Pastore, c’est quoi le problème ?

Etincelant lors de ses premières sorties avec le PSG, Javier Pastore semble totalement déphasé depuis quelques rencontres. Triste, amorphe sur la pelouse, le joueur connaît une période de vide qui inquiète les supporters parisiens. Analyse.

Modififié
0 25
Parfois, les statistiques parlent mieux que n’importe quelle analyse. Javier Pastore a disputé, jusqu’ici, 13 matches de Ligue 1. Lors des 7 premiers, il inscrit 5 buts et distille 3 passes décisives. Lors des 6 derniers, il n’inscrit qu’un seul but, et n’offre aucune passe décisive. La scission entre les deux parties, c’est cette trêve internationale au cours de laquelle le joueur a parcouru des milliers de kilomètres, pour finalement ne disputer que sept petites minutes avec l’Argentine contre le Venezuela. Depuis ce petit voyage à l’autre bout du monde, Pastore semble le cousin éloigné du magnifique joueur admiré lors de ses premières apparitions avec le PSG. Alors quoi ? Que s’est-il passé pour que, de joueur décisif, Pastore devienne, en quelques jours, un acteur passif ? Plusieurs hypothèses, autant d’incertitudes, et beaucoup d’interrogations en suspens. La première chose qui choque, au vu des derniers matches de l’Argentin, c’est son attitude. Pastore a l’air triste. Il ne se bat pas, il ne court quasiment plus et, surtout, un regard de cocker a remplacé son sourire de gamin.

Maurizio Zamparini, le président de Palerme, qui l’a fait venir en Europe il y a quelques années, donne son point de vue. « Pastore est triste parce qu’il n’arrive pas à être déterminant. Cela n’a aucun rapport avec le choix qu’il a fait de signer à Paris. Pastore est heureux à Paris, je le sais. A Palerme, il avait aussi connu des moments de moins bien. D’ailleurs, déjà à l’époque, c’était lors de la période juste avant Noël. Peut-être une question de fatigue, de contrecoup de la trêve estivale » explique-t-il. La fatigue. L’ancien de Palerme semble effectivement accuser le coup. Cet été, il a participé à la Copa America en Argentine. Ne sachant pas de quoi allait être fait son avenir, il a prolongé ses vacances, et n’est arrivé à Paris que le 4 août, alors que le championnat reprenait deux jours après. A son arrivée, Pastore se donne un mois pour se préparer. Deux semaines plus tard, il est sur la pelouse face à Valenciennes. Si son immense talent et son enthousiasme ont, dans un premier temps, permis de cacher les effets néfastes de cette préparation tronquée, aujourd’hui, il faut se rendre à l’évidence : Pastore est cramé. Solution, aussi immédiate que délicate : du banc, beaucoup de banc, jusqu’à la trêve.

Pastore comme Zidane

En effet, avec ses 1601 minutes disputées depuis la mi-août toutes compétitions confondues, l’Argentin a de quoi être au bout de rouleau. Surtout qu’il n’a pas forcément le coffre de surhomme qui va avec. S’il est surnommé « El Flaco » , le maigre, c’est bien pour quelque chose. « Pastore est un petit moteur, comme Zidane à ses débuts. Quand il était à Bordeaux, Courbis le sortait régulièrement vers la 70ème minute, car il n'avait plus rien dans la chaussette. C'est à la Juve, où il s'est tapé des séances à vomir à la fin, qu'il s'est forgé une caisse d'athlète. Pastore n'en est pas là  » assure Bixente Lizarazu. En effet, à Palerme, Delio Rossi, son entraîneur, avait compris. Lorsque Pastore connaissait un coup de mou (l’an dernier, en novembre/décembre, la saison précédente, de septembre à décembre), le coach le laissait systématiquement sur la pelouse une heure. Jamais plus. Lors de matches contre le Milan AC ou Parme, Rossi avait même osé sortir sa pépite à la pause. Pour son bien. « Effectivement, je pense qu’il est particulièrement fatigué actuellement. Les seuls moments où il était moins décisif à Palerme, c’est lorsque sa condition physique était moins bonne. Cela affecte ses prestations » souligne justement Delio Rossi.

Si la fatigue semble une explication plausible au rendement en baisse de Pastore, elle n’est évidemment pas la seule. Pour Zamparini, l’autre problème, c’est la façon dont le joueur est traité par ses coéquipiers. Un souci qui l’aurait suivi de la Sicile jusqu’à la France. « Je pense qu’au PSG, on lui a donné trop vite trop de responsabilités, et il se peut que cela ait créé quelques problèmes au sein du vestiaire. A Palerme, déjà, il y avait eu des soucis de vestiaire, mais c’était plus une question de clans. Le clan des Italiens, contre le clan des étrangers. J’ai vu le match contre Nancy la semaine dernière. Il n’y a pas de jeu. Ce qui m’a frappé, c’est que personne ne donne le ballon à Pastore. Il faut lui donner la balle. Lorsque ses coéquipiers, à Palerme, ont compris ça, tout a été mieux » martèle le sulfureux patron sicilien. Donc, quoi ? Donner les clefs à Pastore et attendre l’éclair ? Oui, selon Zamparini. Mais pas seulement. « Les problèmes de Pastore se règleront lorsqu’ils changeront d’entraîneur » ajoute-t-il. Une petite bastos pour Kombouaré, qui, hier soir plus que jamais, semble avoir été lâché par ses joueurs. L’épisode Ancelotti a laissé des traces, qu’on le veuille ou non.

Docteur ès tactique

Du repos. De la confiance. Voilà donc les deux antibiotiques à prescrire à celui que les Qataris ont payé 42 millions d’euros. C’est tout ? Non. Aussi doué soit-il, Pastore a également besoin d’un léger recadrement tactique. Et ça, personne n’est mieux placé que Delio Rossi pour l’expliquer. « Pastore, c’est un joueur qui ne doit pas jouer trop devant. Ce n’est pas un attaquant. Dès qu’il est devant, attaquant de pointe ou seconde pointe, il est moins efficace. Lui aime jouer plus bas, dialoguer avec les défenseurs et les milieux. C’est à ce poste-là qu’il est le meilleur. Ce qu’il aime, Pastore, c’est être dans le vif de l’action » explique son ancien coach. Or, en matière de feux-follets, l’actuel technicien de la Fiorentina en connaît un rayon. Sous son aile, des joueurs comme Pandev ou Zarate ont exprimé leur meilleur football. A tel point que les entraîneurs qui lui ont succédé sont parfois allés lui demander des conseils. « Pourquoi Zarate marquait des frappes en lucarne avec toi, et n’arrive pas à la mettre au fond à deux mètres du but avec moi ? » . Le genre de questions qu’Edy Reja, coach de la Lazio après lui, a pu lui poser. On doute, néanmoins, que Kombouaré ne prenne son téléphone pour passer un coup de bigot à Rossi. Ses problèmes, il va devoir les régler tout seul. Oui. Encore faut-il qu’il soit encore l’entraîneur du PSG. La patience des Qataris a des limites. Et Pastore ne peut désormais plus lui servir de bouclier.

Tous propos recueillis par Eric Maggiori, sauf Bixente Lizarazu, par Dave Appadoo

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Pour moi le problème c'est que 6 mois ne suffise pas a transformer un grand espoir en Joueur confirmé.
A Palerme c'était pareil, il n'enchainé que rarement les grosse perfs,
Pastore pour l'instant c'est le meme que l'an dernier, c'est pas 42 millions qui transforme un joueur d'avenir en grand champion.
J'espere pour l'Argentine (parce que le PSG je m'en fout), qu'elle n'a pas encore accouchée d'un énième joueur prometteur qui ne confirmera jamais.
je suis un peu surpris par les explications physiques à la baisse de rendement de Pastore...

ok il a disputé la Copa America, mais ce n'est pas le seul (et en plus, ce n'était pas de loin le joueur le plus utilisé dasn cette compét') sud américain à évoluer e Europe dans ce cas...

le manque de préparation ? Messi a rejoué 3j après son retour de la copa america, et Suarez enchaîne les matchs avec Liverpool et leurs performances ne semblent pas en pâtir...
Excellent résumé de la situation, bien joué signor Maggiori
En extrapolant un chouïa, je dirais que toute l’équipe pourrait bénéficier du même diagnostic : en août-septembre, tout va bien car tout le monde se repose sur l’euphorie de l’instant, de ce club « renaissant », disposant désormais de moyens illimités, de ce PSG 2.0 à qui rien n’y personne ne semble pouvoir résister. Maintenant, c’est un peu retombé et on se rend compte que l’enthousiasme, les brouzoufs et le talent individuel ne suffisent pas. Et qu’il faut donc bosser pour acquérir une véritable discipline collective…
Anonyme78 Niveau : CFA2
Lizarazu : " C'est à la Juve, où il s'est tapé des séances à vomir à la fin, qu'il s'est forgé une caisse d'athlète. Pastore n'en est pas là "
Et tout ça à l'eau fraîche, comme c'était la grande tradition dans la Juve des 90's bien entendu! ^^
Johnny English Niveau : Loisir
Je pense tous simplement qu'il ne prend plus de substance dopante depuis son arrivée en France..
Le dopage est omniprésent en Italie et ceux depuis longtemps déjà.
Malgré cela je persiste à penser qu'il peux revenir à un bon niveau mais ne sera jamais une star en France.. contrôle anti-dopage oblige.. regarder Gourcuff, Lucho..
Xeneize31 Niveau : DHR
Très belle analyse je trouve, bien détaillée. Pastore est un diamant, mais il est brut, il faut encore le tailler, le façonner. Certe il ne vaut pas les 42 millions, un joueur ne peut pas, a mes yeux, valoir une telle somme, sans avoir rien prouver sur la scène mondiale. Maintenant on sait que techniquement, il peut être un très très grand joueur, reste son physique, il a besoin d'une préparation sur mesure, hors sa préparation avec le PSG a été complètement tronquée, et certainement que les dirigeants du Quatar y sont pour quelques choses, en obligeant Kombouaré à le mettre sur le terrain alors que celui-ci savait très bien qu'il ne fallait surtout pas sauter les étapes aux risques d'avoir ce contrecoup actuel. Perso je pense que ces déplacements avec l'Argentine ont une incidence, car à la différence des Messi ou autres joueurs titulaires dans leurs sélections, Javier fait souvent le voyage pour rien, ou pour jouer 5 minutes en fin de match, et je ss certain que cette fatigue morale pèse beaucoup dans les jambes à son retour, plus qu'un mec qui joue et qui reste donc quelque part sur une certaine dynamique. Moi je crois qu'effectivement Kombouaré devrait pendant quelques matchs là jouer comme avec un jeune joueur pour ne pas le cramé, soit le faire débuter et le sortir à l'heure de jeu, soit le laisser sur le banc et le faire rentrer à moment donné, ça lui permettrait de soufler et de reprendre peu à peu confiance dans son jeu, tout en continuant à travailler physiquement pour être au top dès la reprise en Janvier. Malheureusement, ce genre de joueur, est un investissement, et les Quataris ne supporteraient pas de le voir sur le banc, Kombouaré n'aura donc pas son mot à dire, il devra l'aligner contre vents et marée, quitte à ce que Pastore se noye complètement! Mais si ce joueur venait à être bien encadrer, il est clair qu'il deviendra un grand, un très grand, et c'est tout ce que je souhaite à l'Argentine avant tout!!!!
Il est marrant Zamparini ms un peu contradictoire ! Il trouve que Pastore a trop de responsabilités, et à côté de ça il dit qu'il faut + lui donner la balle !
Non, Pastore, en ce moment, faut le faire jouer ac les poussins ou ac la formation dépressive du PSG parce qu'il fait de la peine là...Ou alors faut que Ribery lui trouve qq bonnes adresses pr le requinquer...
Pastore devrait demander des conseils à yohann Gourcuff, afin de retrouver son meilleur niveau !

ok c'était un peu mesquin :)
Scotch_OMsoccer Niveau : Loisir
avec un entraîneur bidon et un club qui grandit trop vite et n'a donc pas l'expérience dans la gestion de ce type de joueur, c'était un peu prévisible qu'il ne soit pas au top et régulier tout le long.

Effectivement il est crevé, mais même la fatigue, ca se travaille et au PSG on a juste pas l'habitude ni même les bonnes personnes pour cela (bonjour la gueule du staff à AK).

Donc s'il se vautre la bas, c juste bien fait pour sa gueu.le : t'avais la possibilité de signer dans des clubs comme le Milan AC, qui couve vraiment leurs joueurs et leur propose de vrais séances de travail et au lieu de ça t'es allé de perdre dans une daube pré-construite en 2 jours pour devenir le jouet des bédouins blindés...

Bin avec tout le respect que j'ai pour lui, sachant que l'adorais avant que les ignorants du Parc le découvrent cette année, c'est bien fait pour sa gueu.le


Je pense et espère qu'il va vite revenir à son meilleur niveau mais pour moi, ca reste du talent mal exploité et c'est dommage
@ Scotch_OMsoccer

On s'en tape de ton avis vu comment t'es Objectif !

Laissé du temps à Paris, et dans 2 ans l'équipe risque d'être forte avec Pastore à la mène (ou pas d'ailleurs) et tout le monde fermera sa gueule...
Scotch_OMsoccer Niveau : Loisir
le mec me parle d'objectivité et il vient commenter un article sur Pastore sous le peudo..."Pastore"

bref, gros malin, y a pas d'objectivité dans le sport et encore moins le foot...
Jean Christian Pierre Niveau : District
Citer Lizarazu...
Pastore va bientôt rejoindre le club des ringards de ce blog (marrant d'ailleurs ce truc):
http://cafedufoot.blogspot.com/2011/11/ … bo_23.html
gastongaudio Niveau : Loisir
tu dois vraiment t'appeler christian jeanpierre ou être un jeune pop pour apprecier un tel site de daube.
Jean Christian Pierre Niveau : District
aie... parfois gaston, les paroles font plus mal que des coups de poings... t'étais plus sympa à l'époque de rolland garros. amicalement
Hehe woooouuuuuu gaston, ca vanne sec!

je le trouve pas mal moi ce blog, ca change un peu de ce qu'on voit, et ca se prend pas au sérieux, enfin je trouve. C'est assez dans l'exprit sofoot quoi.

Oh non par pitié gaston, ne me traite pas de jeune pop moi aussi!
gastongaudio Niveau : Loisir
Ok les gars, c'etait un peu violent du revers, certes, mais ce genre de blog à vannes c'est comme les 10 débats foot quotidiens, un peu rébarbatif.
Jean Christian Pierre Niveau : District
Et s'il vous plaît arrêtez avec votre christian jeanpierre, je m'appelle jean christian pierre. j'aurais préféré gaston mais on ne choisit pas son prénom. coeur
pleureuse marseillaise Niveau : Loisir
marrant ce que tu nous racontes gaston...je viens d'aller voir un peu la gueule de ce blog, c'est tout le contraire de débats chiants sur le foot, je dirais que c'est plus l'actualité et/ou l'histoire du foot traité avec humour...
un peu téléphoné ton "bon" mot...il s'agirait de décrocher un peu mon garçon
gastongaudio Niveau : Loisir
si ton humour se résume aux moqueries surréchauffées sur les beaufs, les gros, les pileux, les moches ( qui détient le monopole de la beauté ? ) les lascars..etc.. alors c'est sur que tu dois être mdr+++ et lol++++ lorsque tu vas sur ce blog.
Haha je suis supporter Lillois gros marseillais !

J'avais ce pseudo quand il était à Palerme ;)

Et oui, relis nos paroles, je pense que je suis bien plus objectif que toi... Et si y'a de l'objectivité dans le football, tout le monde n'est pas portugais (oui oui ironie les portos!)
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Paris a perdu sa magie
0 25