Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Patrice Loko, sa dépression et son pétage de cable au commissariat

Modififié
Il y a eu le titre de champion magnifique avec Coco Suaudeau, le but d'anthologie face au PSG et puis une fin amère.

À l'été 1995, Patrice Loko veut quitter le FC Nantes. Insatisfait du nouveau contrat proposé par le club nantais, le meilleur buteur du championnat veut absolument rejoindre le PSG. Les négociations traînent, le transfert finira par aboutir, mais cette période aura un impact sur le joueur.

Loko ne dort plus, il est en dépression. « J'ai été dans une clinique pendant trois semaines, un mois  » , raconte Loko, invité de l'émission Le Vestiaire sur SFR Sport.



Dans l'émission, Patrice Loko a donné sa version des faits sur cette fameuse nuit qui l'a conduit au commissariat, précisément pendant sa dépression. « Je suis arrivé en voiture, devant la boîte. Une très belle boîte sur les Champs. Moi, j'étais pas bien. Ils ne m'ont pas laissé entrer. Comme je n'étais pas bien, j'ai commencé à taper sur ma voiture – mais je m'en prenais à personne – parce que personne ne me laissait entrer. (...) Et je n'étais pas drogué, ni alcoolisé » , souligne-t-il.


À ce moment-là, l'homme est embarqué au commissariat. En garde à vue, « toutes les cinq minutes, il y a des flics qui entraient devant la cellule (...), qui me narguaient. Moi, j'étais énervé, je leur répondais, comme je n'étais pas dans mon état normal. Et c'est vrai qu'à un moment, il y a une femme flic qui m'a nargué plus que les mecs. Et moi, je ne me suis pas dégonflé, comme j'étais pas bien, j'ai baissé mon pantalon. Ça a duré deux secondes. »


El Loko. FL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi