1. //
  2. // 31e journée
  3. // Marseille/PSG (2-3)

Paris s'offre le Classique à l'expérience

De manière très cynique, très efficace, très pragmatique, les Parisiens ont lentement pris le dessus sur les Marseillais, au terme d'un superbe Classique. Les hommes de Laurent Blanc sont toujours premiers, à cinq points de leurs adversaires du soir.

Modififié
17 132

OM - PSG
(2-3)

A. Gignac (29'), A. Gignac (41') pour Marseille , B. Matuidi (32'), Marquinhos (49'), J. Morel (51' CSC) pour PSG.


Quel régal ! Cracher sur la Ligue 1 est certainement l'un des passe-temps préféré des Français, mais ce soir, Marseillais et Parisiens ont mis tout le mode d'accord : la Ligue 1 est aussi vraiment exceptionnelle. Tout simplement. Quel match, quelle intensité, quelle envie ! Dans deux styles opposés (l'enthousiasme pour Marseille, le pragmatisme pour Paris), les deux équipes nous ont régalés ce soir. Et puis au bout du compte, c'est Paris qui s'impose. Sans forcer leur talent, les hommes de Laurent Blanc ont réussi à calmer le dynamisme des Marseillais. Huit frappes, trois buts. C'est ce qu'on appelle de l'efficacité. Paris reste sur la première marche, et rien ne semble pouvoir les arrêter jusqu'à la fin de la saison. Surtout pas Marseille qui perd, ce soir, tout espoir de titre.

Gignac s'envole, Matuidi affole


Pour cette rencontre au sommet, Blanc et Bielsa ne font pas vraiment dans la surprise. Un 4-3-3 on ne peut plus classique pour le PSG face à un 4-2-3-1 tout aussi prévisible pour l'OM. Seul l'absence d'Imbula est à déplorer. Deux équipes presque types, donc. Dans un Vélodrome en ébullition. Avec une option pour le titre à la clef. Et bien, ça ne peut donner qu'un match d'exception. Et effectivement, ça ne trompe pas. D'entrée de match, les Marseillais ont les crocs et se ruent sur les Parisiens. Pressing haut, marquage individuel, tacles appuyés, mais aussi largesses défensives. Tout est réuni pour se régaler. Ne manque que des buts.

Et Pastore est le premier à se signaler dans ce registre. Sur un contre à la 19e, Verratti ouvre son pied et lance l'Argentin dans la profondeur, mais ce dernier confond vitesse et précipitation. Il envoie une saucisse, alors qu'il avait largement la place d'avancer. Et puis Gignac, anonyme jusque-là, se décide à sortir du buisson. Et de quelle manière... À la 30e, sur un centre millimétré de Payet, l'ex-gros prend son envol et passe au-dessus de Marquinhos. C'est beau et ça fait 1-0. Les Parisiens font la gueule, mais pendant cinq minutes seulement. Juste le temps pour Matuidi de faire un crochet à l'entrée de la surface et de sortir un enroulé du pied droit exceptionnel. Le genre de frappe pour laquelle le mot « imparable » n'est pas exagéré. Mandanda effleure le ballon, et c'est déjà un exploit. 1-1. Les Marseillais doivent tout recommencer. Ça tombe bien, puisque Pastore leur fait une offrande en perdant un ballon dans l'axe juste avant la mi-temps. Romao en profite et envoie Gignac dans la profondeur. APG aligne Sirigu tranquillement. 2-1 à la mi-temps. Marseille a les raisons d'y croire. Il suffit pour cela de continuer sur ce rythme.

Baisse de régime marseillaise vs efficacité parisienne


Mais malheureusement pour eux, le retour aux vestiaires va leur couper les jambes. Conséquence immédiate : les Parisiens touchent plus de ballons et se rapprochent de la surface marseillaise en un rien de temps. Et dès la première occasion, Marquinhos ne se gêne pas pour profiter d'un cafouillage dans la surface adverse. Le but est un peu dégueulasse, pas vraiment à l'image de ce match, mais ça fait quand même 2-2 à la 49e minute. Les Marseillais prennent un gros coup au moral et galèrent à se remettre en route. Bielsa a beau faire ses trois changements assez tôt, ses joueurs traînent les pieds. Et Morel n'échappe pas à cette règle. L'ex-défenseur lorientais, à la lutte avec Ibrahimović sur un centre de Pastore à la 53e, a du mal à rester lucide et tacle devant Mandanda. Alors que le ballon se dirige doucement vers les filets, le Vélodrome se tait. Ça y est, ça fait 3-2.

Marseille vient certainement de perdre son dernier espoir de titre. C'est dur, mais les supporters sont lucides. Quand Paris prend l'avantage, il ne le lâche pas si facilement. En effet, depuis l'arrivée des Qataris, le PSG a acquis cette expérience, cette froide gestion des fins de matchs, peu esthétique mais tellement efficace. Le genre de maîtrise qui ne laisse pas de place au doute. Seul doute, justement, cette main de Marquinhos dans la surface, qui aurait pu offrir un penalty aux Marseillais. À l'image d'Ibrahimović, qui n'a pas été franchement bon, voire très mauvais, les Parisiens n'ont pas besoin de trop se bouger pour finalement s'imposer. Ce soir, Paris frappe un grand coup. Et Paris se dirige tout droit vers le titre.

À lire : les notes du match

⇒ Résultats et classement de L1

Par Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

ZidaneLeMagnifique Niveau : DHR
Matuidi était un gros nullos surcoté tout juste bon pour la L1 et qui ne savait ni passer une balle, ni conduire un ballon, ni marquer un but. Il était juste bon à courir partout pour faire croire qu'il était présent. Le jour où il marquerait du droit des 20m, il n'était pas prêt d'arriver d'après certains experts d'ici. Bravo à eux.

PS : Verratti, c'est très très très fort.
j'y suis giresse Niveau : Ligue 1
Note : 12
Je sais qu'il faut pas nourrir le troll, mais sur le but de Matuidi, j'ai directement pensé à Corée du Nord.

Dommage pour l'OM qui méritait mieux. Presque les mêmes circonstances que l'année dernière: ils mènent 1-0, un joueur adverse sort et ils réussissent pas à le faire. On pourra parler du péno oublié, mais s'en prendre 3 à domicile face à un rival, on ne peut pas être champion.
Si j'étais pro-PSG, je serais vraiment inquiet pour Ibra qui semble vraiment en-dedans ces temps ci, Veratti toujours agaçant mais toujours énorme. Et Matuidi est surhumain...
PS: Ayew avais vraiment besoin d'aller chercher l'arbitre après le match ?? Il a été nerveux tout le match, c'est dommage de sa part
87_03_04_11 Niveau : Loisir
Je trouve que les commentateurs n'ont pas assez parlé du courage dont Marseille a fait preuve aujourd'hui.
Anfield_Road Niveau : Ligue 1
Ibra a une classe folle quand il décide de jouer, mais malheureusement pour les Parisiens, faut croire que cette saison il a pas envie, qu'est-ce qu'il est désespérant, aucune envie, aucune motivation, que de déchet, mais par contre contrairement à Cavani on va rien lui dire, j'espère sincèrement qu'il dépassera pas Pauleta.
35ème minute : "bonjour vous êtes bien sur le répondeur de Radamel Falcao, vous pouvez me laisser un message ou rappeler plus tard. Si c'est pour parler du but de Blaise Matuidi, sachez que ceci n'est pas mon numéro de téléphone
Un match de foot dur 90 minutes
Marseille etait sur le terrain pendant 87
Problema ? Niveau : DHR
C'est fait. Super mental des deux équipes. Paris l'emporte à l'expérience et surtout au réalisme. Love Matuidi. Ibra décidément tu vaux pas Pauleta, même quand tu battras son record.
dizzymusictv Niveau : CFA
Tsss, vous battre avec Ibra, Cavani et Lavezzi dans notre équipe.
Je sais même plus pourquoi on continue d'appeler ce match Classico, le Classico c'est contre Evian désormais.
ps : Pastore est né à la mauvaise époque, il aurait dû être un peintre toscan de renommée au XVe.
PhoenixLite Niveau : Loisir
Beau match, belle ambiance, belle victoire.

Dommage pour les blessés parisiens et les suspendus marseillais (Ayew et Gignac prennent rouge après le coup de sifflet pour être allé dire 2 mots à l'arbitre, ça peut peser très lourd pour eux si une sanction est maintenue. Ce serait quand même très con...)
@Radamel/Coréedepartout: t'as le bonjour de Blaise Matuidi.
Freddy Buquet m'a tuer!
Cavalier Noir Niveau : Loisir
Il y avait personne pour souffler à Ibra que ce n'était pas un match de Champions et qu'il pouvait être bon ?
Sans forcer... Ca sent la réussite du champion
Mr Thauvin, nous vous remercions pour les services rendus, nous vous souhaitons une bonne continuation vers de nouveaux cieux
M'six au lard Niveau : District
Imblérables ces commentateurs à jouir toutes les trois actions "ohh... quel match ce soir !"
ok les gars on sait que ce match sort de la sieste routinière de la ligain vous avez pas l'habitude

Du coup oui en effet superbe match hein j'suis pas rabat-joie non plus ; Matuidi on a beau le tailler pour son allure pataude la lucarne est pour lui et pas Zlatan.

Pas honte de l'OM, ils ont sorti le match qu'il fallait !!

PS Dimitri ton contrôle m'a émoustillé le kiki
Un arbitre digne des mes dimanches en district, un Matuidi incapable de jouer aussi bien en équipe de France et comme d'habitude une équipe équipe marseillaise incapable de convertir sa "domination"...
Je ne sais même pas pourquoi on ne leur donne pas le titre en début de saison ! Enfin bref, allez Lyon !!! (puisque l'OM est banni de base)
sagnarienàvoir Niveau : DHR
Sympa de la part d'Ibra d'avoir voulu recréer le contexte de Stamford Bridge en laissant ses potes à 10. Sérieux, quel match immonde il sort...
Enorme Matuidi aussi, qui vient de découvrir sur le tard qu'il était droitier.
FourFourTwo Niveau : Loisir
Blaise a dédicacé son match à Radamel !
Sinon, magnifique match. Bravo aux marseillais qui ont cavalé de partout et qui n'ont jamais renoncé, mais Paris était plus fort techniquement.
Marquinhos, Verratti, contrat à vie.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
17 132