En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 1 Résultats Classements Options

Pas touche à Schweini !

Manchester United a essayé. L'Inter aussi. Chelsea aussi. Mais il va falloir se faire une raison : Bastian Schweinsteiger reste au Bayern Munich, un point c'est tout. Du moins pour l'instant. Et tant pis pour ceux qui doivent trouver des remplaçants au blessé Frank Lampard ou au bientôt retraité Paul Scholes. Cherchez ailleurs.

Le contrat du capitaine bavarois, 26 ans, expire en juin 2012. Mais l'objectif des dirigeants est de tabler sur une prolongation, comme l'a fait savoir Karl-Heinze Rummenige au journal britannique The Sun : « Le joueur ne nous quittera pas avant la fin de son contrat en 2012. Bastian a développé une grande affinité avec tout le monde ici ces deux dernières années, et je suis très optimiste sur le fait que nous allons trouver un accord avec lui et ses agents. Notre but est de lui offrir un contrat sur le long terme » .

Sachant que Schweini est au club depuis qu'il a 14 ans, lui offrir un contrat à long terme signifierait clairement lui demander de se lier à vie au club. Eh non Francky, ce n'est plus toi le chouchou.


EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 15:40 Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) Hier à 14:28 Quand Ronaldo planquait de la bière 48 Hier à 12:50 Dupraz quitte le TFC 128 Hier à 11:55 Robinho en route vers Sivasspor 59
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 08:57 Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18 dimanche 21 janvier La double fracture de McCarthy 4 dimanche 21 janvier Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 10 dimanche 21 janvier Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7
À lire ensuite
Dumas vote Puyol