En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options

Paroles d'éditorialiste US

Aux États-Unis, la Coupe du Monde de soccer est toujours considérée comme un OVNI.

Sur le blog de NBCsports, l'éditorialiste Mike Florio s'emporte contre le soccer et ESPN qui, selon lui, a berné ses compatriotes ricains.

Morceaux choisis : « Un ami à moi a décidé une fois qu'il enduirait de moutarde tous ses sandwiches malgré son aversion pour la moutarde, parce que, comme il me l'a expliqué, les millions de personnes qui aiment la moutarde ne peuvent pas avoir tort. Et après avoir mis deux crocs dans un hamburger, il a décidé finalement qu'ils avaient tous torts. Avec cette nourriture-forcée de “futbol” dictée par le hype d'ESPN, nous en étions tous arrivés à la conclusion que le reste du monde ne pouvait avoir tort et que nous devrions nous extasier devant un jeu, qui depuis les premiers jours s'est illustré par de brillants résultats comme 1-1, 0-0, 1-0, 1-1, 1-0 et 1-0. [...] Nous comprenons désormais mieux le désir de la NFL d'exporter le vrai football dans les autres pays. Une fois qu'ils réaliseront que nous les fouetterons avec un condiment qui a beaucoup plus de goût que leur moutarde, notre football –le football américain– deviendra la règle dans le monde » .

Aigri ou pas ce Mike Florio ?


RB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 15:35 243€ à gagner avec la Juve & Naples 3
il y a 6 heures Les maillots du PSG floqués en mandarin 13 il y a 10 heures La panenka ratée de Diego Castro en Australie 14 Hier à 23:25 Ligue 1 - 26e journée : Résultats et Classement Hier à 23:23 Suivez SoFoot.com sur Facebook
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 21:45 Nîmes, Le Havre et Nancy pleurent, Brest rigole enfin 6