1. //
  2. // 35e journée

Paris respecte son ADN

Paris champion, même à 99,99%, début mai, c'était trop beau pour être vrai. Alors les Franciliens ont respecté leur histoire. Ils seront champions en souffrant. Parce que derrière, Marseille fait le boulot et continue de maintenir la cadence.

Modififié
36 36
Gignac - Valbuena, les parrains de Marseille


L'an dernier, André-Pierre Gignac n'avait trouvé les chemins des ficelles qu'une seule fois. Cette saison, il en est à 13. Des caramels qui ont rapporté 21 points. Les trois derniers, il a été les chercher contre Bastia avec un doublé de bonhomme. Une balle piquée du gauche qui lobe Mickaël Landreau avancé (pléonasme) et un autre, du droit avec une prise de risque sur le côté gauche de la défense corse. À l'origine des deux buts, deux caviars de Mathieu Valbuena. Les deux hommes s'entendent à merveille sur le terrain et portent l'OM en ce moment. Drôle, quand on connaît l'inimitié entre les deux hommes. En tout cas, l'OM continue sa route et valide de plus en plus sa place de dauphin. D'autant que les Olympiens recevront deux fois lors des trois derniers matchs (Toulouse et Reims). Seul ombre au tableau, la fin de série de Steve Mandanda, défloré par le génie de Thauvin en début de seconde période. Cela faisait sept matchs que le gardien des Bleus n'avait plus encaissé de but. Peu importe, l'OM est sur un gros braquet. Une aubaine dans le sprint final. Une spécialité marseillaise. La première étant le home-jacking à la sortie de la Commanderie.

Paris encore trop nerveux

Une victoire, et le titre était quasiment assuré. Là, il faudra encore attendre. Soit le match à Lyon, soit, plus vraisemblablement la réception de Brest dans quinze jours. Parce qu'entre-temps, l'arbitre Alexandre Castro a croisé Thiago Silva. Le capitaine du PSG lui a touché l'épaule et hop, carton rouge. Forcément, ça fait polémique, mais ça ne doit pas être l'arbritre qui cache la forêt. À onze contre onze, les Parisiens n'y étaient pas. On a revu le même match que contre Troyes, Évian ou Ajaccio. Un PSG suffisant, maladroit, sans rythme et sans idée. Et quand en plus il manque des cadres, suspendus, ça devient vite un souci. Au final, Valenciennes repart déçu de la capitale avec ce point du match nul. À trois journées de la fin, le PSG n'a plus « que » sept points d'avance sur l'OM. Dans d'autres circonstances, on serait zen à souhait. Avec le club de la capitale, on en revient à craindre la réception de Brest. C'est dire le bordel ambiant qui règne au club. Une zizanie illustrée par la maladresse chronique avec laquelle le club gère sa communication autour du futur de Carlo Ancelotti. Et après on se demande d'où provient cette nervosité. Confirmation qu'un titre de champion est encore plus compliqué à aller chercher à Paris qu'ailleurs.

Nice et Lyon pour un duel

Nice scalpe Rennes en Bretagne (3-0, doublé de Cvitanich) et revient sous les olas de ses supporters venus attendre les joueurs à leur descente de l'avion. Lyon, qui avait donc la pression, a très bien réagi en déboîtant Nancy sur son synthétique (3-0) avec un doublé de Gomis. Pour la troisième place, il semblerait que la lutte ne concerne plus que ces deux clubs. Deux équipes qui se retrouveront au Ray, lors de la 37e journée. Bouillant. Habitué du sprint final, Lyon dégage une certaine sérénité depuis deux-trois matchs. Même Gourcuff redevient un bon joueur de football. Quant à Nice, il continue sa folle saison. C'est d'ailleurs la première fois depuis 1977 que le club azuréen compte autant de victoire au soir de la 35e journée. Claude Puel, ce génie.

Si le Gym et l'OL sont les deux grands gagnants du week-end, c'est la faute à Saint-Étienne et à Lille. L'ASSE n'avance plus et accumule les matchs nuls. Ce fut encore le cas vendredi soir, à la maison, contre Bordeaux. Un petit 0-0 qui n'arrange pas les Verts qui, pour le coup, se sont cherché des excuses comme la grève des supporters. Enfin, Lille a carrément perdu le rythme. Après leur nul incroyable de la semaine précédente contre Sochaux (3-3), les Dogues en ont pris 4 à Toulouse. Un fiasco défensif de plus. Rudi Garcia n'avait pas aimé son équipe face aux Lionceaux. À tel point qu'il avait programmé un entraînement dès 7 heures du matin. Là, on se dit que la semaine va être un enfer...

Brest, c'est cuit

Cinquième match de Corentin Martins à la tête du Stade brestois. Cinquième défaite et une place de lanterne rouge. A priori, ça sent la fin de l'aventure pour les Bretons qui sont repartis de Montpellier avec des regrets et une défaite (1-2). Plus les semaines passent, plus le Stade brestois creuse sa tombe. Une sépulture que le club aura pris soin de gérer sans l'aide de personne. Incapable de bien gérer son mercato et tiraillé par des querelles internes, Brest est en train de s'effondrer dans le silence le plus total. Rien n'est encore officiel, mais on voit mal comment le club de la rade pourrait se sauver... À Montpellier, les joueurs ont pris une claque dans la gueule. Une de plus. Une de trop.

par Mathieu Faure
Modifié

Chriswillow Niveau : Loisir
Note : -1
L'inimitié entre Gignac et Valbuena alors même qu'ils enquillent buts et passe dé me rappelle au bon souvenir de la paire prolifique Amalfitano et Gameiro du temps de Lorient. Ils se trouvaient les yeux fermés sur le terrain, et ne pouvaient pas se voir en dehors...
Note : 2
Je l'avais déjà évoqué la semaine dernière, mais Rudy Garcia, depuis qu'il a fait sa décla' dans laquelle il taclait implicitement Landreau (et pourtant je ne suis pas fan de lui, loin de là)... Bah ça fait 7 buts encaissés en 2 matchs ... Chapeau Rudy!
Note : 1
Quelqu'un peut m'en dire plus sur l'inimité entre Gignac et Valbuena? J'en étais resté à l'épisode où Gignac le chambre dans les vestiaires en disant "Il se noie dans une bouteille d'eau" etc mais depuis? Il y a eu des clashs ou quoi?
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Paris traque comme une pucelle devant le gourdin hexagonal.
Puel qui va réussir à jarter l'OL du plan à 3.
Lille qui se retire trop vite de la course à l'europe.
St Etienne qui nous a fait une demie-molle.

Putain*, la ligue 1 est encore moins érotique qu'un ancien film du dimanche soir sur M6.
Sylvia Kristel tu me manques.
Note : 2
Avoir l'occasion d'être champion à domicile et jouer sans envie comme ça devant son public est une insulte aux supporters...ça m'a dégouté.
Note : 4
L'expulsion de Silva fait tâche en effet, mais seulement à l'aune du contexte actuel qui tolère que les joueurs viennent beugler et mettre la pression (de préférence à cinq ou six) sur l'arbitre en toute impunité, ou encore se défilent, éventuellement avec un mot "doux" en direction de l'homme en noir (ex. Ménès la semaine passée), lorsqu'ils sont appelés pour prendre leur jaune..
Qu'on soit d'accord ou non, qu'il y ait erreur manifeste ou non, une décision arbitrale ne se conteste pas, point. Au pire, le capitaine seul vient demander, calmement, quelques explications à l'arbitre. Et il faut avouer que Silva (comme bcp d'autres joueurs) a quand même une forte tendance à se jeter sur les arbitres à la moindre occasion, même s'il ne le fait jamais méchamment (pas comme Ibra!).

C'est le rapport aux arbitres qui doit changer. Dans un monde, comme celui du rugby, où on les respecte et où on respecte leurs décisions (ce que j'espère voir un jour), le geste de TS apparaîtrait inacceptable. En attendant, c'est l'arbitre d'hier qui est passé pour un con. C'est dommage.
Note : -1
Clairement, cette histoire d'inimitié entre Valbuena et Dédé Gignac, c'est du pipeau.. Je supporte l'OM, donc je suis quand même le club, et j'ai jamais entendu parler de ça! Ou alors, ça date... d'il y a plus de 12-13 ans quand j'étais encore trop petit pour comprendre la règle du hors-jeu!
Note : -1
" Les trois derniers, il a été les chercher contre Bastia avec un doublé de bonhomme."
2eme phrase, deja signé par l'auteur. vraiment personne a so foot pour lui donner deux trois phrases a intégrer a ses articles, ca devient pénible?
Note : 1
Pourquoi ne pas sanctionner (comme au rugby) les joueurs qui protestent sur une faute en faisant avancer de 5 mètres ou de 10 mètres le ballon pour tirer un coup-franc?
C'est peut-être compliqué à mettre en place mais ça permettrait de calmer les joueurs et un plus grand respect des arbitres.

D'un autre côté, si certains arbitres faisaient preuve de davantage de psychologie et arrêtaient de faire du zèle (Chapron,Castro,Duhamel,Enjimi) le message pourrait mieux passer auprès des joueurs (j'aime bien Turpin par exemple).
Le prince des ténèbres Niveau : CFA2
Note : 1
je sais qu'avec des "si" on met Paris en bouteille et on coupe du bois. Néanmoins, laissez moi utiliser cette conjonction une petite fois:

Si, ô grand si, Lyon n'avait pas connu cet incroyable trouve d'air en avril à perdre contre les 3 promus à la suite, franchement ce Lyon-PSG de dimanche ferait sacrement peur...
Message posté par LbTeam
L'expulsion de Silva fait tâche en effet, mais seulement à l'aune du contexte actuel qui tolère que les joueurs viennent beugler et mettre la pression (de préférence à cinq ou six) sur l'arbitre en toute impunité, ou encore se défilent, éventuellement avec un mot "doux" en direction de l'homme en noir (ex. Ménès la semaine passée), lorsqu'ils sont appelés pour prendre leur jaune..
Qu'on soit d'accord ou non, qu'il y ait erreur manifeste ou non, une décision arbitrale ne se conteste pas, point. Au pire, le capitaine seul vient demander, calmement, quelques explications à l'arbitre. Et il faut avouer que Silva (comme bcp d'autres joueurs) a quand même une forte tendance à se jeter sur les arbitres à la moindre occasion, même s'il ne le fait jamais méchamment (pas comme Ibra!).

C'est le rapport aux arbitres qui doit changer. Dans un monde, comme celui du rugby, où on les respecte et où on respecte leurs décisions (ce que j'espère voir un jour), le geste de TS apparaîtrait inacceptable. En attendant, c'est l'arbitre d'hier qui est passé pour un con. C'est dommage.

Qu'est ce que c'est lourd les gens qui parlent sans rien avoir vu.
C'était l'arbitre qui allait vers silva et pas silva qui allait vers l'arbitre !
Message posté par LbTeam
L'expulsion de Silva fait tâche en effet, mais seulement à l'aune du contexte actuel qui tolère que les joueurs viennent beugler et mettre la pression (de préférence à cinq ou six) sur l'arbitre en toute impunité, ou encore se défilent, éventuellement avec un mot "doux" en direction de l'homme en noir (ex. Ménès la semaine passée), lorsqu'ils sont appelés pour prendre leur jaune..
Qu'on soit d'accord ou non, qu'il y ait erreur manifeste ou non, une décision arbitrale ne se conteste pas, point. Au pire, le capitaine seul vient demander, calmement, quelques explications à l'arbitre. Et il faut avouer que Silva (comme bcp d'autres joueurs) a quand même une forte tendance à se jeter sur les arbitres à la moindre occasion, même s'il ne le fait jamais méchamment (pas comme Ibra!).

C'est le rapport aux arbitres qui doit changer. Dans un monde, comme celui du rugby, où on les respecte et où on respecte leurs décisions (ce que j'espère voir un jour), le geste de TS apparaîtrait inacceptable. En attendant, c'est l'arbitre d'hier qui est passé pour un con. C'est dommage.




La principale différence avec le rugby réside dans l'utilisation de la vidéo pour aider les arbitres à prendre leurs décisions.
Dans le football, ça n'existe pas. Il ne reste donc qu'à accepter la décision et se taire.
Note : 1
Un truc me choque quand même.

Il y a un mois, ce chacal de Castro arbitrait le match de National entre Fréjus et Créteil. Comment la Ligue peut elle faire passer un mec comme ça d'un match de national à un match éventuellement décisif qui passe un dimanche soir sur canal, vu par des millions de gens ???

Et puis à quoi ils pensent les mecs ? Le gars est lyonnais pur souche, la semaine prochaine y'a OL-PSG, il met un rouge hyper litigieux qui va avantager l'OL, bref avant de mettre un arbitre de la région Rhônes-Alpes tu t'assures qu'il n'y a aucun risque de conflit d'intérêt !!

Pourquoi ne pas avoir mis Kalt, Fautrel, Jaffredo ou Thual ? Des mecs expérimentés, qui jouent des matches à enjeu et qui sont arbitres dans des ligues pas directement concernées par ce qui se passe sur le terrain. Ces incompétents de la Ligue, bordel, mais cassez vous !
J'ai vraiment été déçu par le match du PSG. N'étant pas supporter, je comprends clairement que les supporters du PSG en aient après les joueurs. Parce que comme dit dans l'article, même à 10 le PSG doit démonter Valenciennes en pièces détachées. Au lieu de ça, ils ont été plus que nonchalants, à l'image du geste d'Ibra en première mi temps qui ressemble assez à cette vieille tentative de but en roulette de Balotelli en amical avec City. Vraiment dommage aussi cette nervosité ambiante, toujours représentée par Ibra à la fin du match. Autant on peut comprendre qu'il y ait cette frustration et cet agacement liés à l'exclusion de Silva, autant ça ce saurait si on pouvait revenir sur une décision en allant aboyer sur un arbitre après le coup de sifflet final.

Lille craque son slip en cette fin de saison, belle réaction de Lyon avec un gros doigt de Gomis à son aveugle d'entraîneur et un nouveau match intéressant de Gourcuff. J'ai le sentiment que Sainté est en train de lâcher prise petit à petit, et la fin de saison risque de ne pas leur apporter la Ligue des Champions, avec deux déplacements à Lorient et Lille, et la réception de l'OM. Les titulaires stéphanois ont un peu l'air carbo...Nice est en train de tout arracher sur son passage, et un Nice Lyon à l'horizon qui s'annonce plutôt intéressant.

Brest est mort depuis un bon paquet de temps. Pas d'effectif, pas d'envie, pas d'entraîneur, un président manouche incompétent au possible...bref, comme chantent les ultras quand ça va mal du côté du Péno "Laissez passer l'enterrement du Stade Brestois...". Rennes ça en devient drôle: à chaque trêve on a un peu l'impression que les mecs ont carrément les moyens d'aller accrocher l'Europe, ça joue bien et puis pouf! Passé la mi-février ça dégringole et ça finit la saison en roue libre, les mains dans les poches.

L'OM qui joue au ballon, c'est quand même autre chose. Alors ouais, ça fait encore une victoire par un but d'écart, mais avec un peu plus de réussite, ça peut donner la grosse baffe du WE en L1 avec un truc du style 4 ou 5-1 tant Landreau et ses montants ont été solides. Excellent retour d'Amalfitano et cimer au duo gagnant Dédé-Valbuena.

Sinon le point arbitrage du WE est désolant, vraiment. L'arbitrage du match à Rennes est aussi mauvais que celui de Castro au Parc, deux rouges sur deux faits de jeu anodins.
@Yo'do

Thual? Tu parles bien de l'arbitre d'Evian-Paris de la semaine dernière? À part ça, d'accord avec ta conclusion. L'ère "Thiriez" est arrivée à bout de souffle et après une bonne dizaine d'années, ils n'ont vraiment rien fait de transcendant, pour rester poli. Il faut un changement, une nouvelle ère pour le foot français. Quand tu vois de quelle manière le championnat allemand a progressé depuis 2006, tu te dis qu'il y a vraiment des trucs intéressants à faire, et que cette brochette d'incompétents doivent partir.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr
36 36