1. //
  2. // 6e journée
  3. // Groupe A
  4. // PSG/Porto

Pastore, injuste bouc émissaire ?

Grandeur et décadence. Javier Pastore a connu les deux au PSG. Héros hier, pestiféré aujourd'hui, on parle même de départ pour l'Argentin. Mais ne tape-t-on pas trop fort sur un joueur à qui le club doit quand même pas mal de choses ?

Modififié
1k 51
Le mercato d’hiver approche, les rumeurs aussi. Et pas seulement celles qui parlent de Cristiano Ronaldo et José Mourinho au PSG, non. La dernière en date concerne un éventuel échange Pastore-Sneijder entre le club de la capitale et l’Inter Milan. Si une telle chose se produisait, qu’est-ce que cela voudrait dire ? Que Paris en aura eu ras le bol de Javier Pastore, seulement un an après l’avoir acheté 42 millions d’euros à Palerme ? Que le Parc des Princes n’en pouvait plus d’attendre le retour en grâce de son prodige annoncé ? Marre de son manque de combativité, de le voir perdre des ballons au milieu de terrain ou encore de ne plus le voir dribbler trois joueurs avant de marquer ? Mais l’échec de Pastore n’est pas celui d’un seul joueur, loin de là. D’ailleurs, peut-on vraiment parler d’échec ?

Si nul que ça, Pastore ?

Non. En regardant l'exercice 2011-2012 d’El Flaco, on se rend compte que ce dernier est quasiment victime d’une injustice. Le nombre de points qu’il gagne à lui seul la saison précédente est presque égal à celui qu’Edel Apoula a fait perdre à Paris l’année d’avant. Sans Javier Pastore en 2011-2012, le PSG aurait terminé troisième, au mieux. Avec un peu de chance, les hommes d’Ancelotti seraient passés à la trappe lors des barrages de la C1. Pas de Ligue des champions, pas d’Ibra ni de Thiago Silva ou de Lavezzi. L’ancien de Palerme est le point de départ du Paris version Al-Khelaïfi, tant par le montant de son transfert que par les qualités sportives dont il a fait preuve l’an passé.

Aujourd’hui, Pastore joue moins bien, est moins régulier et pas aussi décisif que par le passé. Il ne marque plus de chefs-d'œuvres à l'instar de ses buts à Évian et Montpellier en 2011. Soit ; mais cela ne fait pas de lui un gros naze. Une étiquette qui lui colle pourtant aux fesses depuis plusieurs mois à présent. La faute à l’hégémonique palette à Doudouce et à la place de la statistique dans le football. Le tout répondant à l’équation suivante : El Flaco marquait beaucoup l’an passé, donc c’était le meilleur joueur de Ligue 1. À l’inverse, s’il ne marque plus, ça fait de lui un mauvais joueur. Un raccourci trop facile compte tenu des capacités intrinsèques du joueur et de la situation du PSG.

Zlatan, Carlo et la confiance

Javier Pastore est un esthète, et expliquer son jeu avec des chiffres est un contresens total. D’un point de vue général, football et mathématiques ne font pas bon ménage. Le foot est une chose, la série Numbers une autre. Exemple : l’Argentin a terminé plusieurs rencontres avec un nombre de passes ratées considérablement élevé, notamment lors du premier Classique de la saison. Certaines découlent forcément d’erreurs individuelles de sa part. Mais d’autres facteurs essentiels entrent en jeu, comme le placement et le mouvement de ses coéquipiers par rapport au porteur du ballon. Or, à l’heure actuelle, le jeu du Paris Saint-Germain manque cruellement de mouvement, d’appels et de rigueur tactique, tant au milieu que devant. L’équipe n’est pas rodée, si tant est qu’il y ait une équipe. Offensivement, tout le monde mène sa petite vie - hormis Lavezzi, seul attaquant étrangement mieux servi que ses pairs par Pastore. Tout le monde décroche pour avoir le ballon, mais personne n’offre de réelle solution. Et avec Zlatan, c’est encore pire. On l'a bien vu l'année dernière lors de son association avec El Shaarawy. L'égo et les exigences du Suédois peuvent plomber le moral d'un excellent joueur au point de le rendre quelconque. Sur le terrain, le géant a beau faire la différence seul comme face à Nice, il n'empêche que, tactiquement, il empiète sur le territoire de Pastore qui, du coup, ne sait plus où se mettre. El Flaco est un meneur de jeu. Mais quel jeu peut-il mener dans ce PSG ?

Tant que Carlo Ancelotti ne réussira pas à trouver un onze type définitif dans lequel cohabiteraient Zlatan Ibrahimović et Javier Pastore, l’avenir de ce dernier au PSG semble fortement compromis. Et même si l’ancien technicien rossonero y parvenait, il ne serait même pas sûr que cela sauve le futur de son joueur dans la capitale. Car au-delà de l’implantation « géographique » de l’Argentin dans la formation parisienne, il y a un dernier problème : Pastore manque cruellement de confiance. Et apparemment, Carlo ne sait pas comment s’y prendre pour le sauver : « Il travaille pour revenir au top. Mais vous savez, je ne suis pas psychologue. » Et quand on voit qu’il sort son maigrichon à la mi-temps face à Troyes alors qu’il réalisait son meilleur match depuis longtemps, on veut bien le croire. Finalement, El Flaco a deux solutions. Retourner à la maison ou en Italie pour y briller tel un Lucho à Porto, ou... attendre l’arrivée de Mourinho - un vrai psy - à Paris. En revanche, s'il s'avère que même le Special One ne peut rien pour lui...

Par William Pereira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Pascal Pierre Niveau : Loisir
Réquisitoire intéressant de la défense.
Les jurés se prononceront au 1er janvier pour savoir si Pastore est reconnu coupable d'homicide tactique au premier degré contre la Ancelotti team.
EquerreKeskias Niveau : District
Un manque de confiance peut-être,mais un manque de d'implication et de combativité c'est sûr et certain.Contre Nice,il n'est même pas à la retombée du ballon sur l'action du 1er but.Il n'essaie même pas de se battre pour le récuperer...Navrant.Il y a Lucas Moura qui arrive dans pas longtemps,et s'il n'y met pas un peu du sien il va le sentir passer.
Maintenant je comprends enfin ce que mes profs ont ressenti à chaque fois que j'arrivais 15 minutes en retard en cours avec des épis derrière la tête et une trace de chocolat dans le coin de la bouche en baillant à m'en décrocher la machoire...
"Sur le terrain, le géant a beau faire la différence seul comme face à Nice, il n'empêche que, tactiquement, il empiète sur le territoire de Pastore qui, du coup, ne sait plus où se mettre." Un argument qui fait mouche, parfois Zlatan dézone à mort et ça le prend aussi soudainement qu'une envie de pisser... Après le Mou savait faire cohabiter Sneijder en meneur de jeu avec Zlatan à l'Inter non ?
Gameiro ne faisait pas d'appel la saison dernière ?

Quant à la comparaison avec Lucho, j'ai tjrs du mal à comprendre pourquoi le Tatoué est mis dans la colonne "échec".
Le problème (insoluble) tient à ses qualités athlétiques intrinsèques. Il est plutôt lent, mais, contrairement à un Lucho (guère rapide non plus), il n'a pas le volume de jeu, n'est pas capable de courir 12kms par match, de faire du box to box comme peut le fait un Lucho. Bref, il a une Vo2 max de grand-mère... Il a des "trous" physiques terribles dans un match. Sans parler de son implication défensive qui frise le néant. Et à chaque duel, il se fait bouger comme pas permis... Alors oui il a du ballon mais objectivement, son déchet technique est beaucoup trop important match après match.
Spike Spiegel Niveau : CFA2
Les bons articles arrivent en force sur Sofoot en ce moment et sur le PSG en plus, mais que se passe-t-il? *inconnus style*

Sinon sur le problème Pastore je suis on ne peut plus d'accord, ce mec y a un an était énorme, je me souviens d'avoir entendu des auditeurs balancer sur RMC : C'est le meilleur joueur de l'histoire du PSG, devant Raï. On pari combien qu'aujourd'hui le mec te balance que c'est une sous merde*?

L'article le dit bien, les mathématiques n'expliquent pas tout. Mais les stats sont plutot favorables à Javier, il met quand même souvent des passes décisives, l'année dernière il marque 12 buts pour 12 ou PD. Bref, il est décisif, c'est juste qu'il y a tellement de déchet, parfois très très très frustrant, que globalement l'oeil moins avertit ne va retenir que le petit pont raté ou le fail sur une passe à 3m. Ca n'empêche pas que parfois il abuse, mais intrasèquement il est très fort.
*somagic* Niveau : CFA
Je ne sais toujours pas quoi pensé de Pastore...
Qd je regardais les résumés d'Italie et voyais ses gestes à Palerme, je le trouvais magnifique... d'une classe et d'une allure folle... Mais déjà là bas il pouvait disparaitre plusieurs matchs d'affilée. Je pensais que c'était lié à son âge.
L'année dernière il fait une belle saison avec quelques fulgurances mais on est tous resté avec un goût de trop peu (et le prix de son transfert n'y est pour rien dans ces attentes).
Et aujourd'hui, il n'y a plus de joueur flamboyant... juste une ombre d'un souvenir qui semble déjà lointain...
J'espère qu'il retrouvera sa superbe...
Guardinho Niveau : CFA2
Je serai toujours d'accord pour dire que Pastore a un talent énorme, et que c'est PAS NORMAL de le voir errer sans but dans cette non-équipe de Paris.
On a pas affaire à un Dalmat bis, ce type les rendait tout chose en Argentine, puis en Italie, il jouait en sélection, et quand il est parti en France les journaux de "la botte" se sont pas privés pour éditorialiser sur le thème "la fuite de nos talents".
Et comme par magie, après un début de saison stratosphérique (là aussi, on a la mémoire courte mais c'était le tube de fin d'été), patatras...

Mais bon c'est pas grave, "on" préfère statuer sur son manque d'implication, sa faiblesse physique (certes ça sera jamais un golgoth mais ils sont nombreux à avoir fait carrière sans courir 12km par match, à commencer par Ibra), voire sa nullité, tout simplement. Or j'entends assez peu de monde se demander si le problème ne viendrait pas d'autre chose, et rien que pour ça, je trouve l'article intéressant.

Clair que ce qui se passe (pas) au PSG, c'est un problème global, et non une somme d'individualités défaillantes. Et je suis d'accord pour dire que le Suédois (remember le Maitre de Guerre, feat. Clint Eastwood) constitue un gros dilemme dans tout ça, malgré sa propension à enfiler les buts comme des perles.
C'est avec Pjanic qu'il faut l'échanger. Pas de problème d'ego, un passé intéressant en L1, une marge de progression encore importante, du plomb dans la cervelle... et un manque de temps de jeu à la Roma.
@ Max : Zlatan et Sneijder n'ont jamais joué ensemble, si? Je pose la question car je ne me rappelle pas. Il me semble que Zlatan est parti au Barça lorsque Wesley arrivait.
C'est l'une des premières fois que je lis un article dont le fond et pas seulement la forme est intéressant sur sofoot.com!
Je suis entièrement d'accord avec cette analyse, le vrai problème à Paris - même si personne ne veut se l'avouer - c'est Ibra,et la relation qu'a Ancelotti avec lui.
Si "amendonné", tu oses pas gueules par contre Ibra d'arrêter d'arrêter de jouer meneur de jeu en retrait, voir milieu récupérateur, tu peux pas t'attendre à ce qu'un mec qui évolue à ce poste puisse reprendre confiance...
Ok Ibra est très fort mais y'a un moment où respecter un schéma tactique et, au delà de ça, respecter ses partenaires (arrêter de prendre leur place, arrêter de gueuler - surtout quand c'est lui qui de la merde - sur eux) c'est le minimum...
Je vous trouve très gentil avec ce joueur, deux bons mois et c'est tout, pas combatif, lent, il se fou de la gueule du monde, on taille Bodmer Cissoko et autres joueurs mais lui c'est une plaisenterie !!! a oui il fait des passes décisives ...... oui mais une par match n'importe quels joueurs de L1 L2 ou Nat peut faire mieux, non vraiment, le PSG joue à 10 depuis très longtemps.
Plus que bouc emissaire je crois qu'il est victime de la fievre acheteuse du PSG.

Il est deja pas adapté a la tactique mis en place par Ancelotti. En debut de saison ancelotti sous entendais qu'il pourrait jouer dans le milieu a 3 mais on a la confirmation qu'il n'as pas l'abbatage defensif necessaire.
Derriere l'attaquant il ce retrouve avec menez/lavezzi dans les pattes en plus d'Ibra qui vient participer au jeu. Ajouter a ça qu'en phase defensive Ibra ne defends pas, si en plus Pastore ne defends pas ça devient compliquer, avec menez en plus c'est dramatique.

Je penses que Pastore serra deja plus a l'aise dans un 4231 ou un 442 avec un avant centre moins joueur.
Sachant qu'il est deja peu probable qu'ancelotti change sa tactique pour relancer un joueur en manque de confiance, demander a Ibra de changer son jeu en plus alors qu'il porte l'equipe a bout de bras, j'ai peu d'espoir de revoir pastore decisif au psg.
Ful : Et bien je viens d'allez vérifier et tu as raison... La première saison de Mou à L'Inter il y a Zlatan. Puis Zlatan part au mercato été 2009... Et Sneijder arrive en provenance du Real ... ;) En fait ils n'ont dû jouer ensemble qu'à l'ajax j'imagine et jamais sous les ordres de Mourinho.
Note : 1
Sneidjer et Ibra n'ont jamais joué ensemble, de toute façon cette tendance a decrocher chez Ibra est apparu quand il est arrivé au milan AC et suite a son replacement en 9 1/2 en equipe de suede suite a la retraite de ljungberg
Honnêtement on ne peut pas dire qu on ait été dur avec lui. Certes le vent tourne mais c'est comme ça pour lui comme pour carlo ou d autres.
Simplement la différence entre nous et le rédacteur de l article est que l on est fans de paris, pas nécessairement de pastore. Donc si ça ne suit pas, la sanction est dure.
A défaut d'obtenir la masse de -1, je n'ai qu'une seule chose à dire.
Javier Pastore est le joueur le plus talentueux de Ligue 1.
Johnny Novaque Niveau : District
assez d'accord avec l'auteur de l'article, il a pas tore
Je pense que Pastore est victime de l'étiquette de "magicien" qu'on lui a collé sur le dos à son arrivée.

Pr la plupart des gens (je parle de ceux qui ne suivent pas le foot comme des assidus), le prix d'un transfert suffit à évaluer le potentiel d'un joueur puisque la plupart du temps, bcp de ne le connaissent pas - en aparté, en ce moment il se passe la même chose ac Lucas -.

Or comme les différents championnats sont très différents, qu'il y a une autre culture, une autre langue... Ce n'est juste pas possible de dire qu'un mec va forcément briller parce qu'il coûte 42 millions. Ca serait trop facile.

Il y a des joueurs que tu fous en Angleterre ou en Italie, ils réussissent pareil. D'autres non -> Forlan à MU, Véron à MU et Chelsea, Torres et Chevchenko à Chelsea, Riquelme en Europe... Tout ça est lié à plein d'éléments, un contexte particulier qui font que le joueur, aussi bon soit il, ne réussit pas ds un endroit précis à un moment précis.

Les joueurs ne sont pas de robots, malgré la tune qu'ils touchent, ils peuvent aussi essayer de mieux faire sans trouver la solution, subir les sarcasmes et passer pr des nazes. C'est ce qui se passe ac Pastore. On s'accorde tous pr dire qu'il est naze en ce moment ms ne serait on pas dégouté si ds 2 ans, il finit par être un joueur de ouf à l'Inter ou ailleurs ?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
1k 51