Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 23 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Euro 2016
  3. // Fiscalité

Pas d'impôts pour l'UEFA lors de l'Euro 2016

Modififié
L'UEFA devrait récolter quelque 900 millions d'euro de bénéfices lors de l'Euro 2016 et elle peut dormir tranquille : elle ne se fera pas chatouiller par la fiscalité française.

En dehors de l'immuable TVA, l'instance européenne n'aura en effet rien à reverser pour ses activités exercées en France dans le cadre de l'organisation du tournoi. Ni taxe, ni impôt sur la société, rien. La belle vie !

Le journal Les Échos rapporte ainsi que cette avantage financier a été décrété en 2010 lorsque la France se battait encore avec l'Italie et la Turquie pour obtenir l'organisation de l'Euro. Cette disposition fiscale faisait donc partie du dossier de candidature hexagonal et prévoyait que l'UEFA pourrait exercer tranquillement ses activités. Reste une question en suspens : pourquoi le gouvernement français accorde-t-il ce joli passe-droit à une instance qui ne manque pourtant pas de biff dans ses caisses ?

La réponse est toute simple. Devant les retombées économiques dont la France va bénéficier grâce au coup de fouet du tournoi et donc intrinsèquement grâce à la décision prise par l'UEFA de lui accorder l'Euro, il fallait trouver un moyen de renvoyer l'ascenseur à l'instance. Ce fut chose faite.


Alors qu'en France, ça patine en interne pour boucler le budget 2015, la disposition particulière générée pour l'UEFA risque bien de faire de nombreux mécontents.
AR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti 1 Hier à 15:00 Erick Thohir bientôt actionnaire d'Oxford United 3 Hier à 13:01 La manifestation des ultras des Young Boys contre l'e-sport 18 Hier à 11:32 Évra raconte sa vengeance après une blague de Piqué 66
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
À lire ensuite
Arrasate limogé