Pas de guerre des clans au PSG

Modififié
6 31
Depuis deux ans, le PSG change à une vitesse astronomique, et le vestiaire parisien est évidemment le premier concerné. L'arrivée massive de joueurs étrangers, venus notamment de Serie A, a vite fait naître les premières rumeurs de scission dans l'effectif parisien.

Les festivités du titre n'avaient rien fait pour atténuer ces bruits, le « clan français » s'étant par exemple mis à l'écart du groupe pour célébrer cette victoire. Interrogé à ce sujet par France-Football, Thiago Motta s'est posé en rassembleur du vestiaire :

« On a évoqué le sujet un jour entre nous dans le vestiaire. J'ai pris la parole. Vous, dans votre journal, vous mangez avec certains collègues et pas avec d'autres. C'est normal, ça se passe ainsi dans tous les métiers. La chose la plus importante, dans un groupe, quand on est ensemble, c'est le respect. Quand tu joues, tu dois donner 100% pour le coéquipier qui est à tes côtés. Ce n'est donc pas qu'il y avait deux clans. Les joueurs français ont juste un rapport entre eux en raison de la langue, des habitudes, de la culture. C'est normal. »

Et puis si ça devient trop électrique, une petite pizza avec Enrico Macias et ça repart ! FG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Fin lui, cette saison, les personnes avec qui il a le plus mangé c'est les kinés et les docs....

Pas sur qu'il soit le joueur le plus à même pour parler de l'ambiance dans le vestiaire
Il s'est plutôt posé comme rassembleur de l'infirmerie non ?
y'a pas de clan français... y'a juste un petit groupe de potes ( chantome, menez, douchez, jallet, matuidi, sakho et avant hoarau ) qui se connait depuis un bail...

zoumana camara on le voit tout le temps avec les italiens, tiéné faisait toujours le neuneu avec thiago silva etc etc etc...

Par ailleurs, Motta, quel joueur précieux et intelligent... s'il avait été là plus souvent cette année, le titre aurait été en poche plus rapidement...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Villa n'a pas hésité
6 31