1. //
  2. // 6e journée
  3. // Bastia/PSG

Paris, la terre du milieu

On attendait les Sissoko, Motta, Bodmer ou encore Pastore, pourtant l'entrejeu parisien semble tourner avec trois gamins quasiment inexpérimentés : Blaise Matuidi, Clément Chantôme et Marco Verratti. Un trio qui devrait être reconduit contre Bastia, cet après-midi.

28 28
« Chantôme, Verratti et Matuidi ont été excellents alors qu’ils n’avaient pas d’expérience en C1. » Quand Carlo Ancelotti sort sa boîte à câlins, on ne dit rien et on sourit. D'autant que c'est gratuit. Surtout quand on ne pèse pas grand-chose sur la scène européenne et que la lumière était, en principe, réservée aux Motta, Sissoko ou Bodmer. Alors que les supposés titulaires traînent des blessures ou des méformes, Ancelotti vient de réussir son meilleur match à la tête du PSG avec trois enfants dans l'entrejeu. Trois mômes qui n'ont pas l'intention de laisser leur place...

Clément Chantôme, le miraculé

On l'oublie souvent, mais Clément Chantôme n'a que 25 ans. Lancé très tôt par Guy Lacombe (à l'époque le PSG jouait avec cette immonde maillot Louis Vuitton), celui que le Parc des Princes surnommait affectueusement « Biactol » a depuis grimpé les échelons. Au top de sa forme en 2010, le milieu de terrain a connu une saison 2011/20112 très compliquée. Entre blessures, méformes et arrivée d'Ancelotti, Chantôme jouait des bouts de matchs. Et encore. À tel point que la question de son départ s'est posée cet été. Le PSG n'a jamais cédé. D'abord parce qu'il fallait garder un mec du cru pour être éligible en Ligue des champions. Ensuite parce que le blondinet possède un QI football au-dessus de la moyenne. À droite du trident de l'entrejeu, le natif de Sens est l'un des rares milieux de terrain du PSG capable de prendre la profondeur dans le sytème de l'Italien (beaucoup plus que Motta, par exemple). Ainsi, l'Italien retrouve son triangle latéral-milieu-faux ailier qu'il aime tant. Un triangle chargé de prendre le couloir et d'envoyer du lourd. Contre Kiev, Chantôme a tout fait : ratisser, gratter, presser, centrer et percuter. En quelques matchs, le mec a montré à son entraîneur qu'il était bien plus qu'une simple doublure. À 25 piges, le copain de promo de Mulumbu compte déjà plus de 200 matchs avec son club formateur. Moins physique que Matuidi et Verratti, Chantôme a pour lui une plus grande polyvalence. Un mec qui fait du bien, quoi.

Blaise Matuidi, le chien de la casse

Pas très agréable à voir jouer - le mec a toujours l'air un peu voûté - Blaise Matuidi n'en demeure pas moins un harceleur de premier ordre. Placé à gauche dans le trident du milieu en Ligue des champions, l'ancien Stéphanois a tout fait pour garder le bloc compact et, ainsi, laisser le moins d'espace possible aux Ukraniens en phase offensive. Moins à l'aise que Chantôme dans l'apport offensif, Matuidi combine beaucoup moins avec son latéral, à savoir Maxwell. En théorie, quand l'un prend la profondeur, l'autre reste en soutien et inversement. Or, le côté gauche parisien est beaucoup moins mobile que le droit. La faute aux caractéristiques d'un Matuidi, beaucoup plus à l'aise dans l'axe et en soutien de l'action. Cela étant dit, Blaise semble prendre de l'épaisseur. Pendant longtemps, on a comme eu l'impression que le numéro 14 ne progressait pas. Jamais mauvais, mais jamais transcendant non plus. Et comme ce n'est pas le genre de la maison de balancer des diagonales de 40 mètres, Blaise ne prend pas la lumière. Or, le boulot de Matuidi se situe plutôt dans l'ombre. Au contact du porteur du ballon. En gros, il harcèle, récupère et file le bébé aux techniciens. Depuis le match de Lille, il envoie du bois. Il est dans le ton. Ce n'est pas encore visible à chaque instant, mais Matuidi est en train de poser ses guêtres dans le milieu. Un mec comme Momo Sissoko, pourtant promis à une place dans le V majeur va devoir se sortir les doigts et rendre son abonnement à la Sécurité sociale s'il veut revenir dans le game.

Marco Verratti, le petit gros

« Je n'ai pas peur de la pression, ni de prendre des responsabilités. » Marco Verratti. Né en 1992. Depuis un mois, le petit trappu de Pescara est la nouvelle coqueluche parisienne. Positionné devant la défense, l'Italien est la véritable lance de rampement de son équipe. À l'inverse de ses deux compères du milieu, Verratti n'a aucun rapport avec ses latéraux ou ses milieux offensifs. Il est son propre patron. Du haut de son mètre soixante, Marco a déjà séduit les éventuels sceptiques. Il a tout pour lui : il ne perd jamais la balle, ses dribbles de dégagement sont toujours appropriés, sa première passe est souvent dans le bon tempo, sa technique est au-dessus de la moyenne et il a le vice en plus. Charognard. Dirty Marco. À terme, il va devenir le véritable poumon de son équipe. Celui par lequel on respire. Un rôle qui aurait dû revenir à Mathieu Bodmer, dont Ancelotti voulait faire son Pirlo. Et force est de constater qu'à 19 ans, l'Italien offre déjà beaucoup plus de garanties au poste que l'ancien Lyonnais. D'aucuns le comparent au Mikel Arteta de 2001. Mais l'Espagnol ne jouait pas dans le même contexte. Celui du Transalpin est semé d'embuches (médiatisation, critiques sur le prix de son transfert, attentes liées au Qatar) et l'impression de facilité est beaucoup plus importante chez Verratti. Dans son registre, surtout s'il est bien entouré (comprendre par deux mecs qui matraquent les offensives adverses), Verratti peut jouer dans un fauteuil et dicter la bonne marche à suivre. En moins de deux mois, la coqueluche de tous les FMeurs du monde est déjà devenue indispensable.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
PaysanSansVaches Eindhoven Niveau : District
SoPSG.com ...

Commence à être blasé. Bref ...
je suis pour paris, mais serieusement, l'obsession PSG commence a me courrir.
pas certain qu'à l'époque Arteta avait un contexte plus facile..
Titre excellent, article agréable.

Ne laissez pas les rageasses changer votre feuille de route les gars. S'ils ne sont pas heureux, ils n'ont qu'à pas lire l'article. Je pense que le contenu est assez dense sur le site pour voir autre chose.
franky4fingers Niveau : DHR
Très intéressant cet article. Et puis ça parle du PSG oui mais Zlatan n'est même pas mentionné, même pas un petit Z comme ça haha.
Chantome sur la photo il ressemble à Alexander Mahone dans Prison Break
Article intéressant mais faut vraiment arrêter avec "Verratti, le petit gros". C'était marrant au début mais vous nous le resservez 15 fois par jour.
J'avoue que je ne pensais pas que chantôme pouvait être aussi bon...

Sur le long terme, je pense que Anceloti va chercher à avoir un milieu du même style que celui de la juve: un qui dirige (Verratti-Pirlo) et deux joueurs à ses cotés capables de le protéger, mais aussi de se projeter vers l'avant. Bon bien sur Verratti est encore loin de Pirlo, et avant de trouver deux milieux de la trempe de Marchisio et surtout de Vidal ca va être long.

Mais je trouve que l'équipe tourne beaucoup mieux sans Motta non ?

(Pardon pour les éventuelles fautes, la flemme)
Lamouchi59 Niveau : CFA
On dirait Wolverine Chantôme...
Marco est un extra terrestre
fernandollorientais Niveau : CFA
Cet article est très pertinent. L'overdose de Zlatan ok, mais là non. Allez faire étalage de votre esprit critique un peu plus loin si ca ne vous interesse pas.
Les blasés, cet article est relatif au match de cet aprem, rien de plus normal ...

Sinon qui a dit que le PSG ne voulait que des stars sur le terrain ? La on a un joueur formé au PSG, un recruté par AK, et un presqu'inconnu de série B.

Matuidi progresse énormément dans le jeu, jusqu'en fév/mars il savait pas faire une passe, il savait juste défendre, mnt il se projète de plus en plus vers l'avant , bon c est pas encore ca, mais c est en train de venir, et comme le dit Mathieu s'il continue comme ca le Momo, il devra se contenter des chevilles de coupe de la ligue ...
zhenord

c'est parce que la vraie place de motta c'est celle où évolue verratti... au milieu des trois

il n'apporte pas assez offensivement pour jouer sur un côté du milieu
Je ne suis pas du genre à commenter contre les fautes d'orthographe, mais là les mecs vous faites super fort quand même.. "CETTE immonde maillot".
Chapeau.

Sinon article sympa, merci.
Verratti... d'apres So Foot, la "lance de rampement"!

Dans ce cas, je trouve ca "long comme lacune" alors. ;-)
joeybarton666 Niveau : District
C'est dingue, je lisais dans les commentaires d'autres types sur d'autres articles que SoFoot était anti-psg.

Nan mais sérieux, elle est ou la partialité dans les articles de Fauré ?
T'as l'impression de lire le programme du club au stade.
C'est vraiment con parceque c'est toujours une des plumes que j'ai préféré, avec les bonnes vannes et tout, mais la ça devient vraiment du groupisme, et ça fait un peu ierch
J'suis même pas contre le PSG, j'ai kiffé devant le match l'autre soir...mais à ce niveau ça devient gênant quand même...
Bleusaille87 Niveau : CFA2
Enfin un statut de titulaire pour Chantôme ca fait plaisir, ca a toujours été une enigme quand même parce qu'avec son talent il aurait pu pretendre à une place en EDF depuis longtemps, le mec est chez les pros de Paname depuis 6 ans et personne ne s'en est rendu compte . Sinon big up à Blaise dont on parle peu mais qui fait toujours le taf.
Louis Nique Aulas Niveau : DHR
Très content que Matuidi puisse enfin montrer son niveau ! Et mine de rien, le mec commence à enfiler les sélections comme des perles, çfp.
bah pour moi, ça donne:

1/ chantome, je n'ai jamais été fan. je préférais mulumbu. maintenant, le match de mardi m'a fait pas mal réfléchir tant il a été bien.
2/ marco, il est trop fort, pas la peine d'en rajouter. arteta était très bien également, je dirais peut etre un peu plus sobre. si marco fait une carrière à la arteta, ce sera bien mais il a le talent pour faire beaucoup mieux cela dit.
3/ matuidi est excellent. très agressif et contrairement à ce que dit l'article, il prend beaucoup plus la profondeur que momo, thiago ou bodmer (soit 3 éventuels choix pour le remplacer). maintenant, il est vrai qu'il n'est pas extraordinaire techniquement mais il est beaucoup plus dans le "sens du jeu" qu'auparavant. je dirais que le match de valenciennes l'année dernière a été son tournant.

reste que thiago a peu près en forme et concerné sera difficile à bouger et quant à momo, s'il redevient...ouais en bref, momo on connait la chanson, s'il avait eu le physique, il occuperait le milieu du barça ou du real.
et je valide avec ce club mythique qu'est mars...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
28 28