1. //
  2. // PSG/Bratislava (1-0)

Paris sans convaincre

Au terme d’un match pauvre techniquement, le PSG décroche une victoire précieuse dans l’optique de la qualification. Deuxième derrière l’Athletic Bilbao, Paris a besoin d’un nul contre Salzbourg le 1er décembre prochain pour sortir d’un groupe qu’il aurait dû écraser.

Modififié
6 7
PSG/Slovan : 1-0

But : Pastore

On ne vas pas épiloguer pendant trois plombes, Kombouaré a fait dans le classique ce soir. Lugano, ménagé contre Caen, fait son retour dans le onze de départ du PSG. Bodmer et Sissoko sont à la récupération, pendant que Ménez, Pastore et Nenê sont chargés d’alimenter Erding pour l’aider à planter; chose qui n’est plus arrivée depuis le 28 août et peut-être source des problèmes offensifs du Paris Saint-Germain en coupe d’Europe...

Sans surprise, le début de match est contrôlé par les Parisiens. Momo Sissoko, de retour au premier plan jusqu’à sa prochaine blessure, effectue un boulot monstrueux au milieu. Devant, en revanche, c’est toujours aussi brouillon. Dominés, les Slovaques sont pourtant les premiers à cadrer, par l’intermédiaire de Halenar, mais Douchez est sur ses gardes. L’essentiel du jeu se déroule donc devant les cages de Hroso. Plus les minutes s’égrainent, plus les hommes de Kombouaré se montrent menaçants. Nenê, à l’angle de la surface de réparation côté droit, est tout proche de nettoyer la lucarne adverse mais le cadre se dérobe (13è). L’exploit individuel, une constante côté parisien depuis le début de la saison. Comme en témoigne la frappe de Jérémy Ménez à l’entrée de la surface après un rush de 20 mètres (21è). Trop faible pour inquiéter le Slovan. Dans la minute, Lugano croit ouvrir le score de la tête sur un coup franc de Nenê et se mettre le public parisien dans la poche. Raté. Le rugueux blond est hors-jeu d’une mèche. Le reste de la première période ne donne rien et permet simplement de constater la méforme de Pastore. Lent et hésitant, l’Argentin est clairement moins bien depuis plusieurs matches.

Un but et c’est tout

On imagine aisément la soufflante qu’a dû passer Antoine Kombouaré à la mi-temps à ses joueurs. Car avec une équipe presque type, le PSG ne s’est montré que peu menaçant, le seul à surnager devant étant Nenê. L’entame du deuxième acte ressemble étrangement au premier. La délivrance intervient finalement peu après l’heure de jeu. Javier Pastore, oublié au second poteau, reprend de volée un centre de Nenê. Un but qui ne doit pas faire oublier la piètre prestation du meneur de jeu qui aurait bien besoin de souffler un peu. Sauf que l’hécatombe au milieu de terrain empêche Kombouaré de faire tourner son effectif à ce poste. Du coup Pastore tire la patte. En témoigne sa fin de match où il se contente de trottiner.

La fin de rencontre est complètement à sens unique. Les Slovaques n’ont plus le jus pour jouer les contres. L’occasion est belle pour le PSG de faire le break et ainsi éviter de se faire peur pour rien. Mais Bahebeck (79è, 85è) et Bodmer (88è) sont trop imprécis. Le final est donc crispant mais finalement sans danger pour les hommes de la Capitale qui décrochent leur deuxième succès dans cette Ligue Europa. Non sans mal, encore une fois.

Sylvain Michel
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Paris sans convaincre peut-être, mais arrêtez moi si je me trompe, PSG ne serait il pas le seul club Francais à avoir gagné un match de coupe d'Europe cette semaine ? A bon entendeur...ALLLLEZZZ PAARRRRISS !!! PASTORE EST MAGIQUE !!!!
Je ne suis pas un énorme fan d'Erding mais il me semble qu'il a planté un but (dégueu.lasse) contre Dijon en Coupe de la Ligue le 26 Octobre non ?
Jarivario ->

Oui et????

La prestation était très moyenne hier, qui plus est face à une équipe boisée...

Le PSG n'a pas vraiment joué en équipe, enfin comme d'hab énorme marge de progression blablabla

Viens pas rager parce qu'on critique "ton" PSG.

ps: on entendait moins les supp du PSG les années précédentes, n'ayez pas trop la mémoire courte hein, à bon entendeur...
"le cadre se dérobe" c'est une dédicace à Grégoire Margotton et consorts?
Lisandrinho Niveau : Loisir
Jarivario,
oui c'est le seul et c'est parce qu'ils jouaient une équipe en carton. j'aurais bien ri devant un paris réal...
Pastore est trés bon mais au delà de son but il est à la rue tout le match.
Quand vous jouerez la vraie coupe d'europe vous pourrez chambrer les autres..
Johnny Dramma Niveau : Ligue 1
Il est peu etre à la rue sur le match mais il marque le but décisif, j'en connais d'autres qui feraient bien de s'en inspirer notamment un petit belge qui se croit déjà arrivé...
Lisandrinho Niveau : Loisir
Oui au moins il est décisif c'est vrai mais si il est si fantomatique contre bratislava qu'est que ce sera contre les vraies équipes? Peut etre qu'il sera aussi transaparent en c1 que ne l'est le belge en question.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
6 7