En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 37 Résultats Classements Options

Paulo Dybala : « Ceux qui disaient que je ne valais rien le regrettent aujourd'hui »

Quand il atterrit en Europe en 2012, Paulo Dybala a 18 ans et seulement 38 matchs professionnels dans les jambes à Córdoba, en deuxième division argentine. Deux saisons plus tard, dont une en Serie B, le gaucher est devenu la sensation du championnat italien, avec déjà 12 buts et 7 passes décisives. Un prix annoncé à 50 millions d'euros, des offres venant de toute l'Europe, une rumeur PSG qui s'intensifie et le titre honorifique de meilleur joueur de la première partie de saison d'après la presse italienne. À l'occasion de son portrait dressé dans le numéro 10 de So Foot Junior, il nous raconte son parcours.

Modififié
Raconte-nous tes débuts. Le football, quand t'étais un gamin, ça représentait quoi ?
Quand j'étais gamin, je jouais dans un petit club près de chez moi, dans le village de Laguna Larga. Puis, de 10 à 15 ans, j'ai commencé à jouer pour Instituto de Córdoba. Il fallait m'accompagner à l'entraînement tous les jours en voiture après l'école. Normalement, mon père conduisait. Mais parfois, il fallait demander à d'autres, donc c'est devenu un peu sérieux. Puis mon père est décédé quand j'avais 15 ans, et c'est à ce moment-là que le club Instituto a construit une pension complète pour les jeunes du club. Donc j'ai déménagé à Córdoba. Avant, le foot n'était qu'un jeu, je jouais pour m'amuser. Là, c'est devenu un objectif, je voulais devenir pro. Le rêve de mon père était d'avoir un fils footballeur. Mes frères n'ont pas réussi, alors je devais le faire, c'était une obligation.

Quand on t'a présenté l'offre de Palerme, tu n'avais joué qu'une saison en deuxième division. Qu'est-ce que tu t'es dit ?
Aller en Europe, c'était quelque chose d'énorme, complètement inespéré. Je me suis dit que le train n'allait pas passer beaucoup de fois, et je suis parti tout de suite, sans regret. Mais en vrai, tout est allé hyper vite… C'était impossible de prévoir tout ça. J'ai débuté ma première saison en août, et j'ai rapidement battu quelques records (plus jeune titulaire depuis Kempes, plus jeune joueur à marquer un triplé, six matchs consécutifs en marquant, ndlr). Du coup, mon nom a commencé à sortir dans la presse. Et puis on a fait une saison incroyable, donc des gens ont commencé à appeler, à se rapprocher. Il y a eu très vite beaucoup d'argent en jeu, c'était fou. Ce n'était pas facile à comprendre, que du jour au lendemain les meilleurs clubs du monde s'intéressaient à moi, alors que je jouais encore à Córdoba, en deuxième division. À 17, 18 ans, c'est dur à gérer. Heureusement, je me suis concentré sur mon travail, sur le football, et par chance j'ai pu me rapprocher beaucoup de ma famille à cette époque. Mon coach, Dario Franco, m'a aussi beaucoup aidé à garder les pieds sur terre, tout comme mes coéquipiers.

Finalement, vous échouez aux portes de la promotion en première division…
La fin de saison a été tragique. On avait fait une saison géniale. D'après moi, on avait joué le meilleur football de toute la division, mais bon c'est de la malchance. Tout devait être historique… Encore aujourd'hui, mon cœur n'a pas réussi à oublier. Moi, j'étais fan de Boca Juniors quand j'étais petit, comme mon papa. Mais quand j'ai commencé à vivre au club, je suis tombé amoureux d'Instituto. C'est mon club, je suis tous les résultats. Ici à Palerme, Franco Vázquez vient aussi de Córdoba, mais il est fan de Belgrano. On se charrie beaucoup par rapport à ça (rires). Parce que même si Belgrano est en première division, Instituto a toujours été plus grand historiquement. Et on va revenir !

Javier Pastore vient aussi de Córdoba, mais il a été formé à Talleres. Comment t'expliques le succès de la filière cordobesa de Palerme ?
Je ne sais pas si c'est un hasard ou de la chance. Mais c'est vrai qu'avec Pastore, Vázquez et moi, ils sont assez contents de ce qu'ils ont trouvé à Córdoba (rires). Ce qui est drôle, c'est qu'on vient tous les trois de trois équipes différentes. En fait, il y a une logique : le caractère des Cordobéses est très tranquille, très posé, et Palerme du coup était la destination idéale parce que je savais que là-bas, j'allais pouvoir apprendre et vivre une vie tranquille. Je ne sais pas si le club avait pris ça en compte, mais à mon âge, c'était important. Et puis, Palerme est le club qui m'a donné le plus de confiance, ils me voulaient vraiment. La preuve, on est descendus en Serie B, et le club m'a toujours soutenu. Aujourd'hui, j'ai fait le bon choix, non ?

Et tu voulais spécifiquement aller en Italie ?
Quand j'étais plus petit, je suivais tous les championnats. Je jouais à la Play, alors forcément, je prenais des équipes italiennes, mais aussi les autres. J'aime bien tous les championnats, car ils ont tous quelque chose de différent. En Espagne, on joue bien. En Angleterre, on attaque beaucoup. Mais peut-être que le championnat italien est celui qui se rapproche le plus de l'argentin, pour le peu d'espaces qu'il y a, et l'importance de la tactique… Si on est si nombreux, je pense que c'est parce que l'Italie va chercher des joueurs très jeunes à cause de la situation économique du championnat. Et les clubs italiens savent que l'Argentine est un réservoir de talents. Dans l'autre sens, pour les Argentins, c'est facile de s'adapter. Au début, il y a le problème de la langue, mais ça va vite. Aujourd'hui, à Palerme, je me sens comme en Argentine.

C'est quoi le plus dur pour un attaquant, l'Italie ou l'Argentine ?
La Serie A, c'est l'un des championnats les plus durs au monde, ça ne fait aucun doute. Par rapport à l'Argentine, il y a d'abord un gros changement sur la qualité des joueurs que tu affrontes. Chiellini, Bonucci, Ranocchia, Juan Jesus, Mexès, ce sont des défenseurs très durs. Tu reçois aussi beaucoup de coups en Italie, mais en venant de la seconde division argentine, j'étais plutôt habitué on peut dire !

Sur quels secteurs as-tu eu besoin de progresser pour t'adapter ?
Techniquement, j'ai appris à bien défendre mon ballon, à le protéger, et ça m'a permis cette saison de savoir me tourner vers le but pour faire face au jeu. Je peux utiliser ma vitesse pour faire la différence. Ma première saison, j'avais des difficultés. Et c'est très important ici pour un attaquant, car les entraîneurs ont peur que tu perdes la balle dans une zone dangereuse. C'est donc aussi un apprentissage tactique : tu ne peux pas dribbler n'importe où en Italie. Et tactiquement, il a fallu que je sois plus rigoureux aussi, dans la gestion de mes efforts. Physiquement, quand je suis arrivé, on m'a dit que j'allais devoir bosser très dur en salle de musculation pour prendre du muscle et être plus fort. Mais ils ne m'ont jamais obligé à le faire. D'ailleurs, quand Gattuso était là, il me disait même de ne travailler que sur l'explosivité du bas du corps, et de laisser tomber les poids pour le haut du corps. Car pour mon jeu, passer des heures dans la salle de musculation est inutile. Je n'ai donc jamais dû changer mon jeu pour l'Italie.

« Javier Pastore avait pu prendre son temps pour s'adapter au championnat italien à Palerme. Donc je n'avais pas peur de ne pas marquer beaucoup de buts dès le départ. »

Et dans ta préparation au quotidien ?
La plus grande différence, c'est clairement dans les détails de la vie de tous les jours. En Argentine, je mangeais de la viande, beaucoup de fritures, je buvais du Coca-Cola, je ne faisais pas attention, comme n'importe quel gamin quoi. Ici, j'ai un nutritionniste qui vérifie mon poids tous les jours, qui prépare un régime alimentaire pour chaque joueur. Heureusement que la viande en Italie n'a rien à voir avec la viande argentine, sinon ça aurait été très difficile !

Finalement, la relégation en Serie B t'a donné le temps de progresser, non ?
La relégation a été un coup dur, mais en Serie B, j'ai été encore plus tranquille pour m'adapter, travailler et apprendre à connaître le football italien. Mais ce n'est pas que le niveau de la division. La première année, on a changé cinq fois d'entraîneur. Quand Iachini est arrivé, il m'a donné immédiatement sa confiance. Et avec lui, j'ai toujours joué. Tout est plus facile quand tu as de la continuité.

Est-ce qu'il t'est arrivé de douter de ton niveau ? (3 buts seulement pour sa première saison, puis 5 en deuxième division, ndlr)
Beaucoup de monde a parlé du prix de mon transfert. Moi, je m'en fichais, mais je ne pouvais pas m'empêcher de l'entendre. Mais aujourd'hui, les gens qui disaient que Palerme avait dépensé 12 millions d'euros pour un joueur sans valeur, je pense qu'ils regrettent, non ? En fait, j'avais vu que malgré sa super saison en Argentine, Javier Pastore avait pu prendre son temps pour s'adapter au championnat italien à Palerme. Donc je n'avais pas peur de ne pas marquer beaucoup de buts dès le départ. Je savais que ça allait venir si je travaillais. Et que le club allait me soutenir. Si j'en suis là, c'est grâce à Palerme.

C'est quoi, ta position préférée sur le terrain ?
Mon poste, c'est de jouer près du but. À Palerme, je joue seul en attaque avec Franco Vázquez autour de moi en « enganche » (meneur de jeu, ndlr). On aime bien jouer comme ça parce qu'on peut se suivre sur le terrain, on se connaît très bien. Je sais que mon physique n'est pas habituel pour un avant-centre, parce qu'ils sont souvent plus grands, mais ils ne sont peut-être pas aussi techniques. Quand j'ai commencé à cette position à Instituto, grâce à Dario Franco, personne ne pensait que ça allait marcher. Mon modèle, c'est Messi. Parce que c'est le meilleur joueur du monde. Mais quand j'étais petit, j'observais beaucoup ce que faisaient Riquelme et Ronaldinho.

On a beaucoup parlé de toi pour la sélection italienne. Où en es-tu ?
Je l'ai toujours dit, je me sens argentin et rien de plus. Je n'ai qu'un seul rêve, et c'est de jouer avec la sélection argentine. Je ne sais pas pourquoi tout le monde en a parlé autant, mais je ne jouerai jamais pour un autre pays.

Ton coéquipier et compatriote Franco Vázquez dit qu'il serait « honoré » de jouer pour l'Italie…
Pour zquez, c'est différent, la famille de sa mère est italienne. Et il est plus âgé que moi, donc pour sa carrière, ce serait un bond intéressant.

Si tu dois choisir, tu prends un club qui joue la Ligue des champions ou une convocation avec l'Argentine ?
(rires) Je veux les deux ! Si je joue en Ligue des champions, c'est sûr que j'aurai plus de chance de jouer en Sélection. Mais ce serait un manque de respect vis-à-vis de Palerme de dire que je veux autre chose, je suis très heureux de ma situation en Sicile et surtout concentré sur notre saison. On a encore plein de choses à montrer.


Propos recueillis par Markus Kaufmann
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 12:05 OFFRE SPÉCIALE : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax !!! Hier à 18:30 Le Récap "Ligue des Champions" de la #SOFOOTLIGUE Hier à 09:53 408€ à gagner avec PSG, Lazio & Fiorentina
Hier à 14:50 Un U17 suspendu trente ans pour avoir frappé un arbitre 37 Hier à 12:16 Bastian Schweinsteiger : « Je suis ouvert à toutes propositions » 25 Hier à 11:47 Ils ont joué à Marseille ET au PSG (via Brut Sport)
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 09:50 Luiz Felipe Scolari va quitter Guangzhou Evergrande 20 jeudi 19 octobre Le très joli but d'Olivier Giroud 35
jeudi 19 octobre Une sauce barbecue géante se frite avec les supporters adverses 27 jeudi 19 octobre Il parcourt 6 000 km pour son club sur Football Manager 30 mercredi 18 octobre Lyon-Duchère : Enzo Reale suspendu 7 matchs 11 mercredi 18 octobre Un club de D3 va construire une tribune debout grâce à un crowdfunding 8 mercredi 18 octobre La roulette insolente de JK Augustin 34 mercredi 18 octobre À Coventry, un fan descend sur la pelouse pour engueuler les joueurs 12 mardi 17 octobre 345€ à gagner avec PSG, Bayern & Juventus mardi 17 octobre 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! mardi 17 octobre Zebina condamné à deux ans de prison avec sursis 13 mardi 17 octobre Le fils de Giovinco ambiance les fans de Toronto 3 mardi 17 octobre Troisième commotion cérébrale en six mois pour Birnbaum 10 mardi 17 octobre Une chèvre s'invite sur un terrain de foot en Grèce 12 mardi 17 octobre Arbitre agressé et baston générale dans un match de U19 32 mardi 17 octobre Un maillot pour Halloween créé à Hawaï 6 lundi 16 octobre 216€ à gagner avec Dortmund, Man City - Naples & Real - Tottenham lundi 16 octobre Taarabt met fin à trois ans de disette 16 lundi 16 octobre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 16 octobre Un joueur de Xanthi (Grèce) sanctionné à cause de la mousse 6 lundi 16 octobre Kaká a joué son dernier match à Orlando 12 lundi 16 octobre Un match retardé à cause des confettis 3 lundi 16 octobre Une équipe de D3 argentine déguisée en Lionel Messi 6 lundi 16 octobre Le missile de Guedes avec Valence 21 dimanche 15 octobre Alessandrini nommé pour le trophée du meilleur nouveau venu en MLS 14 dimanche 15 octobre Un match de foot suivi d'un match de rugby sur le même terrain 11 dimanche 15 octobre Pronostic Inter - Milan AC : 431€ à gagner sur le derby ! samedi 14 octobre L'incroyable raté de Mateta 5 samedi 14 octobre Martin Palermo est champion du monde ! (via Brut Sport) samedi 14 octobre Un club de migrants en Andalousie 4 vendredi 13 octobre Découvrez le mini-foot ! (via Brut Sport) vendredi 13 octobre Derby County clashe Nottingham avec un freestyle de rap 4 vendredi 13 octobre Billericay Town FC (D7 Anglaise) recrute deux SDF 4 vendredi 13 octobre À Brescia, les joueurs interrompent l'entraînement pour éviter un PV 1 jeudi 12 octobre Éric Cantona va chanter du Disney 28 jeudi 12 octobre Le Récap "Semaine Internationale" de la #SOFOOTLIGUE 1 jeudi 12 octobre Villarreal s’attaque aux pigeons 20 jeudi 12 octobre Une équipe éliminée sur tapis vert à cause de ses numéros de maillots 16 jeudi 12 octobre Une séance de tirs au but jouée trois semaines après la prolongation 5 mercredi 11 octobre Le Dynamo Dresde ressort son maillot anti-raciste 22 mercredi 11 octobre La voisine avait planqué 186 ballons 47 mercredi 11 octobre L'improbable dégagement en touche d'un remplaçant du Panama 12 mercredi 11 octobre Le feu d'artifice des supporters bosniens 3 mardi 10 octobre George Weah, président du Liberia ? (via Brut Sport) lundi 9 octobre Mondial 2018 : La folie dans les rues du Caire (via Brut Sport) lundi 9 octobre Ballon d'or : la liste des 30 nommés 84 lundi 9 octobre 245€ à gagner avec France-Bélarus & Lettonie-Andorre lundi 9 octobre Quand le pays de Galles foire sa photo d’avant-match 13 lundi 9 octobre Le caramel de quarante mètres d'une joueuse de l'OL 19 lundi 9 octobre Raté incroyable en D4 néerlandaise 6 lundi 9 octobre Ballon d’or : Kane et Lewandowski sont bien là 15 lundi 9 octobre Pronostic France Bélarus : 670€ à gagner sur le match des Bleus ! 1 lundi 9 octobre Ballon d’or : Suárez, Coutinho et Mertens y sont aussi 24 lundi 9 octobre Paraguay : match interrompu pour violences après huit minutes 3 lundi 9 octobre 12 matchs de suspension pour avoir critiqué le district de Moselle 8 dimanche 8 octobre 35 Hollandais font le déplacement pour voir un match de D6 anglaise 6 dimanche 8 octobre La FIFA veut reformer les trêves internationales 20 samedi 7 octobre Une blessure affreuse en Argentine 9 samedi 7 octobre U17 : des IRM pour contrôler l'âge des joueurs 13 samedi 7 octobre QPR a créé un groupe de supporters LGBT 117 vendredi 6 octobre Un nouveau rapport accable l'organisation du mondial au Qatar 42 vendredi 6 octobre Quand des supporters anglais marquent avec un avion en papier 8 jeudi 5 octobre 267€ à gagner avec Bulgarie-France, la Suisse & Iles Féroé-Lettonie jeudi 5 octobre 545€ à gagner sur Bulgarie France ! jeudi 5 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! jeudi 5 octobre Mondial 2018 : la mise en place de la VAR remise en cause 6 mercredi 4 octobre Ivre, Alex Morgan se fait virer de Disney World 39 mercredi 4 octobre Le gardien prend un but gag, les supporters envahissent le terrain 6 mercredi 4 octobre Une équipe espagnole intégralement formée de Sud-Coréens 15 mardi 3 octobre Un triplé dont deux ciseaux en D2 Suisse 3 mardi 3 octobre Emmanuel Eboué fait taire la rumeur VIH 9 mardi 3 octobre Victime d’un malaise cardiaque, il prolonge son contrat 3 mardi 3 octobre Ribéry a payé le salaire de son frère à Bayonne 29 mardi 3 octobre Des fans en colère parce que leur équipe gagne 10 mardi 3 octobre La terrible faute sur Renato Civelli 2 lundi 2 octobre Rocket League dans la vraie vie (via Brut Sport) lundi 2 octobre Emmanuel Eboué atteint de graves problèmes sanguins 21 lundi 2 octobre Les funérailles du club de Modène organisées par ses supporters 12 lundi 2 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !!! 1 lundi 2 octobre Gignac collecte 241 000 euros pour une fillette atteinte d'une tumeur 4 dimanche 1er octobre Le tifo « Dikkenek » des ultras d'Anderlecht 32 dimanche 1er octobre Il envoie un coup de boule à son coéquipier en plein match 2 dimanche 1er octobre Le ciseau d'Haller 1 samedi 30 septembre Villas-Boas suspendu huit matchs 1 samedi 30 septembre Un club de D6 allemande sponsorisé par une actrice porno 26 samedi 30 septembre Scolari veut envoyer Ancelotti en Chine 4 samedi 30 septembre Le plan machiavélique de Lucas Digne (via Brut Sport) vendredi 29 septembre Le licenciement d’Ancelotti provoqué par cinq joueurs 70 vendredi 29 septembre L'Ukip accusé d'avoir plagié le logo de la Premier League 19 vendredi 29 septembre Griezmann va publier des romans 50 vendredi 29 septembre Le mode "foot en salle" à FIFA... (via Brut Sport)