1. //
  2. //
  3. // Lyon/PSG (4-4)

Paris tenu !

La rencontre a souvent ressemblé à l’affrontement homérique entre Marseille et Lyon (5-5) de novembre 2009. Le PSG a été d’abord été dominateur (et a ouvert le score) avant d’encaisser trois buts rhodaniens (de la 34è à la 39è). Puis de revenir juste avant la pause sur un pénalty douteux. La seconde période, moins brûlante, aura valu par le retour des Parisiens (menés 2-4) dans l’extra-time grâce au second but de Guillaume Hoarau. Un très grand match de Ligue 1…

Modififié
0 23
Olympique Lyonnais - Paris Saint-Germain : 4-4
Buts: 34e B.Gomis (34e), L.Lopez (36e), M.Bastos (39e) et J.Briand (57e) pour l'OL. 20e G.Hoarau (20e et 90+4e), Nenê (45+3 sp) et M.Ceara (73e) pour le PSG.

Même si le PSG doit vaincre et convaincre, c’est l’OL qui a le couteau sous la gorge. Tout autre résultat qu’une victoire les condamnerait à retrouver leur statut du siècle dernier, jouer la Ligue Europe ou ne pas voyager à l’export du tout. Gomis a bien saisi le message et arme du gauche dès la sixième minute. Sirigu se détend. Le leader prend doucement ses marques mais peu à peu contrôle le jeu. Une combinaison à trois avec Pastore (10è) de l’extérieur, entre les jambes de Cris, pour un centre de Menez que Koné envoie dans son but mais Lloris veille (10è). Malgré les bonnes velléités de l’équipe parisienne, Carlo Ancelotti bougonne le long de la touche. Paris monte néanmoins en puissance. Sur un renversement dans le camp lyonnais, Sissoko change le jeu pour Jallet qui centre au cordeau au deuxième poteau pour Pastore qui frappe de la tête, sans sauter, en diagonale : Lloris se détend et sauve de nouveau (18è). Le ton monte un peu. Sur un coup-franc excentré, concédé par Cris, Menez ne joue pas dans la boîte mais en retrait pour Hoarau qui fouette le ballon dans le coin droit des buts lyonnais, Lloris est battu (1-0). Comme pour le but égalisateur de dimanche dernier contre Montpellier, l’avant-centre parisien va communier avec les remplaçants (les futurs bannis de l’été ?). Un ange passe.

Paris a la main sur le jeu. Pastore régale. Hoarau manque de peu le but du K.O (30è) ur un service de Nenê ; Lloris est impeccablement sorti. Kallstrom monte d’un cran pour enrayer les offensives parisiennes. Premier signal, Gomis inquiète encore Sirigu après s’être débarrassé de Sakho (32è). Deuxième salve : sur un corner repoussé par la défense francilienne, le ballon revient à l’inévitable Bafé Gomis qui reprend du coup du pied et bat enfin Sirigu (1-1, 34è). Le public est à peine rassasié que, sur une récupération de Kallstrom, Bastos expédie un centre fuyant au deuxième poteau et Lisandro pousse le ballon du droit dans le but parisien (2-1, 36è). Réveillère expédie de peu au-dessus juste après (38è). Le PSG est K.O debout. Thiago Motta et Nenê prennent deux cartons coup sur coup. C'est alors que sur un nouveau corner Thiago Motta repousse le ballon sur Bastos qui justifie son nom et reprend le ballon du gauche en demi-volée : missile dans la lucarne opposée de Sirigu (39è). Ce match est fou. Paris a pris trois buts en cinq minutes. Nenê y croit pourtant encore. Le Brésilien expédie une volée au-dessus à la suite d’un corner de Pastore (42è) avant d’obtenir un pénalty dans le temps additionnel qui va faire gloser longtemps. A la limite de la surface, le Brésilien flirte la ligne avant de chuter et d’en rajouter (Actors studio style). Pénalty (dedans, dehors…). L’ancien de Monaco ne se pose pas la question, il trompe Lloris, après s’être arrêté dans sa course du plat du pied gauche (45è+3). Cris renâcle, jaune. Aux citrons, on est sur les bases du OL-OM (5-5) d’il y a deux ans et une flopée de mois.

Paris a pris en une mi-temps un tiers des buts qu’il a encaissés depuis le début de la saison. ‘Don Carlo’ ne fait rentrer aucun joueur et ne modifie pas son schéma. L’OL laisse le jeu aux visiteurs. Alors que le PSG se rapproche (frappe de Menez contrée par Cris), Lisandro est à la conclusion d’un beau mouvement lyonnais, détourné en corner (56è). Sur celui-ci, Briand, au premier poteau, catapulte le ballon dans le but francilien (4-2, 57è). Miam, le match redevient dingo. Lyon est dans sa disposition favorite, attendre en menant au score à domicile. Gameiro remplace Pastore (62è). Le match baisse d’intensité. Hoarau met une tête à côté (64è) avant que Lisandro ne tente une volée contrée sur un long centre de Réveillère, la minute suivante. Paris a eu une bonne idée en prenant un coach italien passé par l'Angleterre, on voit des buts. Comme on commence à s’ennuyer (juste un peu), Ceara (qui a remplacé Jallet) expédie un tir croisé à ras-de-terre, sur un service de Hoarau, qui trompe le gardien lyonnais (4-3, 73è). Kallstrom sur coup-franc (76è) et Ederson (79è) frappent en vain. Les Lyonnais fatiguent et reculent. Nenê pense égaliser sur une longue touche de Ceara qui traverse la surface rhodanienne mais Lloris, incandescent, la sort en corner (82è). Sur celui-ci, Hoarau frappe de nouveau au-dessus. Le gardien lyonnais repousse une tête de Thiago Motta avant que Bodmer ne rate l’immanquable à trois mètres du but (86è). L’OL, qui a beaucoup joué cette saison, n’en peut plus. Gameiro frappe juste au-dessus de la transversale peu après (89è). Quatre minutes d’arrêt de jeu. Lloris fait encore des miracles en sortant très vite sur Gameiro (91è). Première défaite du PSG version Ancelotti, du moins le pensait-on, jusqu’à ce que Hoarau, d’une tête oblique qui touche le poteau n’égalise, Llloris ne peut rien (4-4, 90è+4). Pas complètement illogique. Gerland ploie sous le poids de la déception. Ancelotti est toujours invaincu, Montpellier leader du championnat.


Par Rico Rizzitelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

TreuxChar RPZ Niveau : District
Quel match mes aieux !!!! Quel spectacle et quel but de l'ami Michel !!! Toutefois, en tant que Lyonnais, j'ai un petit gout de deception dans la bouche (enfin, petit ...) Mener par deux buts d'écart et se faire remonter, c'est rageant, presque une faute professionnelle ... Saleté de temps additionnel, et bravo quand même aux 2 equipes pour le show, ainsi qu'à Hoareau pour son retour gagnant
Ca c'est du match! J'aime ça!
Superbe,ce match restera dans les anales d'une pour le spectacle qui nous a été proposé. De deux pour toutes les âneries que l'on n'aura plu à entendre sur ancelotti et le psg en général et finalement parce que le psg fait désormais très peur.
Paris est magic92 Niveau : DHR
Putin j'ai pas pu le voir la rage ! Hoaro que du bonheur sont retour est bien accueilli ! Apres avoir mi 3-0 a Montpellier pui avoir chopé le 2-2 contre eux a la fin du match, et mtn le 2-0 contre lyon pui l'égalisation d'hoaro encore une fois aux dernière minute, Paris est magique.
Beau spectacle, mais drôle d'impression laissée par le PSG. Comme si Paris n'y arrive pas avec ses 3 milieux offensifs. Entre un Pastore trop juste physiquement et un Menez trop individualiste et limité tactiquement, ça coince encore.

En tous cas, vue l'évolution du score et l'envie affichée, c'est un bon point de gagné face à une belle équipe de Lyon (un peu fébrile défensivement, quand même).
psg-galatasaray Niveau : District
et sinon à paris, on peut pas ramener Falcao, Agüero, ou je sais pas Higuain? non mais le nombre d'occasions ratés par match est hallucinant.. j'aimerai bien savoir combien on en a raté sur les deux dernières années
Paris est magic92 Niveau : DHR
Ouaip c'est vrais qu'ont a eu bcp plus d'occasion que lyon .. l'année prochaine avec un meilleur buteur du style tevez suarez, l'équipe sera bcp plus réaliste même si je félicite hoarau!
Match catastrophique de la défense parisienne, entre le but de Gomis et surtout celui de Lisandro qui est tellement seul qu'il a le temps de dire à sirigu où il va placer le ballon, le marquage était bidon...
Défensivement ils sont pas rassurants, par contre devant, malgré le nombre d'occasions manquées, on sent le potentiel offensif.
Entouca très beau match, ça change d'om-inter de mercredi
psg-galatasaray Niveau : District
c'est clair, on a prit l'eau en quelques minutes et le reste pas trop d'occasion pour Lyon, bizarre notre défense, Jallet est trop juste derrière et Sakho ces temps-ci est trop fébrile, va falloir se reprendre car y a Lugano-Bisevac derrière mamad'
en tout cas match énorme, merci pour l'ascenseur d'émotion
La ligue 1 aurait-elle enfin son bigfor avec des vrais match de ouf comme avec stephane guy et tout ?
unaliyi
Dans les anales t'es sûr?ca va piquer...
moucletche Niveau : DHR
j'en veux un peu à Gonalons... quel besoin de faire cette faute alors que Nenê est à l'arrêt, dos au but et inoffensif ?
j'en veux un peu à Fautrel... d'où elles viennent, sérieusement, ces 4mn ?
mais au fond je remercie les 2 protagonistes, un très beau match, plein d'émotions. Si les défenses auront parfois péché, je ne crois pas pour autant que l'on puisse comparer au 5-5. J'aurai apprécié la manifestation d'orgueil de l'effectif lyonnais qui traverse une très mauvaise passe et souhaite qu'il y aura une continuité au cours des prochains matchs... c'est juste pas possible de laisser les verts devant !
Le jour où on se décidera à foutre le temps effectif au foot, comme dans tous les autres sports, on en finira avec ces arrêts de jeu fluctuants d'un match à l'autre.
C'est si hallucinant que ça que chaque match ait la même VRAIE durée ?
Youri33, ca eviterait les fins de match ou les joueurs se roulent par terre pendant 10 minutes apres chaque contact. Et ca serait la porte d'entree pour la video...
Par contre les tele ne seraient pas tres contentes vu que ca risquerait de bousiller leur grille de programmes. A moins qu'elles mettent des pubs pendant les arrets de jeux.

Pour en revenir au match. ce fut magnifique surtout pour un supporter du PSG, malgre l'inefficacite assez flippantes de nos joueurs ET le talent assez flippant de Lloris (sauf sa relance au pied).

Les Lyonnais ragent comme jamais. Il devrait un peu apprendre a etre digne.
Le truc marrant c'est que dans l'histoire recente des PSG Lyon, le PSG s'est fait vole par l'arbitrage assez souvent. Mais bon, c'est le complot americano-islamique (j'ai du adapter) qui nous a fait 'gagner' ce match.
"d'où elles viennent, sérieusement, ces 4mn ?"
-> 3 buts + 5 remplacements = 8 X 30 secondes = 4 minutes...
s il te plait jean michel aulas ta gueule...arrete de parler des arbitres stp juste une seconde, je t en supplie! tu parles de l argent des qsi mais tu as depense 85 millions ia deux ans et ca a ete catastrophique! gourcuff...lisandro n en parlons meme pas...vends le club et dis adieu au titre europeen
seanbateman@92 Niveau : Loisir
En tout cas, il doit commencer à trouver le temps long le petit Kevin... Dire qu'il y en a qui pensaient qu'il était meilleur, par ex, qu'un Rémy voire qu'il devait être l'attaquant titulaire en EDF...
moucletche Niveau : DHR
si on accorde bien 30s par but marqué, alors tu me l'apprends... en même temps je n'ai pas souvenir de 5, 6 ou 7mn de temps additionnel dans les matchs à score fleuve, qui comportaient également des changements...
Scotch_OMsoccer Niveau : Loisir
"Don Carlo" carrément

Sofoot rejoint l'Equipe et la ligue dans la fellation gourmande du PSG
bien sur lioter d’ailleurs ils suffit de voir l'état de pas mal de lyonnais pour s'en rendre compte.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 23