Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Mondial 2014
  3. // Prostitution

Pas plus de prostituées en Coupe du monde

Modififié
« C'est tout simplement scandaleux. Importer des femmes pour satisfaire les bas instincts de certaines personnes au nom du football. On parle d'êtres humains comme si c'était du bétail, et que le football avait quelque chose à y voir. » Raymond Domenech avait donné de sa personne et de sa voix face à la rumeur de l'arrivée de nombreuses prostituées de l'Est pour assouvir l'appétit sexuel des supporters du monde entier avant la Coupe du monde 2006 en Allemagne.

Les prostituées et la Coupe du monde, une rengaine à laquelle ne devrait pas échapper le Brésil. La France, la Corée, l’Allemagne et l’Afrique du Sud, tous les pays sans exception devaient être soumis à l’afflux de travailleuses pendant le gros mois que dure la compétition. Mais alors, légende urbaine ou fait avéré ? C'est ce qu'a cherché à savoir Javier Salas, journaliste au sein du site italien d'actualité Líbero.

D’après plusieurs études cités par le journaliste, il s’agirait tout simplement d’une fiction. En 2006, une étude de l'Organisation internationale des migrations sur le trafic d'êtres humains révélait, en effet, que « l'estimation de 40 000 (victimes, chiffre annoncé à l’époque, ndlr) était dénuée de fondement et peu réaliste. »

En 2010, rebelote. Le ministère de la Santé sud-africain affirme que 40 000 esclaves sexuelles, de nouveau ce même chiffre, devraient arriver en Afrique du Sud. Mais depuis lors, Marlise Richter, chercheuse à l’African Centre for Migration and Society a enquêté. Et pas qu’un peu. Après s’être entretenue avec plus de 1 800 prostituées locales ayant travaillé avant, pendant et après l’événement, Richter concluait qu’il n'y a guère eu de changements sur le marché du sexe sud-africain.

En 1998, en France, et en 2004, au Portugal, les chiffres révélés par les autorités en charge dudit problème confirmaient les dires de la chercheuse en indiquant qu’il y avait eu peu d’augmentation de la prostitution dans les villes concernées par l’accueil des matchs.


Alors cette année, quand le hoax sortira, ne vous faites pas avoir.
MG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25
À lire ensuite
Koke supervisé par United