Pastore, espèce de petit pont

Javier Pastore sait tout faire. Ce qui ne l'empêche pas d'avoir un gimmick : le petit pont.

Modififié
2 13
« En vingt minutes, il m'en a collé deux. Je l'ai regardé, lui ai dit ‘Oh du calme, on s'arrête là!' Il m'a souri et n'en a plus fait du match » . Philippe Lebresne a de la chance que Javier Pastore ait un cœur. Le 18 août dernier, en barrage de l'Europa League, à l'occasion de la première sortie de l'Argentin sous ses nouvelles couleurs, le milieu de terrain du FC Differdange 03 a le malheur d'ouvrir les jambes au mauvais endroit, au mauvais moment. Et face à la mauvaise personne. Car il faut le dire, le numéro 27 du Paris Saint-Germain est un expert en la matière.

Le premier réflexe consiste à se dire que cet amour du petit pont est le vecteur le plus simple pour parvenir à chambrer son vis-à-vis. Vikash Dhorasoo en sait quelque chose. En 1999, avant un match avec l'Equipe de France contre Andorre, la légende et pas uniquement la légende racontent que le Havrais avait infligé ce dribble à Didier Deschamps à l'entraînement. Pas du goût de tout le monde. La confrérie France 98 se serait alors chargée de faire en sorte que Dhorasoo soit blacklisté des Bleus pendant un bon moment. « C'est hyper humiliant de se prendre un petit pont. C'est la garantie de se faire chambrer à l'entraînement par tes coéquipiers pendant une semaine » , synthétise l'ancien Milanais. «  Mais Pastore n'a pas fait ça en me chambrant. Ça se voit que c'est un gars gentil. Simplement, c'est un geste qu'il maîtrise mieux que n'importe qui et il ne se prive pas de l'utiliser quitte à ce qu'on puisse penser qu'il fait ça pour frimer » , recadre Lebresne.

Après avoir pris du plaisir entre les guiboles du milieu du club luxembourgeois, Pastore a récemment remis le couvert face au Red Bull Salzbourg, où les victimes se comptent au nombre de trois. Reste que le premier souffre-douleur du Pastore version PSG s'appelle bien Philippe Lebresne et qu'il se souvient dans les détails de cette soirée où l'ancien stratège de Palerme lui a infligé ces deux cochonneries : «  Sur le premier, je fais une course perpendiculaire à la sienne. Lui a son regard ailleurs, alors j'anticipe en étant assez confiant sur le fait que je vais lui prendre la balle. Mais lui, son but, c'est d'avancer sur le terrain. Il a mis un petit exter' et je suis passé au travers. Pour ce qui est du deuxième, cette fois-ci, j'arrive très vite et là il me sort une pointe du pied... Je n'ai pas tout compris » .

« Le dribble le plus efficace de la planète »

Au fait, pourquoi l'Argentin insiste avec cette arme alors qu'il maîtrise toutes les autres? «  Tout simplement parce que c'est le dribble le plus efficace de la planète. Non seulement tu élimines le joueur en face de toi, mais surtout, tu avances tout droit. On en revient à l'humiliation. Celui qui est en face de toi, il a de bonnes raisons de se sentir invisible. Et Pastore l'exécute avec une telle légèreté. Le mec, c'est un danseur » , détaille Dhorasoo. C'est un cours de rattrapage qu'est en train de donner el Flaco au public français. « Attendons de voir ce qu'il donne sur la durée » , braillent encore les vierges effarouchées pas encore complètement remis des 42 millions dépensés par le club de la capitale pour acquérir son jouet.

La vérité, c'est qu'il n'y a rien à attendre. Pastore est déjà bien là et ne fait que répéter ses gammes. Suffit de repenser à ses prestations l'an passé en Serie A contre la Juve et l'Inter Milan pour se rappeler que le garçon de 22 ans n'est pas né à Paris. Dhorasoo s'en est rendu compte depuis un moment : « Quand Pastore est arrivé, les gens s'attendaient à voir un type hyper individualiste. Au final, c'est l'inverse de ça. Certes il adore les petits ponts, mais il n'en rajoute jamais. D'ailleurs, dès qu'il a effectué son dribble, il a la lucidité de revenir à l'essentiel, le jeu vers l'avant. Il cherche rapidement Gameiro » . Javier Pastore, c'est tout ça : un type qui ne chambre pas mais humilie quand même, qui semble discret mais qui a beaucoup trop d'allure pour que son talent reste dans la confidence, et dont les victimes oublient volontiers son côté bourreau. Ce n'est pas Philippe Lebresne qui contredira ce dernier point : « Ça ne fait jamais plaisir de se prendre un petit pont, mais quand ça vient de Pastore, j'exagère à peine en disant que c'est une fierté » .

Matthieu Pécot

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

un article sur les petits ponts de Pastore...ok

on attends avec impatience un dossier papier de 6 pages sur la couleur de ses slips pour le prochain numéro.

Sinon, les autres ont le droit de concourir pour le trophée UNFP ou on lui donne directement en novembre, histoire de gagner du temps?
Trop la classe Pastore, à part Hazard, les autres peuvent se rhabiller...
On lui donne directement. On va pas le donner a Alou Diarra (qui sera pas loin du ballon de plomb cette année)

C'est un fuoriclasse c'est joueur !
Oui Pastore a une classe hors norme & oui son addiction aux petits ponts fait sourire jusque sur la Canebière (enfin tant que c'est pas M'bia ou Cheyrou qui en sont les victimes, hein)...

Mais le dernier paragraphe n'est là que pour souligner que l'amour rend aveugle... car la petite pépite n'a pas encore montré le sens du collectif qui régalait la Sicile. Il a plutôt tenté de marquer quelle que soit sa position en oubliant très souvent un Gameiro dont la patience va certainement commencer à manquer.
Tuturk tu regardes les matchs ? T'as du regardé seulement celui contre Nice alors ... mais pas tout les autres, ou alors tu manques trop d'objéctivité pour pouvoir t'exprimer à ce sujet ...
TuturK, n'a pas tout à fait tord.

C'est vrai que mis à part son match à Toulouse, Pastore a plus brillé par ses capacités individuelles que par son sens du collectif.

Mais, cette remarque est valable pour les deux autres MO de Paris.

J'ai une peur, c'est que Gameiro devienne un Erding bis dans cette équipe ou les milieux artistiques font la loi.
De la Canebière, je ne pense pas qu'il regarde tous les matchs. Mais y'a quand même un problème s'il envisage que le peu de jeu collectif au PSG vient de Nene et Menez. Après il a pas complètement tort, Pastore n'a pas encore montré tout son talent. Dans un an surement, quand justement ils remplaceront les 2 ailiers ultra prévisible. Un peu comme Robben et sa vision très carré du foot. Pas assez de corde a son arc pour proposer autre chose et des solutions différentes à l'équipe...
"enfin tant que c'est pas M'bia ou Cheyrou qui en sont les victimes, hein"

En même temps, il vaut mieux qu'il fasse attention à qui il fait des petits ponts, je suis pas sur que M'Bia par exemple réagisse comme le gentil Luxembourgeois...
(Et je vous parle même pas d'un Barton!)
Jpeux comprendre que ça énerve un certain nombre de personne que l'on parle encore et toujours du PSG, bien que ces derniers temps ce soit la crise à l'Ohème qui trust les médias. Maintenant faut aussi regarder ce que Pastore fait sur un terrain et ce qu'il apporte au Championnat de France, jpense que tout un chacun devrait apprécier d'avoir dans son championnat, des joueurs de ce niveau. Et il n'y a pas que lui, en étant supporter du PSG, je me suis enthousiasmé et (je m'enthousiasme encore) pour un Lisandro Lopez, un Gourcuff et sa saison et demi de folie ou encore un certain Lucho lorsqu'il était bon.

On verra en deuxième partie de saison, je me souviens d'un article de SO foot expliquant qu'il s'était éteint en fin de championnat et Palerme en même temps. Bref, le championnat est long et beaucoup de choses peuvent encore évoluer, mais à l'heure actuelle Pastore (et ses petits ponts) est dans le TOP 3 des joueurs de ligue 1. Easy...
un Magicien ce Pastore ! et surtout, et enfin, une raison valable de claquer sa tune pour aller au parc ! je le répète, je n'ai pas vu une telle maitrise technique à Paris depuis Ronnie. quant a ses petits ponts, loin d'être humiliants, ils sont surtout efficaces et très souvent dirigés l'avant. pour les haineux, ils peuvent aller constater que déja sous le maillot du Huracane, le petit pont etait inné chez ce jouor, et qu'il constitue une infime parcelle de son arsenal technique.
ma seule crainte , c'est de le voir se faire démonter par un débile à la jeunechamps, ou un boucher à la manguane.
balancer "Swagg" dans un article de SoFoot.com, c'est officiel, la version internet de notre magazine de football préféré est décédée...
Attention, je suis pas haineux du tout, je suis fan de ce mec depuis Palerme, c'est parce qu'il est à Paris maintenant que je vais plus l'admirer.
Je dis juste qu'il faut faire attention avec les petits ponts pour garder ses chevilles en bonne santé avec certains défenseurs.

Mais il est même pas dans le top 3, c'est clair et net que c'est le meilleur joueur que la L1 ait vu depuis un bon moment (avec Eden).
pareil, je veux pas que mon 1er commentaire en égare certains : je suis un fan de Pastore depuis Palerme et il est clair que ce mec est un talent brut comme la L1 n'en a pas vu depuis un moment (Ronnie?)

Mais bon, faut arrêter de surfer sur des pseudos hypes constamment.
C'est ni le fait de Paris et encore moins de Pastore, mais des medias pétés qui te font du papelard sur la moindre chose...

enfin, réjouissons-nous quand même : un joueur pareil dans notre championnat de tantouzes, c'est assez exceptionnel ^^
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Les pronos de De Colo
2 13