1. //
  2. //
  3. // Ce qu'il faut retenir

Paris, premier lâché

Dans un week-end où quatre des cinq premiers s'affrontaient, c'est sans surprise que le PSG sort affaibli de son dimanche soir. Au contraire de Lille qui continue de rêver.

0 3
Lille trace sa route

C'est l'histoire d'un concept qui, petit à petit, se transforme en idée, puis, avec le temps et les certitudes, est en train de devenir un objectif. Celui du LOSC. A savoir le titre de champion. En allant gagner à Brest (2-1), les Lillois ont confirmé leur bonne forme du moment. Pourtant la recette est connue : un buteur (Sow) entouré de deux solistes (Hazard-Gervinho) et une bonne défense. Mieux, les Nordistes ont dorénavant la chance avec eux. Une bonne étoile qui a empêché l'arbitre de siffler un penalty évident pour les Brestois. Le destin a fait son choix. Pour le moment. Quoi qu'il en soit, Lille semble de plus en plus crédible dans la peau du futur champion. Jusqu'à quand ?

Marseille au petit trot

La déception de Manchester United passée, l'OM s'est refait une santé en dominant un petit PSG au Vélodrome. Dans un match sans charme, sans embrouille, sans supporter et sans Edel, le Classique n'avait pas la même saveur. Derrière un André Ayew taille patron - une nouvelle fois - , Marseille a bouté Paname hors de la course au podium et terminé son trip infernal (déplacement à Rennes, MU et la réception du Paris-SG) avec deux victoires en trois matches. Costaud. Sans être géniaux, les Marseillais se sont montrés solides et réalistes, notamment en première mi–temps. Suffisant pour vaincre un PSG moribond. Nenê et Hoarau ont confirmé devant la France entière qu'ils ne pouvaient pas se saquer. C'est con.

Lyon perd la face

L'Olympique lyonnais a fait la mauvaise opération du week-end. L'OL menait 1-0 contre dix Rennais à cinq minutes de la fin. Pourtant, Lyon n'a pris qu'un point et laisse finalement Lille et Marseille s'échapper. Une sale soirée synonyme d'adieu au titre. A l'image du match de boucher du Croate Lovren. Déjà à la ramasse contre le Real, le défenseur central a livré une prestation consternante et extrêmement nerveuse, taclant tout ce qui pouvait ressembler à un morceau d'être humain. Délicat pour un lascar qui a coûté 10 millions. On ne va pas se mentir, sauf miracle, Lyon ne sera pas champion. Reste à finir sur le podium. Un top 3 duquel il faudra gicler une surprenante équipe rennaise.

Lens n'est pas mort

Gervais Martel était à deux doigts de casser sa pipe contre Toulouse la semaine dernière. En visite dans l'Hérault, le président lensois s'est requinqué. Ses ouailles ont profité de la passivité montpelliéraines pour en coller 4 dans les gencives héraultaises et s'offrir une précieuse victoire dans l'optique du maintien. Lens est toujours relégable, mais crèvera l'arme à la main. Histoire de rester sur la logique bouchère venue d'Europe de l'Est, Spahic a encore trouvé le moyen de se faire gauler à la caméra en train de refaire la façade d'un adversaire avec son coude.

Les petits se rebiffent tous. Ou presque!

Dans la même journée, Auxerre sort de la zone rouge et retrouve son buteur Jelen. Nancy réalise un braquage en principauté où Grégorini sort son troisième péno depuis le début de saison. Nice revient indemne d'une soirée mal engagée à Toulouse et Caen enfonce définitivement Arles-Avignon. Bref, tout le monde est content. Tout le monde ? Non en fait. Monaco tire sacrément la tronche. Battus à la maison par Nancy, les Monégasques sont dix-huitièmes et commencent sérieusement à filer des sueurs froides au Prince Albert. Pas de fonds de jeu, aucune solution offensive et un mental de débutant. Vraiment, ça pue la défaite sur le Rocher...

Achetez vos billets pour l'OM maintenant!

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Désormais , Edel et Coupet sont cuits . Visiblement,Makélélé n'est pas motivé par les challenges (encore récents) du club qui le paye parait-il plus de 300000 euros (il est pourtant , circonstance aggravante, capitaine ).Jallet est un défenseur moyen,titulaire et je ne comprends pas pourquoi Ceara ne joue pas . Kombouaré a titularisé longtemps Maurice et a mis un temps trop long , ce qui est inadmisssible , avant de comprendre qu'il n'apporte rien quand il joue.Kombouaré a fait longtemps confiance à Erding puis Hoareau sans succès . Les décisions de Kombouaré , son coaching sont donc mis en cause . Selon moi , il n'y a maintenant plus d'enjeu véritable donc la relève devrait avoir l'opportunité de montrer ce qu'elle sait faire ( Areola , le jeune gardien , Landre ,Kebano,Bahebeck ,surtout ces joueurs ).Eh bien sur , Chantome quand il sera de retour de suspension . Armand , çà passe encore même si c'est juste . Tiéné malgré son adresse nous coute le "décrochage" à Auxerre pluis hier soir , donc insuffisant pour Paris SG , ce joueur . Bref ,tout est à refaire,à recommencer .Je trouve les supporters qui ne fréquentent plus le Parc des Princes , arnaqués par colony capital qui se moque du public du Parc des Princes en particulier , Bazin sans oublier les autres incompétents : Leproux , Boindrieux ,Skropeta,Cayzac,Roche ...
En début de saison le groupe du psg était constitué de moins de 20 joueurs en excluant les jeunes pousses qui commencent à émerger, personne leur a dit que jouer sur 4 tableaux avec moins de 20 joueurs on en arriverez à ce constat en mars?
pourtant tous les ans c'est la même chanson, le club "inconnu" qui se qualifie en c1 galère à se maintenir, et celui qui joue le titre ne peut concilier europe-ambition national
En somme, le PSG retrouve son rang.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Pazzini relance le Calcio
0 3