1. //
  2. //
  3. // PSG-Lorient (3-1)

Patrice Loko n’a pas de peine pour la chute du record nantais

Modififié
0 11
Patrice Loko, pragmatique.


Alors que le PSG a battu mercredi le record d’invincibilité en championnat détenu par le FC Nantes (32 matchs) en disposant de Lorient (3-1), Patrice Loko, symbole de la fameuse épopée jaune de 1995, est revenu dans L’Équipe sur son sentiment vis-à-vis de cet exploit. Et visiblement, ça ne lui fait pas grand-chose : « Cela ne me fait aucune peine ! Le PSG est également mon club de cœur avec le FC Nantes. J’y ai joué entre 1995 et 1998. Les records sont faits pour être battus. (…) Vu la qualité de leur effectif et de leur prestations, les Parisiens apparaissent vraiment très au-dessus des autres en L1. Effacer notre record est donc complètement logique. »

De toute façon, Loko s’en fout, il reste l’auteur du plus beau but de l’histoire de la Ligue 1.

Youtube
PLL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Juninho LALALALA Niveau : District
De quel record parle t'on?

Celui pour lequel le FC Nantes 1994/1995 est connu c'est la première défaite la plus tardive dans un championnat, à la 33ème journée. On en est pas encore là...
souzadeoliveira Niveau : Ligue 2
Faut arrêter avec ce faux débat, les nantais ont le record de matchs sans défaite sur une une seule et même saison (32 matchs) quand Paris a le record de matchs de championnats consécutifs sans la moindre défaite 33 (30 victoires 3 nuls).
Le mieux ce serait que Paris reste invaincu jusqu'à la 33ème journée comme ça il n'y aura plus de débat possible, 33 matchs sans défaite sur une saison et 42 matchs de championnats consécutifs sans défaite.
En route vers la légende !
Ce gars reste quand même assez sous-côté par rapport au niveau qu'il a eu de 93 à 97. Il avait quand même des appels de balle et un sens du jeu remarquables hérités du jeu à la nantaise, avec une finition sympa. Entre la saison 94/95 avec nantes et les 2 saisons à Paris avec 2 parcours vainqueur et finaliste de C2, c'était quand même du lourd. Sa saison 97/98 a été le début de la fin, et sa fin de carrière n'est pas à la hauteur du bonhomme je trouve. A part des passages corrects à Troyes et Lorient.
Question : Et s'il avait fait la World cup 98, quel aurait été sa carrière ?... Parce que si la coupe du monde avait eu lieu un an avant, il était limite titulaire indiscutable. Il fait quand même la 1/2 de l'euro 96 et est titulaire jusqu'au tournoi de France 97 de mémoire. Dommage qu'il s'effondre mentalement. Putain de nostalgie des 90's !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
SO FILM #37 - En kiosque
0 11