Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // PSG/Bratislava (1-0)

Paris sans convaincre

Au terme d’un match pauvre techniquement, le PSG décroche une victoire précieuse dans l’optique de la qualification. Deuxième derrière l’Athletic Bilbao, Paris a besoin d’un nul contre Salzbourg le 1er décembre prochain pour sortir d’un groupe qu’il aurait dû écraser.

Modififié
PSG/Slovan : 1-0

But : Pastore

On ne vas pas épiloguer pendant trois plombes, Kombouaré a fait dans le classique ce soir. Lugano, ménagé contre Caen, fait son retour dans le onze de départ du PSG. Bodmer et Sissoko sont à la récupération, pendant que Ménez, Pastore et Nenê sont chargés d’alimenter Erding pour l’aider à planter; chose qui n’est plus arrivée depuis le 28 août et peut-être source des problèmes offensifs du Paris Saint-Germain en coupe d’Europe...

Sans surprise, le début de match est contrôlé par les Parisiens. Momo Sissoko, de retour au premier plan jusqu’à sa prochaine blessure, effectue un boulot monstrueux au milieu. Devant, en revanche, c’est toujours aussi brouillon. Dominés, les Slovaques sont pourtant les premiers à cadrer, par l’intermédiaire de Halenar, mais Douchez est sur ses gardes. L’essentiel du jeu se déroule donc devant les cages de Hroso. Plus les minutes s’égrainent, plus les hommes de Kombouaré se montrent menaçants. Nenê, à l’angle de la surface de réparation côté droit, est tout proche de nettoyer la lucarne adverse mais le cadre se dérobe (13è). L’exploit individuel, une constante côté parisien depuis le début de la saison. Comme en témoigne la frappe de Jérémy Ménez à l’entrée de la surface après un rush de 20 mètres (21è). Trop faible pour inquiéter le Slovan. Dans la minute, Lugano croit ouvrir le score de la tête sur un coup franc de Nenê et se mettre le public parisien dans la poche. Raté. Le rugueux blond est hors-jeu d’une mèche. Le reste de la première période ne donne rien et permet simplement de constater la méforme de Pastore. Lent et hésitant, l’Argentin est clairement moins bien depuis plusieurs matches.

Un but et c’est tout


On imagine aisément la soufflante qu’a dû passer Antoine Kombouaré à la mi-temps à ses joueurs. Car avec une équipe presque type, le PSG ne s’est montré que peu menaçant, le seul à surnager devant étant Nenê. L’entame du deuxième acte ressemble étrangement au premier. La délivrance intervient finalement peu après l’heure de jeu. Javier Pastore, oublié au second poteau, reprend de volée un centre de Nenê. Un but qui ne doit pas faire oublier la piètre prestation du meneur de jeu qui aurait bien besoin de souffler un peu. Sauf que l’hécatombe au milieu de terrain empêche Kombouaré de faire tourner son effectif à ce poste. Du coup Pastore tire la patte. En témoigne sa fin de match où il se contente de trottiner.

La fin de rencontre est complètement à sens unique. Les Slovaques n’ont plus le jus pour jouer les contres. L’occasion est belle pour le PSG de faire le break et ainsi éviter de se faire peur pour rien. Mais Bahebeck (79è, 85è) et Bodmer (88è) sont trop imprécis. Le final est donc crispant mais finalement sans danger pour les hommes de la Capitale qui décrochent leur deuxième succès dans cette Ligue Europa. Non sans mal, encore une fois.

Sylvain Michel
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Podcast Football Recall Épisode 33: Le feu d'artifice belge, les Bleus s'ennuient et les scandales anglais
Partenaires
Olive & Tom Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE
Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier