Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 12e journée
  3. // Montpellier/Nantes (1-1)

Pas de hold-up pour Nantes

Dominé par Montpellier toute la rencontre après avoir ouvert la marque, le FC Nantes a cédé dans les arrêts de jeu à la Mosson (1-1). C'est Djamel Bakar qui a répondu à Filip Djordjevic dans un match qui a parfois viré au siège.

Modififié
Montpellier - Nantes : 1-1
Buts : Bakar (91e) pour Montpellier ; Djordjevic (22e) pour Nantes.

Jusqu'à la 91e minute, on a cru au casse parfait. Les cambrioleurs nantais avaient même un pied et demi en dehors de la Mosson lorsque l'alarme s'est déclenchée. Par l'intermédiaire de Djamel Bakar, le plus petit agent de sécurité de leur effectif, les Montpelliérains ont arraché le nul dans les arrêts de jeu et calmé les ardeurs des promus. Tout semblait pourtant sourire aux joueurs de Der Zakarian. Ils ont ouvert le score en début de match grâce à un but chanceux de Filip Djordjevic avant d'attendre Montpellier dans leur moitié de terrain. Malgré un bon Cabella, les locaux ont dû attendre la toute fin de rencontre pour faire plier Riou dans une seconde mi-temps qui a parfois tourné au siège. Quatrièmes avant la rencontre, les Nantais restent calés au pied du podium. Toujours scotchés à la 16e place au classement, les hommes de Jean Fernandez mettent tout de même fin à trois défaites de rang toutes compétitions confondues.

Un Djordjevic opportuniste

Un but et puis c'est tout. Michel Der Zakarian ne retiendra pas grand-chose d'autre de la première mi-temps de ses petits protégés. Après avoir engagé, les Canaris abandonnent vite le monopole du ballon à des Montpelliérains emmenés par un Cabella ultra remuant. Dans tous les bons coups, le petit international espoir bute sur Riou au terme d'un numéro en solo. Dans le jeu ou sur coup de pied arrêté, Cabella distribue et prend même sa chance de loin. Mais voilà, sur une des rares incursions nantaises dans la moitié de terrain adverse, le latéral droit Issa Cissokho prend sa chance des 20 mètres (22e). La frappe écrasée du frérot d'Aly se transforme en offrande pour Djordjevic qui devance Congré pour couper la trajectoire du bout du pied gauche (0-1). Bien qu'abattus, les hommes de Jean Fernandez reprennent leur manège. Les Canaris ne voient pas souvent la gonfle, mais ils ne sont pas en grande souffrance pour autant. Quand le bloc nantais ne se dégage pas de la tête, Montaño et Camara allument les pigeons. De toute façon, le salut ne peut venir que de Rémy Cabella. C'est encore lui qui fait frissonner la Mosson lorsque, depuis l'entrée de la surface, il tente un amour de piqué que Riou est tout heureux de voir retomber derrière sa balle transversale. À mesure que la mi-temps approche, les visiteurs assument de plus en plus un plan de jeu qui consiste à attendre. Ils se permettent même de gâcher une belle occasion de faire le break en contre, la faute à un Serge Gakpé peu inspiré.

Bakar fait chavirer des moines bouddhistes

En cette seconde mi-temps, le scénario n'a pas changé, les Montpelliérains continuent à malmener les promus sans pour autant trouver la faille. Peu avant l'heure de jeu, Montaño croit même égaliser de la tête sur un centre de Cabella (toujours lui), mais le Colombien est hors jeu. Quelques minutes plus tard, c'est un tir de Souleymane Camara qui rase le poteau de Rémy Riou. Dans les tribunes dégarnies de la Mosson, une vingtaine de moines bouddhistes assiste au siège. D'ores et déjà, un des moments les plus WTF de cette saison 2013-2014. Filip Djordjevic puis Serge Gakpé manquent de peu le hold-up en cette fin de match. Ils s'en mordront les doigts puisque Djamel Bakar parvient finalement à égaliser (91e). L'attaquant de poche manque son contrôle après avoir hérité du ballon au point de penalty avant de frapper du droit dans le petit filet de Riou (1-1). Les Montpelliérains sont même passés tout près de l'emporter sur une dernière occasion de Camara. Les moines bouddhistes, eux, se fendent la gueule.

Par Arnaud Di Stasio
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25