En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Groupe C
  3. // Fenerbahçe/OM

Pas d'économie pour l’OM

Alors que toute la France du foot s’accorde à dire que l’OM ne tiendra pas toute l’année à ce rythme, les Phocéens, eux, attaquent l’Europa League sans retenue. Une bonne nouvelle pour le coefficient UEFA, peut-être moins pour le parcours des Marseillais en Ligue 1.

Modififié
Le coefficient UEFA de la France peut souffler un coup. Sans trop penser à Lille, hein. C’est officiel, les joueurs de l’Olympique de Marseille, qui défendront avec Bordeaux et Lyon – un trio qui a de la gueule, enfin plus qu’avec Rennes et Sochaux – haut et fort les couleurs de l’Hexagone en Europa League. Voilà qui doit faire bizarre aux Phocéens, privés de Ligue des champions pour la première fois depuis 2006-2007. Un bail. Fermement décidés à jouer leur chance à fond, les joueurs d’Élie Baup, tombés dans un groupe relativement compliqué, entament leur campagne au pire endroit possible. Ce soir, c’est l’ambiance ultra-chaude du stade Sükrü-Saracoglu que les Sudistes, auteurs d’un perfect en Ligue 1, débutent leur parcours européen. Samedi en fin d’après-midi, au Vélodrome face à Évian TG, on en saura un peu plus sur l’état de forme des Phocéens après trois matchs en une semaine.

« Pas une coupe en plastique »

« Nous sommes des compétiteurs, tous les matchs sont importants. Ce n’est pas une coupe en plastique » . Nicolas Nkoulou, ses amortis de la poitrine et ses relances dans les pieds, est prêt pour la bataille. Dans le Groupe C d’une Europa League plutôt relevée, les Phocéens sont bien décidés à renouer avec la gloire passée du club dans cette compétition. Deux fois finalistes de la compétition en 1999 et 2004, ce sont des Marseillais ambitieux qui se pointent ce soir à Istanbul. Pour preuve, le onze aligné par Élie Baup devrait être à un point près, le même que face à Nancy le week-end dernier. Seul changement, qui a son importance, les débuts probables et attendus de Joey Barton en lieu et place du jeune Abdullah. Suspendu en Ligue 1 jusqu’à la 13e journée, l’Anglais fait pour la première fois partie du groupe retenu par Élie Baup. Ses débuts seront scrutés et son portable, pour la première fois en silencieux depuis le début de la saison. Si l’entraîneur phocéen admet assez facilement que le néo-Marseillais n’est pas encore au top, il ne devrait pas se priver du luxe de faire un peu tourner. Car si selon Charles Kaboré, il « est important que l’OM reste sur sa lancée, tant pour les supporters que pour le moral » , la question du turnover se pose. Auteurs d’un début de saison épatant, les Marseillais, dont l’effectif ne regorge pas de solutions, pourraient rapidement payer la note en Ligue 1. Emmerdant quand on sait que la priorité est le championnat et des retrouvailles éventuelles avec la C1.

Et dimanche, on fait quoi ?


Pour sa première saison sans Ligue des champions à l’OM, Steve Mandanda l’avoue : « C’est dommage de ne pas la disputer » . Désireux de la retrouver au plus vite, les Marseillais, leaders de Ligue 1, comptent évidemment sur la réception a priori tranquille d’Évian ce week-end. « Le match le plus important de la semaine, car notre seul but reste de réussir un bon championnat  » balance le staff phocéen à l’unisson. La réception des Haut-Savoyards marque un petit tournant dans la saison marseillaise. Il s’agit en effet de la première série de trois matchs (dont un européen) en une semaine. Le genre de semaine qui, avec un déplacement en Turquie, fatigue les organismes. Et s’il y aura fort à parier que nombre des joueurs titularisés par Baup ce soir en Turquie le seront également dimanche, on se demande combien de temps les Marseillais pourront tenir ce rythme infernal. Les mauvaises langues ne voient pas l’OM passer l’hiver comme ça. S’il est vrai que les Phocéens devront dégainer pas mal d’Abdullah de leur centre de formation pour garder le cap et la pêche, nul doute qu’un bon résultat ce soir leur permettrait de conserver le moral et la confiance. Et quelque part, c’est peut-être le plus important. En tout cas en ce début de saison.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:30 OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! 1 jeudi 22 février Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 09:19 Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 24
À lire ensuite
QPR en pleine mutation