1. //
  2. // 32e journée

Pas de série pour Paris

Un coup pour rien, ou presque. Sur les sept matchs qui avaient lieu à 17h, cinq se sont soldés par un match nul. Si Paris ramène un point précieux de Brest, la journée profite donc à Bordeaux en haut de tableau et à Monaco dans l'optique du maintien. Rennes cale encore Lens s'enfonce toujours un peu plus.

Modififié
0 0
Brest 2-2 PSG


Buts : Touré (37e) et Grougi (45e+1) pour Brest. Bodmer (20e) et Kantari (87e csc) pour Paris.


Pour les Brestois, dont l'opération maintien semble quasiment réussie, ce match avait des allures de rencontre de gala face au PSG. Les Parisiens, dans leur schéma en 4-5-1 qui devient habituel, espéraient confirmer quant à eux leur victoire face à Lyon le week-end dernier. Et si les Parisiens produisent un jeu séduisant, ils savent aussi se montrer efficaces sur coup de pied arrêté puisque Bodmer a ouvert le score un coup-franc direct. Mais ensuite un coup du sort a brisé la dynamique parisienne : la blessure de Coupet, et surtout l'entrée d'Edel. Deux buts en neuf minutes où l'Armeno-Camerounais est directement impliqué et Brest qui renverse ainsi la vapeur avant la pause. Mais Paris ne veut pas lâcher son rêve de Champion's League et son égalisation tardive lui permet encore de rêver. Il faudra juste trouver un gardien...

Monaco 1-0 Rennes


But : Welcome (73e) pour Monaco.

Monaco-Rennes, où l'affiche la plus prometteuse d'une bonne purge comme seule la Ligue 1 sait en offrir. La première mi-temps n'a pas déçu de ce côté-là. Deux équipes fébriles, d'une faiblesse technique affligeante et sans ambition dans le jeu. Et dans un match de cette facture, il fallait une intervention divine pour voir un but. Et miracle, celle-ci est venue avec le but de Georgie Welcome, la recrue monégasque du mercato hivernal, fantomatique depuis son arrivée. Un but qui permet à Monaco de sortir de la zone rouge, et qui refroidit les ambitions européennes rennaises. Et c'est bien tout ce qu'il faudra retenir de ce match.

Auxerre 1 – 1 Lens


Buts : Boly (6ème) pour Auxerre. Roudet (49ème) pour Lens

Le match de la peur par excellence. Si la victoire des Auxerrois à Toulouse leur permettait d'aborder ce match à domicile au-dessus de la zone rouge, les Lensois n'avaient d'autre choix que de s'imposer en terre bourguignonne. Et autant dire que les hommes de Laszlo Bölöni ne pouvaient pas prendre pire départ. Dès la 6ème minute, du haut de son deuxième match en L1, Boly catapulte sa tête plongeante dans le petit filet tel le premier Raul venu. Mais il était écrit dans cette rencontre qu'il ne fallait pas rater les débuts de mi-temps, et Roudet redonne une lueur d'espoir aux Lensois, qui ont au moins eu le mérite de produire du jeu, contrairement aux Bourguignons. Un match nul qui ne profite donc à aucune des deux équipes, qui ont quand même de belles têtes de relégués en fin de saison.

Bordeaux 2-0 Saint-Etienne


Buts : Plasil (15ème) et Diabaté (89ème) pour Bordeaux.

Au vu de leur saison, les satisfactions bordelaises se comptent sur les doigts d'une main, et encore en ratissant large ! Mais s'il ne fallait retenir qu'un joueur lors de cette campagne 2010-2011 des Girondins, Jaroslav Plasil serait celui-là. Et comme un symbole c'est encore lui qui est le détonateur des siens face aux Verts en ouvrant le score. Le deuxième but de Diabaté permet aux Girondins d'assurer leur maintien et de se hisser à la 6ème place. C'est ce qu'on appelle une soirée réussie.

Caen 1-1 Toulouse


Buts : Hamouma (28ème) pour Caen. Sissoko (38ème sp) pour Toulouse.

Se croyant dans un bon vieux match de PH, Franck Dumas a osé poser une réserve technique après l'égalisation toulousaine sur un penalty transformé par Sissoko car Thebaux, le portier caennais, a assuré que l'arbitre n'avait pas sifflé avant le penalty transformé par l'international français. Caen menait alors 1-0 et semblait avoir le match en main. Finalement, cette partie tendue et houleuse, ne profite à personne, et surtout pas aux Normands qui devront aller chercher des points à l'extérieur pour assurer un maintien qui semble les fuir un peu plus après chaque journée. Dumas n'a pas fini de gueuler...

Valenciennes 1-1 Sochaux


Buts : Kadir (10ème) pour Valenciennes. Ducourtioux (csc) (12ème) pour Sochaux.

Si l'affiche Lorient-Lille fait saliver d'avance les amoureux de beau jeu, une autre rencontre, moins glamour, promettait une heure et demie de beau football. Et après douze minutes de jeu, les deux équipes avaient déjà scoré... Enfin, VA avait plutôt fait tout le travail puisque si Kadir avait ouvert le score, Ducourtioux trompe son propre gardien deux minutes plus tard pour l'égalisation sochalienne. C'était trop bien parti pour être vrai et les 22 acteurs se sont arrêtés là, pour un match nul plutôt mérité. VA n'est pas encore sorti de l'auberge !


Nancy 0-0 Arles-Avignon

Pour Nancy, ce match ressemblait très clairement au match piège par excellence. Les hommes de Pablo Correa, en quête urgente de points dans la course au maintien avait la pression face à un Arles-Avignon déjà relégué. Mais c'était sans compter sur des Arlésiens qui comptent bien jouer leur rôle d'arbitre à fond dans ce championnat. Et pour marquer un de ses derniers matchs à Marcel-Picot, Pablo Correa reprend ses bonnes habitudes et se fait expulser de son banc de touche. Et autre bonne (mauvaise ?) habitude, Nancy rend une copie plus que moyenne, n'ayant pas été capable d'inscrire le moindre but, dans ce qui pourrait constituer une belle affiche du lundi soir en Ligue 2 la saison prochaine.


Alexandre Alain

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Sturridge, graine de star
0 0