1. //
  2. // 18e journée
  3. // PSG/Lyon (1-0)

Paris remonte sur son trône

Sérieux sans être brillants, les joueurs du Paris Saint-Germain dominent une faible formation lyonnaise 1 à 0. Le PSG dépasse son adversaire du soir à la différence de buts et reprend les rênes de la Ligue 1.

Modififié
14 55
Paris Saint-Germain - Olympique lyonnais : 1-0
But : Matuidi (45e) pour le PSG.

Le choc. La rencontre entre le leader et le troisième du classement avait tout pour plaire. Le face-à-face entre l'équipe qui joue le plus beau football depuis le début de la saison et celle qui a gagné ses deux derniers matchs 4 à 0 se devait d'être épique. L'affrontement censé établir — ou rétablir — la hiérarchie du football français ne pouvait être que dantesque. Tout le vocabulaire y passait : match à six points, combat psychologique, lutte pour le titre de champion d'automne, autant de termes destinés à entretenir le suspense autour d'une rencontre présentée comme « la plus importante » de la première partie de saison. Et pourtant, le supporter qui attendait de la sueur, du sang, des larmes et des buts repart quelque peu sur sa faim. Plus réaliste dans les moments clés, le Paris Saint-Germain s'impose par la plus petite des marges face à des Lyonnais globalement moins bons. À quelques jours des fêtes de fin d'année, la Ligue 1 retrouve une certaine logique. Comme dans un cours de géographie façon Pensionnat de Chavagnes, la carte de France est barrée par l'axe Paris-Lyon-Marseille. Les formations, toutes trois à 35 unités, sont sur le podium. Paris, à la différence de buts, récupère son trône.

Le contre, arme fatale

Les premiers instants sont âpres. Lyon tient la balle et Paris — dans un style déjà vu à Valenciennes — gicle vite en contre. Bien aidée par un public entré de plain-pied dans la rencontre, l'ambiance est électrique. Les visages sont grimaçants et crispés comme dans un western de Sergio Léone. Après quelques instants d'observation, le Paris Saint-Germain tire sa première cartouche, sans faire mouche. Pastore se retrouve face à Vercoutre après un splendide une-deux avec Ibra, mais n'arrive pas à placer sa frappe hors de portée du portier lyonnais. La riposte rhodanienne est rapide comme l'éclair. Gueïda Fofana lance une ouverture splendide pour Lisandro qui, totalement en rupture sur la gauche, parvient à claquer du tibia un ballon qui frappe le poteau droit de Sirigu avant de venir traîner devant la ligne de but. Il est bien là, le choc tant attendu. La tension monte d'un cran dans l'arène, les coups se multiplient, Fofana prend une manchette dans la gorge, Zlatan essuie son crampon sur le front de Lovren, Thiago Silva râle auprès de l'arbitre et prend son jaune. Une tactique payante puisqu'à quelques minutes de la mi-temps, les ouailles d'Ancelotti amorcent un contre fatal : Thiago Silva bloque une attaque de Lisandro, passe à Jallet qui lance très loin Ibrahimović. Le Suédois élimine son vis-à-vis et distille un amour de centre sur la tête de Matuidi. 1-0. Alors que M. Gautier a déjà le sifflet en bouche, Ibrahimović loupe le break en butant sur Vercoutre. À 2-0, les Gones auraient pu crier à l'injustice.

La fatigue lyonnaise

Ça repart, la chique roule, mais on s'ennuie ferme. Pour égayer la situation, Paris s'essaie au burlesque. Sur un coup franc à 30 mètres, Ibra foire totalement sa combinaison et envoie une baballe au pied du mur. C'est rigolo, mais ça gâche un bon coup franc. L'OL ne se montre pas vraiment plus dangereux de l'autre côté. Alors qu'au ras du pré rien ne se passe, ou presque, Boulogne s'agite, les stadiers interviennent et ramènent le calme. « Les ultras sont des salopes » , chante une partie du kop. Des mots doux qui ont quoi qu'il en soit le don de tenir Rémy Vercoutre éveillé. Déjà décisif en première période, le goal des Gones sort avec classe une frappe tendue et excentrée de Pastore. Usés, les Lyonnais laissent progressivement leurs adversaires prendre le jeu à leur compte. Christophe Jallet d'une lourde à l'entrée de la surface, puis Ezequiel Lavezzi d'une petite pichenette sont à deux doigts de corser l'addition. Pas inquiétés par des adversaires qui paraissent ne plus pouvoir courir en fin de match, les copains de Blaise Matuidi lèvent le pied. L'essentiel est fait, les Parisiens retrouvent leur fauteuil de leader et laissent loin derrière eux la crise de novembre. Dommage pour ceux qui attendaient un véritable choc que les Lyonnais n'aient pas été à la hauteur.

Par Pablo Garcia-Fons
Modifié

Note : -12
Franchement, tout cet argent investis pour un niveau de jeu assez médiocre ...

L'OL s'est battu avec ses armes. Des joueurs en méforme et 3-4 titulaires absents, ça s'est ressenti.

Ibrahimovic qui marche volontairement sur Lovren, mais bien sur on ne dit rien et on continue de sucer sa grosse bite !
Note : 4
Mais c'est ça le pire Niko! Avec un jeu médiocre enfin surtout en 1er mi-temps, Paris gagne! Par contre la 2ème m-temps l'OL n'a eu aucune occasion. Sinon avant la dernière journée Paris est la meilleur attaque et la meilleur défense...j'adore!!!
Note : -6
Enchaîner les moins, j'en ai raf.

Je suis supporter neutre, et que mon message ne vous plaise pas, je n'en n'ai strictement rien à faire. Continuer de sucer les Qataris et Zlatan, mais faites attention, ils pourraient manquer de sperme à force ...
Note : 3
Niko Bellic, ce n'est pas parce que tu as perdu qu'il faut te jeter sur l'article de SoFoot deux secondes après sa publication pour y déverser ta rage.

Perso j'ai trouvé que Lyon avait été largement supérieur en première mi-temps. Le pressing était absolument impressionnant, le jeu collectif vraiment intéressant. Il a manqué quelques millimètres à Lisandro pour que la rencontre bascule. Lorsque blaisou a marqué, je me suis dit "je kiffe, mais putain* quel hold-up" et j'ai craint le pire pour la seconde période.

Mais la seconde période...Paris a été juste ouf !!! entre les défenseurs/milieux def qui ont fait un boulot incroyable (pas un seul ballon ne passait), Et les attaquants qui ont régalé (putain* Pastore...ça fait tellement plaisir de le voir à ce niveau!!!!), on aurait bien pu en mettre deux ou trois, Lyon était clairement à l'ouest, épuisés physiquement. Un peu déçu cependant par Lavezzi qui a été plutôt absent en première mi-temps, qui perd la balle bêtement et donne une occasion à Lyon et qui n'a pas été fou sur l'ensemble du match. Attention également à toutes les passes ratées bêtement...Mamad', je te kiffe, mais après ce genre de pertes de balle, il ne faut pas s'étonner de voir choisir Alex!

À part ça, Thiago Silva....que dire? C'est un monstre.
Note : -2
Paris a joué à l italienne avec un effectif doublé sur chq poste.
La différence c fait là.
Un l ol joueur en première période qui aurait mérité de mener mais dominer n est pas gagner.
Mérite 2000 fois la ldc en tant que 2e...
Et de gagner la ligue europa cette année.
prophetGMS Niveau : DHR
Note : 3
En revanche les mecs faites gaffe vous avez le meme titre que lequipe, ca fait pas tres serieux...
EduardoGaleano Niveau : Loisir
Note : 1
Pour un choc au sommet on s'est quand même un peu fait chier.

Je suis pas vraiment d'accord pour dire que les Lyonnais n'ont pas été à la hauteur. Je les ai trouvé plutôt bons collectivement, et ce malgré l'absence de plusieurs joueurs. C'est vrai que sur 90 minutes et avec un Malbranque qui a sans doute fait son moins bon match depuis le début de saison ça devient compliqué.

Du côté de Paris l'essentiel est là, mais c'était loin d'être flamboyant. J'ai adoré Pastore qui se bat comme un diable dernièrement (effet Lavezzi?) en plus de retrouver de l'aisance technique. Par contre, et c'est pas une surprise, Menez est aussi stupide qu'il a de talent dans les pieds. Et c'est bien dommage.

En tout cas je suis ravi que cette Ligue 1 soit aussi disputée, ce qui annonce une deuxième partie de saison très attrayante.
Note : 7
Bon ba il n'y a rien à dire Paris mérite cette victoire il y a vraiment des joueurs énormes dans cette équipe .
Nos petit lyonnais n'auront jouer qu'une mi temps tant pis on avait beaucoup d'absents et même si le championnat est encore long j'ai du mal à voir Paris ne pas remporter ce championnat et il faut se rappeler que l'objectif de Lyon est avant tout la qualification pour la ligue des champions m'enfin tout est encore possible !

Pour le geste d'Ibra je ne sais pas si il le fait exprès ou non mais je pense que ça ne sert pas à grand chose de se cacger derrière ça .
La deuxième mi temps de Lyon ma quand même énervé car on a rien proposé mais vraiment rien en témoigne ces frappes de Bafé, Fofana et Gonalons . Il faut tout de suite se remettre dans le bain en battant Nice samedi et espérer qu'il n'y ai pas trop de joueurs qui partent au mercato .

Bref bravo à Paris et aussi il faut souligner la belle performance de Vercoutre car sans lui on peut s'en prendre plus d'un !
IgorYanovskiTheMachine Niveau : DHR
Note : 3
Les lyonnais vous etes marrants...
Vous dites que les parisiens la jouent petits, vous êtes leaders et vous venez jouer avec 5 defenseurs...
Je signale que le but que vous vous prenez c'est un contre raté de votre équipe...
A un moment, faut regarder les stats, on a la posséssion (bizarre pour une équipe de contre...), plus de passes que vous et 6 occasions à 1!!!!!!!!!!!!!!
Note : 4
Je peux comprendre que les lyonnais aient les boules d'avoir perdu, mais sur le match la victoire parisienne est plus que logique, en seconde période Lyon n'a pas vu le jour, preuve en est les vieilles frappes de 35m a la desesperados.
Certes paris ne fait pas son meilleur match, mais derrière c'est solide est à part l'occas de lisandro, on a pas été trop inquiété.
Maintenant ce match ne veut pas dire grand chose pour Lyon, ils ont largement le potentiel pour finir dans les trois premiers, et pour Paris la confirmation continue.
Ce podium m'irait très bien à la fin du championnat
Bibi Domenech Niveau : District
Note : 1
Et des stadiers fidèles à eux même...

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
14 55