En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Valenciennes/PSG (3-4)

Paris reprend le leadership

Match présidentiel ce 6 mai et football spectacle à Valenciennes. Le PSG l'emporte 4-3 au stade du Hainaut et reprend la présidence de la Ligue 1.

Modififié
VAFC-Paris SG : 3-4
Buts : Aboubakar (9ème), Gomis (11ème), Cohade (80ème) pour Valenciennes. Nenê (14ème), Maxwell (40ème), Matuidi (42ème), Ménez (58ème) pour Paris.

Pour la première fois depuis fin mars, Paris jouait avant Montpellier. Pour la première fois depuis la 28ème journée, Paris pouvait regoûter à la première place. Mené 2-0 après dix minutes de jeu, et au terme d'une rencontre un peu folle, le PSG s'impose finalement 4-3. La pression est désormais sur Montpellier qui se déplace demain à Rennes.

Valenciennes tient bien la balle en ce début de match. Un début de match brouillon. Paris défend étonnement bas et souffre. Sur une ouverture de Mater, Aboubakar prend le dessus sur Papus Camara, et croise sa frappe. Alex la dévie, Sirigu est trompé. Dès la 9ème minute. Dans sa quête du leadership de la Ligue 1, le PSG démarre donc avec un handicap. Car Paris n'y est pas trop. En fait. Sans trop attendre, Aboubakar encore met Maxwell à l'amende et frappe. Sirigu relâche le ballon et Gomis à l'affût double la mise. Paris est donc mené 2-0. Et du coup, débute son match. Pour Valenciennes, le problématique est toute autre. Quand on démarre aussi fort, il faut après tenir.

Paris répond à la vague rouge

Sur une relance toute ratée, Mater généreux offre la gonfle à Ménez en position idéale. Jérem' sert Nenê dans la surface et le Brésilien seul réduit le score. Le PSG, pas vraiment au mieux dans le jeu, s'est remis la tête à l'endroit. Mais deux coup-francs de Alex et Nenê ne masquent pas une partition toujours aussi hésitante pour une équipe censée jouer le titre. Paris insiste néanmoins, Nenê décale Maxwell dans la surface, Penneteau anticipe un centre et lui laisse le champ libre pour égaliser. Entre les lignes, le PSG trouve désormais de la place dans un onze valenciennois trop étiré et se met un peu mieux. Ouverture frisson de Pastore pour Matuidi dans la profondeur qui trompe Penneteau sorti à l'abordage. Valenciennes est KO. Sans être forcément convaincant, le PSG a fait le plus dur et collé trois buts en une demi-heure. Toujours aussi peu cohérent dans le jeu, le PSG est revenu au mental.

Le match reprend sur un rythme pépère. Et perd en intensité. Après dix minutes sans histoire, El Flaco a du champ, s'avance, et sert Nenê qui décale Ménez, qui, lui, aligne Penneteau. Le sapin d'Ancelotti sans réelle pointe, offre après Sochaux une nouvelle orgie offensive et le PSG soigne même son goal-average. Avec ses leaders offensifs en étendard et comme porte-parole technique. Sans trop en faire, et avec beaucoup de justesse, Nenê, Ménez et Pastore ont sorti le club parisien d'un drôle de pétrin. Valenciennes n'y est plus trop et a définitivement perdu le fil. Avant que. Avant qu'à la 80ème minute, Cohade sur coup-franc, enroule une petite merveille. Poteau rentrant, 4-3. Le match redémarre donc. Cohade remet ça une minute plus tard. Dans le mur. Valenciennes squatte le camp parisien et Paris flippe, avant de finalement l'emporter. Et de relancer le championnat.

Par Antoine Mestres
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 13 heures Coentrão casse le banc des remplaçants 9 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 4
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3