participer à une rencontre comme celle-là. [...] Je veux que les gens se rappellent que Roman Pavlyuchenko peut jouer et est un bon footballeur » , a-t-il déclaré au Daily Mail.

Sachant que David James gardera les cages adverses, la belle histoire a de grandes chances de se poursuivre...


AP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 09:28 Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 22
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
lundi 22 janvier Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) lundi 22 janvier Quand Ronaldo planquait de la bière 51 lundi 22 janvier Dupraz quitte le TFC 128 lundi 22 janvier Robinho en route vers Sivasspor 60 lundi 22 janvier Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18
À lire ensuite
Murphy n'oublie pas Anfield