1. //
  2. // 20e journée

Paris reprend sa marche

Décevant en première période, le PSG de Carlo Ancelotti a su s'élever par la suite pour se défaire de Toulouse (3-1). Ailleurs, on retiendra surtout la victoire Montpellier sur Lyon (1-0)...

Modififié
0 5
Ajaccio – Auxerre : 2-1

On n’arrête plus Ajaccio ! Après avoir terminé 2011 sur deux victoires de rang, les Corses se sont imposés face à l’AJ Auxerre au terme d’un match animé. Menés, suite à un but de Dennis Oliech après un petit quart d’heure de jeu, les joueurs d’Olivier Pantaloni profitent de l’exclusion d’Anthony Le Tallec pour réduire le score à la 27ème minute, par l’intermédiaire d’Eduardo. Très intéressants sur quelques séquences de jeu, les Corses prennent l’avantage cinq minutes plus tard, grâce à Diawara, sur corner. A peine le temps de profiter que les Corses connaissent une fin de première période cauchemardesque. Coup sur coup, Bouhours et Maire sont exclus, et laissent leurs coéquipiers à 9 contre 10 pour la deuxième période. Bien décider à surfer sur la vague sur succès, les Corses ne lâchent pas les trois points et reviennent à hauteur de Sochaux et Nice. Costaud.

Bordeaux – Valenciennes : 2-1

Une petite mi-temps et puis c’est tout. Dans un joli 5-3-2, les hommes de Francis Gillot se seront contentés d’un départ canon. Deux buts lors des douze premières minutes de jeu, grâce à Jussiê et Maurice-Belay, et un grand Cédric Carrasso auront suffi aux Bordelais pour décrocher une quatrième victoire consécutive en Ligue 1, décisive pour pouvoir encore espérer dans la course à l’Europe. Rejoints au score à la 53ème minute suite à un but de Kadir, les Girondins serrent les fesses en seconde période. Et ça paie.

Brest – Nice : 1-0

Quand Renato Civelli termine le match en pointe, c’est que ça ne sent pas très bon pour Nice. En même temps, les joueurs de l’OGC Nice ont eu le mauvais goût de débuter le match avec un handicap. Buteur dès la cinquième minute de jeu, le Brestois Ben Basat est le héros de la soirée. En face, l’excellent Anthony Mounier aura tout essayé, mais les maladresses de ses coéquipiers dans la finition n’aident pas. Entre la Coupe de la Ligue et la Ligue 1, il faut choisir…

Caen – Rennes : 0-2

Les Caennais ont bien fait de ramasser des points en début de saison. Sur une mauvaise pente depuis la fin de l’année 2011, les Caennais ont concédé une deuxième défaite consécutive à Michel d’Ornano en 2012. Après s’être inclinés en Coupe de la Ligue face à l’OM, les Normands ont subi la loi de bons rennais à l’occasion de leur première en championnat cette année. Menés dès la 22ème minute de jeu suite à un magnifique exploit personnel de Jirès Kembo, les Caennais se reprennent peu à peu au fil de la rencontre. Pas assez efficaces, ils concèdent le but du break par Montano. La soirée rennaise aurait pu être parfaite si Frédéric Antonetti n’avait pas perdu Boukhari et Brahimi sur blessure. Gageons, cependant, qu’il appréciera les trois points.

Dijon – Evian : 3-1

Une fois pas deux. Naïfs face à l’OGC en Coupe de la Ligue mercredi dernier, les Dijonnais de Patrice Carteron se sont vengés ce week-end à l’occasion d’un duel de promus face à Evian. Souverains à domicile d’entrée de jeu, les coéquipiers de Benjamin Corgnet, encore excellent ce soir, ont su profiter de l’exclusion précoce de Tie Bi, suite à un tacle maladroit sur Bauthéac. Largement dominateurs par la suite, les locaux ouvrent le score par l’inévitable Corgnet, juste avant la pause. Décisif sur le premier but de son équipe, l’attaquant dijonnais Brice Jovial profite d’un caviar de Bauthéac pour doubler la mise dès le retour des vestiaires. Le duo remet le couvert sept minutes plus tard, sur coup-franc, pour le but du 3-0. Sagbo sauve l'honneur des visiteurs, mais bon... Avec 22 points au compteur, les hommes de Carteron rejoignent leur adversaire du soir en douzième position. Pas si mauvais pour des promus.

Montpellier – Lyon : 1-0

Compte rendu

Nancy – Lorient : 2-2

L’inquiétude, la joie, puis la déception. Les Lorientais de Christian Gourcuff sont passés par toutes les émotions ce soir, sur la pelouse de Nancy. Menés dès le quart d’heure de jeu suite à un but opportuniste de Benjamin Moukandjo, les Bretons ne font pas preuve de répondant. Boostés par la pause, les coéquipiers de Yann Jouffre se font arnaquer un pénalty à l’heure de jeu, suite à un centre de Sunu dévié par la main de Sami. Dégoûtés mais remontés, les Lorientais égalisent une minute plus tard, par l’intermédiaire de Coutadeur. Le rythme retombe, les minutes passent, et on se dirige vers un match nul pour ce deuxième synthético de l’année. 81ème munute de jeu, Emeghara part à la limite du hors-jeu, remet à Campbell, qui ne refuse pas l’offrande. 2-1, à neuf minutes du terme, ça sent bon pour Lorient. C’était sans compter sur le boulet de canon de Sané qui, de la tête, offre le point du nul aux siens. Tout ça pour ça.

PSG – Toulouse : 3-1

Après la prestation poussive face à Locminé, la réception de Toulouse, au Parc des Princes, pour la première de Carlo Ancelotti en Ligue 1, avait tout du gros traquenard. Pas naïf pour son baptême, le technicien italien a tiré certains enseignements de la périlleuse rencontre de Coupe de France : Gameiro trop juste pour débuter, Carlo fait le crado et préfère aligner un 433 sans vrai attaquant de pointe, mais avec Menez en avant-centre, plutôt que de titulariser Guillaume Hoarau. L’initiative est osée, la première période des Parisiens pas follichonne. Face à une défense toulousaine bien regroupée, les hommes de la Capitale doivent attendre la 38ème minute et une frappe de Nene déviée par Ninkov pour tromper Ahamada. 1-0, score à la pause. Et alors que tout le monde s’attend à une seconde période serrée, survient le déclic. Maxwell apporte vitesse et débordements sur son côté gauche, Jallet assure au milieu de terrain, et les Parisiens jouent décomplexés. Bien meilleurs en deuxième mi-temps, les coéquipiers de Salvatore Sirigu font le break par l’intermédiaire de Javier Pastore, suite à une belle combinaison entre Sissoko et Ménez. Le Parc est heureux, Leonardo aussi. Nouveau motif de satisfaction, l’entrée de Kévin Gameiro, qui cinq minutes après avoir remplacé Ménez, aide Nene à planter le troisième but de la soirée en distrayant la défense toulousaine. L’affaire est dans le sac. La réduction du score toulousaine n’y fera rien. Le PSG commence la deuxième partie de saison comme il a terminé la première : par une victoire. Une petite pensée pour Antoine Kombouaré, quand même.

Saint-Etienne – Sochaux : 1-0

Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas. Dans l’œil du cyclone depuis un bon bout de temps, les Sochaliens attaquaient 2012 des bonnes résolutions plein la tête. Et ça s’est vu. Bien emmenés par un Sloan Privat déchaîné sur le front de l’attaque, les Doubistes ont fait jeu égal avec les joueurs de Christophe Galtier tout au long de la partie. Trop peu efficaces, les coéquipiers de Marvin Martin ont compensé grâce à une bonne prestation défensive. Bien plus concentrés que d’habitude derrière, les joueurs de Mecha Bazdarevic craquent finalement sur coup de pied arrêté. Bien trouvé par Nicolita, Kurt Zouma place sa tête à un quart d’heure de la fin du match et maintien la tête des Sochaliens sous l’eau. La dernière place n’est pas loin.



Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Personnellement, je trouve rien à redire sur la gestion du PSG.
Avec le recrutement de Maxwell ils ont enfin une équipe complète. Car il faut bien dire que Tiéné faisait un peu tâche dans l'effectif parisien.
Qui sait, les Qataris vont peut être réussir leur pari de faire de Paris un "Grand" d'Europe dans quelques années.
Et tant mieux pour le foot français.
La 4eme victoire "consécutive" en Ligue passe par une défaite à Rennes juste avant la trêve.
Depuis, il y a un peu de Champagne et de Bordeaux qui a coulé dans les verres.
Le journaliste est pardonné.
gastongaudio Niveau : Loisir
une pensée pour tous les chroniqueurs procureurs
qui ne vont pouvoir se défouler sur le PSG cette semaine. les joueurs ont joué au même niveau et se sont appliqué à construire sans balancer des ballons au casse pipe. l'addition aurait pu être plus lourde avant un tueur devant les buts. Mention spéciale à Maxwell, enfin un latéral digne de ce nom à Paris, à Mohamed Sissoko qui a tout ratissé et à Carlo Ancelotti qui a porté sa marque sur le jeu parisien.
bon la soirée a été difficile ! Juste une précision à Rennes malheureusement ce n'est pas Brahimi mais Pajot qui s'est blessé.
Y a plus qu'à espérer que Brahimi lui retrouve la forme et quitte l'état d’éternel espoir du club ..
Même si certains ne sont pas en accord avec le nouveau Paris & d'ailleurs moi même je n'aime pas cet équipe, Il est d'autant plus intéressant pour nous
(La France) que d'avoir un club qui pourra (Je l'espère) rivaliser avec les Grands d'Europe. Une journée de Ligue1 comme une autre avec seulement un peu plus de buts que d'habitude.
Aucune surprise en ce qui concerne les matchs. Apart pour les arbitres surtout Mr Rainville qui lui affectionne le rouge. Il en faudrait plus des hommes comme lui.Le rouge sur Le Tallec c'est sévère mais avec l'autre acteur de Mostefa normal qu'il soit expulsé.
Quand tu le regardes crier, Tu te dis merde on lui a péter la jambe minimum. Euh.. Bah non. Rien du tout.
A quand la cérémonie des meilleurs acteurs au foot..
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Faire preuve de Mali(ce)
0 5