En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // PSG-Arsenal (1-1)

Paris rate son entrée

Face à un Arsenal loin d'être impérial, le PSG a concédé le match nul à domicile pour son entrée en Ligue des champions (1-1). Un résultat qui ne remet pas encore en cause l'avenir européen du club de la capitale, mais confirme que la saison va être difficile pour Unai Emery.

Modififié

Paris Saint-Germain 1-1 Arsenal

Buts : Cavani (1re) pour Paris // Sánchez (78e) pour Arsenal

Les notes du PSG

Le speaker du Parc des Princes a parlé de «  parfum de la Ligue des champions  » . On aurait pu penser que dans un début de saison poussif, il aurait agi comme un revigorant pour le PSG. Il n'a finalement fait que confirmer les difficultés actuelles de l'effectif d'Unai Emery. Capable de partir pied au plancher, mais pas de maîtriser ou tuer un match face à un adversaire clairement à sa portée. Arsenal repart de la capitale avec un point bien payé, et la confirmation de son rôle de principal concurrent des Parisiens pour la première place. Mais clairement pas avec l'aura d'un prétendant au dernier carré. Ce qui est inquiétant pour Unai Emery, recruté pour faire passer un cap à Paris dans la compétition reine européenne.

Cavani démarre en trombe


Pourtant, cela avait bien commencé et mieux valait ne pas être en retard au Parc des Princes. Servi sur une ouverture bien dosée d'Alphonse Areola, Serge Aurier dépose Nacho Monreal avant d'envoyer un centre parfait sur Edinson Cavani, qui trompe David Ospina (1re). De quoi balayer les doutes autour de l'efficacité du Matador et lancer au mieux la campagne de Ligue des champions. Sauf que Paris contrôle le ballon, mais peine à se montrer de nouveau dangereux. Pas faute pour Unai Emery de gesticuler dans sa zone technique, même quand ses joueurs lui tournent le dos, et de donner des consignes. Côté Arsenal, il faut attendre la fin du premier quart d'heure pour une première frappe, contrée en corner. Puis une glissade d'Aurier devant Monreal permet aux Gunners d'offrir une première frayeur à Areola, bien secondé par Marquinhos qui éteint l'incendie d'une tête en corner. Pas de quoi sauter au plafond dans un match finalement très tactique, avec un Arsenal peu entreprenant et des joueurs parisiens aux niveaux de forme assez disparates, Thiago Silva ou Aurier étant égaux à eux-mêmes, Di María ou Matuidi dans le dur. Quant à Cavani, il reste dans ses habitudes avec la balle du 2-0 manquée par deux fois, la première après avoir dribblé Ospina mais tiré hors cadre, puis la seconde à cause d'un contrôle de la poitrine raté. À la pause, Paris est donc devant, mais pas totalement sur un nuage.

Paris s'endort et s'en mord les doigts


Et au retour des vestiaires, on peut légitimement se demander si le PSG ne va pas finir par regretter ses occasions manquées. Tranquillement assis sur son banc alors qu'Emery continuer de bouger à la limite de sa zone technique, Arsène Wenger voit son Arsenal prendre place devant le but d'Areola. En contre-attaque, les Parisiens manquent de tranchant, voire des faveurs arbitrales lorsque Verratti lance Di María et que celui-ci se fait reprendre par Monreal dans la surface. Il a beau demander le penalty avec le soutien d'un public qui scande « arbitre enculé » , M. Viktor Kassai ne bronche pas. Paris a quelques situations, notamment un centre d'Aurier pour Matuidi à l'heure de jeu, des face-à-face d'Aurier et Cavani avec Ospina ou encore une frappe cadrée de Di María, il ne parvient pas à se mettre à l'abri. Et alors que le Parc réclame Javier Pastore, Emery lui donne Thiago Motta à la place de Rabiot. Insuffisant, tout comme la première parade d'Areola, pour empêcher les Gunners d'égaliser par Alexis Sánchez à un quart d'heure du terme (78e). Cruel mais logique vu que le PSG ne maîtrise pas les débats. Et peut remercier Areola cinq minutes plus tard, alors que Cavani avait encore une fois perdu un duel face à Ospina. Le calvaire se termine sur un accrochage Giroud/Verratti dans les arrêts de jeu et l'expulsion des deux hommes. Paris perd son meilleur joueur, concède deux points à son rival pour la première place, et aussi beaucoup de questions par rapport à ce que peuvent être ses vraies ambitions européennes cette saison.

  • Résultats et classement de la Ligue des champions
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions



    Par Nicolas Jucha
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Ligue des champions
    PSG-Arsenal (1-1)




    Dans cet article


    PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 1
    il y a 3 heures Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 8
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 16 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6 mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4 mardi 16 janvier L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20