1. //
  2. //
  3. // Saint-Étienne–PSG (0-2)

Paris galère, mais Paris record

Malmené durant le premier acte, le PSG a solidement repris le cours de la partie face à Sainté pour enchaîner un énième succès en Ligue 1 et asseoir un peu plus sa domination sur l’Hexagone. Facile dans le résultat, moins dans la performance.

Modififié
1k 52

AS Saint-Étienne 0–2 Paris Saint-Germain

Buts : Ibrahimović (61e et 90e) pour le PSG

À force de l’écraser, Paris a rendu la Ligue 1 peu attractive. À tel point que chaque semaine, la partie du champion annoncé se révèle sans réel intérêt une fois les passes d’Ángel Di María relayées à coups de Vine. Condamnés à jouer seuls, avec de simples faire-valoir en guise d’adversaires, les Parisiens filent donc vers les records sans qu’aucune résistance ne se fasse sentir. Pourtant, dans le Chaudron, et pour la première fois depuis des lustres, le PSG s’est fait bousculer, malmener, attaquer. Un fait suffisamment rare pour être souligné, mais surtout apprécié, car l’opposition des Verts a permis de mettre en lumière un dicton presque oublié lorsqu’il s’agit du PSG : pour faire un bon match, il faut être deux. Entre agressivité, déboulés solides et chevauchées fantastiques, c’est un véritable déluge qui s’est ainsi abattu sur le leader incontesté, mais pour une fois contestable. Quoi ? Aurait-on enfin assisté à la chute du roi ? Non, la révolution n’est pas encore survenue. Car à la manière du souverain écrasant la rébellion, Paris a pu compter sur son arme à catogan pour refréner les velléités du peuple d’un simple revers de pied. Frustrant, mais tellement classique.

Ambition gâchée


Si l’habit ne fait pas le moine, et encore moins Fabien, il est pourtant un indicateur des intentions d’un homme. Et avec son 5-4-1, autant dire que Christophe Galtier ne prête pas beaucoup à l’optimisme. Car tenter de résister au PSG, c’est avant tout limiter la casse et attendre le coup de boutoir inévitable. Mais au-delà de l’image, le système de Cricri s’avère plus chatoyant en mouvement. Avec des latéraux ultra-offensifs, le jeu des Verts s’anime magnifiquement dès le début de la rencontre. Malcuit et Tabanou en guise de détonateurs, et avec un milieu de terrain au summum de la bave aux lèvres, Sainté chahute un PSG qui s’attendait sûrement à une rencontre plus douce. Dès la première minute, une passe en retrait mal ajustée par Motta prouve même que la sérénité n’est pas capitale en ce dimanche soir. Un mal qui va se prolonger près de 60 minutes, entre une charnière Kimpembé-Marquinhos démontrant ses limites et un milieu de terrain bafouillant chaque sortie de balle. Dès lors, compliqué d’éviter les offensives. Grâce à Trapp, qui s’interpose magnifiquement sur un centre raté de Malcuit, et un tir masqué de Tabanou, le PSG s’en sort. Mais s’agace. Motta passe à deux doigts de l’exclusion, tandis que les hors-jeu se multiplient aux avant-postes. Autant dire que le PSG n’est pas dans son assiette ou, plutôt, trouve un adversaire en mesure de ne pas le laisser s’installer dans son train-train.

Victoire zlatanée


Oui mais voilà, le leader ne l’est pas pour rien. Et comme à chaque fois que Paris a pu voir se craqueler ses défenses, Paris réagit. Et le scénario du match se dessine. En grande majorité exaspérante, l’attaque de Laurent Blanc sait également se faire tranchante en quelques mouvements. Suite à une superbe louche de Di María pour Ibra, Sainté évite même le pire et voit ses défenseurs faire le mur sur leur ligne, alors que Lucas s’apprêtait à sceller l’ouverture du score (34e). Mais la mi-temps ayant fait son œuvre, le couperet ne fait qu’attendre son moment pour tomber. Les couloirs mieux gérés, le milieu de terrain vert quelque peu exténué par les efforts, Paris reprend sa vitesse croisière et avance lentement vers la victoire. Un bon débordement d’Aurier, le Zlat’ n’a plus qu’à pousser au fond (62e), et Sainté à ravaler ses ambitions. Car malgré des envies de retour, les Verts savent déjà le match perdu et se cassent les dents sans génie sur une arrière-garde plus solide que dans le premier acte. Le temps pour Ibra de soigner ses stats en se farcissant Ruffier à bout portant, encore une fois, et le PSG peut rentrer aux vestiaires la tête haute. Tout comme les Verts, qui n’auront pas démérité, mais restent à quai malgré cette belle performance. En même temps, le record de 32 matchs sans défaite de Nantes égalé ce soir par le PSG ne demandait qu’à s’acquérir avec un peu de difficultés…

  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Raphaël Gaftarnik
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Quelle 1ere mi-temps de Sainté, je suis parisien mais ils méritaient de prendre 1 point.
    Merci Marco, bisous
    Anfield_Road Niveau : Ligue 1
    C'est triste pour Clément, après s'être fait péter la jambe par Eysseric, il se fait péter les reins par Aurier.
    Verratti indispensable, Trapp en progrès Cavani ayant atteint le fond avant ce match est en train de remonter
    Lamine Turgut Niveau : CFA
    Encore un match de papa de Thiago Motta qui recule de 10 mètres à l'entrée de Marco, histoire de venir aider la charnière centrale à fluidifier la relance .... Ce mec est tellement incontournable dans le jeu de Paris
    Jean Culassec Niveau : CFA2
    Message posté par Lamine Turgut
    Encore un match de papa de Thiago Motta qui recule de 10 mètres à l'entrée de Marco, histoire de venir aider la charnière centrale à fluidifier la relance .... Ce mec est tellement incontournable dans le jeu de Paris


    C'est ça, un type sur le live demandait si Paris était passé en défense à 5, mais finalement Motta a juste pris du recul et a laissé de la place à Marco, qui a fait un bien fou.
    L'impression d'avoir fait plus que résister.
    Mais l'impression que dès que Paris accélère un petit peu, y'a plus rien qui résiste.
    Quel gouffre quand même.

    Par contre un vrai bon état d'esprit sur et en dehors du terrain, y'a quand même une relation assez drôle entre sainté et paris.
    Il s'y passe et s'y est passé toujours quelque chose ( elimination de Paris en CDL, coup de pied sur Ruffier, Roustes monumentales, égalisation à la toute fin de matuidi, duel Sall Ibra, Ibra qui aime venir jouer au Chaudron...).

    En tout cas enfin on est pas ridicule un dimanche soir.
    Danse, biatch! Niveau : Ligue 1
    Le mec qui aurait parié 100€ sur une victoire Parisienne à chaque match depuis le début de saison pourrait déjà avoir réalisé un joli bénèf!

    C'est décidé, je kiffe sur DiMaria! Voir chaque semaine ses performances est un régal. Il a des ballon à la places des globules rouges et blancs.
    C'est un pur sang footballistique qui galope élégament sur les vastes prairies de L1 et du Monde entier. Il est d'une justesse affolante.

    Je l'ai dit et le répète, il est le facteur plus qui peut emmener le PSG très loin. La Rolex qui fait rentrer au Fouquets.

    Verratti, il est rentré, il a tout changé, le 1er but arrive 5mn après son entrée. Le petit hibou a fait sa sortie nocturne.

    J'aime bien Stambouli. Au milieu des stylos Mont-Blanc de luxe de la trousse du PSG, il commence à trouver sa place. Benjamin Stabilo.
    Marrant de voir sur les deux dernières saisons au Parc c'est des matchs à sens unique contre Sainté (5-0, 4-1, 4-1, 1-0 en coupe de la ligue mais c'était une attaque-défense) et à GG c'est serré du cul (1-0 sur la reprise du torse, 1-0 sur péno, 2-0 ce soir avec le deuxième but anecdotique).
    Cokeenstoke Niveau : Loisir
    Le Bayal de 2008 et celui d'aujourd'hui, c'est juste pas le même joueur, vraiment incroyable cette progression
    Monnet-Paquet c'est vraiment l'archétype du joueur moyen, il te donne l'impression que toi aussi tu aurais pu passer pro:il bouffe la feuille là.
    Franchement, Malcuit m'a étonné. Le gars a été globalement solide sur son couloir et peut s'appuyer sur sa vitesse pour se replacer.

    Sinon, vraiment les Verts ont été bons en première mais l'entrée de Verratti a clairement fait basculer le match en faveur de Paris et a apporté de la sérénité au PSG.
    Bon match de Saint-Etienne.

    Sinon côté Paris, je commence à vraiment apprécier Kimpembe, le mec fait un match de patron alors qu'il n'a que 20 ans.
    C'est un vrai n°4 dans la hiérarchie à présent.

    Sinon, c'est la première fois que je ressens le manque de Lucas lorsqu'il n'était plus sur le terrain au niveau création d'attaques.
    Et ça c'est très encourageant.
    Message posté par bartisol
    Verratti indispensable, Trapp en progrès Cavani ayant atteint le fond avant ce match est en train de remonter


    Il a fait quoi ce soir Cavani ? Après il a pas trop eu le temps de s'illustrer...

    Sinon match plutôt sympa, big up à Sainté pour avoir bousculé Paris avec de la bonne agressivité, du pressing organisé, un quadrillage du terrain cohérent la plupart du temps. Il leur a manqué un peu de précision devant, mais face à Paris c'est toujours compliqué.

    Et faut noter le match solide de Lucas, il est vraiment sur une bonne lancée là.
    Quelqu'un a accès aux stats svp ? Je suis curieux du nombre de ballons touchés par Verratti en 30 min !
    Lamine Turgut Niveau : CFA
    Message posté par Jean Culassec
    C'est ça, un type sur le live demandait si Paris était passé en défense à 5, mais finalement Motta a juste pris du recul et a laissé de la place à Marco, qui a fait un bien fou.


    Ah ... désolé pour ce doublon : je ne vais jamais sur les lives
    Je n'ai vu que la 2e mi-temps (m'ayant ainsi sans doute évité quelques sueurs froides), mais je suis très heureux de voir Lucas en progrès. Il commence vraiment à sentir le jeu, à lever la tête, et sa passe pour Aurier sur le 1er but d'Ibra est parfaite. Sa sortie s'est faite ressentir et ça ne va pas faire les affaires de Cavani.

    Sinon, Marco, tu es beau.
    Message posté par m_alive
    Je n'ai vu que la 2e mi-temps (m'ayant ainsi sans doute évité quelques sueurs froides), mais je suis très heureux de voir Lucas en progrès. Il commence vraiment à sentir le jeu, à lever la tête, et sa passe pour Aurier sur le 1er but d'Ibra est parfaite. Sa sortie s'est faite ressentir et ça ne va pas faire les affaires de Cavani.

    Sinon, Marco, tu es beau.


    (m'étant* évité, oh la faute grossière)
    Danse, biatch! Niveau : Ligue 1
    Note : 1
    J'ai une idée pour vous SOFOOT. Si les joueurs de foot étaient les stylos d'une trousse.

    On peut le travailler avec le PSG. On a déjà le joueur stylo plume, l'indispensable, celui avec lequel on écrit les histoires, qui permet d'obtenir des bonnes notes ou des titres. Après chaque performance graphique, on change la cartouche dont on collectionne la petite bille comme il empile les records. C'est forcément Zlatan.

    Le joueur taille crayon, qui récupère les déchets de ses partenaires, celui par lequel on peut se faire arracher un bout si on appuie trop. Sans lui, les crayons de papiers et de couleurs ne sont pas bien taillés pour piquer. C'est Tiago Motta celui ci.

    L'effaceur, avec le côté bleu qui peut dépanner pour écrire des belles choses de temps en temps. Il est à double usage, il peut défendre en effaçant les erreurs de ses coéquipiers, comme il peut briller en perforant les filets comme il remplirait avec brio une intéro surprise.
    Lui, c'est Matuidi.

    Le stylo tout neuf et qui doit compléter la panoplie. Celui dont on a vu la pub à la télé, qui doit faire la différence dans les rédactions cruciales ou les grands rdv. Au début il écrit bien, c'est propre et fluide. Puis il sèche, il ne glisse plus sur la feuille, il la bouffe... On finit par le laisser sur le côté.
    Vous aurez reconnu Cavani.

    Il y en a plein d'autres potentiels, mais mon inspiration flanche.
    Le dernier que je citerai, c'est ce stylo qu'on a depuis longtemps, on a toujours trouvé son écriture jolie, son style particulier. On l'a utilisé pour écrire des lettres d'amour, des poèmes courts et chargé d'émotions, des rimes d'écrivain. Il sort peu mais n'écrit quasiment que des chefs d'oeuvres, Javier Pastore.
    Message posté par doubleR
    L'impression d'avoir fait plus que résister.
    Mais l'impression que dès que Paris accélère un petit peu, y'a plus rien qui résiste.
    Quel gouffre quand même.

    Autant de situations et d'occasions sans réussir à en mettre une voir deux au fond, c'est compliqué. Ils ont eu les opportunités.

    Certes il y a un gouffre mais ce soir, ils sont dedans jusqu'à la 60ème et physiquement les 30 dernières sont très difficiles. S'ils mènent, çà donne un surplus d'âme.

    Je ne sais pas si c'est Paris qui accélère ou si les équipes françaises, physiquement, faiblissent toujours quand ils imposent un pressing de la sorte.

    Une petite possession de balle mais on a eu cette impression qu'ils ont bien utilisé ce temps. Mais çà pêche à la finition.

    C'était un petit paris ce soir. Ibra a beaucoup loupé malgré son doublé. Di Maria régale.
    didier gomis Niveau : CFA
    Super match ce soir, ça faisait longtemps que Paris n'avait pas souffert d'un tel pressing. Je pense que Guus Hiddink a sûrement trouvé la formule pour faire déjouer le PSG.

    Seulement, le staff fera en sorte que l'équipe type soit sur le terrain à ce moment là et je pense que ce sera une autre histoire. Stambouli est encore trop foufou, il veut toujours partir à l'assaut quand Verratti attend le bon moment pour lâcher le ballon. Je pense que c'est ce qui a fait la différence.

    En tout cas, Lucas progresse, lève la tête malgré son énième frappe trop croisée trop rasante trop molle qu'il nous a sorti.

    Zlatan gros mojo ce soir, je pense qu'il va être au taquet ces prochains matchs.

    Seule inquiétude pour moi : n'est on pas en train de carboniser l'Ange De Marie ?
    Note : 1
    L'aigle royal parisien continue de causer des ravages sur le troupeau de brebis de la L1.

    C'est le vers stephanois qui en à pris ce soir pour sa pomme.

    Mais je vais rendre hommage à un adversaire qui nous à bien faire rire

    Malcuit le malin défend tant bien que mal les maladroits stephannois face aux malveillants parisiens.Hélas la froide malice des malandrins finira malgré tout par rendre notre recrue bien malheureuse.

    Sinon Verratti , Di Maria , Zlatan , Serge .... et toi aussi Kevin ... vous êtes des putins de patron !
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    Article suivant
    Le Milan entasse l'Inter
    1k 52