Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 18 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Bastia/PSG (0-1)

Paris : un but et bast(i)a

Sur un rythme assez lent, le PSG a assuré l'essentiel en dominant le Sporting sur le plus petit des scores grâce à un très bon Kurzawa, buteur dans les vingt dernières minutes. Le champion commence donc sa saison par trois points, malgré un Bastia qui n'a pas démérité. Au contraire de certains de ses supporters.

Modififié

Bastia 0-1 PSG

But : Kurzawa (73e) pour le PSG

Ceux qui souhaitaient se faire une idée du nouveau PSG Emery Generation devront repasser. D'abord, une première journée de championnat donne rarement le la de ce qui suivra. Surtout en Ligue 1. Et ensuite parce que lorsqu'on change d'entraîneur, de joueurs, d'équipe type, d'idée de jeu, de façon de travailler et de philosophie tactique, il faut forcément du temps pour s'adapter. Le premier match français de cette saison 2016-2017 n'a pas dérogé à la règle. Entre ennui et curiosité, les spectateurs n'ont pas eu grand-chose à se mettre sous la dent. Un seul but, peu d'actions, un rythme tranquille et une victoire du favori, comme annoncé : voilà ce que nous a donné la Ligue 1 en Corse. Impossible donc de tirer des conclusions. Hormis que le Sporting va encore être très chiant à jouer sur l'Île de Beauté. Qu'il reste encore des crétins en tribunes. Et que Kurzawa, auteur de l'unique but, va cartonner.

Paris, les ailes sans la cuisse


Dans le onze parisien, une seule recrue. Elle se nomme Ben Arfa, et est positionnée en numéro neuf. Silva ou Cavani indisponibles ? Pas de problème, Emery titularise Kimpembe et passe le brassard sur le biceps de Motta. Les yeux se braquent aussi du côté bastiais, où Crivelli et Saint-Maximin doivent faire leurs preuves. Si les premières frappes et la première grosse occasion sont locales, le joueur le plus sollicité reste la boule de vitesse Lucas, qui combine bien avec Aurier.

En revanche, Ben Arfa foire tout ce qu'il entreprend. L'ancien Niçois n'évolue pas à son poste, et ça se voit. Clairement, la force de Paris se situe désormais dans les couloirs, et non plus dans le cœur du jeu. Ça ne donne pas (encore) un PSG plus sexy. Ni plus efficace. Pendant que l'arbitre ramasse les bouts de bois balancés par les supporters, les hommes de la capitale ont un mal fou à se mettre en bonne position. Rabiot accumule les fautes, et Bastia, bien en jambes, tente d'en profiter.

Autant zapper sur Riner


Évidemment, Motta s'excite et prend le deuxième jaune de cette Ligue 1, après Cahuzac. Sans surprise, et malgré une superbe volée de Di María parfaitement repoussée par Leca, les chasubles jaunes s'agitent sur le bord du terrain. Le Sporting, lui, se concentre toujours à boucher les trous et garder sa rigueur défensive. Face à ce Paris en rodage, cela semble suffire amplement pour récupérer un point. Les tirs du champion en titre sont tellement imprécis qu'une fan se fait exploser les lunettes en tribunes.


En réponse, les supporters bastiais continuent de balancer des projectiles. À tel point que Lucas et Di María ne peuvent plus aller frapper les corners. À l'autre bout du terrain, David Luiz, occupé à regarder le combat de Riner sur son smartphone, manque de donner un but à l'adversaire avec une passe en retrait limite. Une fois le judoka qualifié en finale, Paris décide d'accélérer. Avec un bon appel de Jesé, décisif pour sa première, qui termine par une belle reprise de Kurzawa (1-0). Avec Aurier, c'est bien lui l'homme du moment. Le reste est pour le moment décevant. Mais ce n'est évidemment que le début.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 14:20 Inceste, homosexualité, sacrifice de sa mère : Shiva N'Zigou déballe tout 156
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
    jeudi 16 août Gervinho vers Parme 18 jeudi 16 août Euro Millions : 99 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti jeudi 16 août Une ville anglaise ne veut plus des supporters 4 jeudi 16 août Le fils de Ronaldinho cache son identité lors d'un essai 31 jeudi 16 août Un match de Liga prochainement joué aux States 65