Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Pas assez de contrôles antidopage en Angleterre ?

Modififié
Les footballeurs russes expatriés au Royaume-Uni doivent s'y sentir bien.

Chaque année, comme dans tous les sports, l'agence antidopage du Royaume-Uni (UKAD) effectue des contrôles sur les joueurs professionnels du pays. Et selon les chiffres présentés par la BBC ce lundi, il y a du progrès à faire. Parmi les quatre divisions les plus hautes du ballon rond d'outre-Manche, seule la Premier League a collecté plus d'échantillons que de joueurs : 799 flacons, pour 550 joueurs. Attention, ces chiffres ne reflètent pas le nombre de tests par joueur, ce qui veut dire que l'un a peut-être été contrôlé quatre fois, tandis qu'un autre n'a subi aucun test. La Premier League n'est donc sans doute pas à un taux de 100% non plus.

Plus on descend dans les divisions, plus le taux de joueurs non contrôlés augmente. En Championship, deuxième division anglaise pourtant très relevée, au moins 21% des joueurs n'ont pas été contrôlés (on ne peut pas estimer précisément car, de nouveau, les chiffres ne montrent pas le nombre de tests par joueur). En troisième et en quatrième divisions, le pourcentage atteint même respectivement 53% et 57% au moins.


L'instance suprême du foot anglais, la Football Association, s'est défendue en affirmant que « comme dans tous les sports » , elle privilégie « le niveau d'élite » pour son programme antidopage. « Aucune autre organisation nationale du Royaume-Uni ne dédie autant de ressources à la prévention au dopage dans son sport » , a-t-elle encore précisé.

On est au moins sûrs qu'ils n'ont pas de moteurs dans le pédalier. AL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 5 heures Le Belge Tom Saintfiet, sélectionneur de la Gambie 6
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall
Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17