Patrice Carteron sélectionneur du Gabon ?

La crise du dollar qui frappe l’Égypte a permis au Français Patrice Carteron de quitter à l’amiable Wadi Degla. Son nom circule au Gabon, à la recherche d’un sélectionneur depuis la mise à l’écart de Jorge Costa.

Modififié
439 1
Vainqueur de la Ligue des champions 2015 avec le TP Mazembe (RD Congo), Patrice Carteron (quarante-six ans) va quitter Le Caire et Wadi Degla SC, où il s’était engagé pour deux ans et demi en janvier 2016, alors que le club de la capitale flirtait avec la zone de relégation. L’entraîneur français et son président, l’homme d’affaires Maged Samy, ont mis un terme à leur collaboration mardi. L’Égypte traverse en effet une crise financière importante, puisque le pays est à cours de devises, et notamment de dollars. « Je n’étais plus payé depuis deux mois, et on me devait encore des primes de la saison dernière. J’ai rencontré mon employeur, pour obtenir ma libération, et il l’a acceptée. Continuer à me payer, alors qu’on ne trouve plus de dollars en Égypte, lui revenait très cher. Beaucoup de clubs sont dans cette situation » , explique l’ancien sélectionneur du Mali (2012-2013), qui a récupéré ses arriérés de salaires avant de quitter Le Caire. Son successeur devrait être égyptien.

Des propositions en France et en Belgique


Le Breton, qui va s’accorder quelques jours de repos, pourrait rapidement trouver du travail. Pas en France ou en Belgique, malgré quelques propositions. Carteron a des touches dans le Golfe, mais également dans d’autres régions de l’Asie. Mais il n’est pas interdit de penser qu’il restera sur le continent africain. En effet, le Gabon, où le Portugais Jorge Costa (quarante-cinq ans) a été écarté, s’intéresse à l’ancien défenseur de Rennes et Lyon. Des contacts ont été établis avec les représentants du technicien, et un rendez-vous est même programmé dans les prochaines heures. L’hypothèse de diriger le pays organisateur de la CAN 2017 (14 janvier-5 février) ne le laisse pas insensible. « Cela m’intéresserait effectivement de disputer une nouvelle CAN  » , a poursuivi celui qui avait terminé à la troisième place de l’édition 2013 en Afrique du Sud avec les Aigles maliens. Le Gabon, dont l’intérim a été confié au Portugais José Antonio Garrido (cinquante-six ans), le directeur technique national, pour les matchs face au Mali à Bamako (12 novembre) en qualifications pour la Coupe du monde 2018 et aux Comores (15 novembre), en amical à Tunis, devrait nommer le successeur de Costa courant novembre.

Par Alexis Billebault Propos de Patrice Carteron recueillis par AB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Comme toujours "déchet" ailleurs "art" en Afrique.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Guus Hiddink en dix dates
439 1