Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Espagne/France

Partido : « Del Bosque, c’est le Charles Bronson espagnol »

Au pays des tubes de l’été, les Barcelonais de Partido ont décidé de se distinguer par leurs textes en anglais et une pop jouissive à souhait. Interview avec Edu Martinez, le synthé' de la révélation de la scène espagnole, à quelques heures du choc entre la Roja et les Bleus.

Modififié
En France, pendant longtemps, le monde de la musique a snobé celui du football. C’est pareil en Espagne ?
C’est complètement différent. Tous les groupes ont leur équipe de cœur et en sont fiers… Il n’y a qu’à voir toutes les chansons dédiées à des footballeurs ou à des clubs. Je ne sais pas comment est perçu le football par les artistes français, mais ici, le football, pour nous, c’est de la pop. On est plutôt décomplexés dans notre relation avec le ballon. Ce n’est pas quelque chose qu’on cache honteusement, au contraire.

Est-ce qu’on peut être pour la Roja en vivant à Barcelone ?
Ici, le nationalisme catalan est important, alors il n’y a pas vraiment de ferveur autour de la Roja, même si beaucoup de joueurs du Barça la composent. Lors de la dernière Coupe du monde, au fur et à mesure que l’Espagne s’approchait de la finale, les gens ont commencé à se prendre au jeu. Le jour de la finale, tout le monde était dehors, comme si le Barça avait gagné la Coupe d’Europe. Pour les Catalans, la Selección, c’est un peu comme Yannick Noah avec les Français. Quand il gagnait, il était français, et quand il perdait, il était camerounais. Bah c’est pareil à Barcelone : ils sont avec la Roja quand elle gagne, mais quand elle perd, tu les entends dire : «  Les autres ont perdu. »

En temps de crise, comment se défend la musique par rapport au football ?
La musique ne peut pas lutter contre le football. À Barcelone, l’offre culturelle est très importante, il y énormément de groupes, de salles de concerts et de festivals, comme le Sonar ou le Primavera Sound, mais les gens préféreront toujours mettre 80 euros pour aller au Camp Nou plutôt que 40 euros pour aller écouter un groupe. C’est triste, mais c’est comme ça. En temps de crise, les gens ne veulent pas voir plus loin que le bout de leur nez. Ils veulent du prémâché, des valeurs refuges, des trucs qu’ils connaissent par cœur. Des trucs comme la Liga ou le Barça… Après, c’est vrai que Guardiola a ouvert les yeux à pas mal de gens concernant la musique. C’était un leader d’opinion qui a fait découvrir des petits groupes alternatifs aux fans du Barça et à ses joueurs. Par exemple, le groupe catalan Manel lui doit beaucoup.

Et Vicente del Bosque, tu crois qu’il aime la musique malgré sa moustache?
Lui, c’est notre Charles Branson à nous, mais sans muscles. C’est un mec impassible, mono-expressif, alors je suis pas vraiment sûr que la musique lui procure des émotions.

Justement, tu ne trouves pas que ça manque de joueurs fun dans le groupe de Del Bosque ?
Je pense qu’il y a pas mal de mecs qui choisissent le football pour être célèbres, riches et connus. Regarde Ronaldinho, c’était un génie avec le ballon, mais s’il avait pu gagner sa vie autrement qu’avec le football, je crois qu’il n’aurait pas hésité une seconde. Là, au Brésil, il passe son temps à faire la fête et à jouer des percus… Les joueurs de la sélection, en revanche, je crois qu’ils s’en foutent pas mal de tous les à-cotés que peut leur offrir leur statut. Ils ont l’air d’être émus par ce qu’ils font et quelque part, c’est touchant.

Ton pronostic pour le match ?
Quand tu regardes jouer Xavi, t’as l’impression qu’il ne peut rien t’arriver. Et puis, si je ne me trompe pas, je ne crois pas que la France ait un joueur comme Iniesta, donc 2-0 pour l’Espagne.


À écouter : "Leaving all behind" (Warner Music Spain, 12)

À visiter : http://www.thisispartido.com/


Propos recueillis par Javier Prieto-Santos
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 2 heures Le Belge Tom Saintfiet, sélectionneur de la Gambie 4
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17