1. //
  2. // Quarts
  3. // Man. City-PSG (1-0)

Paris, quatre à la suite

Première équipe à se faire sortir quatre fois de suite en quart de finale de Ligue des champions, le PSG a encore une fois manqué sa (con)quête du dernier carré européen. Les fautifs sont déjà trouvés, parce qu’il faut toujours couper des têtes en France, héritage culturel, et le duo Blanc-Ibrahimović est désigné pour passer devant le tribunal populaire. Mais cette fois, il faudra couper quelque chose.

Modififié
2k 194
Il y a des chiffres qui font mal. Alors que CR7, d’un triplé, passait pour la neuvième fois, en neuf tentatives le stade des quarts de finale, Zlatan Ibrahimović échouait pour la 8e fois en autant de tentatives. Regarder l’élimination du PSG avec le prisme du Suédois serait un poil trop facile, mais sur les 180 minutes face à Manchester City, le meilleur buteur de l’histoire du club a manqué un penalty et un face-à-face à l’aller et s’est montré quelconque au retour. En face, Kevin De Bruyne – dragué par le PSG durant l’été – a trouvé deux fois les ficelles en autant d’opportunités, et sur une jambe. À 34 ans, le Suédois a manqué son rendez-vous avec la C1. Encore. Et encore. Et encore.


Autant le dire tout de suite, c’est au Parc des Princes que les Parisiens se sont sabordés. Sous QSI, les Franciliens ont joué quatre matchs de quart à domicile, moralité, ils ont pris huit buts dans le buffet. C’est rédhibitoire pour exister à ce niveau. Et à l’exception du déplacement à Leverkusen en 2014, les joueurs de la capitale ont systématiquement encaissé un but en phase finale. Tant que les Parisiens ne règleront pas ce souci, il n’iront pas au-delà du top 8. Dire que cette année ils sont tombés sur une équipe de City moyenne, amputée de son capitaine (Kompany), de son métronome (Yaya Touré) et avec un Kevin De Bruyne sur le retour. De quoi faire passer les absences de Verratti et Pastore pour une simple égalité des chances. Et pourtant, ça ne passe toujours pas.

Le 3-5-2 du néant


À l’Etihad Stadium, chose rare, Laurent Blanc a tenté une folie : un nouveau schéma tactique (3-5-2). Au final, ça a foutu un bordel monstre pour les joueurs. Jamais travaillé malgré 20 points d’avance en Ligue 1, les Parisiens ont tenté d’innover sur le match le plus important de la saison. Ou comment la fainéantise et le conservatisme peuvent plomber une équipe. Verdict : pas de liant, pas de jus, aucune cohérence, des joueurs perdus et un sentiment de mollesse incroyable.
« Je suis responsable de tout. » Laurent Blanc
La blessure de Thiago Motta a forcé le staff parisien à repasser en 4-3-3, sans plus de réussite. En fin de match, Laurent Blanc a eu l’honnêteté d’assumer son erreur : « Je suis responsable de tout » , a-t-il lâché après la rencontre. C’est vrai. Mais lorsque le Président balance que ses joueurs « ont fait ce qu’ils ont pu » , il se tire une balle dans le pied. Déjà que son autre pied est vérolé par l’affaire Serge Aurier… Prolongé jusqu’en 2018 avant Chelsea, l’ancien coach des Bleus vient d’échouer pour la troisième fois en quarts de finale de C1 contre une équipe qui disputait, elle, son premier top 8. À Manchester, le PSG aurait pu jouer trois jours sans faire trembler Joe Hart.


À l’exception du face-à-face de Cavani à 0-1, le PSG n’a jamais eu de vraie occasion, malgré plus de 65% de possession. Avoir la balle et ne pas savoir qu’en faire, ça devient une marque de fabrique du PSG. Être aussi inoffensif quand vous investissez autant sur Di María et Cavani (120 millions d’euros les deux), c’est embêtant. Avec le recul, les choix sont facilement discutables.
« Changer d’entraîneur ? Si je le pensais, je ne pourrais jamais le dire… » Thiago Silva
La titularisation de Serge Aurier à l’aller avec les conséquences que cela entraîne sur l’image, Cavani sur les deux matchs, le banc de touche vide, les blessures mal gérées, le déambulateur de Thiago Motta, Trapp qui fait deux matchs à la Sirigu (comprendre « des buts sur lesquels il ne peut rien faire » ). Mais sur ces deux matchs, Laurent Blanc n’aura réussi aucun bon choix. Aucun. Mais Blanc est tributaire de ses joueurs. Au fond, à part Thiago Silva, et à un degré moindre Adrien Rabiot, les joueurs du PSG se sont ratés sur les deux rencontres. Un capitaine exemplaire sur le terrain, mais qui envoie un missile à son coach à la sortie du match - « Changer d’entraîneur ? Si je le pensais, je ne pourrais jamais le dire…  » - et un gamin de 21 ans. Manchester City, que l’on a sans doute présenté trop tôt comme une équipe moyenne, n’a finalement jamais souffert contre le PSG. Et c’est peut-être ça le plus grave.

La grande lessive à venir ?


Forcément, des choix devront s’opérer cet été. Sur le onze aligné à City, trois joueurs arrivent en fin de contrat : Van der Wiel, Maxwell et surtout Ibrahimović. C’est fou et symptomatique de la gestion parisienne. Rejoueront-ils un match de LDC sous le maillot parisien ? Rien n’est moins sûr. Motta affiche bientôt 34 ans et n’a toujours pas de remplaçant désigné, David Luiz est bipolaire, Verratti vient de manquer trois des quatre derniers matchs de quarts de C1 du PSG, Cavani n’a jamais planté dans les six matchs de quarts qu’il a joués au PSG... Bref, il y a comme une fin de cycle au PSG. Le cycle Blanc-Motta-Ibra a-t-il un avenir ? C’est tout l’enjeu de l’été. Pour Blanc, c’est peut-être le coup de trop. Trois échecs de suite, surtout après avoir demandé et obtenu Trapp et Di María, c’est beaucoup. Beaucoup trop. Après tout, Manuel Pellegrini est en fin de contrat dans trois mois. José Mourinho est toujours sur le marché. Nasser Al-Khelaïfi a juré que « rien n’allait être décidé aujourd’hui » , mais l’été sera forcément chaud. En investissant autant, les patrons qataris ne pourront pas se contenter du top 8 pendant très longtemps. Le surplace est effrayant. À l’heure actuelle, le PSG doit opérer une vraie lessive.


L’équipe bâtie par Leonardo a posé les bases d’une escouade régulièrement présente dans le top 8 européen. Maintenant, il faut passer l’obstacle. Et faire peur. Pour ce faire, il faut trancher dans le vif. Thiago Silva, Marquinhos, Kurzawa, Rabiot, Verratti, Pastore ou Di María doivent jouer un rôle décisif dans la prochaine équipe. Les autres ne sont plus indispensables. Oui, tous les autres. Alors il faudra bosser, harceler les agents, bien vendre (Cavani, Matuidi, David Luiz, Aurier par exemple), dénicher des perles rares pour raccompagner Motta à la retraite et, surtout, aller chercher un homme de LDC devant. Un CR7, un Luis Suárez, un Neymar, un Thomas Müller. Un homme qui plante dans tous les grands matchs européens. Un homme dont la saison prend vraiment un sens à partir du mois de mars. Zlatan Ibrahimović est un immense joueur. À 34 ans, il aura joué à l’Inter, à la Juve, au Milan, au Barça et au PSG, pourtant il n’aura jamais vu la gueule d’une finale de C1. Les demi-finales ? Une seule fois. Avec le Barça de Guardiola. Et il s'était fait sortir par l'Inter, club qu'il avait quitté 9 mois plus tôt. Un chantier immense attend les Parisiens. De la même ampleur que lors du rachat par QSI. Il faut tout repenser et oser. Un mot inconnu. En attendant, il faut terminer la saison. Une fin de saison qui sera longue, quoi qu’il arrive… Et le PSG retrouvera la C1 en septembre prochain. D’ici là, il faut panser les plaies et se réinventer. Cette fois, c’est obligatoire.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

roberto-larcos Niveau : Ligue 2
Note : 2
« Nous avons lâché les deux matches. Je pense que nous sommes meilleurs. Mais je souhaite le meilleur à City et une bonne chance pour la suite »

Sacré Zlatan...
A lire ou entendre certains journalistes/consultants ce matin, j'ai l'impression que personne n'a encore retenu la leçon. De la modestie et de l'humilité svp.
"Si Paris avait été à 100%", "Manchester City a profité des faiblesses parisiennes", "Si Marco Verratti était là"...

Paris se voit beaucoup trop beau! Quand j'entends également Dugarry chier (je reste poli) sur Manchester City comme quoi Paris plierai le 1/4 de finale au match aller...! On croit rêver

Cette branlette française sur le PSG manque tellement de lucidité et de modestie que ça en devient insupportable!

Redescendez sur terre!!!
Dire que Man city n'a pas souffert c'est bien beau. Mais l'équipe n'a pas brillé non plus.

On en fait beaucoup mais globalement ce fut un très vilain quart de champions pour ce qui fut de l'intensité/émotion qu'on attend quand on se tamponne des deux équipes...
Note : 1
Message posté par kickoff
A lire ou entendre certains journalistes/consultants ce matin, j'ai l'impression que personne n'a encore retenu la leçon. De la modestie et de l'humilité svp.
"Si Paris avait été à 100%", "Manchester City a profité des faiblesses parisiennes", "Si Marco Verratti était là"...

Paris se voit beaucoup trop beau! Quand j'entends également Dugarry chier (je reste poli) sur Manchester City comme quoi Paris plierai le 1/4 de finale au match aller...! On croit rêver

Cette branlette française sur le PSG manque tellement de lucidité et de modestie que ça en devient insupportable!

Redescendez sur terre!!!


Sache que je suis entièrement d'accord, à 100%.
Je suis supporter du PSG, et oui on se voit beaucoup beaucoup beaucoup trop beaux!
Une bonne cure d'humilité ne ferait pas de mal, bien au contraire.
Faut que Nasser se rende à l'évidence et mette une directeur sportif côté en place, parce que ça tourne au n'importe quoi depuis un petit moment niveau transfert.
Et la gestion Aurier/Marquinhos Lucas/Cavani montre qu'il manque une dose de charisme aux dirigeants/entraîneur.
C'est facile de critiquer alors que ce sont plutôt les attentes qui étaient irréalistes.
Le PSG était tranquillement à son niveau et ça ne suffit pas à ce niveau. Quand on est ambitieux, on doit élever son niveau de jeu, d'autant plus si des titulaires sont absents, au lieu de rester sur le rythme tranquille du championnat.
La réalité, c'est que cette équipe est bien moins bonne que ce que vous avez l'habitude de penser en France.
Bonne analyse selon moi. La déception d'hier est immense.
Plus que l'élimination, c'est vraiment le faible niveau qu'on a affiché sur l'AR qui est très inquiétant.
Je pense que Blanc a fait son temps et certains cadres des 3/4 dernières saisons aussi.
Par contre, malgré cebesoin de renouvellement clairement identifié, je vois mal Nasser faire la grande lessiveuse cet été, à part les fins de contrats. Comme le dit l'article "oser" c'est pas franchement la marque de la maison et j'ai l'impression que la direction préfère prolonger les joueurs encore et encore plutôt que de trancher dans le vif.
Message posté par kickoff
A lire ou entendre certains journalistes/consultants ce matin, j'ai l'impression que personne n'a encore retenu la leçon. De la modestie et de l'humilité svp.
"Si Paris avait été à 100%", "Manchester City a profité des faiblesses parisiennes", "Si Marco Verratti était là"...

Paris se voit beaucoup trop beau! Quand j'entends également Dugarry chier (je reste poli) sur Manchester City comme quoi Paris plierai le 1/4 de finale au match aller...! On croit rêver

Cette branlette française sur le PSG manque tellement de lucidité et de modestie que ça en devient insupportable!

Redescendez sur terre!!!


C'est parfaitement exact.
phildag76 Niveau : DHR
Affligeant et totalement merite..
Etre paye autant pour Blanc a balancer des joueurs sur un terrain et demmerdez-vous...
Aurier qu on recrute pour avoir un bon arriere droit et qu'on fait jouer central alors qu'il est en phase de reconquete (psychologique et physique), Cavani inutile sur le cote, Di Maria-Lucas-VDW qui se marchent dessus et savent pas trop qui joue ou, Maxwell devenu milieu de terrain a la Debuchy...et Stambouli qui a ete recrute pour rien car meme quand les 3 du milieux sont pas la, il ne joue pas alors qu il aurait ete surement bien utile hier soir pour equilibrer et faire que les mecs s'y retrouvent un peu plus...un signe d'echec total du recrutement et de leurs incoherences et un affront enorme pour ce joueur meme si le mec n'est pas Redondo..
Blanc qui s'auto-suicide pour une 2 e fois apres 2012...quelle cata !
Et le plus triste c est que t es meme pas decu apres ce match car Man City le meritait bien plus...
RodricoCatis Niveau : District
A l'issue de cette rencontre je partageais également l'analyse de cette article. Je trouve que ce 1/4 est symptomatique du PSG : des "stars" absentes des grands rdv européens, un coach pas à la hauteur des ambitions (je ne dis pas que le Blanc est mauvais, au contraire, mais ce n'est pas l'homme de la situation) par ces choix, une suffisance énervante dans le jeu.
Gunner's Dude Niveau : CFA2
J'ai une simple réclamation : pourrait-on arrêter d'utiliser à tout bout de champ le terme de "fiotte" à propos de LB (lequel a été maintes fois employés dans les articles précédents) ? D'abord parce que c'est franchement vulgaire et un poil homophobe. Ensuite, parce que c'est parfaitement inapproprié : si l'on peut critiquer LB (et je suis de ceux-là), il n'en est pas moins vrai, pour utiliser le vocabulaire viriliste qui fait, hélas, florès, qu'il a fait un choix couillu. Nul mais couillu.
Funk Doctor Niveau : CFA2
Message posté par kickoff
A lire ou entendre certains journalistes/consultants ce matin, j'ai l'impression que personne n'a encore retenu la leçon. De la modestie et de l'humilité svp.
"Si Paris avait été à 100%", "Manchester City a profité des faiblesses parisiennes", "Si Marco Verratti était là"...

Paris se voit beaucoup trop beau! Quand j'entends également Dugarry chier (je reste poli) sur Manchester City comme quoi Paris plierai le 1/4 de finale au match aller...! On croit rêver

Cette branlette française sur le PSG manque tellement de lucidité et de modestie que ça en devient insupportable!

Redescendez sur terre!!!


Pas mieux.

Entre dire que City a des faiblesses et que Paris en profiter, et affirmer que l'affaire est déjà pliée, il y a une marge. Et Dugarry est loin d'être le seul à avoir eu cet excès de prétention.

N'empêche, De Bruyne a été le meilleur sur et en dehors du terrain :

"Paris, à part se passer la balle en défense… Nous n’avons pas été en danger."
Rhaaa, putain, j'en ai mais partout !
Ho, zob, je me suis trompé de site !

Quoique non, à la réflexion.
Message posté par tamanoir
Rhaaa, putain, j'en ai mais partout !
Ho, zob, je me suis trompé de site !

Quoique non, à la réflexion.


mis
Habib la Babe Niveau : District
ManCity hier c'était quand même très très nul, un nombre de passes faciles ratées! Aguero très fort en pivot, il faisait respirer le bloc à lui tout seul.
Celui qui tire ManCity en demis est en finale.
Quel petit club.

J'ai toujours dit que le PSG ne gagnerait pas la LDC avec Ibrahimovic, je ne me suis pas trompé. Dommage que les connaisseurs ne soient pas plus écoutés par ici.
Du chipotage mais CR7 a bien été éjecté des huitièmes en 2010 contre Lyon, non? Parce que les 9 tentatives sur 9 de passer en quart elles semblent juste là pour faire le contrepoint parfait à la loose de Zlatan, et tant pis s c'est à une tentative près.
Noël Mammaire Niveau : Loisir
Que de défaitisme, messieurs.
C'est la fin d'une première époque, voila tout. Les fondamentaux sont très bons et c'est maintenant une affaire de réglages plus qu'une révolution. Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage.
Trouver un 9, oui, et un milieu à recomposer autour du diamant Verratti.
Ça va le faire. Tôt ou tard.
de toute façon, même si on était allés plus loin cette saison en champion's, l'équipe était arrivée à maturité et les mêmes joueurs seraient partis (Ibra, Maxwell, Motta,etc).
On le sait depuis le début de la saison qu'il faut penser à l'après. Effectivement il va y avoir une grande lessive: quid de Cavani et Luiz..et Blanc? Va-t-on enfin confier le jeu à Pastore? l'été va être passionant en effet
Ca y est la partie de FM/FIFA commence comme tous les ans à cette période de l'année, n'oubliez pas le FPF dans vos transferts imaginaires...
Y avait péno sur Nilmar.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Les notes du PSG
2k 194