1. // Euro 2016
  2. // Finale
  3. // France-Portugal
  4. // Billet d'humeur

Pat’ et le bout du chemin

Des années à composer avec une pluie de critiques, de doutes, de polémiques. Le parcours de Patrice Évra avec les Bleus, loin d’être une sinécure, s’apparente à un long chemin de croix. Ce dimanche, le latéral tricolore a l’occasion d’y mettre définitivement un terme en quittant le devant de la scène sur le toit de l’Europe.

Modififié
Le fil de cette histoire ressemble depuis longtemps à un éternel chemin escarpé. Entre toi et l’équipe de France, rien ne semble avoir été simple. Jamais, même. On parle pourtant d’un maillot que tu as cousu sur le corps, que tu n’as eu de cesse de brandir comme ta plus grande fierté. Sans que cela ne te préserve pour autant des nombreux soubresauts qui ont jalonné cette romance bleue passionnée, quoique trop souvent heurtée. Derrière l’incompréhension, les sempiternels reproches, les esclandres et joies trop éphémères, tu as toujours été animé par cette obsession. Depuis la première fois que tu as enfilé la tunique tricolore un soir de 18 août 2004, tu as martelé encore et encore ce besoin personnel de gagner un titre avec ton pays. C’est ton moteur, Patrice. Ce qui fait que toi, trente-cinq ans au compteur et une ribambelle de trophées à ton actif, continue d’avancer dans ton couloir gauche. L’aplomb confinant toujours à la morgue, oui, mais l’orgueil touché. Cette quête que as tu as étiré sur plus d’une décennie, tu vas peut-être enfin l’accomplir ce dimanche, à Saint-Denis. À l’aube de la finale la plus importante de ta vie, tu rappelais au micro de TF1 l’ampleur de ce rendez-vous à tes yeux : « C’est maintenant, on doit finir avec un trophée. J’ai jamais rien gagné avec la France et ce sera un échec si cela restait comme ça. Je suis fier de mes partenaires. Leur objectif, c’est de me faire pleurer en gagnant l’Euro » .

Le cœur et la déraison


Ton aventure tricolore pourrait s’achever par des larmes de joie. Elle qui, il y a maintenant six ans, avait au fond débuté là aussi par des larmes. Empreintes d’une incommensurable fierté à l’époque. C’était lors du Mondial sud-africain. Dans l’enceinte Peter Mokaba, brassard de capitaine sur le biceps, tu n’avais pu te contenir à l’écoute de La Marseillaise. Tu le sais, Pat’, cette compétition sur le sol de tes racines africaines devait marquer ton envol définitif avec les Bleus. Les contours étaient tracés, le rendez-vous pris. L’histoire aurait été belle, mais elle a finalement tourné à une faillite sans précédent. Une exclusion d’un compagnon de route. Un bus. Une grève. Un fiasco dont tu as été l’un des instigateurs, c’est vrai. Mais la trace demeure pour beaucoup encore indélébile aujourd’hui. Parce que tu étais le capitaine de la pire équipe française toutes époques confondues. Parce que tu t’es ridiculisé à chercher une « taupe » alors que les vrais maux résidaient ailleurs. Parce que tu as pris ton rôle trop à cœur et que tu as accepté d’être cloué au pilori. Pour préserver, aussi, ce qu’il restait de la dignité des autres. « Toute ma vie, on me reparlera de Knysna » , racontais-tu d’ailleurs, lucide, à L’Équipe il y a quelques mois. D’aucuns, à l’instar de Toulalan, ne s’en sont jamais véritablement remis. Mais pas toi, Patrice. Tu as refusé d’approuver impuissant cette fatalité que beaucoup disaient inéluctable.

Les Mots Bleus


Des cendres sud-africaines, tu t’es relevé. Toi la victime expiatoire livrée à la vindicte populaire. À pas feutrés d’abord. Sous les sifflets nourris du Stade de France, il faut bien l’avouer. Sous les incessantes critiques également de consultants plus ou moins habiles et capables d’asséner publiquement que tu « serai(s) prêt à vendre (t)a mère pour aller en équipe de France » sans que cela n’émeut grand monde. Prétendument car c’était une boutade. J’ai pour ma part trouvé cela bien moins inspiré que ta punchline donnée à Lilian Thuram ou celle sur « Michel Fernandel » et « Rolland Tournevis » , déjà passée à la postérité. C’est l’un des traits de ta personnalité qui fait que je t’aime, Pat’. Devant les caméras et lors des interviews, tu ne triches pas, ne mens pas, ne surjoues jamais quitte à ce que les bien-pensants trouvent toujours quelque chose à y redire. Qui d’autre que toi parmi les Bleus peut rendre attrayante une conférence de presse banale, cet exercice devenu désormais aseptisé et où les discours policés sont légion ?

Baroud d’honneur


Toi, non, tu ne te plies pas à la norme. Et donnes autant que tu peux. Dans un rôle de leader officieux offert naturellement par Deschamps qui est pour beaucoup dans ta réhabilitation, tu veilles plus que quiconque à ce que la cohésion ne s’effrite pas. Tu maintiens l’élan. Tu donnes l’impulsion du « clapping » au Vélodrome après le succès face aux Allemands. Tu vois juste quand avant le début de l’Euro, tu lâches au JDD que « si les choses se passent mal, c'est eux qui prendront » . Eux, ce sont Pogba et Griezmann, mis à mal par une partie de la presse française lors des premiers matchs. Cette même presse qui ne t’a pas épargné ces dernières années pour tes prestations sous le maillot tricolore. À raison, souvent. À tort, souvent aussi. Car ton rendement en sélection n’a jamais été à la hauteur de celui en club, comme tant de tes coéquipiers qui ont eux, en revanche, bénéficié d’une mansuétude presque risible. Mais tu savais et nous avais prévenu être « prêt à prendre des pierres sur la tête pour n'importe quel joueur » . J’avoue m’être toutefois inquiété après ton entrée en matière plus que poussive dans la compétition. Tes contempteurs les plus virulents bombaient alors le torse, une fois de plus. Puis au meilleur moment, contre la Mannschaft, tu as rappelé à tous que tu n’étais pas là par hasard en sortant une partition de patron. Si ton crépuscule international approche à grands pas, tu as l’occasion de fermer définitivement des bouches. De tirer ta révérence sur la scène idéale. Chez toi. Devant les tiens. Que cette dernière nuit soit ta plus belle, Patrice. Que tes larmes promises soient les plus belles.



Par Romain Duchâteau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Dans cet article

PATRICE EVRA , UN Grang Joueur , respect
Chimikhooney Niveau : Ligue 1
Wow merci Romain, on peut difficilement rendre un plus vibrant hommage à cet homme.
Comme tu le dis si bien, cet homme naturel avec un grand coeur.
Pragmatique Niveau : CFA2
Le pire joueur de l'équipe depuis le début de la compétition, dans un collectif ou les joueurs sont globalement à un bon niveau.

PS : article très mal écrit, je n'ai pas aimé.
Toujours aussi détestable. On devrait lui pardonner ce que l'on n'a pas pardonné à Ribéry ou Abidal ? Risible quand on sait en plus qu'il y a encore deux ans (soit quatre ans après les faits), Evra nous prouvait qu'il n'avait rien appris de Knysna en insultant tous ses détracteurs (Roland Tournevis...) en interview.
Soit, parlons du terrain : il est mauvais à chaque sortie en EdF. Voilà. Il peut bien faire ce qu'il veut niveau com', jouer à la Juve ou à Manchester : il restera un compétiteur aux prestations plus que moyennes.
Allez, salut "Pat'", et merci pour tout. (surtout pour ta prochaine retraite)
Joueur détestable.
On devrait lui pardonner ce que l'on reproche encore à Ribéry ou Abidal ? Risible quand on sait qu'il y a encore deux ans, il nous prouvait qu'il n'avait rien retenu de Knysna en insultant tous ses détracteurs (Roland Tournevis...) en interview.
Soit, parlons du terrain : il est mauvais à chaque sortie en EdF. Voilà. Il peut bien travailler sa com', chanter la Marseillaise depuis qu'on lui a dit que ça jouerait sur son capital sympathie (ça en dit long sur le personnage, une belle girouette), avoir joué à Manchester et à la Juve : il restera un compétiteur au rendement plus que moyen.
Allez, salut Pat', merci pour tout, surtout pour ta retraite prochaine.
Rastashaman Niveau : CFA
Bah moi j'attends de lui qu'il nous ramene l'Euro pour effacer definitivement Knysna (meme si en vrai, ça fait longtemps que j'y pense plus) et qu'il revienne en tant que coach pour nous ramener la Coupe du Monde.
V. Mistelroum Niveau : DHR
On nous apprend que Patrice Evra est un leader de vestiaire, un amuseur de conférence de presse et un bon client pour les journalistes.

Par contre, ça ne parle pas de football, rassurez-moi, je suis bien sur So Foot ?

Parce qu'il y a quand même des choses à dire en terme de jeu, et notamment cette question : comment Evra a-t-il pu passer en 10 ans de très bon arrière gauche au niveau LDC à ce qu'on voit actuellement ?
La vieillesse ? Le mental ? La prétention ?
Message posté par V. Mistelroum
On nous apprend que Patrice Evra est un leader de vestiaire, un amuseur de conférence de presse et un bon client pour les journalistes.

Par contre, ça ne parle pas de football, rassurez-moi, je suis bien sur So Foot ?

Parce qu'il y a quand même des choses à dire en terme de jeu, et notamment cette question : comment Evra a-t-il pu passer en 10 ans de très bon arrière gauche au niveau LDC à ce qu'on voit actuellement ?
La vieillesse ? Le mental ? La prétention ?


Il a fait son meilleur match en demi contre les champions du monde, il ne m'en faut pas plus.
Et si vous avez toujours pas compris que derrière lui c'est Digne quoi.. Pat c'est plus rassurant pour nous et surtout ses coéquipiers.
V. Mistelroum Niveau : DHR
Message posté par fcyuri

Et si vous avez toujours pas compris que derrière lui c'est Digne quoi.. Pat c'est plus rassurant pour nous et surtout ses coéquipiers.


J'ai très bien compris que la France est en pénurie de joueurs à ce poste.
Mais je trouve pas ça "plus rassurant".
Message posté par V. Mistelroum
On nous apprend que Patrice Evra est un leader de vestiaire, un amuseur de conférence de presse et un bon client pour les journalistes.

Par contre, ça ne parle pas de football, rassurez-moi, je suis bien sur So Foot ?

Parce qu'il y a quand même des choses à dire en terme de jeu, et notamment cette question : comment Evra a-t-il pu passer en 10 ans de très bon arrière gauche au niveau LDC à ce qu'on voit actuellement ?
La vieillesse ? Le mental ? La prétention ?


Ouais, Evra est nul, c'est connu, mais le match qu'il nous fait en demie, je ne vois pas beaucoup d'arrières gauches capables de le sortir.

Ah zut, j'ai dit du bien d'Evra, je vais encore me faire houspiller par la brigade.

Bon, foutu pour foutu, je vais en remettre une couche : on a bien fait de rester dans ce bus en 2010. Allez, à bientôt, en espérant qu'on gagne ce soir (mais ce Portugal est coriace, donc attention).
Message posté par Rastashaman
Bah moi j'attends de lui qu'il nous ramene l'Euro pour effacer definitivement Knysna (meme si en vrai, ça fait longtemps que j'y pense plus) et qu'il revienne en tant que coach pour nous ramener la Coupe du Monde.


Parce que tu penses que c'est lui, défenseur latéral, incapable d'apporter offensivement et nous pénalisant régulièrement défensivement (pénaltys provoqués notamment) qui va "nous" ramener l'Euro ?
V. Mistelroum Niveau : DHR
Message posté par .Pelusa.
Ouais, Evra est nul, c'est connu, mais le match qu'il nous fait en demie, je ne vois pas beaucoup d'arrières gauches capables de le sortir.


Ce soir, Guerreiro pourrait nous montrer ce qu'est un véritable arrière latéral.
Mais j'espère que ce ne sera pas le cas, et je vais soutenir Evra... mais je me connais, quand le ballon sera dans sa zone, je serai pas rassuré.
Message posté par V. Mistelroum
On nous apprend que Patrice Evra est un leader de vestiaire, un amuseur de conférence de presse et un bon client pour les journalistes.

Par contre, ça ne parle pas de football, rassurez-moi, je suis bien sur So Foot ?

Parce qu'il y a quand même des choses à dire en terme de jeu, et notamment cette question : comment Evra a-t-il pu passer en 10 ans de très bon arrière gauche au niveau LDC à ce qu'on voit actuellement ?
La vieillesse ? Le mental ? La prétention ?


Mec, il a 35 piges et est encore là, il y a bien une raison. Ses prestations en EDF, comme dit dans l'article, sont souvent loin d'être aussi bonne qu'en club mais quand même, je pense que le fait qu'il ait une grande gueule attire les foudres de la presse sur lui et pas sur d'autres joueurs au rendement parfois égal.
Et encore une fois je me répète mais 35 piges quoi, il tient une sacrée forme pour son âge et aucun pti jeune ne l'a encore détrôné. Nan respect pour lui.
Message posté par V. Mistelroum
Ce soir, Guerreiro pourrait nous montrer ce qu'est un véritable arrière latéral.
Mais j'espère que ce ne sera pas le cas, et je vais soutenir Evra... mais je me connais, quand le ballon sera dans sa zone, je serai pas rassuré.


Bah c'est le principe du foot, on ne sait jamais à l'avance ce qui va se passer. Si ça se trouve, Evra sera l'homme du match, en étant impassable sur son côté, en prenant tous les ballons de la tête et en délivrant deux passes décisives, et si ça se trouve, il marquera contre son camp dès la troisième minute avant de provoquer un penalty et de prendre un rouge un quart d'heure plus tard.

Son vécu dans les grands matches et la jurisprudence Deschamps-98-2000 (moyen voire médiocre pendant toute la compétition et pas loin d'être l'homme du match en finale les deux fois) me font pencher en faveur d'un gros match de Patrice Evra, mais ce n'est qu'une intuition qui ne vaudra plus grand chose dès que le coup d'envoi sera donné...
Message posté par V. Mistelroum
Ce soir, Guerreiro pourrait nous montrer ce qu'est un véritable arrière latéral.
Mais j'espère que ce ne sera pas le cas, et je vais soutenir Evra... mais je me connais, quand le ballon sera dans sa zone, je serai pas rassuré.


C'est vrai, très bon le petit Guerreiro, je l'aime bien aussi. M'est avis, vu le jeu pratiqué par le Portugal, que nos déf vont etre relativement peu sollicités (si on compare avec l'Allemagne) mais devront être particulièrement attentifs sur les contres. La concentration sera la clé et Patou a intérêt à pas déconner (fautes grossières...)
Message posté par .Pelusa.
Bah c'est le principe du foot, on ne sait jamais à l'avance ce qui va se passer. Si ça se trouve, Evra sera l'homme du match, en étant impassable sur son côté, en prenant tous les ballons de la tête et en délivrant deux passes décisives, et si ça se trouve, il marquera contre son camp dès la troisième minute avant de provoquer un penalty et de prendre un rouge un quart d'heure plus tard.

Son vécu dans les grands matches et la jurisprudence Deschamps-98-2000 (moyen voire médiocre pendant toute la compétition et pas loin d'être l'homme du match en finale les deux fois) me font pencher en faveur d'un gros match de Patrice Evra, mais ce n'est qu'une intuition qui ne vaudra plus grand chose dès que le coup d'envoi sera donné...


La comparaison avec Deschamps 98/2000 est loin d'être con. En effet, si beaucoup l'ont oublié aujourd'hui, DD était pas loin d'être le "boulet" (le mot est fort je le concède) de l'équipe et avait une sacrée charrette au cul, commettait énormément de fautes dans des zones dangereuses... Mais l'histoire prouve qu'on ne peut se passer de ces leaders de terrain et de vestiaires et je pense que Pat est de cette trempe-là lui aussi. Ce n'est que mon avis hein!
Benjamin Gout Niveau : District
Message posté par V. Mistelroum
Ce soir, Guerreiro pourrait nous montrer ce qu'est un véritable arrière latéral.
Mais j'espère que ce ne sera pas le cas, et je vais soutenir Evra... mais je me connais, quand le ballon sera dans sa zone, je serai pas rassuré.


Faut arrêter l'enflammade sur Guereiro.
Il fait un bon Euro, mais sa saison passée c'est moyen plus.
V. Mistelroum Niveau : DHR
Message posté par Benjamin Gout
Faut arrêter l'enflammade sur Guereiro.
Il fait un bon Euro, mais sa saison passée c'est moyen plus.


Quand je dis "véritable arrière latéral", c'est autant sur le niveau que sur le rôle réel.

En club, Evra joue très souvent avec 3 centraux derrière lui (sûrement une des meilleures défenses du monde), et ce n'est plus à proprement parler un vrai arrière latéral au sens classique (Cafu, Lizarazu, Lahm...)
Message posté par lafouine
Je pense que le fait qu'il ait une grande gueule attire les foudres de la presse sur lui et pas sur d'autres joueurs au rendement parfois égal.


Grande gueule, petite b...
Que penser d'un joueur qui, en plus d'être mauvais en Bleus, s'auto-persuade du contraire en insultant tous ses détracteurs en interview il y a encore deux ans ?
Pourquoi lui avoir pardonné ce que l'on a reproché à d'autres ? (à commencer par Ribéry, pourtant bien meilleur en Bleus et s'étant bien plus remis en question)
Comment ne pas qualifier de "girouette" un type qui ne chantait pas La Marseillaise (et défendait même ceux qui ne la chantaient pas en évoquant les quartiers, donc, un racisme anti-français) et s'est mise à l'entonner en surjouant les sourcils froncés le jour où on lui a dit que pour se racheter, c'était mieux ? (Je préfère encore l'honnêteté et la franchise d'un Benzema sur ce coup, fidèle à ses principes au moins)
bandinidakar Niveau : CFA2
C'est vrai que c'est pas très bien écrit...
il y a 35 minutes Will Ferrell veut Chicharito au Los Angeles FC 3
il y a 2 heures Lampard entraîneur d'Oxford United ? 1 il y a 6 heures Le superbe but d'Independiente 3 il y a 8 heures Malouda va jouer la Gold Cup avec la Guyane 24 il y a 8 heures Des matchs de C1 sur Facebook 8
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 22:15 Shrewsbury et le retour d'une tribune « debout » en Angleterre 13 Hier à 21:02 Le monde du foot rend hommage à Stéphane Paille 20 Hier à 19:00 Jorge Mendes mis en examen pour délit fiscal 42 Hier à 18:06 Stéphane Paille est décédé 35 Hier à 15:58 La Ligue des champions reprend ce soir ! 26 Hier à 15:45 Lugano prolonge à São Paulo 5
Hier à 12:12 Falcao s'essaye au baseball 3 Hier à 11:10 Sow, Cabaye et Hazard actionnaires d'un futur club de D2 américaine 12 lundi 26 juin FIFA : Bild ouvre le rapport Garcia 67 lundi 26 juin Boca et le souvenir de la D2 7 lundi 26 juin Danny Newton, le nouveau Jamie Vardy ? (via BRUT SPORT) lundi 26 juin Le logo d'Oxford United à l'intérieur du maillot de Bristol City 7 lundi 26 juin Bagarre générale lors d'un match de charité 35 lundi 26 juin La simulation grotesque d'un défenseur de Bahia 10 dimanche 25 juin Sergio Ramos acrobate en vacances 4 dimanche 25 juin Pogba marque en dabant 59 dimanche 25 juin Le central de Kansas met une bicyclette 7 dimanche 25 juin Crivelli à Angers 14 samedi 24 juin City remporte le derby de New York 9 samedi 24 juin Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 11 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 11 vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 19 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 38 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 201 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 24 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 2 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6