En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options

Paulo Duarte critique la CAN

Paulo Duarte n'est pas satisfait des conditions d'entraînement dont bénéficie son équipe du Burkina Faso pour la CAN. Le sélectionneur burkinabè s'est plaint de ne pas disposer des mêmes conditions de travail que ses concurrents dans le groupe B, la Côte D'Ivoire et l'Angola : "Ils sont protégés, tout le monde ne travaille pas dans les mêmes conditions. Certaines équipes font des trajets de 10 à 15 minutes pour s'entraîner et nous, on est obligés de faire une heure sur une route sinueuse pour faire une séance."

Les Burkinabé s'entraînent à Luba, à 50 km de Malabo, leur lieu de résidence. "En arrivant à Malabo, on nous a donné un bar-restaurant pour dormir, ce n'était même pas un hôtel, déplore-t-il. Il n'y avait pas de salle vidéo. A chaque fois, c'est de l'improvisation, c'est la CAN".

Paulo Duarte et ses joueurs se sont finalement installés dans un établissement de standing dans la capitale équato-guinéenne. Ils s'entraîneront sur un terrain synthétique non loin du stade de Malabo.


La Côte-d'Ivoire et l'Angola n'ont plus qu'à bien se tenir. RL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


il y a 5 heures Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport)
il y a 7 heures Quand Ronaldo planquait de la bière 44 il y a 8 heures Dupraz quitte le TFC 124 il y a 9 heures Robinho en route vers Sivasspor 56 il y a 12 heures Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 4 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 8 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7
À lire ensuite
AVB répond à Ancelotti