1. // CM 2018
  2. // Qualifs Europe
  3. // France-Suède

Patrice Évra ne meurt jamais

On pensait qu'il ne reviendrait pas. Mais il est revenu à la faveur du forfait de Layvin Kurzawa. Sans garantie de reprendre la place de taulier, seulement avec la certitude de devoir boucher les trous et éviter toute sortie de route à la France dans sa quête de qualification pour la Coupe du monde 2018. À trente-cinq ans, Patrice Évra devient un intermittent du spectacle, mais ce sera peut être son meilleur rôle.

Modififié
2k 39
« Pourquoi pas ? Vous doutiez qu'il puisse revenir un jour ? » Face à la presse, Didier Deschamps peut faire la vierge effarouchée. Pourtant, il doit le savoir : en laissant de côté Patrice Évra pour son premier rassemblement post-Euro 2016, histoire de donner du temps de jeu à Layvin Kurzawa et Lucas Digne, tous les observateurs pensaient qu'une page s'était tournée. Un peu comme le parcours en Bleu de Grégory Coupet huit ans plus tôt quand Raymond Domenech, le boss d'alors, avait décidé de sacrifier le trentenaire irréprochable pour lancer Steve Mandanda et Hugo Lloris. L'absence d'annonce de retraite internationale d'Évra était alors facilement analysable comme un signe d'obstination. Une obstination qui a à la fois autant énervé une partie du public français que servi les intérêts et la carrière du Juventino. Son rappel, une réelle surprise ? Plus du fait de son âge, mais pas forcément au regard de son niveau de jeu actuel, critère de base mis en avant par le sélectionneur pour justifier la « logique » de ce retour. Seulement huit matchs officiels depuis l'Euro, certes, mais l'intégralité de ceux de la Vieille Dame en Ligue des champions (quatre), compétition où son équipe reste invaincue et n'a encaissé qu'un seul but. Quand on sait que la C1 est le maître étalon et que la Dèche affirme vouloir « des joueurs avec le plus d'expérience possible pour répondre à ce qui nous attend » , le retour de Patrice Évra était même une évidence. Benoît Trémoulinas ne rejoue toujours pas avec Séville, Gaël Clichy n'est pas un premier choix à Manchester City, et derrière, le binôme Kurzawa/Digne n'est pas suffisamment évident pour cracher sur un vieux de trente-cinq ans qui, mine de rien, tient encore la route sur une pelouse les jours où il ne se donne pas en spectacle déguisé en Chucky.

Pompier de service face à la Suède


Reste à savoir comment Didier Deschamps va utiliser son vieux soldat. Difficile de l'imaginer revenir en grande pompe simplement pour couper les oranges ou permettre au groupe de « bien vivre » . Même si DD a préféré maintenir un semblant de suspense vis-à-vis de Lucas Digne qui fait son trou au Barça. Si Évra revient, c'est que Deschamps souhaite minimiser les risques avant un match déjà décisif contre la Suède vendredi au Stade de France. Un match qu'il serait trop rageant de foirer après avoir pris une option aux Pays-Bas, le type de rencontres à couteaux tirés que l'ancien capitaine de Sir Alex Ferguson à Manchester United est censé maîtriser, au moins un peu plus que le joueur formé à Lille. Toujours est-il qu'en faisant sa soupe dans un vieux pot, le sélectionneur français prend sur lui le risque : si Évra est aligné et se plante face aux Scandinaves, toute la France du football fustigera son manque d'audace et de vision. Mais si Évra sort une prestation solide, c'est bien le Turinois qui recueillera les louanges. Dans la configuration actuelle, il a d'ailleurs beaucoup plus à gagner en matière d'images qu'une simple sélection de plus à son CV qui en compte déjà 80.

Le sens du service


Peut-être le joueur qui symbolise le mieux la grève de Knysna et le pétage de plomb collectif qui l'a amené, il pourrait définitivement prouver que derrière son masque d'arrogance et de confiance excessive, se cache l'un des serviteurs les plus fiables qu'ait connus l'équipe de France. Comment ? En étant bon vendredi, puis en laissant de nouveau la place à Kurzawa au printemps, sans rien dire, sans état d'âme. Didier Deschamps l'a d'ailleurs soutenu face à la presse ce lundi, Évra sait depuis cet été qu'il est une sorte de bouche-trou de luxe dans un futur censé s'écrire sans lui : « J'ai pris une option, je lui ai expliqué le pourquoi du comment, mais je lui ai aussi dit que ponctuellement, si j'avais besoin de lui, il serait toujours disponible. » En mettant son ego et ses éventuelles ambitions personnelles de côté tout en restant à disposition de l'équipe de France, Patrice Évra devrait définitivement démontrer pourquoi à Manchester ou à Turin, il n'a jamais été question de le critiquer.



Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Lamine Turgut Niveau : CFA
Comme dit dans l’article, c’est une superbe opportunité pour lui de « sortir par le haut » aux yeux des suiveurs français.

L’heure de la reconversion va bientôt sonner et comme je ne le vois pas spécialement se couper définitivement du football (Tonton Pat aime trop la lumière) => il faut qu’il soigne ses réseaux et son image auprès d’eux.

Se la jouer grand seigneur en étant le plus fidèle des soldats de l’EDF, ce n’est jamais une mauvaise idée si tu veux ensuite trainer ta bobine sur les plateaux télé et/ou si tu aspires à un rôle de technicien.

(quoique, je le verrais bien aussi en agent de joueurs, stars des plateaux télé avec 2mio de followers et enchainant les pubs pour des SUV allemands, des sites de paris sportifs et pour du shampoing aux plantes rafraichissant)
Cafu cremes Niveau : CFA2
Aussi sympathique soit il a quasi toujours été mauvais en équipe de France donc sortir par le haut, je ne sais pas si ça colle bien avec son mandat en Edf et si il le mérite.

Sans aucun doute l'un des arrière gauche les plus faibles installé en Edf depuis 20 ans et on en parle comme d'une légende.

Incroyable.
Doug Wilson Niveau : DHR
Tu as le droit de ne pas l'apprécier.
En revanche dire que c'est l'un "des arrières gauches les plus faibles installé en EdF depuis 20 ans" c'est une énorme connerie.

Reprend son palmarès et surtout son parcours.
Une chèvre, car c'est ce que tu sous-entend, ne peut pas jouer si longtemps à Man U (celui qui gagnait hein), en portant par moment le brassard. Et une chèvre usée, ne peut pas être recrutée par la Juve ensuite. Regarde le nombre de match joués depuis son arrivée.

Partout où il joue, il s'installe comme un titulaire indiscutable, et surtout un cadre de l'équipe.
A la Juve c'est différend, Alex Sandro est tout simplement énorme, il joue moins mais il continue de jouer, et surtout de réaliser des bonnes performances.

En EdF, ses prestations sont ternies par un comportement disons atypique, mais il a réalisé de bonnes performances, notamment ses derniers temps lors de l'Euro 2016, où tout le monde l’annonçait cramé. Il s'est révélé très solide à partir des 1/8e, et surtout un leader de vestiaire.

Bref pas une légende, mais un très grand joueur.
Barton_fink Niveau : DHR
Pardon mais en EDF toujours à la ramasse. Bon, tres bon en club ok. Mais j'ai pas souvenir d'un grand matche d'Evra en EDF et que dire de son euro tres laborieux. A la limite Deschamps aurait pu essayer Matuidi arriere gauche..
Doug Wilson Niveau : DHR
Pourtant c'est tout frais.
Regarde la demie de l'euro contre l'Allemagne, il est tout simplement énorme.
Ce commentaire a été modifié 2 fois.
Barton_fink Niveau : DHR
Je me souviens surtout qu'on avais souffert comme pas possible en defense surtout à gauche ou Ozil et Kimmich s'etaient prommenés tout le match..
Doug Wilson Niveau : DHR
Ah oui ils s'étaient tellement promenés qu'ils n'avaient pas marqué.
Oui l'Allemagne nous a dominé, mais nos défenseurs ont fait un boulot énorme tout le match, avec tonton Pat' en chef de file.
Barton_fink Niveau : DHR
Enfin, tu peux quand meme avouer que les allemands avaient mis le feu tout le match et que finir sans prendre de but etait chanceux. Si tu as vu Evra enorme sur ce match, tu dois ne pas avoir de mot pour les defenses francaises lors des CM 98 et 2006. Après, le revoir en 2016, t'as l'impression de jamais tourner la page quoi..
Doug Wilson Niveau : DHR
Bah si je le dis plus haut, oui on s'est fait dominé, c'est une certitude. Mais si tu regardes le match de nouveau, tu t’apercevras qu'ils n'ont pas une énormément d'occasions franches, beaucoup de situations dangereuses certes. Preuve que la défense a fait son boulot pour annihiler ses situations.

Attention je ne suis pas en train de dire qu'il doit être titulaire en EdF jusqu'à la coupe du monde 2018, mais je m'efforce de tempérer les critiques à son encontre, qui le font passer pour une chèvre, traitement que je trouve injustifié.
Fabrizio Salina Niveau : CFA2
Si tu regardes le match, tu t'apercevras aussi que contrairement au côté droit, il y avait en permanence un milieu Français, souvent Matuidi, mobilisé dans la zone d'Evra pour l'aider à défendre car il était incapable de le faire tout seul. Rebelote en finale, où notre milieu s'est cramé à faire le boulot défensif pour deux.

La farce a assez duré, tchao le patrice.
Je suis d'accord pour dire qu'Evra en EDF c'était pas ça, mais on peut pas parler de sa performance contre l'Allemagne sans parler de Payet! Un couloir, ça se ferme à 2 (contre une équipe offensive comme l'Allemagne). Et Payet était perdu TOUT le match! Evra se retrouvait en permanence en 1 contre 2 avec Ozil qui en + dézonnait.
Le principale responsable des attaques venant de notre gauche, c'était Payet.
Cafu cremes Niveau : CFA2
Pogba, Matuidi et à peu près tous les milieux ayant joué durant l'euro ont passé leur temps à couvrir ses errances quand il ne nous gratifiait pas de son hors jeu par match.

Grand palmares oui, grand joueur non. On se fout d'Arbeloa pour moins que ça.
10 réponses à ce commentaire.
Senzo Meyiwa Niveau : District
Il faut arrêter de croire que Grégory Coupet était irréprochable. Oui, sur le niveau individuel il était bon. Très bon même.

MAIS : les gardiens réalisent leurs entraînements séparément. Les gardiens se doivent de se soutenir les uns des autres. Y compris, et surtout, lorsqu'ils sont en concurrence aiguë (ce qui arrive bien souvent en sélection concernant les gardiens, bien plus qu'en club en tous cas).
Dans le groupe, l'entente avec les défenseurs, les latéraux, est bien sûr ce qui prime. Mais cet état d'esprit peut faire la différence.

Et Coupet il n'a pas joué en 2006 (vis-à-vis de Barthez) le rôle qu'a joué Charbonnier en 1998 (avec Barthez, ils s'entendaient très bien). Idem aujourd'hui, Costil n'est pas rappelé en cas de blessure pour rien (surtout qu'il ne jouera pas, et il faut un gardien capable de l'accepter, pas comme Ruffier).

D'ailleurs pour revenir sur le sujet central de l'article, pour un peu les mêmes raisons, Évra a toute sa place en Équipe de France. D'autant qu'il n'est pas totalement cramé en ce début de saison (ok son euro était limite je l'accorde).
sandro l'obèse Niveau : Ligue 1
Sauf que tu inverses les rôles. C'est Barthez qui a pleurniché en 2006. Coupet était deux tons au dessus en termes de niveau et d'implication dans la vie de groupe. Il a appris un mois avant que l'autre serait finalement titulaire, et quand tu lis les déclas, c'est juste incroyable le comportement qu'a eu Barthez et les passe-droits accordés par l'ami Ray. Alors que Coupet soit pas venu lui masser les roubignoles entre deux rencontres de CDM, ça démontre juste que c'est pas une serpillère.
Barton_fink Niveau : DHR
Sauf que les fameux caprices et passe droits de Barthez resultaient aussi de tout ce qu'il avait fait pour l'EDF. Ces mecs la ont gagné des titres et ont toujours étaient irreprochables sur le terrain. Coupet avait parlé toute l'année avant la CM 2006 en disant que ca serait dramatique de ne pas le voir titulaire.. Après on l'a tous vu en 2008 contre les pays bas (3 buts pour sa pomme) et je pense qu'il n'y a aucun regret à avoir.
2 réponses à ce commentaire.
La cote d'Evra remonte dans les sondages depuis un moment !
Tonton Pat président !
Je suis sûr qu'à la fin tout le monde aura compris. L'aura compris.
Comme dit dans l'article, c'est un serviteur du maillot bleu. Il raterait le mariage de sa sœur pour jouer en amical contre les Iles Féroé.
Fabrizio Salina Niveau : CFA2
Est-ce qu'il peut juste sortir tout court, et vite ?
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
@Roberto
Très juste.
C'est drôle, il y a quelques joueurs qui ont un statut d'intouchable en EDF du fait de leur situation en club ou de leur place dans le vestiaire, alors qu'on oublie le plus important, à savoir les prestations en bleu, et que sur ce point ils sont pour le moins contestables.
Exemples: Evra, Benzema, Ribery.
"On a un avant centre titulaire au Real, on le fait jouer, point.".
Note : 1
@Georges et Roberto

Je vous trouve un poil dur avec Evra.
Certes, il n'a jamais affiché son niveau mancunien en EDF, mais il n'a pas été misérable non plus. Ces pires matchs sont ceux qu'il fait depuis un an (où le physique commence à ne plus être au top) mais sinon il n'a jamais été scandaleux.

Le reproche principal qu'on lui fait ça a souvent été "il est trop fort à ManU, pourquoi il fait pas ça en EDF ?". Souvenez vous, Evra a fait le gros de sa carrière en EDF sous RayDo, et, honnêtement, combien de joueurs étaient à leur niveau club en EDF ?

Outre la parenthèse 2006, en 2008 et 2010, pas un seul joueur n'a été à son niveau (à part le gardien peut-être) donc, je trouve que tomber sur Evra est un peu facile, parce qu'il s'expose plus médiatiquement et qu'il ose dire tout haut pas mal de choses.

Autre chose, on a toujours sanctifié Abidal qui a toujours affiché un niveau plus que moyen voir, osons le dire un niveau LAMENTABLE en EDF. Mais bon, comme il jouait au Barça et gagnait tout, on disait plutôt "ouais mais l'EDF est pas bonne" alors qu'Evra on n'a jamais tenu ce discours là (parce que ManU était la deuxième équipe d'Europe derrière le Barça à cette époque hein).
Je rappelle qu'Abidal, latéral de formation, s'est fait prendre de vitesse par Toni à L'Euro 2008, avec les effets immédiats : rouge, péno et 0 chances de se qualifier (même si c'était mal barré quoi qu'il arrive).
Je le répète quand même, parce que même moi j'ai du mal à y croire :

PRIS
DE
VITESSE
PAR
TONI

Donc voilà, je trouve qu'on tombe facilement sur la gueule à Evra alors qu'il n'a pas été pire que pas mal d'autres, dans une période où le football français a été en dessous de tout.
1 réponse à ce commentaire.
V. Mistelroum Niveau : District
Il est sympa Tonton Pat !
Tellement sympa que tout le monde oublie que, sans la meilleure charnière centrale de la Juve, il n'est quand même pas très bon.
et pourtant en remplacement de fortune dans la charnière centrale de la juve, il a fait le taff...
Cafu cremes Niveau : CFA2
Il peut s'estimer heureux d'avoir eu Ferdinand et Vidic à cote de lui pendant 10 ans hein.
C'est dingue ça, on va lui reprocher d'avoir joué qu'avec des bons...
Du coup c'est pareil pour Daniel Alves, Lahm ou Thuram tiens.
3 réponses à ce commentaire.
Ce type est increvable. Il est sans doute fini pour le plus haut niveau, mais il pourrait encore jouer jusqu'à 50 ans dans un club qui joue le maintien en Ligue 1. En tout cas, vu son mental, il serait parfait dans le rôle du "capitaine courage".
Je suis pas du tout d'accord pour mettre Ribéry dans cette catégorie, lui qui a largement contribué à la campagne de qualif pour le mondial 2014. Il y a eu une période où il vraiment été le leader technique de la sélection, je me souviens de matchs pourraves dans les pays baltes ou d'Europe orientale gagnés à l'arrache grâce à lui.

Mondial 2006 mis à part, son bilan dans les compétitions internationales avec la France reflète bien mal ce qu'il apporté à l'EDF.

Pas question de réhabiliter le personnage, mais merde on est sur un site de foot, on doit avoir une vue d'ensemble et pas s'arrêter à "vas-y mon petit" et aux chaussettes claquettes sur le plateau de Téléfoot.
Cafu cremes Niveau : CFA2
@george

Problême récurrent en edf pour ne pas dire en France ou le statut d'une personne compte au moins autant sinon plus que ses compétences. Une bonne compet comme Ribery et le joueur se retrouve avec un statut particulier alors que l'une des clés des grandes victoires semble être l'oubli de l'individu au profit du collectif.

Concernant Evra c'etait un ailier limite dans une défense à 3 et un latéral mauvais dans une défense à 4 avec peu d'apport offensif et defensivement bah...Il fait carrière grâce aux charnières à côté de lui et le désert à son poste.
Désolé de faire le chiant, mais je ne suis encore pas d'accord.
Evra, de son temps mancunien, perdrait quasi aucun duel, ne se faisait jamais prendre de vitesse et avait un apport offensif considérable.
Mais ça, comme tu le dis justement, ça marche si tu as une bonne charnière (et là, on a été servi à ManU !) et un milieu qui coulisse bien (les grandioses casseurs flotteurs Carrick-Fletcher), mais l'équpe était désignée comme ça par Papa Fergie.
Evra était EXCELLENT dans ce rôle à ManU, et le seul à lui tenir la dragée haute était Ashley Cole (désolé, je ne peux pas mettre Abidal dans cette catégorie, je l'ai trop vu se trouer)
1 réponse à ce commentaire.
Emile Louis la tournante Niveau : DHR
Moi je peux plus avec Evra les gars ... C'est comme ça, j'y peux rien . Je l'aurai jamais rappelé ce mec , certains ont été blacklistés pour bien moins que ça
Le truc c'est qu'Evra a quand meme largement fait le taf en equipe de France, on peut critiquer certains matches mais dans l'ensemble il a ete loin d'etre catastrophique.
Et puis, en lateral gauche, depuis Abidal il n'y a jamais eu grand-monde pour le concurrencer.
L'autre option serait de faire jouer Umtiti a gauche en equipe de France, mais c'est un poste qu'il a abandonne il y a plusieurs annees deja.
Cafu cremes Niveau : CFA2
Mathieu époque Valence, Tremoulinas sans chercher trop loin ont montré qu'Evra méritait au moins d'être réellement mis en concurrence depuis 2009/2010.

Pour ce qui est de trouver des bons matchs d'Evra je n'en vois pas ou si peu. Après le maillot lui va bien, il est sympa toussa mais on en attend plus.
Tremoulinas a connu un gros passage a vide apres son depart de Bordeaux. Et Mathieu c'est plus un defenseur central.
Pendant que Matthieu est à Valence, Evra fait deux finales de Champion's League et remporte deux championnats avec le brassard de capitaine des Red devils. Viens le chercher, quand même...
Je comprends vos réticences, mais en même temps depuis France 98, quand l'équipe de France à le luxe d'aller se chercher des grognards au fond du placard pour assurer l'essentiel ? Faut le voir comme un atout, pas comme un aveu de faiblesse.
Un bon match d'Evra en EdF ?

La demie contre l'Allemagne, au hasard. Pas vu souvent Lizarazu à ce niveau. C'est aussi l'un des meilleurs Français de la finale.
Il réalise également un quart de très haut niveau face a l'Allemagne en 2014 après un huitième honteux contre le Nigeria.
5 réponses à ce commentaire.
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
@Polo
Plutôt d'accord avec toi, même si je te trouve un peu dur avec Abidal.
Tout ce que je veux dire, c'est qu'il me semble totalement aberrant de voir des mecs, ici même, expliquer qu'Evra est une légende de l'EDF, et qu'il est le patron de l'équipe, aussi bien en bleu qu'à la Juve.
Je veux dire par là qu'Evra est incontestablement un grand joueur, mais il me semble incontestable qu'il n'a pas donné la pleine mesure de ses qualités en EDF et qu'actuellement à la Juve il n'a plus le coffre pour être titulaire (normal pour un mec de 34 ans), et que les compliments dont il fait parfois l'objet me semblent démesurés.
Cf Stéphane Guy, commentant Juve-Lyon, qui explique à demi-mot qu'Evra est le patron de la Juve, idée d'un chauvinisme absolument ahurissant.
Doug Wilson Niveau : DHR
Ah mais si tu prends les propos de Stéphane Guy pour généraliser tu n'es pas rendu mon pauvre ! D'ailleurs, je trouve que Le Guen est une plaie aux commentaires.
Personne n'a dit qu'Evra était une légende de l'EdF, en revanche c'est bien le patron. Et la ce n'est pas Stéphane Guy qui le dit, mais ce sont les joueurs eux mêmes. Preuve de son importance dans le groupe, de son aura, de son leadership.
Je te rejoins sur ses prestas avec l'EdF, où il n'a pas donné la pleine de mesure de son talent, mais il n'a pas été la chèvre que tout le monde raconte (je parle des com' plus haut). Un peu de mesure ne fait pas de mal.

A la juve, c'est n'est pas un titulaire (normal avec Sandro), mais ça reste un cadre de l'équipe. Je me souviens d'une décla de Gigi qui louait les qualités techniques de Pat' (et oui) et surtout l'aura qu'il dégageait auprès des joueurs, respecté de tous. Il fait bel et bien parti des patrons de la Juve, car il n'y en a pas qu'un.
1 réponse à ce commentaire.
Ne serait-ce que pour faire chier Lizarrazu et Dugarry, je me réjouis de ce retour de Patrice EVRA.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2k 39