1. //
  2. // Quart de finale
  3. // Chelsea/PSG (2-0)

Paris l'a dans le BaBa

Sauvés à deux reprises par leur barre transversale, les Parisiens, plombés par Demba Ba dans les ultimes instants de la rencontre, sont éliminés de la Ligue des champions. Ici c'était Paris.

Modififié
71 305

Chelsea - PSG
(2-0)
A. Schürrle (31'), D. Ba (86') pour Chelsea


Un ballon qui traîne pour l'éternité. Privé de temps de jeu, troisième attaquant dans la hiérarchie de José Mourinho, Demba Ba l'a fait. Il a plombé un Paris Saint-Germain qui croyait être vernis. Lancé dans la prairie du PSG comme pour aller pique-niquer, l'attaquant sénégalais a poussé au fond des filets de Salvatore Sirigu l'ultime munition des Blues. Menés 1 à 0 tout au long d'une rencontre étrange, lors de laquelle ils auront souffert sans souffrir, les joueurs de Laurent Blanc quittent la Ligue des champions la tête basse, fusillés par le troisième attaquant d'une équipe qui n'était pas censé en avoir. Dur.

Schürrle, l'homme qui tombe à pic

Le destin s'est mis en travers de la route du Chelsea FC bien assez tôt dans cette rencontre. On dispute la 18e minute d'une rencontre étrange quand Eden Hazard, apparemment touché à la cuisse, cède sa place à André Schürrle, inexistant lors du match aller. Mais si les Blues promettaient l'enfer au Paris Saint-Germain, ce Stamford Bridge-là n'a rien des ténèbres. Dans les travées du stade des Blues, ce sont bien les voix des supporters parisiens que l'on entend raisonner. Des « olé » précoces, signe de la domination rapide des hommes de Laurent Blanc. Satan faisant parfois des fleurs aux plus démunis, c'est le remplaçant du maître à jouer maison, Eden Hazard, qui va mettre le feu à une rencontre bien triste jusqu'ici. Sur une touche anglaise estampillée tea time, Gary Cahill dévie la balle vers son partenaire qui, étrangement seul dans l'axe, ajuste Salvatore Sirigu d'un plat du pied tranquille. KO debout, le portier sarde sortait tout juste d'une horizontale magistrale sur un coup franc dévié de Frank Lampard. Mais les faits sont là : un 1-0 rapide, le scénario rêvé pour les Blues et le cauchemar des Parisiens. La trame idéale pour donner du cachet à un match où l'enjeu a beaucoup pesé sur les épaules de 22 acteurs. À la pause, le Paris Saint-Germain tremble. Le petit cœur de ses supporters aussi.

La barre, la barre et le coup de bâton

Pas serein à l'image de son équipe, Edinson Cavani va chercher un carton jaune bête qui le prive de demi-finale aller. De toute façon, ce mardi soir, côté parisien, il n'y a de la place que pour un seul showman : Lucas Moura. Toujours aussi insaisissable, le Brésilien enchaîne les heures de rush comme Jackie Chan. Dans le rôle de Chris Tucker, Willian n'hésite pas à casser le jeu. Au vrai, dès qu'ils le peuvent, des Blues souvent pris de vitesse n'hésitent pas à dégainer les « fautes utiles » . Jusqu'au déchaînement post mi-temps. La violence d'une frappe sur la barre. Un son assez efficace pour réveiller un spectateur endormi par le rythme d'un match globalement décevant ou tétanisé par un enjeu trop important. Alors quand ce son retentit deux fois dans les travées d'un stade qui préfère se taire pour admirer et espérer, le frisson est garanti. Pour ce Paris Saint-Germain là, la transversale sera désormais renommée la barre-aka, symbole de la bénédiction des dieux du football. Rapidement menés par Chelsea au cours d'un match fort en intensité, mais faible en fonds de jeu, les Parisiens frôlent la correctionnelle à deux reprises en l'espace de quelques secondes. Parfaitement servi en retrait par Willian, Schürrle balance une sonde qui s'écrase sur la barre de Sirigu avant qu'Oscar, sur un coup franc parfait, ne se joigne à lui. Devant au score 1 à 0, Chelsea est stoppé par le mektoub. Bousculés jusque dans les ultimes instants de la rencontre, les Parisiens pensaient exulter et savourer. Après le passage de Demba Ba, ils n'ont plus que leurs yeux pour pleurer.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

J'espère que vous allez tomber sur le Bayern Munich bande de mer... Oh wait.
YES ! YES ! YES ! YES !
Alors, c'était quoi la surprise ?
Lisandro Le Pez Niveau : CFA
Bien vu Lolo tu t'es bien fait dessus
Gilles de la Kolo Tourette Niveau : CFA
Haha. J'avais cette blague au moment où Ba a foulé la pelouse. J le sentais venir.

Amplement mérité à part ca.
Soulcialist Niveau : Loisir
Demba Ba, ce Kostadinov du 9.2
PhoenixLite Niveau : Loisir
Nuls. Ils ont été nuls.
Paris s'est renié, et a été bouffé dans tous les compartiments du jeu.
Très décevant, mais énorme match de Chelsea. Qualif' amplement méritée sur ce match.
J'suis au plus Ba putain...
Lisandro Le Pez Niveau : CFA
Bien vu Lolo tu t'es bien fait dessus là
Clemuntinho Niveau : CFA
Note : 3
Et voilà ! C'est quoi 2-0 à domicile pour Chelsea ? Aha, les parisiennes qui s'enflammait ! Quel match, ces trois attaquants...
RadamelFalcao Niveau : Loisir
Et bien voilà, comme prévu, le PSG, face à sa première vraie grosse équipe rencontrée, n'a pas fait le poids ! Je l’avais annoncé que Chelsea à domicile était une autre équipe, les parisiens qui se voyaient déjà qualifiés sont tombés de très très haut. Ce match a pu mettre en lumière toute la faiblesse de Laurent Blanc, rédhibitoire à ce niveau face à un tel coach.


Quelle surprise, quelle déception pour une équipe qu'on nous a décrite comme une machine, comme une équipe faisant partit du gratin, comme une équipe déjà dans le même paquet que le Bayern ou les deux espagnols.

Paris, contrairement à l’équipe sous Ancelotti, ne sait pas subir cette saison. A Barcelone l’an dernier, ils avaient très bien défendus, très bien ressortit les ballons, choses dont ils ont été incapable ce soir. Des latéraux trop faibles, un gardien pas au niveau du gratin mondial, et une défense centrale pas aussi forte qu’on veut nous le faire dire. Le pseudo meilleur défenseur du monde Silva n’aura donc toujours pas connu une demie finale de LdC

Quant à Matuidi, prétendu l'un des meilleurs milieux au monde, quelle faiblesse technique criante dans un match de tel niveau qui a révélé toute sa médiocrité... et dire que certains osent le comparer à Yaya Touré, y'a des baffes qui se perdent. Mais bon, il a couru, aaaaah ça, il a couru le Blaise, il court encore d'ailleurs !

Mais le meilleur moment du match reste incontestablement au moment des olé olé olé des supporters parisiens au bout de 20 minutes. Entre ça et le Twitter du PSG qui chambre Chelsea depuis 1 semaine, c’est trop savoureux. Karma is b**** !

Voilà donc, Paris cède au premier reel obstacle dans sa saison. Je vous annonce déjà que les mêmes médias qui nous ont vendu cette équipe comme une machine vont tous retourner leur veste. Paris aura juste fait aussi bien que Bordeaux et l’OM ces 10 dernières années, et même moins bien que Lyon et Monaco. Inutile de préciser la différence d’investissement pourtant entre ces 5 clubs au moment de leur parcours… Sans oublier qu’aucun club français n’avait reussit jusque là à se faire sortir en ayant gagner 3-1 à l’aller.

Cette saison est un échec pour le PSG, que les supporters l'admettent ou non, c'est un fait. Vous pensez vraiment que les joueurs comme Silva ou Ibrahimovic vont se contenter de la faible ligue 1 et de la Coupe de la Ligue ( qui n'est d'ailleurs pas encore remportée ) ? Vous pensez vraiment qu'avec un tel investissement, on va juger la saison du PSG par ses performances en Ligue 1 alors que vous avez été eliminé face au premier vrai adversaire européen rencontré, en gagnent en + l’aller 3-1


DANS VOTRE BOULE LES PARIGO HAHAHA
Note : 12
Déliiicieuses larmes parisiennes :]
carameletcacao Niveau : Loisir
Bon, pas de regrets parce que Paris a été moins bon ce soir...
Dommage, le niveau des 2 équipes sont très proches...
Vivement l'année prochaine !!!!
RadamelFalcao Niveau : Loisir
Et bien voilà, comme prévu, le PSG, face à sa première vraie grosse équipe rencontrée, n'a pas fait le poids ! Je l’avais annoncé que Chelsea à domicile était une autre équipe, les parisiens qui se voyaient déjà qualifiés sont tombés de très très haut. Ce match a pu mettre en lumière toute la faiblesse de Laurent Blanc, rédhibitoire à ce niveau face à un tel coach.


Quelle surprise, quelle déception pour une équipe qu'on nous a décrite comme une machine, comme une équipe faisant partit du gratin, comme une équipe déjà dans le même paquet que le Bayern ou les deux espagnols.

Paris, contrairement à l’équipe sous Ancelotti, ne sait pas subir cette saison. A Barcelone l’an dernier, ils avaient très bien défendus, très bien ressortit les ballons, choses dont ils ont été incapable ce soir. Des latéraux trop faibles, un gardien pas au niveau du gratin mondial, et une défense centrale pas aussi forte qu’on veut nous le faire dire. Le pseudo meilleur défenseur du monde Silva n’aura donc toujours pas connu une demie finale de LdC

Quant à Matuidi, prétendu l'un des meilleurs milieux au monde, quelle faiblesse technique criante dans un match de tel niveau qui a révélé toute sa médiocrité... et dire que certains osent le comparer à Yaya Touré, y'a des baffes qui se perdent. Mais bon, il a couru, aaaaah ça, il a couru le Blaise, il court encore d'ailleurs !

Mais le meilleur moment du match reste incontestablement au moment des olé olé olé des supporters parisiens au bout de 20 minutes. Entre ça et le Twitter du PSG qui chambre Chelsea depuis 1 semaine, c’est trop savoureux. Karma is b**** !

Voilà donc, Paris cède au premier reel obstacle dans sa saison. Je vous annonce déjà que les mêmes médias qui nous ont vendu cette équipe comme une machine vont tous retourner leur veste. Paris aura juste fait aussi bien que Bordeaux et l’OM ces 10 dernières années, et même moins bien que Lyon et Monaco. Inutile de préciser la différence d’investissement pourtant entre ces 5 clubs au moment de leur parcours… Sans oublier qu’aucun club français n’avait reussit jusque là à se faire sortir en ayant gagner 3-1 à l’aller.

Cette saison est un échec pour le PSG, que les supporters l'admettent ou non, c'est un fait. Vous pensez vraiment que les joueurs comme Silva ou Ibrahimovic vont se contenter de la faible ligue 1 et de la Coupe de la Ligue ( qui n'est d'ailleurs pas encore remportée ) ? Vous pensez vraiment qu'avec un tel investissement, on va juger la saison du PSG par ses performances en Ligue 1 alors que vous avez été eliminé face au premier vrai adversaire européen rencontré, en gagnent en + l’aller 3-1!


MOUHAHAHAHA
David Luiz est un monstre, c'est grâce à lui et à Lucas Moura que Chelsea gagne
"Pas les épaules, pas les co*illes, tu vas tellement t'en mordre les doigts que tu vas te br*nler avec les coudes !"

FIN du PSG et des articles sur le PSG.

MERCI Chelsea !

RadamelFalcao vous a eu, le mec est visionnaire.
Dur...

Et dat titre omg !
Sinon, bon match nul d'Amiens à Colomiers...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
71 305