En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Salzbourg-Marseille

Patson Daka, c'est dans la joie

En se déplaçant sur la pelouse du Red Bull Salzbourg, l'Olympique de Marseille va faire la connaissance d'un jeune prodige de dix-huit ans : Patson Daka. Un attaquant zambien qui a déjà fait pleurer l'Algérie, le Barça et Benfica. Alors, ce n'est pas Adil Rami et ses copains qui vont lui faire peur.

Modififié
5 septembre 2017, un tremblement de terre sur la planète football. Si séduisante lors du Mondial 2014 et sa défaite avec les honneurs face à l’Allemagne en huitièmes de finale, l’équipe d’Algérie ne verra pas la Russie en 2018. La faute à un groupe de la mort, des choix douteux de sa Fédération et du coach, et à des joueurs aux performances plus que moyennes. Mais surtout, la faute à Patson Daka, unique buteur de la victoire zambienne en Algérie (0-1). Un but de renard des surfaces qui permet à la Zambie de croire encore à une première qualification historique en Coupe du monde. Un rêve permis par le talent et le sens du but de ce gamin de dix-huit ans qui pèse déjà quatorze sélections avec les Chipolopolo.

« Vous pouvez voir comme moi qu’il n’est pas U17 ! »


Les fins connaisseurs du football africain n’ont pas attendu ce but face à l’Algérie pour entendre parler de Patson Daka. Dès septembre 2014, alors qu’il n’a pas encore soufflé ses seize bougies, l’attaquant zambien se fait un nom lors du troisième et dernier tour de qualification à la CAN U17. Un but à l’aller, un doublé au retour et voilà la Zambie qualifiée aux dépens de l’Ouganda. Une performance exceptionnelle qui sera gâchée par les accusations du sélectionneur ougandais, Mathias Liule : « Vous pouvez voir comme moi que le capitaine Patson Daka n’est pas U17. Comment peut-il jouer en D1 zambienne à seulement 15 ans ? Peut-être que les IRM ne fonctionnent pas de la même façon en Zambie. »


Des accusations qui glissent sur Patson Daka comme l’eau sur les plumes d’un canard. Lui s’en fout, ce qu’il veut, c’est marquer des buts et gagner des titres avec sa sélection. Deux missions qu’il mène à la perfection. Des Nchanga Rangers, où il est formé, en passant par les Green Buffaloes qu’il rejoint en 2014, Patson Daka impressionne par son sens du but. En sélection c’est encore plus fort puisque l’actuel buteur du Red Bull Salzbourg permet à la Zambie de remporter la première CAN U20 de son histoire en début d’année, compétition qu’il terminera avec le trophée de meilleur joueur entre les pinces.

Essai au LOSC, éclosion à Salzbourg


L’Afrique devenue très vite trop petite pour lui, Patson Daka tente alors de conquérir l’Europe. Première tentative ? Le LOSC et son entraîneur qui connaît parfaitement la Zambie, Hervé Renard, qui fait passer un test au jeune Zambien de dix-sept ans en août 2015. Deux ans plus tard, l’actuel sélectionneur du Maroc n’est pas étonné de la réussite de Patson Daka, comme il le déclare à l’AFP : « Il faut vraiment noter son nom, car c’est un joueur très très prometteur qui va faire parler de lui. C’est un avant-centre moderne, qui va vite, qui est capable de faire des efforts et des différences car il est adroit et a le sens du déplacement. Je l’ai fait venir à Lille à 17 ans, il fallait attendre un peu pour le faire jouer et j’ai eu la malchance d’être remercié entre-temps... Malheureusement pour lui, mais peu importe, car il a signé au Red Bull Salzbourg. »


Malheureusement pour le LOSC surtout. Car au Red Bull Salzbourg, Patson Daka triomphe très vite. Arrivé en janvier 2017, l’attaquant zambien part d’abord s’aguerrir en D2 autrichienne, avec le FC Liefering, club appartenant aussi à la grande famille Red Bull. Parallèlement, Patson Daka vient donner un coup de main à Salzbourg en Youth League. Débarqué à partir des demi-finales, le bourreau de l’Algérie marque le but de la victoire face aux jeunes du Barça (2-1), avant de remettre ça en finale face à Benfica (2-1). Suffisant pour intégrer dès cet été les rangs du Red Bull Salzbourg. Et, vu son talent et ses performances, Patson Daka ne devrait pas trop tarder à grandir au sein de l’entreprise en rejoignant le RB Leipzig. Mais avant ça, il va d’abord falloir se tester face à la meilleure défense de cette Ligue Europa : celle de l’Olympique de Marseille.

Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:30 OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! jeudi 22 février Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 09:19 Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 24 jeudi 22 février Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis ! jeudi 22 février Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 15 jeudi 22 février Football Recall, ép. 7: PSG - OM, Guardiola, la forme des joueurs
À lire ensuite
Idylle Rami