1. //
  2. // Quart
  3. // Sainté-PSG (1-3)

Paris vide les Verts

Loin d'être impressionant, le PSG a assuré l'essentiel en obtenant sa qualification en demi-finale de Coupe de France. En face, Sainté n'a pas démérité, mais a clairement manqué de justesse devant.

Modififié
2k 49

Saint-Étienne 1-3 PSG

Buts : Esseyric (42e, sp) pour Sainté // Cavani (11e), Marquinhos (34e), Lucas (92e) pour le PSG

« Paris a perdu. Paris ne battra pas son record. Paris déconne avant d’affronter Chelsea. Franchement, Paris aurait mieux fait de garder Aurier, si c’est pour jouer avec cette pipe de Van der Wiel...  » Entre inepties et jugements hâtifs, c'est peu dire que la semaine du PSG a été animée. En cause, une défaite face à Lyon, la première de la saison en championnat, qui a surpris, tant le club de la capitale avait habitué à dominer ses concurrents hexagonaux sans partage. Le PSG est-il pour autant inquiet ? Certainement pas. Mais avec ce quart de finale de Coupe de France, les hommes du Président avaient néanmoins l’occasion de mettre fin aux critiques et interrogations clairement surfaites qui pesaient au-dessus de sa tête. Alors, en maître qu’il est, Paris a rétabli les choses. Victorieux sans forcer de Sainté, les Parisiens s’offrent une demi-finale de Coupe de France, et peuvent désormais se consacrer pleinement aux prochains challenges : l’obtention rapide du titre de champion, et surtout, une qualification face à Chelsea. Car une défaite à Stamford Bridge coûterait bien plus que celle anecdotique du week-end.

Sainté et la tentation du pressing


Si Lyon a réussi à faire tomber le PSG, Christophe Galtier compte bien appliquer quelques recettes du voisin. Profitant du retour de Perrin pour passer en 5-4-1, le coach des Verts a des consignes assez claires : pressez-les, sans concession, dès la première minute. Et ça marche. À l’entame, les Parisiens subissent les agressions stéphanoises et bafouillent. Kevin Monnet Paquet, Cohade, Selnæs ou encore Malcuit mordent les chevilles des sénateurs, et les mettent sous pression. Quelques centres fuyants, des relances anormalement manquées de Thiago Silva, et voilà les Verts qui pointent le bout de leur maillot en attendant de se faire dangereux pour Sirigu. Problème, les Verts n’ont pas le coffre ou l’assurance des Gones. Et s’apprête à se faire punir pour son ambition démesurée du début de match. Zlatan s’intercale entre les lignes, et profite du retard à l’allumage de Théophile-Catherine pour lancer Edinson Cavani. Étrangement, l’Uruguayen n’a pas besoin de trois occasions nettes pour la mettre au fond, et trompe Ruffier du plat du pied. Pour les Verts, c’est le drame. Tétanisé par cette première incursion victorieuse, Sainté abandonne le contrôle du ballon, et se met à regarder. Regarder Matuidi et Motta s’échanger les passes latérales, regarder le PSG dérouler sans même chercher à faire le break. Pourtant, à la suite d’un coup franc aux 35 mètres que le Zlat’, en pleine séance d’ego-trip, cherche à transformer, Marquinhos est à l’affût pour pousser le ballon au fond et assurer une soirée plus que tranquille aux siens. 30 minutes de jeu, deux actions, deux buts : circulez, le match est terminé.

Vert, mais pas mur


Pire, la punition pointe. Car si le PSG n’est pas flamboyant, sa supériorité est nette, et l’adversaire recroquevillé. Étonnant lorsqu’une place en demi-finale est en jeu, mais surtout, beaucoup trop tôt dans la partie. Søderlund est enfermé par la charnière, KMP et Malcuit viennent se briser sur les latéraux parisiens, et Sainté enterre peu à peu le zeste d’ambition qu’il avait avant la rencontre. Ou presque. Car sur l’un des rares rushs ayant percé les lignes parisiennes, Malcuit prend Kurzawa à défaut et obtient un penalty. Esseyric transforme, et c’est tout un stade croyant l’affaire entendue qui peut aller chercher son merguez-moutarde avec l’espoir nouveau d’une folle soirée. À la reprise, Sainté s’y attelle en tout cas. Plus mordants, multipliant les dédoublements sur les ailes, les Verts centrent, tirent de loin et laissent croire à une égalisation. Certes, le tranchant n’est pas le fort des hommes de Galtier, mais l’effort a le mérite d’exister. Pendant que la défense parisienne contient ces assauts maladroits, c’est Pastore qui tente de relancer la machine. Quelques gestes de classe, des passes bien senties, et l’Argentin glane haut la main le titre de joueur le plus classe de la soirée. À la 65e, il est même à quelques centimètres de plier les débats, mais ne trouve que le montant droit de Ruffier d’une frappe surpuissante. Tant pis pour l’écart, tant mieux pour le scénario, qui va se faire inquiétant pour le PSG, alors que Matuidi abandonne les siens, visiblement touché aux ischio-jambiers. Un coup dur en vue de Chelsea, mais également pour ce match. Stambouli en piste, le PSG peine en effet à maîtriser le cuir et accumule les cartons dans l’entrejeu. Le risque est donc présent, mais Paris tient, finalement sans concéder de grosses occasions. En même temps, ni Søderlund, complètement bouffé par les deux Brésiliens du PSG, ni l’entrant Roux, qui est Nolan Roux, n’ont les cannes pour s’en aller défier le beau Salvatore. En revanche, Lucas les a en sortie de banc, et d'un solo à la sauce auriverde, conclut les débats. Sans éclat, le PSG obtient donc sa qualification et n’est plus qu’à deux matchs d’un nouveau titre. Qui s’il fait toujours joli dans l’armoire, revêt une importance bien moindre que l’échéance anglaise à venir.

Par Raphael Gaftarnik
Modifié

Dans cet article

J'essaie de me rassurer en me disant que les gars lèvent le pied, mais je ne peux pas m'empêcher de penser que sans Verratti à Londres on est foutu. Et Blaise qui se blesse ce soir on risque de se retrouver avec Rabiot sur le terrain...On reprend 3 points sur Lyon, l'essentiel est là.
PhoenixLite Niveau : Loisir
Matuidi a été horriiiiiible. Mon Dieu, je l'ai rarement vu être aussi inutile et mauvais que ce soir.
Rabiot aussi d'ailleurs, mais lui j'ai l'habitude.

Pastore très très bon, il aurait mérité son petit but au lieu du poteau.
Rentrée efficace de Lucas, qui choisit pour une fois la finesse à la frappe débile en plein milieu du but. Ca paye.

Match correct mais insuffisant des Verts. On sentait les jambes lourdes du match + scenario de Bâle.

PS : la pelouse était horrible ou c'est le fait d'avoir regardé un peu d'Euroligue à la mi-temps qui a altéré ma perception de la vitesse dans le sport ?
Paris a du souci à se faire. En dehors d’un Matuidi sorti sur blessure, il y a des signes qui ne trompent pas. Un nombre de passes ratées incalculable, des fautes de placement, très peu de mouvement autour du porteur du ballon et même des cadres comme Silva faisant des erreurs incroyable. Tout ça face à une équipe de St Etienne fantomatique. On a l’impression qu’il n’y a plus de gaz. Laurent Blanc a du souci à se faire, car contre Chelsea toutes ces erreurs et se manque de rythme ne vont pas pardonner.
Payetazo>>>ElFiasco Niveau : Loisir
Note : 1
Pastore qui sort un match de patron alors qu'il avait fait pas 90 minutes depuis des lustres, Matuidi qui se pète après un match encore une fois lamentable de sa part...


Ca fait mal de le dire mais il me semble que les dieux du foot viennent de prendre position en faveur du PSG avant la confrontation contre Chelsea


Mes derniers espoirs sont posés sur lolo la fiotte, bien capable d'aligner Rabiot ou Stambouli à la place de Guez Matuidi
Stephane_Guivar'ch Niveau : DHR
Florentin Pogba ça devient plus possible là honnetêment. Calamiteux à la relance, un sens du placement digne d'un benjamin 2, et une lenteur à faire passer Peter Crouch pour une fusée, pitié rendez nous Vincent Hognon !
Message posté par ozymandias
J'essaie de me rassurer en me disant que les gars lèvent le pied, mais je ne peux pas m'empêcher de penser que sans Verratti à Londres on est foutu. Et Blaise qui se blesse ce soir on risque de se retrouver avec Rabiot sur le terrain...On reprend 3 points sur Lyon, l'essentiel est là.


Salauds de parisiens, ils grattent des points même en coupe de France. Je comprends mieux l'avance au classement.
Note : -1
Si Marco ne revient pas, on risque le Rabiot - Stambouli. C'est mort. Mais LB a été optimiste, donc sans Blaise ça sera plus Motta-Rabiot-Marco avec Angel-Ibra-Cavani devant.
Je pense qu'Edinson va débuter. Il revient bien.
Alain Proviste Niveau : Ligue 2
Désolé Ozymandias, je voulais te mettre un +1 pour rattraper celui qui t'as mis un moins mais mon quota de + a l'air épuisé... Visiblement certains ne connaissent pas encore ton légendaire humour absurde. ^^
Alain Proviste Niveau : Ligue 2
Si Matuidi n'est pas remis et que Pastore n'est pas titulaire au Bridge, c'est à désespérer !
Note : 1
Message posté par ozymandias
J'essaie de me rassurer en me disant que les gars lèvent le pied, mais je ne peux pas m'empêcher de penser que sans Verratti à Londres on est foutu. Et Blaise qui se blesse ce soir on risque de se retrouver avec Rabiot sur le terrain...On reprend 3 points sur Lyon, l'essentiel est là.


Du coup si on vas chercher les 3 points au Brigde est ce qu'on peut repasser devant le Real ?
Note : 1
Message posté par Payetazo>>>ElFiasco
Pastore qui sort un match de patron alors qu'il avait fait pas 90 minutes depuis des lustres, Matuidi qui se pète après un match encore une fois lamentable de sa part...


Ca fait mal de le dire mais il me semble que les dieux du foot viennent de prendre position en faveur du PSG avant la confrontation contre Chelsea


Mes derniers espoirs sont posés sur lolo la fiotte, bien capable d'aligner Rabiot ou Stambouli à la place de Guez Matuidi


Evidemment qu'il va mettre Rabiot. Je ne comprends pas pourquoi il n'arrive pas à oser ce type. Tu veux garder le ballon? Bah mets des types qui ne le perdent pas, c'est pas compliqué!
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par Alain Proviste
Si Matuidi n'est pas remis et que Pastore n'est pas titulaire au Bridge, c'est à désespérer !


Autant si Matuidi est là, la question peut se poser (qu'on soit d'accord ou pas avec le choix final de Blanc) : pas les mêmes profils, pas les même automatismes avec le duo italien, ...

Mais si le choix doit se faire entre Pastore et Véronique et que l'argentin n'est pas dans le XI, c'est incompréhensible.
Jemincruste1 Niveau : CFA
Passionnant ce match... Non je déconne, énième match entre les deux équipes, énième victoire parisienne...

L'ASSE est systématiquement éliminée des coupes par Paris ces dernières années. Cette affiche arrive à saturation en plus d'être trop déséquilibrée.

Même Geoffroy-Guichard ne semble plus vraiment vivre ces confrontations.

Encore une victoire sans discussion, le groupe des verts est cramé. 10ème match en un mois.

Et comme ce même groupe est très limité techniquement, il ne peut plus rien compenser.

Reste plus qu'à bien finir en championnat !

Selnaes a l'air très fin techniquement, il va sans doute apporter. Le retour de Perrin aussi.
Note : -1
Rêvez pas pour Matuidi. Le gnou est solide et sera présent à Londres pour foirer/ralentir les actions offensives.
Message posté par PhoenixLite
Autant si Matuidi est là, la question peut se poser (qu'on soit d'accord ou pas avec le choix final de Blanc) : pas les mêmes profils, pas les même automatismes avec le duo italien, ...

Mais si le choix doit se faire entre Pastore et Véronique et que l'argentin n'est pas dans le XI, c'est incompréhensible.


Et pourtant, en se mettant dans la tête de la Blanc, c'est malheureusement l'option la plus plausible en cas miraculeux d'absence de Matuidi. Score à préservé, donc Rabiot et Pastore en super-joker au cas ou.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2k 49