1. //
  2. //
  3. // PSG-Arsenal (1-1)

Paris rate son entrée

Face à un Arsenal loin d'être impérial, le PSG a concédé le match nul à domicile pour son entrée en Ligue des champions (1-1). Un résultat qui ne remet pas encore en cause l'avenir européen du club de la capitale, mais confirme que la saison va être difficile pour Unai Emery.

Modififié
2k 150

Paris Saint-Germain 1-1 Arsenal

Buts : Cavani (1re) pour Paris // Sánchez (78e) pour Arsenal

Le speaker du Parc des Princes a parlé de «  parfum de la Ligue des champions  » . On aurait pu penser que dans un début de saison poussif, il aurait agi comme un revigorant pour le PSG. Il n'a finalement fait que confirmer les difficultés actuelles de l'effectif d'Unai Emery. Capable de partir pied au plancher, mais pas de maîtriser ou tuer un match face à un adversaire clairement à sa portée. Arsenal repart de la capitale avec un point bien payé, et la confirmation de son rôle de principal concurrent des Parisiens pour la première place. Mais clairement pas avec l'aura d'un prétendant au dernier carré. Ce qui est inquiétant pour Unai Emery, recruté pour faire passer un cap à Paris dans la compétition reine européenne.

Cavani démarre en trombe


Pourtant, cela avait bien commencé et mieux valait ne pas être en retard au Parc des Princes. Servi sur une ouverture bien dosée d'Alphonse Areola, Serge Aurier dépose Nacho Monreal avant d'envoyer un centre parfait sur Edinson Cavani, qui trompe David Ospina (1re). De quoi balayer les doutes autour de l'efficacité du Matador et lancer au mieux la campagne de Ligue des champions. Sauf que Paris contrôle le ballon, mais peine à se montrer de nouveau dangereux. Pas faute pour Unai Emery de gesticuler dans sa zone technique, même quand ses joueurs lui tournent le dos, et de donner des consignes. Côté Arsenal, il faut attendre la fin du premier quart d'heure pour une première frappe, contrée en corner. Puis une glissade d'Aurier devant Monreal permet aux Gunners d'offrir une première frayeur à Areola, bien secondé par Marquinhos qui éteint l'incendie d'une tête en corner. Pas de quoi sauter au plafond dans un match finalement très tactique, avec un Arsenal peu entreprenant et des joueurs parisiens aux niveaux de forme assez disparates, Thiago Silva ou Aurier étant égaux à eux-mêmes, Di María ou Matuidi dans le dur. Quant à Cavani, il reste dans ses habitudes avec la balle du 2-0 manquée par deux fois, la première après avoir dribblé Ospina mais tiré hors cadre, puis la seconde à cause d'un contrôle de la poitrine raté. À la pause, Paris est donc devant, mais pas totalement sur un nuage.

Paris s'endort et s'en mord les doigts


Et au retour des vestiaires, on peut légitimement se demander si le PSG ne va pas finir par regretter ses occasions manquées. Tranquillement assis sur son banc alors qu'Emery continuer de bouger à la limite de sa zone technique, Arsène Wenger voit son Arsenal prendre place devant le but d'Areola. En contre-attaque, les Parisiens manquent de tranchant, voire des faveurs arbitrales lorsque Verratti lance Di María et que celui-ci se fait reprendre par Monreal dans la surface. Il a beau demander le penalty avec le soutien d'un public qui scande « arbitre enculé » , M. Viktor Kassai ne bronche pas. Paris a quelques situations, notamment un centre d'Aurier pour Matuidi à l'heure de jeu, des face-à-face d'Aurier et Cavani avec Ospina ou encore une frappe cadrée de Di María, il ne parvient pas à se mettre à l'abri. Et alors que le Parc réclame Javier Pastore, Emery lui donne Thiago Motta à la place de Rabiot. Insuffisant, tout comme la première parade d'Areola, pour empêcher les Gunners d'égaliser par Alexis Sánchez à un quart d'heure du terme (78e). Cruel mais logique vu que le PSG ne maîtrise pas les débats. Et peut remercier Areola cinq minutes plus tard, alors que Cavani avait encore une fois perdu un duel face à Ospina. Le calvaire se termine sur un accrochage Giroud/Verratti dans les arrêts de jeu et l'expulsion des deux hommes. Paris perd son meilleur joueur, concède deux points à son rival pour la première place, et aussi beaucoup de questions par rapport à ce que peuvent être ses vraies ambitions européennes cette saison.

  • Résultats et classement de la Ligue des champions
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions

    Par Nicolas Jucha
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    paul.la.poulpe Niveau : Ligue 1
    Merde, je suis dégoûté. Avant le match, j'aurais signé pour un nul car j'étais vraiment pas fier, mais après le match c'est méga frustrant.
    POurtant on l'a bien cherché. Entre toutes ces occases goinfrées plus des périodes où on a arrêtées de jouer, c'est pas étonnant qu'on en prenne un. Et encore, faut être conscient qu'Arsenal c'était pas bon.
    Offensivement, Cavani a beaucoup trop raté, mais ce n'est pas le seul à incriminer. Di Maria fait aussi un match insuffisant. Le problème c'est que ce gars n'a pas du tout l'intelligence de déplacement d'un attaquant pour aller se procurer des occases, et le peu qu'il a eues ils les a goinfrées. Et comme on avait que deux attaquants, finalement c'est limité.

    Ce qui est un peu inquiétant c'est le milieu. On se fait quand même pas mal bouffé. J'ai encore entendu qu'il avait fait un match énorme, mai pas du tout. Il est bon quand il va vers l'avant, mais avec sa technique il doit être bien meilleur au milieu, il doit être beaucoup plus propre dans la relance dans les moments difficiles. Malheureusement, je pense qu'il n'en n'a pas l'intelligence.

    Par contre, les quatre de derrière c'était bien. La défense centrale, c'était très bien.
    Champion-mon-frère Niveau : Ligue 2
    D'après mon tableau Excel, le ratio but/occasion de Cavani est de.....
    Put*** fuck les stats je suis à bout là !!!

    J'ai toujours été derrière toi Edi mais là c'était trop. Certes, j'espère un jour pouvoir retourner ma veste mais pour l'instant, cette veste ne suffit pas à sécher mes larmes.
    charleybrown Niveau : District
    Si c'est pour faire ça qu'il arrête de faire des appels, c'est indécent !
    Lana Del Reyy Niveau : Loisir
    Quel club de clowns sans deconner...
    Note : 1
    Non mais Cavani c'est vraiment chaud à quel point il vendange.

    Que le PSG termine ce match avec un seul but c'est hallucinant vu le nombre d'occasions créés
    Putain j'ai encore perdu à "où est Mesut?" Sinon Giroud et Cavani sont chacun à leur façon bien à eux 2 attaquants de génie! Principale info de ce soir: dans 2 ans, Kéké est à City!
    Ses appels sont tellement bons en plus...
    Cavani aurait du postuler pour récolter le raisin cet été: un vrai vandangeur...
    Noël Mammaire Niveau : Loisir
    Tiens, j'avais jamais remarqué que Giroud était un solide connard...

    Arsenal c'est tout pourri, en fait.


    Par pitié, achetez un 9 ! Ne serait-ce que pour abréger les souffrances d'Edinson (et les nôtres).
    Arsenal c'est d'une faiblesse!
    Coup de génie d'avoir titularisé Matuidi, Krycho et laissé Jese en tribunes et Ben Arfa a la maison.

    Putain ça change de Laurent Blanc!
    paul.la.poulpe Niveau : Ligue 1
    A noter que si Marco fait un match énorme, c'est lui qui ne prend pas son joueur sur le but d'Arsenal, il était focalisé sur le ballon et n'a pas regardé les joueurs
    Romansochaux Niveau : CFA
    Note : 1
    La gestion de Wenger de Giroud est bien naze aussi. Comme sa compo et ses choix, Sanchez en 9 ça a tué toute l'attaque.
    Incroyable quand même que Paris n'ait pas gagné. Arsenal s'est fait dévoré absolument tout le match. En tout cas au point de vue tactique, Emery a gagné son match.
    Di Maria a été catastrophique.
    VascoVince Niveau : DHR
    Je veux bien qu'on fasse le proçés de Cavani.
    Mais quand tu joues à domicile avec seulement deux joueurs offensifs, dont un milieu droit et l'autre qui fait des replis jusque devant sa surface, on devrait être émerveillé d'avoir eu des occasions.
    Strapontin21 Niveau : DHR
    Honnêtement ce match donne encore plus de crédit à Unai
    Je suis sur que Kurzawa en pointe serait un bien meilleur choix que Cavani. Mais qu'est ce qu'il est décevant celui là!
    Kame House Niveau : CFA
    Giroud cette caillera, une corde à linge et une balayette, qu'est ce qu'on aurait dit si c'était Karim...
    Lamine Turgut Niveau : CFA
    Note : 1
    Ba moi, j'adore ce nouveau Paris ...

    Tu sens qu'il a du potentiel, qu'une nouvelle architecture est à créer, que ça tâtonne et que les mecs devront hausser le niveau ...

    Il y a du suspens cette année, pleins de nouvelles attentes et je suis content de me lancer goulûment dans cette saison avec le frisson de savoir "si ça va marcher".

    On ne peut pas se plaindre du ronron de LB en n'acceptant pas l'incertitude du changement !

    Vivement le prochain match ... Un rouleau compresseur dès août ne me fait plus bander (j'ai envie de vibrer et de me faire peur comme une pucelle à son premier concert d'heavy métal)
    Özil est invisible, il faut feliciter le réal
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    2k 150