1. //
  2. // 24e journée
  3. // Juventus Turin/Atalanta Bergame

Paul Pogba, bras au ciel, pieds à terre

Lorsque Paul Pogba s'entraîne auprès de Pirlo, Buffon et Chiellini, il se tait, observe, travaille et apprend. « Je ne suis rien du tout, moi » , répète-t-il avec raison devant les caméras, les pieds à terre. Mais lorsque Paul Pogba joue avec Pirlo, Buffon et Chiellini, son envie insatiable de jeu, de responsabilités et d'action le pousse à demander le ballon de façon excentrique et pressante, agitant les bras au ciel comme s'il se sentait invisible. Il la veut toujours, la balle. Parce que loin des caméras, Pogba redevient ce qu'il est vraiment : un champion en quête d'exploits. Entre ciel et terre.

Modififié
6k 69
Qu'est-ce qui différencie les champions des grands joueurs ? Pour certains, il s'agit de la constance dans la performance. Les plus grands des grands seraient ceux qui parviennent à répéter la grandeur le plus souvent possible. Pour d'autres, le champion serait celui qui apparaît dans les grands rendez-vous, celui qui grandit avec la taille de la scène. Ailleurs, le champion serait celui qui sait se réinventer pour durer le plus haut possible. Et enfin, les plus exigeants estiment que les sommets ne sont atteints que par une poignée d'insatiables héros capables de tutoyer la grandeur tous les jours, sur toutes les scènes, de la plus petite à la plus grande, du jeu de cartes à la finale de la Coupe du monde, pour toujours. Depuis son arrivée à Turin, on ne sait pas encore vraiment à quelle catégorie de champions va appartenir Paul Pogba. Peut-être en définira-t-il une nouvelle. Mais on voit l'insatiabilité insatisfaite du Français tous les week-ends dans tous les coins de la Botte.

Bras au ciel


Nous sommes en février 2014, et une Juventus sûre d'elle accueille une Inter en grosses difficultés. Paul Pogba a 20 ans. À cet âge-là, les joueurs italiens de notre époque cultivent plutôt la manie de ne pas trop se montrer, au risque de se faire prendre en cible par les snipers de la presse transalpine. Pogba, lui, ne calcule pas. En plein match, face au sang, dans le bruit et l'animosité, il a l'air de n'écouter rien d'autre que son instinct. Son plaisir de jouer. Cet instinct qui le faisait frapper au but à 30 mètres des cages dès ses premiers matchs. Ce soir-là à Turin, toute la Juve ressemble à une machine bien huilée, des montées presque mécaniques de Lichsteiner à la gestion du tempo de Pirlo. Toute la Juve, sauf Pogba. La Pioche, elle, s'agite sur chaque possession de balle. Le Français demande, exige, crie. Bras au ciel, s'agitant comme un danseur d'aérobic, Pogba tente de convaincre Pirlo de son bon placement. Pirlo, évidemment, l'a vu avant même de recevoir le ballon. Au milieu de terrain, il se tourne vers Pogba, puis passe la balle à Vidal. Encore et encore.

Pogba, à chaque fois que la situation se répète, baisse violemment les bras, et souffle sa frustration au ciel. De haut en bas. Et puis, il redemande, encore et encore. Quand il la reçoit, et qu'il rate un geste, une passe ou une frappe, il s'énerve. Il s'agace, insatisfait. Ce soir-là, Pogba ne s'arrêtera jamais de demander le ballon, transformant frustration en efforts supplémentaires. Sur les deux buts que la Juve marquera dans des cafouillages dans les 6 mètres, il sera l'élément déclencheur de la hargne turinoise. Face à ce spectacle d'ambition démesurée, d'envie débordante et excentrique de ballons, le Juventus Stadium observe ahuri ce phénomène grandir dans un timing parfait. Car deux ans plus tôt, rien n'était écrit.

D'énergumène à phénomène


À son arrivée à Turin, Paul Pogba avait transmis une image de rebelle égocentrique parti de la superbe académie de Manchester United parce qu'il estimait, lui et son entourage, qu'il devait « jouer plus » . Il n'avait que 19 ans. Les mauvaises langues lui avaient alors prédit un avenir pathétique. Quelques années plus tôt, Pogba avait quitté Le Havre par la petite porte, « volé » d'après ses dirigeants. Cela faisait un épisode de plus, déjà. Sir Alex Ferguson, furieux, avait même parlé de « manque de respect » . Cerise sur le gâteau : Pogba était armé de son agent Mino Raiola. Évidemment, une partie du public s'était attardée sur le culot du bonhomme, et avait même tenté d'y voir une question d'argent. Les autres se demandaient déjà qui pouvait être ce gamin au style arrogant, dont la confiance ne pouvait laisser indifférent. Les médias, eux, attendaient les premiers dérapages, suspendus par la curiosité de voir cet énergumène se casser les dents dans un club connu pour ne pas accorder de privilèges, même à ses plus grandes idoles. Mais non. Pour reprendre une expression d'un autre phénomène, Antonio Cassano, Pogba a fait le « petit soldat » .

En toute conscience, il a commencé ce long chemin qui sépare le champion potentiel du champion défini. « Cela peut aller si vite à cet âge-là » , disait Conte. Les échelons, il les a donc gravis un par un. Pour ne pas grandir trop vite. Remplaçant, puis dans la rotation des titulaires, et enfin titulaire indiscutable. Après deux saisons et demi, sa progression est parfaitement traduite par l'évolution graduelle de ses statistiques dans tous les compartiments du jeu. On se croirait dans un jeu vidéo. Passes clés : de 0,8 en 2012-13 à 1,4 en 2013-14 à 1,6 en 2014-15. Dribbles réussis : de 1,8 à 2,1 à 3,1. Fautes obtenues : de 1,3 à 1,4 à 1,5. Et enfin, passes par match, une statistique qui traduit son influence sur le jeu turinois : de 38 à 42 à 46. En janvier 2015, entre deux déclarations de son agent Mino Raiola, il déclare : « Je vaux zéro euro, je ne m'occupe pas de ces choses-là, je ne pense qu'à travailler chaque jour et tout donner sur le terrain. Je dois m'améliorer parce que je veux devenir un champion, un des plus forts du monde, et j'ai encore du travail avant d'arriver au niveau de Pirlo, Buffon et Chiellini. Mon rêve, c'est le Ballon d'or. »

La dimension Pogba


Pierre Mankowski, sélectionneur de l'équipe de France espoir, racontait son Pogba dans So Foot : « Même tout jeune, il était déjà mature. Je le faisais jouer avec les 17 ans, il en avait 15, et il était capitaine. Tout comme il l'est aujourd'hui en équipe de France. Il est vraiment en avance sur son âge. Parfois au centre, on avait des gamins qui étaient moins talentueux que lui, qui faisaient du n'importe quoi dans leur comportement, mais lui est toujours resté à l'écart. Il ne s'est jamais mis dans des situations délicates. On sentait qu'il savait où il allait, que sa route était tracée. » Sur le chemin, Pogba peut donc se permettre quelques zigzags. Quand on s'est mis à le comparer à Patrick Vieira, pour son intensité et sa verticalité, Pogba s'est mis à jouer un cran plus haut et à placer des virgules avec l'aisance d'un ailier latin. Parce que Vieira n'a pas eu de Ballon d'or ? Qui sait. En tout cas, sur le côté gauche, en milieu récupérateur ou en milieu offensif, son jeu reste toujours le même : celui d'un joueur dominant. « Le prototype du joueur moderne » , disait Conte.

Aujourd'hui, sa seule inconstance reste une inconstance de beau champion : ne marquer que des chefs-d'œuvre et des buts importants. D'après Didier Deschamps, « il a tellement de fantaisie naturelle que tout lui vient facilement. Les coups qu'il tente aujourd'hui dans deux, trois mois lui sembleront vieux, et il en inventera d'autres » . Mais d'où vient ce mélange fascinant de talent, caractère et travail ? Le cocktail Pogba est certainement composé d'un peu de Manchester United, d'une dose d'Antonio Conte et surtout d'énormément d'acquis transmis par un entourage sain. Car si Pogba joue les bras au ciel et les pieds à terre, c'est parce qu'il a tout dans la tête.


Par Markus Kaufmann À visiter :

Le site Faute Tactique
Le blog Faute Tactique sur SoFoot.com
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Bel article, je ne vois pas trop quoi ajouter ou enlever, tout est dit, l'essentiel en tout cas. Pas d'enflammade, et une question qui reste en suspend, ce qui est logique à ce stade.
Tottitalia25 Niveau : District
Putain j'aurai donné ma couille gauche pour jouer avec Pirlo à 19 piges.
Attaque-Defonce Niveau : CFA
Note : 28
Sincèrement j'ai vingt-cinq ans, je suis le football de manière obsessionnel depuis 1996 (j'avais six ans). Je n'ai vu qu'un seul Pogba. Ce type est le croisement parfait entre Redondo, Ronaldinho, Vieira et Feindouno : l'élégance du premier, la coquetterie du deuxième, la polyvalence du troisième et, j'en ai bien peur, la flambe du quatrième (que j'adorais). S'il pouvait remplacer Feindouno par un Giggs dans sa palette, je crois qu'il est amené à devenir le plus grand joueur français.

Et arrêtez de le comparer à Verratti. Déjà, c'est pas le même registre ni tout à fait le même poste. Quant à l'argument "Verratti est plus technique que Pogba", je pense sincèrement que Pogba lui est supérieur. Il est en tout cas nettement plus complet.

C'est pas parce qu'il est Français que c'est être chauvin que de dire ça. Honnêtement après la génération Zidane/Pirès/Henry/Thuram/Vieira/Makélélé, je pensais pas qu'on retrouverait de sitôt des joueurs de cette envergure. Je pense que la France a vraiment les armes pour dominer le football mondial pour les six ou huit prochaines années avec Pogba, Varane, Griezmann, Lacazette, Fékir et Schneiderlin...

Et puis quel kiffe ce joueur. Sincèrement si je regarde encore la Série A, c'est uniquement pour lui. Tu sais qu'à un moment dans le match, il va inventer un geste, te faire un truc que t'as jamais vu avant...

C'était la minute fanboy.
Bras au ciel, ça marche aussi avec Sacchi.

Mais il en lève qu'un seul, le droit.
Attaque-Defonce Niveau : CFA
Note : 2
Obsessionnelle*

Désolé pour la faute, si mes yeux pouvaient vomir ils le feraient.

Et je valide l'erratum avec Marseille. Le Bac, tout ça...
Judas iscariot Niveau : Loisir
"Verratti est plus technique que Pogba" ou "Pogba est plus technique que Verratti" , phrases sans aucun sens, comme Si la technique pouvait se decrire.
jsbonifacio Niveau : Loisir
Markus Kaufmann au dessus, comme d'habitude
Frenchies Niveau : CFA
Message posté par Tottitalia25
Putain j'aurai donné ma couille gauche pour jouer avec Pirlo à 19 piges.


et la droite pour être comme lui, l'étoile montante d'un club qui a vu nos anciens champions que sont platoche, la dèche, zizou, trezeguet ...

un club classé deuxième /! du siècle précédent:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Clubs_de_f … cle#Europe
rien que ça.
classement évidement contestable (celui d'am sud plus abusé encore que celui européen ...), mais pas moins représentatif d'une certaine réalité = les palmarès.


Pour revenir au joueur = tout le talent possible ne suffit pas à graver dans le marbre son nom, il faut également un mental et un peu de chance d'être bien entouré pour gagner un titre en sélection et rester dans les mémoires !

en revanche pour ce qui est de sa carrière personnel, je me fais aucun soucis !
j'espère cependant qu'il ne va pas venir évoluer en L1 (ce qui serait sans doute un frein à sa progression), j'y crois pas trop, m'enfin avec Paris on est plus sûr de rien (davidluiz/cavani...) !

Et ca me ferait ch!er que la Serie A perde encore une star ... déjà qu'il en reste pas tant que ça :s (je distingue stars et joueurs parmi le top européen, ceux qui valent le plus cher quoi).

Sinon à son sujet (comme varane/griezmann/lacazette) >LE< rendez-vous est pris = euro 2016 à la maison !
Finale sinon rien :p
Message posté par Attaque-Defonce
Sincèrement j'ai vingt-cinq ans, je suis le football de manière obsessionnel depuis 1996 (j'avais six ans). Je n'ai vu qu'un seul Pogba. Ce type est le croisement parfait entre Redondo, Ronaldinho, Vieira et Feindouno : l'élégance du premier, la coquetterie du deuxième, la polyvalence du troisième et, j'en ai bien peur, la flambe du quatrième (que j'adorais). S'il pouvait remplacer Feindouno par un Giggs dans sa palette, je crois qu'il est amené à devenir le plus grand joueur français.

Et arrêtez de le comparer à Verratti. Déjà, c'est pas le même registre ni tout à fait le même poste. Quant à l'argument "Verratti est plus technique que Pogba", je pense sincèrement que Pogba lui est supérieur. Il est en tout cas nettement plus complet.

C'est pas parce qu'il est Français que c'est être chauvin que de dire ça. Honnêtement après la génération Zidane/Pirès/Henry/Thuram/Vieira/Makélélé, je pensais pas qu'on retrouverait de sitôt des joueurs de cette envergure. Je pense que la France a vraiment les armes pour dominer le football mondial pour les six ou huit prochaines années avec Pogba, Varane, Griezmann, Lacazette, Fékir et Schneiderlin...

Et puis quel kiffe ce joueur. Sincèrement si je regarde encore la Série A, c'est uniquement pour lui. Tu sais qu'à un moment dans le match, il va inventer un geste, te faire un truc que t'as jamais vu avant...

C'était la minute fanboy.


"je crois qu'il est amené à devenir le plus grand joueur français"

J'ai arrêté de lire à ce moment-là.
Attaque-Defonce Niveau : CFA
Note : 18
Message posté par DjangoRoro


"je crois qu'il est amené à devenir le plus grand joueur français"

J'ai arrêté de lire à ce moment-là.


Je suis un peu fatigué et j'ai adressé bien involontairement un énorme doigt à la concordance des temps, mais il me semble avoir employé le conditionnel. La comparaison avec Feindouno, c'est pour dire quoi selon toi, à part qu'il est fantasque donc inconstant et donc encore loin d'être un champion.

Ce truc des "j'ai arrêté de lire à", en plus d'être totalement éculé, c'est d'une connerie...

Comme ta vieille blague de mes deux sur Sacchi. T'es du genre à te taper le cul au sol sur des vannes du genre "la France peut gagner s'ils descendent du bus" toi, non ?

Bouffon, va...
Papy ronchon Niveau : District
Message posté par Attaque-Defonce
Sincèrement j'ai vingt-cinq ans, je suis le football de manière obsessionnel depuis 1996 (j'avais six ans). Je n'ai vu qu'un seul Pogba. Ce type est le croisement parfait entre Redondo, Ronaldinho, Vieira et Feindouno : l'élégance du premier, la coquetterie du deuxième, la polyvalence du troisième et, j'en ai bien peur, la flambe du quatrième (que j'adorais). S'il pouvait remplacer Feindouno par un Giggs dans sa palette, je crois qu'il est amené à devenir le plus grand joueur français.

Et arrêtez de le comparer à Verratti. Déjà, c'est pas le même registre ni tout à fait le même poste. Quant à l'argument "Verratti est plus technique que Pogba", je pense sincèrement que Pogba lui est supérieur. Il est en tout cas nettement plus complet.

C'est pas parce qu'il est Français que c'est être chauvin que de dire ça. Honnêtement après la génération Zidane/Pirès/Henry/Thuram/Vieira/Makélélé, je pensais pas qu'on retrouverait de sitôt des joueurs de cette envergure. Je pense que la France a vraiment les armes pour dominer le football mondial pour les six ou huit prochaines années avec Pogba, Varane, Griezmann, Lacazette, Fékir et Schneiderlin...

Et puis quel kiffe ce joueur. Sincèrement si je regarde encore la Série A, c'est uniquement pour lui. Tu sais qu'à un moment dans le match, il va inventer un geste, te faire un truc que t'as jamais vu avant...

C'était la minute fanboy.


"C'était la minute fanboy". J'ai arrêté de lire à ce moment-là.
declaubianco Niveau : CFA2
Contrairement à d'autres je penses qu'il manque beaucoup d'impact physique, mis à part dans les duels qu'il gagne souvent.
On voit défensivement qu'il a beaucoup à apprendre, il manque d'agressivité sur le porteur du ballon, en phase de construction, il ne met pas assez de rythme dans ses transmissions.
Mais bon, il est encore jeune et ça viendra avec le temps.

Pour le match d'aujourd'hui, j'aimerai bien voir Sturaro d'entrée !
Message posté par Judas iscariot
"Verratti est plus technique que Pogba" ou "Pogba est plus technique que Verratti" , phrases sans aucun sens, comme Si la technique pouvait se decrire.


La comparaison est logique car ils évoluent plus ou moins dans la même zone et sont tous les deux des grands espoirs du poste. Mais leur style de jeu est lui totalement différent.

Pour moi, il n'y a pas l'ombre d'un doute: Pogba est largement supérieur à Verratti dans des domaines-clés du poste, et correspond beaucoup plus à l'idée que l'on se fait du joueur "dominateur" au milieu de terrain.

Il le surpasse en vitesse, vélocité, dribble, récupération, tacle, marquage, jeu aérien, frappe, puissance... j'oublie surement d'autres éléments de comparaison. Marco est peut-être au-dessus en terme de qualité de passes et de créativité, et encore. Je pense qu'un PSG-Juventus ou un France-Italie tournerait au vinaigre balsamique pour le petit, je l'imagine bien finir le match dans l'estomac de la Pioche.

Marco reste précieux et est un très grand joueur en devenir. Mais il y en a au moins une dizaine d'autres à son niveau alors que Pogba est lui un joueur exceptionnel.

Au même titre qu'un Neymar, il parait clair qu'il va dominer la planète football pendant les 10 prochaines années.

Puis il va sortir la France de la crise, faire disparaitre la faim dans le monde et trouver le vaccin contre le dass.
Message posté par DjangoRoro
Bras au ciel, ça marche aussi avec Sacchi.

Mais il en lève qu'un seul, le droit.


Pas de chance, parmi toutes les ordures et saloperies des fascistes italiens, il n'y avait pas de composante raciste.

Parce que tu n'es pas assez stupide pour vouloir faire allusion au salut nazi n'est-ce pas ?

Puis je glisse sur le fait que tu assimiles des propos imbéciles ou mal formulés au choix à une conviction politique pour faire ce que tu crois être un bon mot.
Bèh moi je reste sceptique quant à sa capacité à porter une équipe. Mais j'espère me tromper, surtout en juin 2016.

Du coup je lui préfère un Veratti qui répète les prestations majuscules, certes sans être autant spectaculaire, mais qui rassure toute une équipe par sa seule présence. Du coup Veratti je le classerai dans la catégorie des champions qui répètent la grandeur le plus souvent possible et qui se subliment dans les grands rendez-vous.
Cette pogba mania perso j'ai un peu de mal. Oui il a d'enorme qualité , mais il ne joue qu'a la Juv , et en Italie. Parce que la Serie A ce n'est plus du tout ce que c'etait ya 10ans. Meme la L1 est superieur au Calcio...

Pogba c'est le nouveau produit phare qu'il faut mettre en avant dans les rayons a grand coup d'article qui sonne creux pour nous expliquer que Pogba a 11 Zidane dans chaque jambes...


Tous le monde se branle sur Pogba car il est jeune , et donc dans l'esprit de certain il va encore progresser et progresser pour devenir monstreux.

Sauf rien ne nous garantie qu'il va encore beaucoup progresser , si ca ce trouve il est deja a sont pic et ne progressera plus.


J'ai l'impression qu'en France des qu'un jeune reussit 3 passements de jambes et mets un but c'est le nouveau Zidane etc , pas la peine que je fasse la liste des noms de jeune joueur fr considerer comme le nouveau Zidane.

A l'heur actuel Pogba c'est un mec qui a pas flamber pendant le mondial alors qu'il etait soit disant super chaud , en edf je suis desoler mais sans etre nul je le trouve pas si extraordinaire que ca.

C'est un peu le nouveau M'vila ou Abou Diaby.

Et le melon que Pogba traine comme une caravane , ne va pas l'aider a devenir grand a mon avis.

Pogba pour moi c'est le nouveau Balotelli , on en reparlera dans 5ans de Pogba
Qu'est-ce que c'est bon de lire un véritable portrait de Pogba, de ce qu'il est et de ce qu'il pense. Un très bon travaille de journaliste qui contraste avec "le torchon à buzz" du journal l'équipe sur Pogba qui est sorti dernièrement en kiosque.
Jean Culassec Niveau : CFA2
Message posté par Judas iscariot
"Verratti est plus technique que Pogba" ou "Pogba est plus technique que Verratti" , phrases sans aucun sens, comme Si la technique pouvait se decrire.


La technique ne se décrit pas, ok.
Par contre, je peux te dire sans crainte que Verratti est plus technique que Kaboré.
Tu vois, ça me choque pas trop de dire ça.
Message posté par Sidifrey


La comparaison est logique car ils évoluent plus ou moins dans la même zone et sont tous les deux des grands espoirs du poste. Mais leur style de jeu est lui totalement différent.

Pour moi, il n'y a pas l'ombre d'un doute: Pogba est largement supérieur à Verratti dans des domaines-clés du poste, et correspond beaucoup plus à l'idée que l'on se fait du joueur "dominateur" au milieu de terrain.

Il le surpasse en vitesse, vélocité, dribble, récupération, tacle, marquage, jeu aérien, frappe, puissance... j'oublie surement d'autres éléments de comparaison. Marco est peut-être au-dessus en terme de qualité de passes et de créativité, et encore. Je pense qu'un PSG-Juventus ou un France-Italie tournerait au vinaigre balsamique pour le petit, je l'imagine bien finir le match dans l'estomac de la Pioche.

Marco reste précieux et est un très grand joueur en devenir. Mais il y en a au moins une dizaine d'autres à son niveau alors que Pogba est lui un joueur exceptionnel.

Au même titre qu'un Neymar, il parait clair qu'il va dominer la planète football pendant les 10 prochaines années.

Puis il va sortir la France de la crise, faire disparaitre la faim dans le monde et trouver le vaccin contre le dass.



C'est marrant de voir à quel point on peut voir les choses si différemment. Mais heureusement, j'ai envie de dire.

Prenons point par point :

- Vitesse : Pogba court plus vite qui Veratti, on est d'accord. Mais balle aux pieds, chez Marco, le ballon ne décolle pas de plus de 50 cm de son pied, un peu à la Iniesta. Il multiplie les petites foulées et reste toujours au contact du ballon ce qui le rend très difficile à rattraper. Pogba lui est plus dans les grandes foulées à la Vieira.

- Vélocité : Pogba a un avantage naturel, mais je ne le considère pas si véloce que ça. Pour Veratti, je sais pas si t'as vu le match de mardi, mais question vélocité il est pas mal le petit. De mon point de vue il a mis la misère à Matic à qui il rend bien 20 cm.

- Dribble : Prendre le ballon à Veratti relève de l'exploit. Il est avantagé par son centre de gravité très bas. Ce qu'il fait au milieu du terrain est juste hallucinant, son sang froid est sans limite et même lorsqu'il est dans la surface adverse il fait la différence (malheureusement trop peu souvent). Pour moi il est n'est pas en dessous de Pogba, qui lui, sera meilleur en gestes techniques mais pas forcément plus efficace.

- Tacle : heu, là, j'ai rien à dire tellement c'est évident que Marco est au dessus. Le nombre de tacles par derrière qu'il te cale sans que l'adversaire ait le temps de se rendre compte de ce qu'il se passe, là encore, juste hallucinant. Veratti au dessus, et de loin.

- Marquage : ouais, j'ai pas l'impression que ça soit une qualité si évidente chez l'un ou l'autre, mais je me trompe peut être.

- Jeu aérien : rien à dire. Pogba est plus grand. Bien que de l'aveu de Conte c'est un secteur où il doit s'améliorer parce qu'un gars grand comme lui se doit d'être meilleur.

- Frappe : Pogba is best

- Puissance : avantage Pogba encore.

Et comme tu l'as dit, et parce que c'est essentiel pour des milieux de terrain :

- Passes : Veratti bien au dessus. jeu court et jeu long.

- Vision du jeu : Veratti is best.

Encore une fois je préfère avec Veratti dans mon équipe que Pogba. Mais peut être que les deux ne sont pas incompatibles. Veratti est plus dans le contrôle du jeu, Pogba doit jouer plus près de la surface pour être décisif.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
6k 69