1. //
  2. // Stade Francis Lalanne débaptisé

Patrick Dupuy : « Jusqu'à preuve du contraire, Lalanne, c'était pas Pétain »

Patrick Dupuy a 57 ans et vient de s'incliner face à Pierre Flamant aux dernières élections municipales de Fresnoy-le-Grand. Une information somme toute banale pour une commune qui l'est tout autant. À ceci près que le nouveau maire de la ville vient de débaptiser le stade Francis Lalanne. Patrick Dupuy s'est opposé à cette décision et revient aujourd’hui sur l'histoire controversée du club de foot de Fresnoy.

Modififié
107 11
Vous vous êtes vivement opposé au projet de débaptiser du stade Francis Lalanne lancé par le maire Pierre Flamant. Pourquoi ?
J'estime que lorsqu'on donne un nom à quelqu'un, ou à un lieu, on ne doit pas le débaptiser parce qu'il ne plaît pas à certains. Dans ces cas-là, on va débaptiser la place Vatin ou le complexe Pawlowski à Fresnoy parce que ça ne plaît pas à untel ou untel. Francis Lalanne est arrivé chez nous il y a maintenant quelques années, vers 2003/2004, parce qu'il avait des relations avec l'un des dirigeants à l'époque. Il a amené une certaine notoriété au club de Fresnoy-le-Grand. Je me rappelle avoir regardé une fois l'émission de Fogiel, On ne peut pas plaire à tout le monde, où il parlait du foot et de Fresnoy-le-Grand. Il évoquait régulièrement son rôle de président de Fresnoy à la télé. Francis Lalanne a fait connaître la ville auprès des médias et de la population. Il a fait venir des joueurs de foot à Fresnoy et le club est monté à des niveaux assez importants.

Comment en est-il venu à être président du club ?
À l'époque, il a fait la connaissance d'un dirigeant de Fresnoy, je crois que c'était lors de la Coupe du Monde en Corée. Comme lui, un des dirigeants était supporter de l'équipe de France et donc il ont parlé, peut-être qu'ils ont fait la fête là-bas, toujours est-il qu'un jour, il a proposé à Francis Lalanne de venir à Fresnoy pour lui montrer le club de foot. Il est venu, il a fait venir des vedettes et il y a même un film qui a été tourné à Fresnoy au moment de la Coupe du Monde en Allemagne. Ça avait dû passer sur Sport+ je crois. À l'époque, il a fait venir Boghossian et d'autres grands joueurs.

Pourquoi s'est-il investi à ce point dans le club de Fresnoy ?<
Il s'est investi complètement dans le club sauf qu'à un moment donné, un club amateur, on n'en fait jamais un club professionnel.

Lui, c'était son ambition ?
Son ambition, non. Je ne sais même pas s'il avait une ambition. Il s'est prêté au jeu en fait. Je me rappelle d'une fois où il était arrivé avec une caisse de chaussures Puma que Pirès lui avait fait parvenir parce qu'à l'époque l'équipementier de Pirès était Puma. Il a ramené des maillots aussi. Il était bien avec le Roi du Maroc ou je ne sais plus qui et, du coup, ils sont partis deux années de suite en stage au Maroc. Avec ce qu'il faisait pour le club, tout le monde disait qu'on avait de la chance d'avoir un gars comme ça.

Et puis ça devait attirer l’œil des médias ?
De District, on est montés jusqu'en CFA 2 ! Donc après, ils ont construit une tribune parce que le terrain était obsolète et des choses n'étaient pas valables pour le niveau.

C'est Francis Lalanne qui investissait ?
Je vais vous dire franchement, je pense qu'il n'a jamais mis un sou dans le club. Par ses relations, il arrivait à faire venir du matériel, des vedettes etc. Le nom Francis Lalanne faisait qu'on venait facilement. C'était à un moment où il revenait sur le devant la scène après un trou de quelques années. On le voyait souvent sur des émissions télé, donc c'était bien. Ensuite, il a dû s'entourer de personnes qui, je pense, ont entraîné le club de l'autre côté. On est montés très vite, et on a chuté encore plus vite.

Oui car le club est aujourd'hui en difficulté ?
Le club est en grosses difficultés financières parce qu'il y a peut-être eu des personnes de son entourage qui ont profité de cette notoriété pour amener quelque chose qu'eux n'étaient pas capables d'amener.

Qui étaient ces personnes ? Des gens du football ?
Non, non, des personnes du show-business qui n'avaient aucun lien avec le club. À un moment donné, Francis Lalanne a amené quelqu'un pour être le directeur sportif du club de Fresnoy. Je pense que ce fut une erreur. Vous connaissez le mythe d'Icare, quand il s'approche du soleil, à un moment la cire fond, ça se casse la figure. Donc il ne faut pas trop vouloir monter si on n'a pas de structure professionnelle derrière.

Comment le club a-t-il réussi à monter ainsi ?
Des joueurs sont arrivés. Ils venaient de l'extérieur car il y avait un peu de budget, de l'argent, des sponsors, donc on pouvait facilement en indemniser certains. Le problème, c'est que lorsque des amateurs veulent gérer un club comme des professionnels, ça ne marche jamais.

Au-delà du club de foot, qu'a apporté Francis Lalanne à la ville ?
C'est simple, c'était Fresnoy = Francis Lalanne. Quand j'allais en vacances, que je rencontrais des gens et qu'on discutait c'était : « Ah, Fresnoy. C'est Francis Lalanne, le terrain de foot, tout ça ! » . Au départ, il venait régulièrement. Quand ça a commencé à chuter et qu'il y a eu des querelles de personnes, il ne venait plus du tout. Les malversations financières ont fait que...

Donc à partir du moment où ça s'est compliqué, il s'est désolidarisé ?
Quand on connait Francis Lalanne, on sait que financièrement, il est un peu limité donc automatiquement, il ne pouvait pas lâcher un chèque de 50.000 euros sur la table. Il s'est amusé un petit peu au départ, il a fait connaître Fresnoy, on a eu des terrains très propres et bien entretenus. Aujourd'hui, on a une tribune de 300 places et un club house qui sont très bien mais le problème, c'est que les dirigeants n'ont pas su s'entourer de bonnes personnes. Ensuite, d'autres ont voulu mettre la main sur le club de foot de Fresnoy-le-Grand. Difficile de savoir si c'était pour le faire prospérer ou pour le faire couler.

« Il y a d'autres priorités dans la vie d'une commune »

À partir de quand ça a commencé à se dégrader ?
Il y a 2/3 ans. Lalanne a dû être président pendant six ans. C'est simple, pendant cette période, on est montés d'une division tous les ans et on a gagné trois Coupes de l'Aisne. C'est pour ça, que l'on mette Francis Lalanne sur le nom du stade, ça ne me gêne pas. Maintenant, à quoi ça servait de retirer le nom ? Comme je l'ai dit au maire, il y a d'autres priorités dans la vie d'une commune que d'enlever puis remettre un nom. La prochaine fois vous l’appellerez comment ?

Et maintenant, Francis Lalanne est mal vu à Fresnoy ?
Pas mal vu mais on va dire que c'est du 50/50. Il y a 50% des gens qui disent qu'il a fait beaucoup et le reste qui dit qu'il a fait couler le club. Moi je ne suis pas d'accord pour dire ça. Connaissant bien le sponsor principal du club, je ne pense pas qu'il donne son argent sans avoir un regard dessus.

Qui était le président avant l'arrivée de Lalanne ?
Avant qu'il arrive, ça a été pendant des années le sponsor principal mais je crois qu'entre les deux il y a eu un ou deux présidents. Le maire actuel, Pierre Flamant, a été président du club de football peu de temps avant l'arrivée de Francis Lalanne.

Donc ça prouve son attachement au club et le fait qu'il n'ait pas digéré la mauvaise gestion ?
Je ne voudrais pas être médisant mais heureusement que Francis Lalanne est arrivé derrière Pierre Flamant. [Silence] Il a foutu le bordel, le maire actuel. Vous savez, il y a une grosse dette qui existe et je ne suis pas sûr que la commune de Fresnoy soit capable de faire un chèque pour clôturer les dépenses. Ce n'est pas la priorité

Revenons à nos moutons. Cette décision de débaptiser le stade a été votée à la majorité ?
Disons qu'ils ont été 19 à voter pour et nous on était 4 à voter contre. J'ai posé la question ouvertement en leur disant : « Qu'est-ce que vous en pensez ? Est-ce vraiment une nécessité de débaptiser ? » . Ils ont tous baissé la tête, seul le maire m'a répondu. Si ça avait été un vote à bulletin secret, je ne suis pas sûr qu'ils auraient voté pour. Il y a des gens parmi les 19 qui, lorsque Francis Lalanne était président du club de foot, n’arrêtaient pas de dire : « Vive Francis, vive Francis ! Viens Francis, on va discuter ! »

Il paraît qu'il n'a pas mis les pieds à Fresnoy depuis un bail.
Ça fait deux ans qu'il n'est pas revenu. Moi, personnellement, je n'ai pas de contact car je ne m'occupe pas du foot. C'est aussi pour ça que je n'ai pas d'a priori. Je n'ai pas dit qu'il ne fallait pas retirer le nom Francis Lalanne parce que je suis dans le football. Moi, je suis responsable du club de basket et je n'ai pas d'atomes crochus particulier avec le foot. C'est simplement le fait de défaire le nom d'un stade. D'accord, on a débaptisé des rues Pétain mais jusqu'à preuve du contraire, Lalanne, c'est pas Pétain !

Le maire actuel a pourtant dit que ce n'était pas un exemple à suivre.
C'est lui qui l'a dit. Il a dit texto : « Premièrement, ce n'est pas un Fresnoysien, et deuxièmement, ce n'est pas un exemple à suivre » . Ce sont des propos qui n'engagent que lui. Le stade s’appelait Francis Lalanne, maintenant c'est marqué « stade » . Un de mes collègues, qui faisait partie des 4 qui ont demandé au maire s'il fallait se réunir pour redonner un nom au stade. Il a dit : « On verra, c'est pas dit ! » . Donc peut-être que dans six mois on mettra Zidane ou je ne sais quoi.

Qui est le président actuel du club de foot ?
C'est des péripéties et des histoires à n'en plus finir. On pourrait faire un roman sur le club de foot de Fresnoy-le-Grand. Il s'agit de David Michel, qui a été celui qui a fait venir Francis Lalanne en 2003/2004. Il s'est embrouillé avec lui d'une manière très très forte, il l'a éjecté du club de Fresnoy, l'a fait revenir puis l'a ré-éjecté et, maintenant, est en procès pour des mails que David a envoyés à Francis Lalanne, qui a porté plainte. C'est donc lui qui a repris le club.

Vu la situation actuelle, vous pensez que ce club peut être amené à disparaître ?
[Long silence] Vous savez, j'espère me tromper hein, mais je pense qu'à la fin de l'année, il déposera le bilan. Ça sent pas bon. Il y a un gros déficit et quoi qu'on dise, il y a beaucoup de dettes.


Propos recueillis par Morgan Henry
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

La photo vaut de l'or avec la dégaine de lalanne, et en arrière plan le mec qui se touche les bijoux, et Bertignac en mode Walking Dead !

classe
Le mec des photos fait un carton à chaque fois...ce qui est loin d'être le cas de Francis
lakhdar belloumi Niveau : Loisir
Moué quand tu t'associes à un mythomane notoire ça finit rarement bien .

Au fait la girouette lalanne il supporte qui ou quoi aujourdh'ui ?
Un fin connaisseur de foot, à n'en point douter!

http://www.youtube.com/watch?v=2CkXn7akYUU

Cette vidéo est parfaite, voir Lalanne déguisé en pirate parler de foot, c'est tellement beau!
Pétain au moins, il chantait pas !
Note : 2
A quand une interview du mec des photos ?


"ouais j passe mes journees sur google pic mais y en a des biens"
" jusqu'à preuve du contraire, cet article, tout le monde s'en branle "
Message posté par loupvert13
Un fin connaisseur de foot, à n'en point douter!

http://www.youtube.com/watch?v=2CkXn7akYUU

Cette vidéo est parfaite, voir Lalanne déguisé en pirate parler de foot, c'est tellement beau!


Mec,
Merci infiniment pour cette vidéo. Tu as égayé ma triste soirée. Merci encore.
ca fait 10 jours que ce trucfait le buz sofoot se reveille....
rodillacero Niveau : DHR
Trop bon les ronds de cuir. Et la gueule de Sabatier...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
107 11