Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // Ligue Europe
  2. // GR.F
  3. // Salzbourg/PSG

Paris, s'épargner une crise

Quatre jours après la gifle du Vélodrome, le PSG joue sa qualification ce soir à Salzbourg en Ligue Europa. Un point suffit aux Franciliens pour valider leur ticket. En sont-ils capables ?

Modififié
Quand on se mange en caisse, le meilleur moyen d'oublier, c'est de vite reprendre le volant. C'est un peu ce qui arrive au PSG. Démâtés avec une facilité déconcertante dimanche soir en prime time par l'OM (0-3), les Parisiens ruminent leur peine depuis quatre jours. Sans parler des attaques médiatiques et du bordel entourant l'avenir d'Antoine Kombouaré, l'ambiance est lourde. Rien ne change, décidément. Avant de se coltiner Auxerre dimanche après-midi au Parc des Princes, le PSG doit se dépatouiller avec son déplacement en Europa Ligue. Depuis lundi, les langues se délient. Et pour beaucoup de joueurs, il faut vite (ré)apprendre à gagner. Kevin Gameiro, peu loquace depuis dimanche, s'est pourtant exprimé sur le site officiel du club afin d'apporter la parole commune. « On a à cœur de se racheter, à commencer face à Salzbourg. On doit retrouver la confiance le plus rapidement possible, et ce dès jeudi, avant d'enchaîner face à Auxerre au Parc des Princes. Il faut prendre des points maintenant, montrer que l’on a une grosse équipe, avec un mental solide » . En substance, ce qu'aurait balancé Antoine Kombouaré à ses joueurs après la rencontre. L'ensemble manque terriblement de couilles et se fait trop facilement marcher dessus. Alors, à défaut de bien jouer, le PSG doit gagner, ou tout du moins ne plus perdre. Contre Salzbourg, loin d'être une équipe d'élite, les Franciliens n'ont qu'un point à prendre pour se qualifier et envisager plus sereinement les fêtes de Noël. Pour ce faire, et dans l'optique de prendre les trois points dimanche, Kombouaré va faire tourner.

Pastore, Lugano et Menéz absents


Terriblement à l'ouest dimanche, Javier Pastore n'est pas du voyage. L'Argentin tire la langue et n'avance plus depuis un mois. Pour ne pas définitivement le griller, AK a décidé de le laisser avec sa chérie à la maison. A ce tarif, une contre-performance du numéro 27 dimanche après-midi serait incompréhensible. Même chose pour Menez et Lugano, qui ont terminé le match de dimanche avec une petite blessure. Les deux délits capillaires du club ne sont pas dans le groupe. C'est une demi-surprise pour l'Uruguayen tant son niveau fait peur depuis son arrivée. Dans les coulisses du club, on s'inquiète sérieusement des matches livrés par le capitaine de la Céleste. C'est donc aux coiffeurs de faire le travail ce soir à la Red Bull Arena. A ce jeu-là, Bisevac, Camara et Erding ont une carte à jouer. Les deux premiers peuvent profiter de l'escroquerie Lugano pour se faire une place dans la charnière centrale pour épauler Sakho. Le dernier doit impérativement se sortir les doigts pour aller titiller Kevin Gameiro en panne sèche depuis mi-octobre. Chantôme fera également son retour, brièvement, car il sera suspendu dimanche pour avoir écopé d'un rouge en CFA. C'est donc un PSG new look qui aura la charge de remonter la pente. Un match couperet car les Autrichiens jouent également leur avenir. Et comme le PSG ne fait rien comme tout le monde, l'épée de Damoclès qui trône au-dessus du crâne n'a jamais semblé aussi proche de tomber. En cas de défaite ce soir, Leonardo n'hésitera pas à introniser Claude Makelele sur le banc des remplaçants pour mener l'intérim. En somme, c'est toujours le bordel au PSG.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Hier à 15:49 Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ? Hier à 14:00 Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 5
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi
Hier à 12:20 Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? Hier à 11:33 Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 9 Hier à 10:00 Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 Hier à 09:54 La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou mercredi 20 juin Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 49 mercredi 20 juin Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 34 mercredi 20 juin La chanson d'Oldelaf pour encourager les Bleus (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 29: Le blocus français, le blocus saoudien et l’œdipe marocain