1. //
  2. //
  3. // Groupe C
  4. // PSG/Benfica

Paris, quand le milieu s’en mêle

Depuis le début de saison, on a beaucoup parlé d'Ibrahimović, de Cavani et de tout ce qui touche de près ou de loin aux joueurs offensifs du PSG. Ce que l’on oublie un peu trop souvent, c’est que les véritables patrons de l’escouade de Laurent Blanc jouent juste derrière, au milieu. Et aucun d’entre eux n’a vocation à défendre.

Modififié
0 50
Thiago Motta, le play maker

On l’a souvent répété, mais cela ne mange pas de pain de le redire : il y a un PSG avec Thiago Motta et un PSG sans Thiago Motta. Contrairement à Carlo Ancelotti, Laurent Blanc a, pour le moment, la chance de pouvoir opérer avec l’international italien. Placé en sentinelle devant la défense, le gaucher est au départ de toutes les actions offensives. C’est la première rampe de lancement. C’est encore plus criant depuis la blessure de Thiago Silva. Souvent très bas sur le pré - quasiment à hauteur de ses deux centraux - Motta permet à ses latéraux de prendre le couloir mais, surtout, il oriente le jeu. Sa première passe est une merveille. Le mec joue la tête haute, ne tacle que rarement et ne s’emmerde pas à jouer avec son physique. Le représentant de Mizuno-France fait dans la simplicité : placement, anticipation, coup de vice. Pas besoin d’avoir une énorme caisse physique quand on joue comme lui. Motta touche une centaine de ballons par match. À ce rythme, et c’est bien connu, on ne court pas des masses. Formé à l’école barcelonaise, l'international italien n’est pas un milieu défensif. C’est une sentinelle. Un type qui voit tout avant les autres, comme sur M6. Avec lui, le PSG ne perd jamais. Ou presque (dernière défaite contre Lille en avril 2012). Fondamental. Et puis Motta rassure ses potes. Pas pour rien que le type était la pierre angulaire de José Mourinho du temps de l’Inter Milan.

Marco Verratti, le numéro 10

Ibra numéro 10 ? Okay, ouais. Le vrai meneur du PSG, c’est le petit trapu. En début de saison, il était parti pour squatter le banc avec le 4-4-2 aussi vieux qu’inefficace. Puis Blanc a compris qu’il avait beaucoup plus d’assise avec un milieu à trois et Marco est entré dans le game. Salement. Sans rien respecter. Sa marque de fabrique. Balle au pied, le gamin est imprenable. Bon, ok, parfois il tente des folies, comme des râteaux dans sa propre surface, mais on lui pardonne quand on voit ce qu’il envoie derrière… Gratteur, récupérateur et surtout meneur, c’est tout Verratti, ça. À seulement 20 ans, l’Italien sait déjà comment imprégner le tempo à son équipe. En un an, il a mûri, notamment tactiquement. Bien entendu, les fils se touchent parfois dans sa tête, ce qui l'amène à prendre beaucoup trop de jaunes. Cela dit, à l’instar de Motta, Verratti n’est pas un milieu défensif de formation. Il n’a ni le gabarit ni la discipline tactique pour le faire. Son truc, c’est la création. Il donne, distribue et envoie au paradis les copains. Dans une vie idéale, Verratti jouerait numéro 10. Et puis c’est tout.

Blaise Matuidi, le harceleur

Des trois milieux, le Français est le moins doué. Parfois, on se demande même s’il est footballeur quand on le regarde conduire une balle sur le pré. C’est inespéré tant l’équilibre semble précaire. Et puis Blaise récupère toujours le bon ballon, il se rattrape, fait une bonne passe, ouvre une brèche, prend l’espace, se projette dans le bon tempo et ça fait but. Miracle. Depuis un an, l’ancien Stéphanois est sur un nuage. Tout ce qu’il touche se transforme en or. Comme Lucas, mais à l’inverse. Milieu récupérateur de formation, le joueur n’impressionne pas par son gabarit : 1m75, 70 kilos. On est loin de l’armoire qui doit poser ses grands compas dans l’entrejeu pour s’imposer. Matuidi compense son physique quelconque par une activité permanente. Il court, harcèle, presse, récupère, intercepte, coupe les trajectoires, bref, il est chiant. En deux ans, le milieu de terrain a marqué plus de buts que Clément Chantôme en un septennat parisien, cela montre l’importance qu’il a pris dans le jeu. Dans un registre bien à lui - et quasiment unique en son genre - le gaucher est irremplaçable. Ce n’est peut-être pas très esthétique, mais c’est efficace.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Mister Wayne Niveau : District
Déçu par cet article... Il y a beaucoup plus à dire ou développer qu'un résumé des 3 séparés. Par exemple parler de si Motta se blesse qui mettre à la place pour le l'équilibre continue: Rabiot très jeune pour les gros matchs, Pastore pas à l'aise si bas...
Le problème reviendra sans cesse, surtout dans les moments clés de la saison, car l'équation est insoluble : oui Paris est clairement plus équilibré en 4-3-3 avec le trio Matuidi, Motta, Verrati. Mais Cavani ne peut pas être exilé sur un côté indéfiniment, c'est juste du pur gâchis pour un joueur qui est l'incarnation du 9 axial. Ok c'est sa 1ere saison, c'est un bon gars qui ne fait pas de vagues mais il va commencer à l'ouvrir un jour ou l'autre et là, on verra si Blanc est un grand manageur !
Crabz Shapiro Niveau : DHR
Ce qui est déroutant, c'est de lire à chaque article de fin de match parisien les détracteurs de Laurent Blanc venir critiquer ses choix tactiques avec des formules à la con du genre "Blanc c'est plus possible" comme si le type était là depuis des lustres.
J'étais dans les 1ers à ne pas voir son arrivée d'un bon oeil, mais il mérite je pense d'être traité avec objectivité.
Personnellement, ce que je vois c'est une équipe parisienne qui a enfin la possession et ne joue pas seulement en contre comme sous le Mister et ça c'est grâce à ce milieu à 3 qui étouffe les adversaires.
Ensuite c'est un turnover beaucoup moins timide (Ibra sort, tout le monde se touche yeaaah) et un peu plus de place pour les jeunes.

DOnc pour le moment, je vois pas vraiment ce que l'on peut reprocher à Blanc comparé à Ancelotti qui n'a, à mes yeux, rien construit de bien costaud au PSG (et n'a pas l'air pour le moment d'en faire plus à Madrid ...).
anteouane Niveau : DHR
Bof.. La description marche aussi pour Goanlons, Ferri et Fofana...
Message posté par Bergkamp81
Le problème reviendra sans cesse, surtout dans les moments clés de la saison, car l'équation est insoluble : oui Paris est clairement plus équilibré en 4-3-3 avec le trio Matuidi, Motta, Verrati. Mais Cavani ne peut pas être exilé sur un côté indéfiniment, c'est juste du pur gâchis pour un joueur qui est l'incarnation du 9 axial. Ok c'est sa 1ere saison, c'est un bon gars qui ne fait pas de vagues mais il va commencer à l'ouvrir un jour ou l'autre et là, on verra si Blanc est un grand manageur !


Quand tu regardes le positionnement global de Cavani, il n'est jamais sur le côté droit et toujours en pointe devant Ibra...

le PSG joue réellement avec trois attaquants, c'est pour ça que les trois milieux sont très utiles car ils déchargent quasiment tout le temps cavani et lavezzi du taf défensif sur les ailes.

Le problème c'est qu'au PSG on a pas de vrais ailiers... Lucas à Sao Paulo ne jouait pas ailier, il repiquait toujours vers le centre, bien aidé par le manque de replis et de qualité tactique ( placement notamment ) des défenses do Brasil. Lavezzi est un attaquant qui percute mais pas qui déborde comme lucas et menez d'ailleurs, et Ibra et Cavani sont deux avants centre...

On manque vraiment d'un mec style Di Maria ou Bale ( quand il jouait à gauche à Tottenham ) capables d'attaquer et de défendre pendant 90 minutes ou presque... Lavezzi et Lucas pourraient faire ça mais l'un est trop foufou et se disperse et l'autre n'a pas encore l'intelligence tactique et de jeu du haut de ses 20 ans pour mettre en avant ses réelles qualités techniques...

On pourrait mettre deux pointes avec un meneur mais le seul réellement capable de faire ça ( pastore ) est dépressif depuis qques mois... et quid de lavezzi, menez et lucas ?

Moi je trouvais déjà que le procès fait par les médias à ancelotti de mettre 3 milieux était abusé... j'aime bien cette tactique et verratti et motta sont deux vrais meneurs dans l'équipe. Motta meneur bas, Verratti meneur plus haut. En plus, 3 milieux permettent de se projeter plus facilement pour les latéraux car ils sont couverts derrière et ils peuvent eux même aller de l'avant car ils savent que quand ils y vont, les deux autres restent en retrait et du coup assurent une couverture en cas de contre...

PS : D'ailleurs, l'OM devrait réfléchir à mettre 3 milieux ( ayew-romao-imbula ) afin de consolider la défense qui se prend quand même beaucoup de vagues adverses dans la tronche et est souvent livrée à elle même
fernandollorientais Niveau : CFA
C'est pas le fait de jouer en 433 qui donne cette impression de fluidité à ce psg-là. Ce sont les présences combinées de Veratti ET Motta.

Dans l'animation d'Ancelotti la présence de Matuidi et l'absence d'un des deux précédents faisait sens. On jouait en contre. Mais là, Blanc se retrouve coincé. La présence de Matuidi l'oblige à jouer en 433, et à excentrer Cavani. Et à sacrifier Pastore, soit dit en passant.

Vu la façon dont il anime son schéma, et les soucis qu'il a sur les ailes, Blanc doit avoir le courage de sortir Blaise et de jouer en 442 avec Motta et Verrati.

Quand on est un entraineur qui ne parle que de jeu et de possession de balle, ça s'appelle avoir le courage d'aller au bout de ses idées.
On aurai pu rajouter rabiot le prometteur, pastore l'intermittent,trop intermittent...
"Il donne, distribue et envoie au paradis les copains"
La phrase gay de l'article.. :)
Mais oui Marco fait l'amour à ses partenaires.
Plus il connait son partenaire plus la passe est réussie.
Quand il joue avec ses copains "d'enfance": Insigne,immobile..etc c'est frappant.
caviars sur caviars
Message posté par anteouane
Bof.. La description marche aussi pour Goanlons, Ferri et Fofana...


Non ça ne marche pas, parce que motta et veratti créent le jeu.
Et pourquoi ne pas échanger Ibra et Cavani ? Mettre Cavani dans l'axe et Ibra plus à droite. Il n'aura pas la vitesse pour déborder mais sa vision du jeu et sa qualité de passe compense. Avec le milieu à trois les latéraux sont plus libres pour compenser pour déborder sur l'aile.
Aussi fort qu'est Ibra, il perd petit à petit de sa vivacité dans les petits espaces (et dans la surfaces) alors que Cavani lui est top.
ouahou dsl pour les fautes et les phrases bizarres
Crabz Shapiro Niveau : DHR
Message posté par fernandollorientais
C'est pas le fait de jouer en 433 qui donne cette impression de fluidité à ce psg-là. Ce sont les présences combinées de Veratti ET Motta.

Dans l'animation d'Ancelotti la présence de Matuidi et l'absence d'un des deux précédents faisait sens. On jouait en contre. Mais là, Blanc se retrouve coincé. La présence de Matuidi l'oblige à jouer en 433, et à excentrer Cavani. Et à sacrifier Pastore, soit dit en passant.

Vu la façon dont il anime son schéma, et les soucis qu'il a sur les ailes, Blanc doit avoir le courage de sortir Blaise et de jouer en 442 avec Motta et Verrati.

Quand on est un entraineur qui ne parle que de jeu et de possession de balle, ça s'appelle avoir le courage d'aller au bout de ses idées.


"Sacrifier Pastore" c'est un terme très fort fernandollorientais, comme le dis Al c'est loin d'être seulement un problème de placement, le mec est dans un sale état, même en 10 je ne suis pas sûr qu'il nous ferait rêver en ce moment. Le 4-4-2 de l'année dernière n'a jamais été bien fou si ce n'est qu'en LDC quand il y'avait du jeu, mais en liguain quand c'est souvent fermé je trouve le 4-3-3 bien plus efficace.
Dans l'intro : "Et aucun d’entre eux n’a vocation à défendre."

Puis on lit après : Matuidi le harceleur

La phrase de l'intro n'a aucun sens, surtout quand on parle de milieu défensif. Je veux bien que l'idée de cette phrase est que chacun des 3 peut se projeter vers l'avant, mais que aucun n'ai la vocation de défendre...toujours plus !
Ca fait plaisir tout le monde se met enfin a juger Marco a sa juste valeur.
Il devait y en avoir de la merde dans l'oeil de certains pour ne pas s'enrendre compte le mec pue le football; D'aileurs Laurent blanc l'a avouer:

"Marco sent le football, respire le football et le met en pratique", a déclaré Blanc en conférence de presse . "quand il a le ballon il ne le perd pas beaucoup et il peut distribuer le jeu",
"Se priver d'un tel joueur, c'est possible, mais il faut y réfléchir."
"Il ne lui manque plus que (se mettre à) marquer des buts", a conclu Blanc."

Cette article nous apprend rien.. On sait déjà que le milieu a 3 avec Blaise, T.Motta et Verratti est un régal. Ce qui aurait été intéressant c'est un article nous expliquant l’utilité de recruter Cavani quand on dispose d'un tel milieu de terrain (avec Pastore et Rabiot qui poussent derrière). Le staff parisien devait quand même se douter que l’équipe allait être amenée a jouer avec une seule pointe. Et dans ce cas la recruter un pur ailier type Di Maria, Pedro ou même Mata qui peut jouer a droite me semblait être une idée plus judicieuse.
fernandollorientais Niveau : CFA
Message posté par Crabz Shapiro


"Sacrifier Pastore" c'est un terme très fort fernandollorientais, comme le dis Al c'est loin d'être seulement un problème de placement, le mec est dans un sale état, même en 10 je ne suis pas sûr qu'il nous ferait rêver en ce moment. Le 4-4-2 de l'année dernière n'a jamais été bien fou si ce n'est qu'en LDC quand il y'avait du jeu, mais en liguain quand c'est souvent fermé je trouve le 4-3-3 bien plus efficace.


Je savais qu'on aller rebondir que là-dessus, alors je reformule : sacrifier un poste offensif. Menez, Lucas, Lavezzi, Pastore se retrouvent à 4 pour un poste, ce qui est contre-productif. Mieux comme ça ?

Pour le 442 de l'an dernier, il était animé en contre-attaque. Naturellement, c'est en LDC, contre des équipes capables de tenir beaucoup le ballon (valence, barça) qu'il a porté ses fruits. On a complètement dominé ces équipes tactiquement grâce à cette approche. Contre Nancy ou l'OM, c'était moins évident à voir. Cela dit, le plan était cohérent. Et il a fonctionné.

Maintenant, si tu préfère battre Valenciennes 1-0 avec 70% de possession de balle mais seulement 40% de possession territoriale - stat dans laquelle on est systématiquement dominé avec Blanc, jamais avec Carlo - c'est ton droit :)

Je le répète pour la 50098328792eme fois :
avoir le ballon =/= maitriser le match
JaphetN'Doram Niveau : CFA
Message posté par O'Ciuccio
Ca fait plaisir tout le monde se met enfin a juger Marco a sa juste valeur.
Il devait y en avoir de la merde dans l'oeil de certains pour ne pas s'enrendre compte le mec pue le football; D'aileurs Laurent blanc l'a avouer:

"Marco sent le football, respire le football et le met en pratique", a déclaré Blanc en conférence de presse . "quand il a le ballon il ne le perd pas beaucoup et il peut distribuer le jeu",
"Se priver d'un tel joueur, c'est possible, mais il faut y réfléchir."
"Il ne lui manque plus que (se mettre à) marquer des buts", a conclu Blanc."




Depuis quelque temps, beaucoup, comme toi, se plaignent de la reconnaissance tardive du talent de Marco Verratti... Je rêve, cela fait depuis presqu'un an que son talent est reconnu, soit deux mois après son arrivée. A l'époque, je me souviens des Menes, Bravo et Dugarry qui soulignait la justesse de ses passes, sa vision du jeu, etc.

Sur ce forum aussi, beaucoup reconnaissaient ses qualités. Je rappelle aussi qu'il a connu sa première sélection avec l'Italie en février 2013. Pour être sélectionné dans l'équipe finaliste de l'Euro 2012, je crois qu'il faut quelques qualités et il me semble, là encore, que beaucoup de monde s'est alors rendu compte des qualités du gamin.

Je ne vois donc qu'une raison à ces messages de gens qui disent "enfin son talent est reconnu" : ces gens pensent et sont fiers d'être les premiers à avoir détecté le talent de Marco Verratti. Bravo les gars vous êtes des champions.

TOUT LE MONDE SAIT QUE VERRATTI est un sacré joueur et ce depuis le mois d'octobre ou novembre 2012. Ce n'est pas nouveau. à, il confirme simplement, ce qui n'est pas une mince affaire
Message posté par O'Ciuccio
Ca fait plaisir tout le monde se met enfin a juger Marco a sa juste valeur.
Il devait y en avoir de la merde dans l'oeil de certains pour ne pas s'enrendre compte le mec pue le football; D'aileurs Laurent blanc l'a avouer:

"Marco sent le football, respire le football et le met en pratique", a déclaré Blanc en conférence de presse . "quand il a le ballon il ne le perd pas beaucoup et il peut distribuer le jeu",
"Se priver d'un tel joueur, c'est possible, mais il faut y réfléchir."
"Il ne lui manque plus que (se mettre à) marquer des buts", a conclu Blanc."



C'est là que tu vois la faiblesse de notre foot... entre Menes qui dit qu'il est un "boulet" lors du match LOSC-PSG alors qu'il avait été monstrueux, le président de Rennes qui dit qu'il ne va jamais jouer et que mettre 11M sur lui est une aberration ou encore un des entraineurs des jeunes de la FFF qui a dit qu'en France on avait des tonnes de verratti...

Le premier match où je l'ai vu absolument monstrueux c'était l'année dernière lors du match LOSC-PSG... énorme le gamin. Et il est encore plus fort quand motta est là parce que les équipes adverses ont deux joueurs à géner niveau première relance...

Verratti, je n'ai jamais vu de joueur aussi talentueux et surtout mature dans le jeu à son âge...
2yemklubapanam Niveau : Ballon d'or
Message posté par Al Bundy


On manque vraiment d'un mec style Di Maria ou Bale ( quand il jouait à gauche à Tottenham ) capables d'attaquer et de défendre pendant 90 minutes ou presque... Lavezzi et Lucas pourraient faire ça mais l'un est trop foufou et se disperse et l'autre n'a pas encore l'intelligence tactique et de jeu du haut de ses 20 ans pour mettre en avant ses réelles qualités techniques...


deja lavezzi deborde, il fait beaucoup de centres. faut voir que le jeu de paris est dans la possession assez lente pour faire courir l'adverdsaire tres regroupé donc lavezzi manque de situations où il peut prendre la vitesse mais je parie sur beaucoup de buts de cavani sur centre de lavezzi.
ensuite bale est bien meilleur a droite qu'a gauche, puisqu'au lieu d'un centre hypothetique tu as une frappe qui fait mouche a chaque match.
je crois que cette absence d'ailier droit fait partie des raisons de la titularisation du neerlandais a la place de jallet. sa qualité de travail offensif est bien supérieur. par contre contre les grosses equipes paris va souffrir de ce coté.

le vrai probleme parisien c'est d'avoir decidé de jouer avec 3 milieux relayeurs en ayant 4 joueurs a disposition dans l'effectif. j'ai du mal a croire que le mercato ne va pas amener un mec pour faire souffler tout ça. si un joueur se blesse, tu demandes a rabiot de jouer tous les 3 j et ça n'est pas gerable a son âge.
IkkiWanKenobi Niveau : Loisir
Paris a beaucoup de chance de disposer de ces trois milieux de talent, le hic c'est qu'en les alignant tous les 3, Blanc prive le PSG du prototype même de l'avant centre moderne, Edinson Cavani!
L'objectif de ce schéma tactique est d'avoir la possession à tout prix, ça tourne à l’obsession! Mais permettez moi de me poser une question. La possession de balle oui, mais pourquoi faire? Paris monopolise le ballon mais c'est stérile, Paris "gagne" mais c'est vraiment sans convaincre.
Je pense qu'Ibra a une très mauvaise influence sur le jeu, des pertes de balle stupide, un manque de spontanéité et de jeu en première intention. J'ai l'impression de voir un gamin de CM1 qui veut montrer à tout le monde dans la cour de récré que c'est lui le meilleur de l'école...malgré quelques coups d'éclat, le collectif en pâtit.
Laurent Blanc n'ayant pas le charisme, ni le courage pour le mettre sur le banc ou le recadrer tactiquement je suis favorable à un 4.4.1.1 avec 2 ailiers qui mangent la ligne et ne repiquent pas dans l'axe et Zlatan en 9 et demi.
Des 3 milieux Motta me semble indéboulonnable et pour moi l'état d'esprit de Matuidi lui donne une légère avance sur Verratti.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 50