En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 14e journée

Paris peinard, Lyon et Caen décrochés

Après quatorze journées, le PSG compte déjà 13 points d'avance sur ses premiers poursuivants et est bien parti pour affoler les compteurs cette saison. Derrière, Nice continue d'impressionner alors que Toulouse continue d'inquiéter.

Modififié

Marseillaise et Corse ne font pas bon ménage


Le Gazélec aurait sans doute préféré aborder son premier derby corse en Ligue 1 d'une tout autre manière. Dans les 48 heures précédant la rencontre face à Bastia, le football a été éclipsé des sujets de conversation par le programme des hommages aux victimes des attentats de Paris à Furiani. Alors que ces hommages n'ont posé aucun problème en France, ni même en Espagne, en Italie, en Angleterre et en Écosse, certains habitants de l'Île de Beauté n'ont pas voulu entendre parler d'une Marseillaise dans l'enceinte du Sporting. « Tristes oui, Français jamais » , pouvait-on lire sur les façades de la mairie. Une bien triste affaire alors qu'il aurait été de bon ton de repousser toutes querelles identitaires à des temps plus propices à la discussion. Finalement, la Marseillaise a été jouée et respectée par une partie du public de Furiani. Le groupe de supporters Bastia 1905 avait lui décidé de rejoindre le stade après l'hymne français. « Nous étions prêts à accepter d'écouter ce chant illégitime dans notre stade pour rendre hommage aux victimes parisiennes, à l'inverse des instances du football français, beaucoup moins promptes à sacraliser le 5 mai, date à laquelle 18 Corses sont morts lors de l'effondrement d'une tribune. Cependant, à la vue du climat délétère, totalement à l'opposé de la retenue nécessaire due à de telles circonstances, Bastia 1905 préfère prendre du recul, pour laisser le champ libre au dialogue des célébrités insulaires. » Tout simplement dommage.

L'analyse définitive du week-end : le PSG va vraiment faire tomber tous les records


À chaque journée de Ligue qui se termine son flot de prévisions pour le PSG version 2015/2016. Les plus évidentes ne sont bien évidemment plus d'actualité. Oui, le PSG sera champion de France et oui, il le sera même assez largement. Reste à savoir quels sommets l'équipe de Laurent Blanc pourra atteindre au cours de la saison. Avec treize points d'avance en quatorze journées, le doute n'est déjà plus permis quant au record d'écart de points entre le champion et ce dauphin (qui est actuellement de 17 points). Le record de points accumulés en une saison devrait lui aussi tomber, d'autant plus si ce PSG-là fait tomber le record le plus convoité de tous : celui du nombre de matchs consécutifs sans défaites en championnat. 32 matchs pour le FC Nantes de 1995, combien pour le PSG de 2016 ? Certains se prennent même à rêver à une saison parfaite, sans la moindre défaite. Ce qui serait évidemment totalement inédit en France. Vu la faiblesse de l'opposition et la force de frappe de Paris, pas dit que ça le reste encore longtemps.

Vous avez regardé Caen-Angers et vous n'auriez vraiment pas dû


Tout le monde vous l'avait présenté comme un choc et vous êtes tombé dans le panneau comme un bleu. En même temps, il ne faut pas se leurrer : vous n'aviez rien d'autre à faire de votre dimanche après-midi. Alors quand deux des équipes du haut de tableau se rencontrent, tout le monde allume la télévision. Mais alors qu'on attendait un beau spectacle entre deux équipes adoptant deux styles de jeu similaires, Caen et Angers ont finalement signé la purge du week-end. Le premier responsable se nomme Ludovic Butelle, gardien du SCO, qui a réalisé quelques belles parades devant Féret et Delort. À 11 contre 10 après l'expulsion d'Alaeddine Yahia, les Scoïstes n'ont pas réussi à remporter ce « surprisico » . La bonne opération est donc plutôt pour les Caennais, mais absolument pas pour vous. Sauf bien évidemment si vous êtes amateur de sieste.

La polémique de la machine à café : Frédéric Antonetti est-il l'homme qu'il faut au LOSC ?


Outre le fait qu'un homme du Sud qui monte dans le Nord pour le boulot, ça fait forcément penser à Bienvenue chez les Chtis et à son succès incompréhensible, les Lillois ont quand même de quoi s'inquiéter. Après une histoire d'amour ratée avec le beau Hervé Renard, le LOSC s'est tourné vers le sanguin, mais non moins sexy Frédéric Antonetti. Certes, les spectateurs vont retrouver avec plaisir les conférences de presse agitées de l'ancien entraîneur du Stade rennais, et tout le monde se ravira du retour des « ferme ta gueule » lancés depuis le banc de touche vers les spectateurs. Mais outre ces petits plaisirs hebdomadaires, l'entraîneur corse ne semble pas vraiment être l'homme de la situation pour ce LOSC malade et ses 14 petits points et autant de journées. Qui sait, à la base, personne ne pensait que Kad Merad supporterait l'accent forcé de Dany Boon pendant toute la durée d'un film.

Le top 5


- Hervin Ongenda (Paris Saint-Germain). Auteur de son premier but en Ligue 1 face à Lorient, le jeune attaquant parisien a une carrière toute tracée : départ cet été pour la Juventus, puis remplaçant de luxe au Bayern Munich et première sélection en équipe de France dans quelques années. Propre.
- Khalid Boutaïb (GFC Ajaccio). Il est à lui seul le symbole de la renaissance des Gaziers en Ligue 1. Omniprésent à la récupération et décisif sur les deux buts du GFC (il obtient le penalty et marque le second but), il permet à son équipe de signer un quatrième succès en quatre matchs et de s'offrir un derby en L1.
- Ousmane Dembele (Stade rennais). Deuxième match en Ligue 1 et premier but pour le jeune du Stade rennais. Ok, il est bien aidé par Ntep, mais tout de même, un but est un but et il ne faut jamais bouder son plaisir.
- Steve Mandanda (Olympique de Marseille). Qu'est-ce que c'est que ces arrêts sérieusement ?!
- Benjamin Moukandjo (FC Lorient). À ce rythme-là, on va bientôt être obligé de le reconsidérer comme un futur Samuel Eto'o.

Le geste


Il n'a peut-être pas marqué de but exceptionnel ce week-end, Hatem Ben Arfa n'a tout de même pas manqué d'éclabousser ses adversaires de son agilité. Face à son club formateur, celui qu'il convient désormais d'appeler le Phénix a sorti quelques gestes techniques incroyables, dont cette virgule en début de match. Ok, elle est réalisée face à Jérémy Morel, mais ça compte quand même.

Ils l'ont dit


- « Taribo West faisait du vaudou avant les matchs ! » Lionel Charbonnier qui n'a apparemment pas de mal à choisir le joueur le plus fou avec lequel il a joué.

- « On est inquiets, ça pue. » Manifestement, y a toujours des petits rigolos pour péter au nez d'Étienne Didot malgré la situation compliquée au TFC.
- « Daesh, Daesh, on t'encule ! » Les supporters niçois ont peut-être réussi à exprimer ce que ressent la population française de la manière la plus simple qui soit.
- « Tournons la page et concentrons-nous sur La Gantoise. Europa passe pour un bon résultat et l'OL se battra. » Ce n'est pas encore tout à fait ça, mais Sergi Darder a fait des gros progrès en français depuis son dernier tweet.
- Des gros mots. De très gros mots peut-être. On ne sait pas ce que Nicolas Pallois a dit à l'arbitre après la main de Clément Chantôme dans la surface rennaise, mais c'était assez méchant pour qu'il prenne un carton rouge. Et quand on est sur le banc, c'est toujours un peu bête.

Le retweet de Nicolas Benezet


La stat


C'est peut-être Taribo West qui les a maraboutés.



Par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 1
Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 jeudi 18 janvier Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 jeudi 18 janvier Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17