Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Serie A – 22ème journée

Pas d'effet Zac à la Juve

L'Inter reporté, le Milan freiné, la Juventus aurait pu revenir un peu
ce week-end pour le baptême du feu d'Alberto Zaccheroni sur le banc
turinois. Et alors ? Ben non. Et c'est la Roma qui tire les marrons du
feu.

Modififié
Bon alors, la Juve de Zaccheroni ? L'Inter ayant vu son match à Parme
reporté pour cause de neige, le Milan continuant de caler après son
début d'hiver tonitruant (1-1 contre Livourne à San Siro), la
véritable attraction de ce week-end, c'était donc bel et bien cela :
les premiers pas du Zac sur le banc du vénérable club turinois. Donc ?
Bah, rien. Contre une Lazio pourtant bien faiblarde, les joueurs de la
Juve ont fait les mêmes 90 minutes que chaque week-end. Soit une
entame de première mi-temps généreuse, un trou noir de trente minutes,
une entame de deuxième mi-temps généreuse, un trou noir de trente
minutes, puis une déception finale. Dans les faits, cela a donné un
4-3-1-2 de départ plutôt conventionnel : défense à quatre classique
(mais avec De Ceglie à la place de Grosso à gauche),
Melo-Sissoko-Candreva au milieu, Diego en meneur, et Del Piero et
cette poutre d'Amauri devant. Niveau animation, pas grand-chose de
neuf non plus, sauf peut-être cette volonté de jouer vite et de faire
circuler le ballon plus rapidement que sous Ferrara. Hélas, pour pas
grand-chose : poteau de Diego, but sur pénalty inexistant de Del
Piero, et la classique égalisation adverse, de Mauri sur un centre de
Zarate. Un point pour des débuts à domicile, ce n'est ni bien ni mal :
c'est déjà déprimant.

Mais il n'y pas que la Juventus en Italie. En ce moment, il y a aussi
la Roma. En forme ascendante, les joueurs de Claudio Ranieri n'ont pas
été terribles ce dimanche après-midi à domicile contre la lanterne
rouge Sienne. Mais c'est le lot des équipes en réussite, ils ont gagné
(2-1). Sur une belle talonnade d'un remplaçant, Okaka, qu'on n'avait
pas vu à pareille fête depuis un match précédent contre... Sienne.
Aussi, la Sampdoria va mieux : deuxième victoire d'affilée pour les
cyclistes de Gênes, cette fois-ci contre l'Atalanta Bergame, de
manière relativement autoritaire (2-0). Comme la semaine dernière,
cette performance est néanmoins entachée d'un gros point noir :
l'absence d'Antonio Cassano, écarté par son coach pour mauvaise humeur
répétée. Un gâchis de plus, un gâchis de trop ? Cette semaine, il a un
moment été question que Cassano parte à Florence rejoindre Cesare
Prandelli. Finalement, il devrait rester, au moins jusqu'en juin.
Après, on verra bien jusqu'où cette drôle d'histoire ira.

Sinon, journée des petits ralentissements: Naples freine sa magnifique
série de victoires avec un nul (0-0) à domicile contre le Genoa. La
Fiorentina arrache le point du nul à Cagliari (2-2). Palerme se fait
surprendre à Bari (4-2), face à un promu dont il va falloir bientôt
parler en long et en large. Et dans les matchs dont tout le monde se
fout, neutralisation entre le Chievo et Bologne (1-1, les buteurs
ouvriers Pellissier et Di Vaio à la parade), et neutralisation itou
entre Catane et l'Udinese (1-1 aussi). Morale de l'histoire :
heureusement qu'un coach s'est fait virer cette semaine en Italie,
parce que sans cela, on se serait sacrément ennuyé.


Les buts


value="http://www.youtube.com/v/pXPc1AeEfAU&hl=fr_FR&fs=1&">name="allowFullScreen" value="true">name="allowscriptaccess" value="always">src="http://www.youtube.com/v/pXPc1AeEfAU&hl=fr_FR&fs=1&"
type="application/x-shockwave-flash" allowscriptaccess="always"
allowfullscreen="true" width="425" height="344">



Les résultats

Milan AC 1-1 Livourne


AS Roma 2-1 Sienne


Cagliari 2-2 Fiorentina


Sampdoria Gênes 2-0 Atalanta Bergame


Chievo Vérone 1-1 Bologne


Catane 1-1 Udinese


Bari 4-2 Palerme


Naples 0-Genoa 0


Juventus 1-1 Lazio Rome


Parme-Inter Milan reporté

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25
À lire ensuite
Le bulletin de notes...